Jeux de plateau,  sélection

22 jeux de société à surveiller en 2022

Notre sélection de quelques jeux à ne pas rater en 2022.


2022

Et voilà, nous sommes rentrés dans 2022. Si vous lisez ceci, c’est que vous avez survécu à la troisième, à la quatrième, à la cinquième vague.

Après une année 2021 mouvementée, certes pas confinée mais aux retards et augmentations de coûts dus à la crise maritime mondiale, et ce n’est pas fini, de nombreux jeux ont pris du retard. Certains étaient annoncés pour 2021. Ils sortiront, si tout va bien, en 2022.

On ne peut pas prédire ce que nous réserve l’année 2022, mais une chose est sûre, c’est que chez Gus&Co, on est résolu à tout faire pour vous la rendre plus douce et plus ludique.

Maintenant que nous avons franchi le pas et que nous avons plongé dans 2022, nous avons sélectionné pour vous 22 nouveaux jeux de 2022 qui nous ont tapé dans l’œil et qui s’annoncent d’ores et déjà palpitants ! Et en 2022, il y en a beaucoup à surveiller.

Je peux vous assurer une chose : farfouiller parmi les jeux annoncés était une entreprise passionnante ! 2022 s’annonce déjà comme une belle, comme une grande année. Ludique, en tout cas. C’est déjà pas mal.

N’hésitez pas à nous lâcher un petit commentaire à la suite de l’article pour partager avec nous les jeux que vous attendez avec impatience en 2022.

Nous vous souhaitons une excellente année 2022, pleine de jeux et de joie ! Et sans COVID, si c’est possible, surtout.

Frosthaven

C’est certainement la sortie la plus attendue de 2022. Annoncé pour fin 2021, le jeu a été repoussé avec la crise maritime. Frosthaven a fait péter tous les compteurs et records historiques sur Kickstarter en février 2020.

Frosthaven est la suite de Gloomhaven, et comme son « petit » frère, le jeu promet une autre campagne narrative avec quelques mécaniques innovantes, dont celle de la saisonnalité.

En quelques années, Gloomhaven est devenu l’un des jeux de société les plus connus du marché. Un jeu d’aventure coopératif, narratif et évolutif. Il n’est pas surprenant que sa suite, Frosthaven, fasse partie des jeux les plus attendus de 2022.

Comme son titre l’indique, Frosthaven se déroule dans un univers froid et glacé. Donc au nord de la région de Gloomhaven. Ce second épisode transfère l’histoire vers un nouveau groupe d’aventuriers qui répondent à l’appel de détresse d’un avant-poste situé dans cet environnement polaire. Terrorisé par les créatures dangereuses qui peuplent la région, cet endroit inhospitalier a besoin de sérieuses réparations et d’une bande de braves mercenaires prêts à les protéger contre les monstres qui les menacent.

Alors que Gloomhaven était purement motivé par vos quêtes, Frosthaven vous offre cette fois la possibilité de développer l’avant-poste en utilisant les matières premières récupérées lors des aventures. 

Frosthaven introduit une toute nouvelle mécanique, les saisons. Deux saisons, pour être précis. Le jeu commence en été, puis selon vos pérégrinations, le nombre de fois que vous vous rendez en ville, le jeu passe en hiver. Et là, c’est le drame ! La ville, la région, les événements, tout devient beaucoup plus compliqué et… dangereux. Si vous survivez à l’hiver, hop, le jeu repasse en été, et là, vous respirez.

Le but de cette mécanique de saisons est évidemment de pimenter l’aventure. Vous devez préparer la ville et vous préparer pour l’hiver qui va débarquer. Une fois en hiver, il va falloir gérer, minimiser les dégâts, protéger et réparer votre ville pour l’été suivant.

Et qui dit saisons, dit scénarios disponibles uniquement selon la saison en cours. Ces scénarios sont donc « à durée limitée ». Pour y accéder, il faut donc garder un œil sur le temps, sur la saison actuelle pour savoir si ça vaut la peine de s’y engager, maintenant ou plus tard.

Frosthaven propose de donner plus d’importance à d’autres ressources : le bois, le métal et la peau. Donc un nouveau deck « trésor ». Contenant ces quelques ressources, ainsi que de pièces de monnaie, des… herbes et même un objet aléatoire rare. Parce que.

Et comme ce deck « trésor » est personnalisable, selon le scénario, la région, l’environnement dans lequel il se déroule, le jeu vous indique comment préparer le deck en amont. Quel nombre de cartes insérer dans ce deck. Votre scénario vous plonge dans une forêt ? C’est logique que vous alliez y trouver plus de bois…

En plus de toutes ces nouveautés, Frosthaven propose 16 nouveaux personnages, 25 nouveaux ennemis, plus de 100 nouveaux objets à récolter, et environ 100 nouveaux scénarios.

On salive d’avance. Et on réserve son rein gauche pour se payer le jeu.


Frostpunk

Non, ce n’est pas Frosthaven. Oui, les deux titres commencent de la même manière et se déroulent dans un environnement glacial. Également annoncé pour 2021 et repoussé à 2022. On l’espère.

Frostpunk est l’adaptation du jeu fameux jeu vidéo sorti en 2018.

Frostpunk est encore un autre excellent jeu où vous tentez de survivre le plus longtemps possible dans les circonstances les plus sombres et difficiles possibles. Tout comme This War of Mine, le jeu vidéo et aussi jeu de plateau, le succès de Frostpunk le jeu vidéo a ouvert la voie à Frostpunk le jeu de société.

Tout comme le jeu vidéo, la version jeu de plateau de Frostpunk inclut une variété de scénarios, chacun offrant un objectif et un niveau de difficulté différents. Là où Frostpunk diverge vraiment du jeu vidéo, ce sont les aspects multi-joueurs du jeu de société. Chaque personne assumera la seule responsabilité des différentes facettes de l’opération de colonisation. Une personne sera responsable des opérations de chauffage / générateur, une autre s’occupera des conseillers du contremaître et la dernière sera responsable des aspects sociaux de la colonie. 

