Root. Retenez bien ce nom. Ce jeu tout cute va envoyer du bois

Temps de lecture: 3 minutes

Root

Comme la racine, en anglais

Lancé sur KS en automne de l’année passée, avec plus de 600’000 $ récoltés, Root est un jeu asymétrique édité par Leder Games et créé par Cole Wehrle, pour 2 à 4, dont la sortie (en VO) est annoncée pour Essen / fin-octobre et décembre pour l’extension

Root? De quoi ça parle?

De racine, donc

De forêt, plus précisemment

Les joueurs et joueuses incarnent des créatures de la forêt, un oiseau, un renard, un chat et un raton laveur, et luttent pour le contrôle d’une forêt

Le pitch officiel:

Root is a fast-paced game of adventure and war. In this game, you will take control of one of the four factions attempting to gain legitimacy over the vast Woodland: the invading Marquise, the proud Eyrie, the upstart Alliance, or the wily Vagabond. Root is a highly asymmetric game—each faction plays according to its own set of rules. However, all factions follow a few central concepts.

Le but du jeu est d’être le ou la première à scorer 30 points. Comment y arriver? En craftant du matos et en cognant. Enfin, tout dépend de la faction

Baston!!!

Root est un jeu de placement, de déplacement et de contrôle de territoire. Et qui dit contrôle de territoire dit forcément baston

Les factions vont pouvoir défoncer les autres et ramener ainsi des PV. Mais pas forcément, tout dépend encore de la faction jouée

Dans Root, l’interaction est très, très forte puisque les peuples sont en constante et âpre lutte de territoire, pour l’acquisition des ressources et pour la course aux PV

Et pourquoi c’est tellement bien?

Pour son esthétique, d’abord. Les illustrations de Kyle Ferrin sont vraiment toutes choues et attachantes

Pour son interaction, aussi

Pour ses règles, simples mais vraiment pas simplistes

Et enfin, surtout, pour son aspect asymétrique. En effet, chaque peuple de la forêt possède ses propres spécificités, sa propre façon de jouer et de scorer. Un petit côté Scythe, mais en plus cute. Certaines factions sont plus belliqueuses, d’autres plus marchandes. Ce qui permet de jouer à Root plusieurs fois en vivant le jeu de manière à chaque fois différente

A sa sortie dans quelques semaines, Root va envoyer du bois! Si l’éditeur vient à Essen, ce qu’il n’a pas encore confirmé, son jeu va partir comme des petits pains bio sans gluten

Et encore une dernière chose

Il y a beaucoup de texte en anglais, les règles, les cartes. Vu la qualité du jeu et l’intérêt qu’il suscite, pas impossible du tout qu’un éditeur franco « sorte du bois » pour une localisation

Il existe déjà une extension, qui rajoute deux nouvelles factions, les lézards et les castors, ce qui permet d’y jouer jusqu’à 6

Vous pouvez consulter les règles du jeu de base ici

Et les règles de l’extension ici

Pour l’instant, on ne peut pas encore trouver le jeu en Europe, mais avec Essen, ça ne va pas durer. Root est dispo en préco sur la boutique ricaine d’Amazon ici

Et dans la série « baston asymétrique tout cute », il y a aussi My Little Scythe, la version enfant de Scythe. La VF chez Matagot est déjà bientôt en préco ici

Et la VO est déjà dispo aussi ici

Pour revenir à Root, Polygon s’est rendu à la Gen Con et a vraiment kiffé le jeu. A écouter dans leur podcast ici, dès la 26e minute

 

4 Comments

  1. Le fait que le jeu soit totalement asymétrique entre chaque clan, semble avoir tendance à rendre les explications de règles particulièrement longues et fastidieuses.
    En effet, en plus de tes propres règles, tu es obligé d’écouter les règles des autres joueurs (alors que cela t’intéresse a moitié) pour être appréhender leur comportement.
    J’ai vu une vidéo d’une explication/partie sur la chaine Youtube « Heavy Cardboard » : env 45 min d’explication, pour approximativement 1h15 de jeu.
    Il y a intérêt à toujours jouer avec le même groupe.

    1. Merci Nicolas pour votre réaction

      Vu le succès que le jeu a remporté à la Gen Con, j’ai entendu une rumeur courir qu’un éditeur (bien connu) français aurait déjà signé la localisation. Donc pas impossible que Root ne réapparaisse bientôt sous nos latitudes…

  2. Après une partie :
    Un solide 5/5 🙂

    L’explication des règles n’est pas forcément un moment inintéressant, le game play de chacune des factions étant intimement lié au fonctionnement du groupe qu’il représente.
    Pour exemple, le représentant du culte du lézard, placera ses guerriers vaincus dans une box des martyrs qu’il pourra utiliser pour lancer des croisades…
    Les interactions sont riches et nécessaires pour triompher. Par exemple, le vagabond, gagnera (notamment) en offrant son aide aux autres factions, il pourra même devenir un allié qui déplace et fait combattre vos troupes…si, si…

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.