Ensemble, tout le monde devra se coordonner de manière efficace pour maintenir leurs citoyens en vie. Eh oui, on peut aussi jouer à Frostpunk en solo, en assumant alors tous les rôles en même temps. La seule vraie différence entre jouer seul ou avec d’autres personnes est le processus de prise de décision dynamique qui apparaîtra comme une conséquence naturelle d’avoir des opinions divergentes. Le tir à la corde, la Tragédie des Biens Communs, tout ça !

De la survie, de la gestion, de la négociation. Frostpunk donne déjà très envie !


Endless Winter

Hahaha. Vous croyez qu’on en avait fini avec les jeux qui se déroulaient en hiver et dans la neige. Eh bien non !

Dans Endless Winter, peuplez de nouvelles terres, faites croître votre population et construisez des mégalithes dans un hiver… sans fin.

Endless Winter se déroule en Amérique du Nord, vers 10 000 avant notre ère. Vous gérez le développement de votre tribu sur plusieurs générations, des chasseurs-cueilleurs nomades aux sociétés tribales prospères. Au cours du jeu, les tribus migrent et s’installent sur de nouvelles terres, établissent des traditions culturelles, chassent la mégafaune paléolithique et construisent des structures mégalithiques éternelles.

Le jeu semble proposer un nouveau mélange de systèmes et de mécanismes entrelacés, tels que de la gestion de cartes, le contrôle de territoires, le placement de tuiles et de la gestion de ressources. Le jeu donne, déjà, comme tous les autres sur cette liste me direz-vous, envie.

Sortie en février. Cet hiver, forcément.


Cartaventura

Cartaventura était, sans conteste, l’une des excellentes surprises de 2021. L’un des meilleurs jeux, tout court. Pur Mixi, un jeu dont vous êtes le héros en format cartes, aux thèmes historiques à teneur sociétaux. Palpitant, intelligent.

Et pour notre plus grand plaisir, Cartaventura revient en 2022 avec trois nouvelles aventures, égrenées tout au long de l’année.

Caravanes

Explorez la route de la Soie à la recherche d’Ibn Battuta.

1331. Le joueur est un marchand de Tanger qui vient de reprendre les affaires de son père. Son oncle, père d’Ibn Battuta, se lamente de ne pas avoir revu son fils aîné depuis son départ. Le joueur fait vœu de le retrouver lorsqu’il effectuera le Hajj. Voilà des années qu’il entend parler des aventures de son cousin et lui aussi ambitionne de voir le monde et d’étendre ses affaires au-delà du Maghreb.

Le joueur fait donc route pour la Mecque, en passant par Damas, où il a entendu que Battuta possèderait une maison. Il espère le trouver dans l’une de ces deux villes…

Caravanes introduit trois nouvelles mécaniques :

  • Suivre la piste d’Ibn Battuta pour prendre le moins de retard
  • Gestion de marchandise (valeur en dinar, cadeau)
  • Progression croissante au fil des parties

Sortie prévue pour le premier trimestre 2022.

Versailles

Paris, France, 1688.

Vous êtes Julie d’Aubigny, également connue sous le nom de Mademoiselle de Maupin. Vous avez grandi à la cour de Versailles. Vous y avez reçu la même éducation que les pages de la cour : les lettres, le dessin, la danse, mais également l’équitation et l’escrime.

À tout juste seize ans, vous venez d’épouser Monsieur de Maupin. Un mariage arrangé par le comte d’Armagnac, l’employeur de votre père, mais également votre amant. Votre vie semble déjà écrite par les hommes de votre entourage. « Vous êtes une femme à présent, une femme ne se bat pas » vous dit-on. Fort heureusement, le monde ne s’arrête pas aux écuries du Roi. Vous rêvez d’amour et d’aventure. Quels seront vos choix ? Où vous mèneront-ils ? Quelle sera votre vie ?

Versailles introduit deux nouvelles mécaniques :

  • Déguisement possible à chaque action pour changer la réaction
  • Fuite et dissimulation

Sortie prévue pour le troisième trimestre 2022.

Hollywood

1920. Côte Est des États-Unis.

Vous êtes Jim Tully. fils d’immigrés irlandais. Quand vous avez démissionné de votre boulot de chainier, personne n’a compris. 

Mais ce rêve américain où chacun n’aspire plus qu’à sa Ford T, son grille-pain électrique et son pavillon à crédit n’est pas le vôtre. La révélation survint dans ce nickelodéon qui diffusait « Une vie de Chien » de Charlie Chaplin sur grand écran. Vous êtes ressorti de la salle avec une évidence : le cinéma est votre vocation. 

Hier. au dépôt ferroviaire, vous avez sauté clandestinement dans un train de marchandises, sans vous soucier d’où il vous mènerait. Tant que c’était vers l’Ouest. 

Un tramp. Un cuir. Un travailleur itinérant. Un vagabond du rail. Comme un million d’américains, vous êtes désormais, ce qu’on appelle un « homeless boy ». Un « hobo », un vagabond.

Hollywood introduit deux nouvelles mécaniques :

  • Recherche de nourriture pour avancer
  • Récupérer des scènes de film ayant inspiré Charlie Chaplin

Sortie prévue pour le quatrième trimestre 2022.

On se réjouit de découvrir ces 3 nouvelles boîtes !


Oath: Chronicles of Empire and Exile, la VF

S’il y a un jeu qui a buzzé sur la toile en 2020 et 2021, c’est bien Oath. Le nouveau jeu de Cole Wehrle, l’auteur et éditeur de Root, l’un des gros cartons de 2018 et sa sortie VF en 2019.

Oath, de son petit nom Oath: Chronicles of Empire and Exile est un tout gros jeu narratif qui évolue, constamment. Surprenant ! Il s’agit d’un jeu d’exploration, de gestion et de narration qui évolue parties après parties selon les décisions, les résultats des précédentes sessions.

Dans Oath, une à cinq personnes créent à plusieurs le cours de l’histoire dans un pays ancien. On pourra décider d’incarner le rôle de super gentils pour protéger le royaume, ou au contraire de super méchants pour tout saboter. Les choix, les conséquences d’une partie se répercuteront alors sur celles qui suivent, modifiant les ressources et les actions dispo. Pareil pour les conditions de victoire qui vont eux aussi changer !

Si une personne prend par exemple le contrôle du jeu en se la jouant méfiante, dans les prochaines parties, on devra ensuite faire face à une terre envahie par des voleurs et des seigneurs de guerre. Paf !

Un jeu en format Legacy, mais pas vraiment non plus, puisque on ne modifie pas le matos de jeu de manière irrémédiable. Et tout peut se « réinitialiser » à n’importe quel moment.

Et autre truc foufou, c’est qu’on n’a pas besoin de jouer toutes les parties avec la même équipe. Les personnes peuvent changer et tout de même poursuivre la partie en cours. Et pas de scénarios linéaires dispo non plus. Tout dépend des choix narratifs effectués par les équipes. Le jeu se « souvient » de la façon dont il s’est terminé et adapte alors les conditions de victoire de la prochaine partie. Sans oublier le style artistique de ouf de Kyle Ferrin, déjà aux palettes dans Root.

Non, pour faire le pied de nez à la tendance actuelle, Oath ne nécessite pas d’appli qui gère des trucs, des bidules. Oui, il y a une version solo, de quoi incarner les différentes protagonistes sur différentes générations.

Bref, un jeu impressionnant, passionnant ! Le jeu a tout déchiré en 2021. En anglais. On attend la VF chez Matagot avec impatience. En 2022 ?


SPECTRE

Antoine Bauza est décidément tout feu, tout flamme. Après l’excellentissime et tout récent Oltréé, l’auteur valentinois (de Valence, en France, et non valencien, de Valence, en Espagne. Faut suivre un peu) remet le couvert avec SPECTRE, un jeu de plateau coopératif qui vous permet d’incarner les grands méchants des dessins animés Disney films James Bond.

En effet, dans SPECTRE, comme le titre l’indique, plutôt que d’incarner le mythique agent secret, vous ne serez pas une ou un agent du MI6. Non. Vous choisirez d’incarner les méchants classiques de Bond, tels que le fameux Ernst Stavro Blofeld, sur la boîte de jeu ( On ne vit que deux fois ), Rosa Klebb ( Bons baisers de Russie ) et Raoul Silva ( Skyfall ).

Bon, vu comme ils finissent tous pas trépasser éliminé par l’agent britannique, leur durée de vie est plutôt… limitée. Réussirez-vous à faire mieux qu’eux ? On verra ça dans le jeu de plateau.

SPECTRE : Le jeu de société vous propose d’être en compétition pour devenir le numéro 1 de l’Exécutif spécial pour le contre-espionnage, le terrorisme, la vengeance et l’extorsion, ou en anglais SPecial Executive for Counter-intelligence, Terrorism, Revenge, and Extortion (SPECTRE), la sinistre organisation qui met des bâtons dans les roues à James tout au long de la saga, avec le film de 2015 et sa scène d’ouverture d’anthologie en plan séquence à Mexico.

Dans SPECTRE, vous poursuivrez divers stratagèmes en plaçant vos pions sur des cases d’action du plateau. Et selon votre méchant, ces cases, ces actions créeront tel ou tel effet, tous inspirés des films. Un jeu asymétrique, en quelque sorte.

Bien que Bond ne constitue pas le cœur du jeu, il faudra toutefois compter sur lui pour qu’il vienne vous mettre des bâtons dans les roues de vos plans machiavéliques pour dominer le monde. Le salop !

À noter enfin que Spectre est signé non pas par un seul auteur, mais par une équipe tonitruante et très bankable ! Ce sont bien 7 créatifs qui signent le jeu, avec le studio français de création Kaedama, composé d’Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc et Théo Rivière, ainsi que des auteurs de Modiphius, dont Stefano Guerriero, Javier Angeriz-Caburrasi et Juan Echernique.

Le jeu se termine quand l’un ou l’autre méchant de la saga réussit l’un ou l’autre objectif, selon l’évolution de la partie, du plateau. Il n’y a pas d’objectif unique.

Rajoutez à cela la possibilité de réaliser des armes grandiloquentes et menaçantes, oui, comme dans les films, et vous obtenez un cocktail explosif ludique et fidèle à la saga.

Et quand est-ce que le jeu sort ? Il a été annoncé pour le printemps de cette année. Un titre qui va faire du bruit à sa sortie, sans aucun doute.


First Empires

First Empires est le tout prochain et deuxième jeu de la toute jeune et explosive maison d’édition Sand Castle, qui a sorti l’incroyable Res Arcana en 2019.

Le pitch :

« Et si toute l’histoire du monde s’était déroulée différemment ? Et si les grands empires de notre histoire n’avaient jamais vu le jour ? Et si d’autres civilisations oubliées étaient passées à la postérité à leur place ? Les vaincus auraient pu être les vainqueurs, et les colonisateurs auraient pu être les colonisés… Après tout, les empires sont gagnés et perdus sur un lancer de dés !« 

Dans First Empires, vous prenez le contrôle du sort d’une nation antique. Après avoir lancé les dés de civilisation, des explorateurs partent à la conquête du monde pour ramener de la gloire à leur, à votre empire. En combinant les dés avec des régions, chaque nation développera sa civilisation et faire partie de l’histoire !

Des dés, des pistes de développement, de l’exploration. Après Res Arcana, l’un des meilleurs jeux de ces dernières années, First Empires donne vraiment envie. Sortie prévue ces prochaines semaines, au premier trimestre 2022.


Time Stories : Le Manoir Cavendish

« J’ai la larme fatale mais j’ai rien oublié, tu sais?
Tout est incertain et tout est dispersé »

Larme Fatale, Julien Doré et Eddy de Pretto.

Citer Julien Doré en 2022, ça, c’est fait.

Quel gâchis. Après un excellent premier cycle, avec de très bons scénarios telle que Madame ou Estrella Drive, Time Stories a entamé son deuxième cycle en 2019, le Cycle Bleu. Avec des mécaniques de jeu épurés, plus fluides, plus narratifs, moins hasardeux. Le tout premier scénario de ce nouveau cycle était juste excellent. Le Projet Hadal, une histoire de laboratoire sous-marin et de créature fantastique.

Et là, patatras ! C’est en octobre 2020 qu’est sorti le deuxième scénario, Une nuit d’Été, une adaptation de la pièce de Shakespeare Le Songe d’une nuit d’été dans l’univers de Time Stories. Ce scénario était plus que décevant. Et depuis, plus rien. Quel gâchis. Commencé sur les chapeaux de roue, ce nouveau cycle s’est pris le mur. Et nos attentes, nos espoirs, nos envies, nos réjouissances avec. Depuis plus d’une année, on attend. Il faut dire que les Space Cowboys étaient ces derniers mois plutôt occupés par leurs nombreuses boîtes Unlock.

Le Manoir Cavendish était pourtant annoncé pour la fin de l’année 2020. Sa sortie a été repoussée pour le printemps 2022. Le pitch : « Des enfants bien imprudents entrent dans un vieux manoir de Nouvelle-Angleterre, à la recherche de leur camarade Damien, qui a disparu depuis plusieurs jours…« 

Damien. Ce nom vous dit certainement quelque chose. Le Manoir Cavendish est en réalité la suite du scénario démo du Cycle Bleu qui nous propulsait dans une petite bourgade américaine en 1958.

Après un précédent scénario, raté, on croise les doigts pour que ce Manoir Cavendish nous rabiboche avec la saga.


Bureau of Investigation : Enquêtes à Arkham & Autres Contrées

L’autre grosse sortie de 2022 chez les Space Cowboys. Déjà annoncé pour 2021, Bureau of Investigation : Enquêtes à Arkham & Autres Contrées sortira finalement en février.

Il s’agit d’un crossover entre les mécaniques de jeu de Sherlock Holmes Détective Conseil et l’univers de Lovecraft. Autrement dit, de l’enquête fantastique. On se croirait dans le jeu de rôle Cthulhu, mais en version jeu de plateau.

5 sombres affaires mêlant épais mystères et Choses Indicibles Qui Rendent Fous-Dingues (comme diraient mes enfants de 8 & 7 ans). Tout un programme.

Prenez les règles de base de Sherlock Holmes Détective Conseil et ajoutez-y de nombreux autres mécanismes originaux. Dont, peut-être, certainement, la gestion de la santé mentale ?

Rappelons que ce n’est pas la première fois que Sherlock Holmes Détective Conseil est adapté à la sauce Lovecraft. Il y a déjà eu Mythos Tales, sorti en 2016, épuisé et jamais traduit en VF.

Ce Bureau of Investigation des Space Cowboys n’en est toutefois pas la traduction. C’est Grégory Privat, un auteur francophone, qui a signé le jeu.

👉 À lire également : Les meilleurs jeux de société Cthulhu.


Weather Machine

Comme chaque année, ou presque, après On Mars, The Gallerist, Escape Plan, et bien d’autres titres, l’auteur lusitanien Vital Lacerda nous sort un gros, gros, gros jeu, complexe, exigeant, profond, palpitant. C’est le cas en 2022, avec Weather Machine.

« Les catastrophes naturelles appartiendront bientôt au passé ! » proclamait le professeur Sêni Lativ, chef de projet de la manipulation météorologique chez Lightning Technologies. Les tests de sa nouvelle invention, la Weather Machine (machine météo), ont donné des résultats positifs. Ses visions d’atténuer les inondations, de maîtriser les cyclones et de mettre fin aux sécheresses lui donnaient le sourire.

Dans Weather Machine, vous êtes les scientifiques de l’équipe du professeur Lativ, qui manipulent la météo locale : ajustant les précipitations pour les fermes, maintenant le vent et le ciel dégagé pour les sources d’énergie écologiques, et réglant la température pour les stations balnéaires ou les événements sportifs. Classe !

Si vous avez 2-3-17h à passer autour d’un jeu de plateau, Weather Machine est LE jeu qu’il faut. En tout cas, on se réjouit de dilapider tout notre week-end dessus ! Sortie prévue pour la fin de l’année. Pour un prix qui pique. Mais au vu du matériel, de la taille et de l’amplitude du jeu, c’est cohérent.


Le Secret de mon Père

Le Secret de mon père est un jeu narratif de placement d’ouvriers. Incarnez des membres d’une fratrie dont le père, tout juste décédé, vous a légué son laboratoire rempli d’inventions inachevées.

Le pitch : « 

« Les murs étaient recouverts d’étagères métalliques exposant une multitude de bocaux en verre. Ces derniers contenaient des formes étranges et grotesques qui baignaient dans le formol. Des ustensiles en laiton en parfait état, et des métaux d’une qualité sans pareille étaient entreposés sur de solides plaques de bois et sur des blocs de pierre, que l’usure avait fini par rendre tranchants. Bien vite, mon regard s’arrêta sur un secrétaire à la fabrication robuste, fait d’acajou incrusté de cuivre, sur lequel se trouvait un livre dont la couverture en cuir avait subi les affres du temps. Le journal de mon père, héritage de longues années d’apprentissage et d’innombrables expérimentations. Et à l’intérieur de l’ouvrage usé, tout en haut des pages jaunies par l’oxydation, les notes d’un savant fou obnubilé par un projet ô combien ambitieux, qu’il ne pût jamais mener à terme de son vivant son chef d’œuvre !

Comme mues par une volonté propre, mes mains tremblèrent alors que je serrais le journal contre moi. La lecture de ses travaux scientifiques, frénétiquement consignés sur des bouts de papier, m’emplit à la fois d’anxiété et de fierté, car ces derniers m’appartenaient désormais. J’en fis alors une véritable obsession. Je me devais de redonner à ce laboratoire son prestige d’antan et de consacrer ma vie au secret de mon père !»

Un jeu qui mélange stratégie et gestion avec de la narration. Et qui se joue avec une app. Décidément, c’est tendance ! Cela mériterait un prochain article… Lancé en printemps 2021 sur Kickstarter, ayant presque levé la somme de 1 millions de dollars, il faut le reconnaître, Le Secret de mon père titille notre curiosité. Le jeu est attendu pour le premier trimestre 2022.

👉Vous pouvez consulter les règles du jeu ici.


Soul Raiders

Du créateur de Splendor, Soul Raiders, annoncé pour 2021, il devrait sortir en 2022. Il s’agit d’un jeu narratif ambitieux avec plus de 1 000 cartes pour une aventure épique immersive avec un fort accent mis sur la narration.

Soul Raiders propose donc plus de 1 000 cartes que vous pouvez utiliser pour interagir avec le jeu. Chaque chapitre du jeu dure d’une à deux heures qui compose toute la campagne du jeu. Et comme tout jeu narratif, vous avez la possibilité de choisir la suite de l’aventure.

Soul Raiders introduit également une nouvelle mécanique : la possibilité pour le groupe de se séparer pour mener différentes quêtes, se rendre dans différents lieux en même temps. Avec la menace de trop s’éloigner. Prévu pour la fin de l’année.


Le Projet

De toute cette liste, s’il y a bien un jeu qui me donne le plus envie, c’est bien Le Projet. Sorti en anglais en 2021 sous le titre « The Initiative« , ce jeu narratif et disruptif pour familles, mais pas seulement, mélange récit et énigmes.

Créé par Corey Konieczka, auteur bien connu de nombreuses galettes spatiales chez FFG, Le Projet nous propulse dans une aventure insolite.

Le pitch « En 1994, quatre adolescents trouvent un jeu mystérieux lors d’un vide-greniers. En y jouant, ils découvrent qu’il est étrangement lié à leur vie. Que vont-ils risquer pour percer les secrets du Projet ?« 

La narration du jeu consiste en une bande dessinée à lire. Et quand les personnages du récit jouent au jeu mystérieux, c’est à notre tour de vivre leurs aventures, « en vrai » sur le plateau.

S’il y a bien un jeu auquel je me réjouis de jouer, c’est bien celui-ci ! Sortie dans quelques jours en janvier #impatience.


Return to Dark Tower

On l’attendait en 2020, puis en 2021, il est à présent annoncé pour 2022. Si tout va bien. L’éditeur américain Restoration Games s’est spécialisé dans la réédition et la modernisation de « vieux » jeux de plateau bien connus des années 70 et 80. Ce sont eux qui ont « commis » le reboot de Fireball Island et Unmatched.

Restoration Games est en train de nous préparer la réédition de Dark Tower, sorti en 1981. Ce jeu proposait un système électronique innovant pour l’époque avec une tour sombre, d’où le titre, en plastique qui trônait au milieu du plateau. En la tournant, elle indiquait alors ce qui arrivait sur un territoire spécifique : baston, loot, etc.

Un jeu (presque) narratif dans un univers méd-fan avec des événements épiques qui affectaient le plateau et l’équipe d’aventuriers. Un crossover entre JDR, livre dont vous êtes le héros et jeu de plateau.

Le but du jeu : récupérer trois clés puis venir à bout d’une bande de bandits. Un jeu disruptif pour 1981.

Et ce n’est pas n’importe qui qui signe ce jeu, puisque ce sont deux auteurs parmi les plus bankables de la planète : Rob Daviau, le papa des Legacy, et Isaac Childres, l’auteur de Gloomhaven / Frosthaven.


That Time You Killed Me

En 2021, That Time You Killed Me a fait un beau buzz. Il s’agit d’un jeu de société abstrait de voyage dans le temps et… d’assassinat.

Créé par Peter C. Hayward avec des illustrations, somptueuses, surprenantes, de Jor Ros, That Time You Killed Me propose une expérience entre jeu narratif et abstrait. Le pitch : deux voyageurs temporels sont rivaux. Et chacun prétend être le véritable inventeur du voyage dans le temps.

Pour revendiquer le titre de premier voyageur dans le temps, vous allez devoir traverser le temps pour débusquer votre adversaire et l’assassiner dans la joie et la bonne humeur, donc… avant que votre adversaire ne fasse de même, bien sûr. Et le paradoxe du grand-père, dans tout ça ?

That Time You Killed Me se déroule sur quatre chapitres, chacun ajoutant plus de chapitres et, évidemment, plus de règles.

👉 À lire également : Le voyage dans le temps ne transporte pas les jeux de société.

Les chapitres individuels de That Time You Killed Me se déroulent sur trois plateaux 4×4, chacun représentant une époque différente. Lors de votre tour, vous déplacez vos pions entre le passé, le présent et le futur, essayant de piéger votre adversaire sur le bord d’un plateau.

Oui, mais.

Vous ne disposez que d’un nombre limité de « copies » de vous-mêmes que vous pouvez déployer, déplacer pour éviter de vous retrouver assassiné. Si vous êtes à court de copies de vous-mêmes, c’est le drame. Vous ne pouvez plus voyager dans votre passé. La condition de victoire ? Pousser l’autre à n’avoir plus que ses pions sur un seul plateau pour remporter la manche. Expliqué comme ça, ça paraît capillotracté, mais il faut essayer pour mieux s’en rendre compte.

Le jeu nous fait de l’œil parce qu’il associe jeu narratif à la mode Legacy avec des éléments rangés et cachés dans des boîtes et des règles qui sont ajoutées de manière progressive avec une stratégie semblable aux échecs ou au jeu de dames. Un mélange détonant. On se réjouit de l’essayer en 2022 et de vous en parler à sa sortie.


Darwin’s Journey

Darwin’s Journey est un jeu de placement d’ouvriers dans lequel vous remontez le temps dans les souvenirs de Charles Darwin de son aventure à travers les îles Galápagos. Voyage qui lui inspira la théorie de l’évolution qu’il formula en 1859.

Créé par l’auteur transalpin très connu Simone Luciani (Barrage, Tzolk’in) ce gros jeu de plateau introduit une toute nouvelle mécanique de jeu, un placement d’ouvriers qui peuvent et vont évoluer. Pour coller au thème…

À votre tour, vous posez un pion sur le plateau représentant l’île, pour réaliser l’une des très nombreuses actions du plateau : naviguer, explorer les îles, se former, collecter des spécimens puis les donner au musée ou bien alors correspondre avec l’Europe.

Avec, donc, la possibilité de faire progresser, d’améliorer vos pions, vos ouvriers. Du pur Engine-building, donc. On se réjouit de voir ce que ça donne.

Financé sur Kickstarter en janvier 2021, avec une somme récolté de plus d’un million, le jeu a connu un peu de retard en anglais. La VF, elle, est attendue pour octobre 2022.


Guilty

Guilty est un jeu d’enquête à paraître pour la toute fin d’année chez Iello. Créé par l’auteur Haut-Savoyard Yohan Servais, grand spécialiste des jeux d’enquête, déjà auteur de deux aventures Unlock, et parmi les meilleures, The Noside Show et Le tour du monde en 80 minutes, on se réjouit de découvrir le concept.

Guilty s’annonce comme un jeu d’enquête en « one shot », et qui sortira sous plusieurs boîtes. Avec des affaires touffues de plus de 2h, à la manière d’un Détective, aussi chez Iello, ou d’un SHDC. Un concept, un jeu qui titille notre curiosité ! On en saura plus au courant de l’année.


Bitoku

Oui, vous avez bien lu le titre. Et non, il ne s’agit pas d’un party game transgressif, régressif. Il s’agit d’un gros jeu de gestion de créatures sylvestre qui a fait un gros buzz sur le salon d’Essen en octobre 2021.

Dans Bitoku (ne lisez définitivement pas cette phrase à haute voix à côté de vos enfants), vous incarnez le rôle d’esprits magiques de la forêt. Votre but, vous élever vers la transcendance et devenir le prochain grand esprit de la forêt.

Bitoku est un gros jeu pour Gamers, avec de la gestion de cartes, de dés et de l’engine-building. Un jeu solide, un jeu puissant. Et c’est Iello qui s’y colle pour le VF, prévue pour la fin de l’année 2022.


Carnegie

Carnegie est le nouveau gros de gestion de Xavier Georges, l’auteur belge connu pour des jeux profonds et intenses : Troyes, Carson City, Black Angel.

Le jeu de plateau Carnegie a été inspiré par la vie d’Andrew Carnegie né en Écosse en 1835. Andrew Carnegie et ses parents ont émigré aux États-Unis en 1848. Bien qu’il ait commencé sa carrière de télégraphiste, son rôle en tant que l’un des principaux acteurs de la montée en puissance de l’industrie sidérurgique américaine en a fait l’un des hommes les plus riches du monde et une icône du rêve américain.

Andrew Carnegie était également un bienfaiteur et un philanthrope. À sa mort en 1919, plus de 350 millions de dollars de sa fortune ont été légués à diverses fondations, et 30 millions de dollars supplémentaires à divers organismes de bienfaisance. Ses dotations ont créé près de 2 500 bibliothèques publiques gratuites qui portent son nom : les bibliothèques Carnegie.

Dans le jeu, vous allez recruter et gérer des employés, développer votre entreprise, investir dans l’immobilier, produire et vendre des biens et créer des chaînes de transport à travers les États-Unis. Vous pouvez même travailler avec des personnalités importantes de l’époque. 

Peut-être deviendrez-vous même un illustre bienfaiteur qui contribuera à la grandeur de son pays par ses actes et sa générosité ! Comme Carnegie lui-même.

Un gros jeu de gestion qui va envoyer du lourd !


Ark Nova

Après Bitoku, voici un autre jeu qui a buzzé sec à Essen, c’est Ark Nova. Dans Ark Nova, qui va être traduit par Super Meeple courant 2022, vous planifiez, construisez et gérez votre zoo.

Animaux, enclos, personnages, projets scientifiques de conservation de milieux naturels, Ark Nova reprend le thème de Zooloretto en lui appliquant une rigueur aussi riche, sérieuse et cohérente que Wingspan.

Dans Ark Nova, le cœur du jeu repose sur ses 255 (!) superbes cartes et de la façon dont elles sont placées, utilisées dans le jeu. Attendez-vous à créer des combos subtils et dévastateurs. Mais pas seulement. Le jeu demande également de placer des tuiles et gérer un aspect physique, géostratégique. Ark Nova, un jeu zooépique dont on entendra très certainement beaucoup parler ces prochains mois. Vivement la VF !


Micromacro Crime City 3

Après une première boîte en 2020, puis une seconde en 2021, les éditeurs ont confirmé une 3e pour 2022. On n’en sait encore rien du tout, si ce n’est qu’on se réjouit déjà tout plein !


Nano9Games

Rien que pour la performance ludique, la gamme Nano9Games nous interpelle. Un Nano9Game est un jeu qui ne contient que 9 cartes, 9 dés et 9 cubes. Et c’est tout. Pur Mixi, cette gamme au matériel riquiqui pourrait s’avérer intéressante.

Les 3 premiers Nano9Games sont annoncés pour le mois de juin, avec Railways, City Planner, Empire. La gamme comptera ensuite 6 autres jeux. 9 en tout, donc. Forcément.


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Et vous, quels jeux attendez-vous le plus pour 2022 ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
6
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

31 Comments

  • Vincent

    Watch, un jeu dans lequel il faut fabriquer des montres, à moins que ce ne soient des armes de contrebande. Je croise les doigts pour une traduction en 2022.

  • amnesix77

    Merci la Gus team et meilleurs vœux ludiques à toute l’équipe.

    Finalement peu de titres qui m’allèchent dans cette liste et c’est tant mieux, j’ai encore pas mal d’arrivée KS prévues et quelques jeux non joués en étagère. J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de coop’ (pas ce que je préfère) et toujours quelques gros jeux de pose d’ouvriers pour lesquels je peine à trouver de vraies innovations ludiques.

    Dans la liste, j’attends juste :
    – le secret de mon père, peut être enfin le vrai grall, l’eurotrash, qui sait ?
    – Ark Nova pour jouer avec les enfant,
    – Oath, en grand fan de Root mais pas sûr que je m’y lance car j’ai l’impression qu’il sera encore plus difficile à sortir (accessibilité, temps de mise en place et de jeu).

    Je découvre Versailles et Hollywood, peut être avez vous plus d’info, je n’en avais pas entendu parler. Dans liste il manque des petits jeux ou des jeux d’ambiance mais peut être n’y a t il pas de teasing à ce stade.

    En compléments, dans mes plus attendus (par ordre décroissant) ;

    – Defcon : censé me réconcilier avec Risk : un jeu asymétrique et qui a l’air très immersif. Le jeu qui m’a le plus fait rêver en 2021 ;
    – Hidden Leaders : un petit jeu original ;
    – Adventures in Neverland : le monde de Peter Pan, une grosse inconnu pour moi, un pari, en espérant que le plaisir de jeu y soit ;
    – Hybris : je me suis fait hypé mais j’ai peur que le jeu soit trop « gros » pour mon groupe d’amis.

    PS : si vous envisagez un article sur les jeux avec appli, je vous invite à zieuter « à la recherche de la planète x » sorti en sept. Une excellente revisite du Mastermind qui permet de jouer entre joueurs et novices (avec un système de handicap très bien fait) ce qui n’est pas si courant. L’appli n’est pas extra mais fait le job.

    Des bisous

    • Gus

      Bonjour Laurent,

      Merci pour votre retour !

      Alors :

      Ark Nova pour jouer avec les enfants : Le jeu est conseillé dès 14 ans. C’est du lourd ! On est loin de Zooloretto. Il s’agit d’un gros jeu de gestion (de zoo). Si vous enfants sont des ados / adultes, alors là aucun souci. Nous avons mis la main sur la VO, nous allons bientôt en publier une chronique

      Pour Versailles et Hollywood pour Cartaventura, toutes les infos sont dans l’article.

      Hidden Leaders, très bon, comme vous, on l’attend aussi celui-ci : https://gusandco.net/2021/04/13/hidden-leaders-red-rising-jeux-matagot/#Hidden_Leaders

      Merci pour toutes vos recommandations, Laurent ❤️️

      • amnesix77

        Désolé pour Hollywood et Versailles, je n’avais pas fait attention qu’il s’agissait des thèmes des prochaines Cartaventura. Encore du coop du coup donc je passe mon tour, Vinland ne m’ayant pas plus et Lhassa étant encore sous cello).

        Pour Ark Nova, ca dépendra donc du temps de jeu et de l’accessibilité, j’attends donc votre impatience votre chronique et son classement sur votre échelle immersion / accessibilité.

        A bientôt

        • Gus

          « j’attends donc votre impatience votre chronique et son classement sur votre échelle immersion / accessibilité. »

          Promis Laurent, ce soir, après le 9e et avant-dernier épisode du reboot (palpitant) de Dexter, on s’y lance !

  • Manu

    Merci pour ce super top !
    Très très hypé pour ma part par That time you killed me qui condense un peu tout ce que j’aime. En revanche je suis surpris de le trouver dans un article sur les sorties 2022, j’avais l’impression qu’il était déjà sorti ! A moins qu’il ne s’agisse d’une VF attendue en 2022 ?? (Ce serait génialissime mais je ne trouve pas d’infos à ce sujet)

  • Boubou 95

    Bonjour Gus, merci pour tous ces articles et une bonne année (ludique mais pas que) 2022. Parmi ceux que tu as cité, le Projet m’intéresse pas mal aussi (déjà très attiré par son visuel) et je suis assez curieux d’en apprendre d’avantage sur ce Spectre. Je suis assez surpris qu’on n’ai pas eu encore de jeu de duel sur le thème de James Bond. Çà serait grisant de pouvoir jouer les deux rôles (un méchant ou James Bond) dans un jeu d’opposition, mettre en place ou neutraliser un plan machiavélique. Sinon J’espère une traduction pour les jeux Bullet ♥, Final Girl, Honey Buzz, Horrified et pourquoi pas rêver mais j’y crois peu d’une traduction du Legendary Alien (entre autres qui ne me viennent plus en tête).

  • Grégory Privat

    Bonjour et tous mes voeux pour cette nouvelle année.
    Merci pour cet article. Beaucoup de bonnes choses en vue. Je suis pour ma part très attiré par Oath et la game de Nano9games.

  • Zigzag

    Meilleurs vœux et merci pour cet article.
    Intrigué par les nanogames.
    J’aurai un œil attentif à la sortie de Cascadia et également Obsession.

  • PALATIN Janine

    Que de tentations, même si je suis petite joueuse !! Merci pour cet article qui donne de l’espoir pour cette année qui s’ouvre.
    Juste une petite remarque : Antoine Bauza est valentinois, pas valencien (je sais, c’était pour vérifier si on vous lit attentivement 🙂 )
    Je vous souhaite une très bonne année et de belles parties ludiques.

  • Ogo

    Bonjour et bonne année à Gus, à la rédaction et aux lecteurs !
    Merci pour cette liste à laquelle j’ajoute personnellement Sleeping Gods de Ryan Laukat

    • Gus

      Argh. Celui-ci on l’a aussi à la rédaction en VO, faut qu’on s’y lance. Tellement de jeux. Si peu de temps.

      Merci pour vos vœux et message ❤️

  • Simon

    Merci Gus pour cet article ! Une sélection super alléchante je trouve. Pour ma part, j’ajoute un jeu que j’ai backé il y a quelques mois et qui devrait arriver en fin de premier semestre : Eleven, un jeu de gestion de club de foot. Y’a-t-il des footeux dans la salle ? 😄

  • JiDul

    Bonjour, et jolie année à tous !

    Je pense que je jouerai à pas mal de ces recommandations (Ark Nova en tête)… il faut juste que je convaincs des amis de se les acheter 😀

    De mon côté, il y a un jeu que j’attends pour 2022, depuis son passage au FLIP (il y a 5 ans je crois) : Times of Empire.
    J’espère que Pearl Games saura le rendre tout simplement incontournable 😉

    Merci pour vos articles tout au long de l’année.

  • Emmanuel

    Bonjour,

    Grand amateur de Detective, j’attends avec impatience « Dune -secrets enfouis » qui n’est pas cité.
    Puis les nouveaux Cartaventura et Ark Nova.

    • Gus

      Très bonne remarque Damien, très pertinente.

      Comme soulevé au début de l’article, malheureusement, de nombreux jeux annoncés début janvier 2021 ici https://gusandco.net/2021/01/02/jeux-selection-2021/ se retrouvent, à nouveau, sur celle-ci pour 2022. Le cas de Frosthaven, Frostpunk, Bureau, Oath, Carnegie, Weather Machine, Soul Raiders… La pandémie et la crise maritime ont eu raison de ces jeux.

      Pour les autres, il y a eu d’excellentes surprises, comme Cartaventura annoncé pour 2021, et de grosses déceptions, comme Dreamquest. Nous attendons encore de tester d’autres titres.

      Nous essayerons de nous souvenir de votre intervention en fin d’année, Damien. Au pire, si on oublie, on compte sur vous pour nous le rappeler !

  • Jerem Couz'

    Bonjour et merci pour ces idées
    Difficile avec mon groupe de joueurs de faire un jeu narratif nécessitant un long suivi
    Du coup on est plus Eurogames

    J’aimerais tester oath quand même. J’ai aussi hâte d’essayer Darwins’s Journey ou Carnegie que je n’ai pas pledgés (Carnegie testé sur BGA)
    Et sinon personne n’a parlé de Federation que j’ai pledgé pour son sénat galagtique et son aspect double face des jetons avec des choix à faire et des majorités au sénat à gérer.

  • morlockbob

    Merci pour ce tri, il y a effectivement des choses bien tentantes. A propos de Mythos tales, les enquêtes ne tiennent pas debout, il y des fautes de lieux…à éviter. Bon 2022 Gus (and co)

  • JP

    Bonjour,
    Grand fan de jeu de société (je suis actuellement en train de finir Gloomhaven), je me pose la question de la pertinence de mettre en lumière des jeux qui font la promotion de la captivité animale. Et en plus, pour jouer avec les enfants ?!! Quelque chose m’échappe…

      • JP

        Bonjour,

        Je tenais tout d’abord à vous féliciter. Je ne m’attendais pas à trouver sur un site de critique de jeux de société une réelle tentative d’aborder « le fond du problème » de la captivité animale.J’ai eu, à une époque, pour mission de réintroduire à la vie sauvage les animaux d’un zoo tombé en désuétude. Pour la faire courte, il est quasiment impossible de mener cette mission à bien pour les raisons suivantes :
        – Les animaux enfermés dans les zoos présentent un capital génétique tellement consanguin, liés aux différentes opérations de reproduction entre zoos, que les relâcher reviendrait à appauvrir la génétique de l’espèce.
        – La captivité débouche, à terme, sur une différenciation génétique, qui crée de nouvelles espèces qui n’existe pas à l’état sauvage. C’est ainsi qu’est né, par exemple, le lion européen, lion captif de zoo, dont le capital génétique diffère tellement des autres espèces de lion qu’il ne peut être relâché.
        Les zoos investissent, chaque année, 1% de leur chiffre d’affaire dans la conservation. Juste de quoi dire « regardez, nous le faisons ! » mais évidemment pas suffisamment pour mener de réels programmes d’envergure. C’est ce qu’on appelle du « green-washing ». Les zoos veulent se faire passer pour les sauveurs de la biodiversité, comme les chasseurs se font passer pour les plus grands écolos de France. C’est seulement de la novlangue.
        Et enfin, qui peut aujourd’hui croire qu’enfermer dans un enclos un félin, dont le territoire s’étend à l’état sauvage sur plusieurs centaines de km², est bon pour lui, ou qu’emprisonner un pygargue à tête blanche dans une cage de 4m3 pendant plusieurs années, sans possibilité même de déployer ses ailes, c’est prendre soin de lui ? Tous ces animaux finissent par développer des comportements stéréotypiques (se balancer, tourner en rond en empruntant toujours le même chemin, etc…) et personne, y compris les personnels des zoos, n’osera vous dire que c’est un signe de bonne santé.
        Vaste sujet que celui de la condition animale vs notre plaisir ou notre confort. Voilà pourquoi, malgré les immenses qualités que semble présenter ce jeu (mon groupe d’ami en a fait l’acquisition), je me refuse à l’acheter et à y jouer.Le changement des mentalités passe entre autre par l’éducation, et mon fils de 4 ans ne comprendrait pas que je joue à enfermer des animaux. Pour changer le paradigme, il faut changer le récit.
        En tout cas merci beaucoup d’être allé plus loin, dans votre analyse, que la seule présentation du fait ludique.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :