Détective. Comment ce jeu de plateau va révolutionner le jeu de plateau

Temps de lecture: 9 minutes

Article 100% sans spoilers. Cet article a déjà été publié lors de la sortie de la VO

Passionnant! Et soudain, Sherlock Holmes Détective Conseil est devenu obsolète. Détective, le meilleur jeu de 2018? Peut-être

  • Date de sortie : 16 novembre 2018 pour la VF chez IELLO
  • Développement du jeu et sur une idée de : Ignacy Trzewiczek
  • Scénaristes : Jakub Lapot, Przemysław Rymer
  • Illustrateurs : Aga Jakimiec, Rafal Szyma
  • Éditeur : Portal pour la VO, IELLO pour la VF
  • Nombre de joueurs : 1 à 5 (optimum 2-3, vraiment pas plus)
  • Age conseillé : dès 16 ans (mais vraiment. Pour la complexité et les thèmes sombres et sensibles)
  • Durée : 2 à 3h par scénario, sachant qu’il y en a 5 dans la boîte (comptez bien 3h par scénario)
  • Thème : police (et d’autres thèmes, mais nous n’allons pas spoiler les scénarios)
  • Mécaniques principales : narration, choix, coopération, recherche sur le net

Détective, de quoi ça parle?

Tout est dans le titre. Les joueurs et joueuses incarnent des détectives modernes appartenant à une cellule secrète (et fictive) d’investigation, Antares

Le jeu propose cinq scénarios, cinq affaires policières dont la complexité est croissante

Les scénarios sont extrêmement immersifs et bien écrits, on se prend très, très rapidement au jeu pour vivre une aventure unique

On y croit vraiment

Nous n’allons pas spoiler les scénarios, mais ils sont vraiment, vraiment bien écrits. Et ancrés dans le réel

Un jeu en campagne

Les cinq scénarios sont liés

On peut très bien rejoindre une équipe qui en a déjà fait un ou deux, en mode « one shot », mais en les faisant tous, on commence à percevoir des liens. C’est le côté « meta » que le jeu met en avant, son mode « campagne » addictif

Un mode campagne servi par une mécanique extrêmement suave et originale: selon les choix opérés et pistes suivies dans un scénario, on doit insérer une carte de ce scénario dans un autre. Comme pour placer une conséquence d’une précédente décision. Malin

Et comment on joue?

Les règles sont extrêmement claires et simples. Une toute première pour Portal… (voir plus bas)

On commence par lire l’intro du scénar, puis à taper dans un deck de cartes. Et chaque fois qu’on réalise des actions et qu’on doit se déplacer dans la ville, on fait avancer le jeton de temps

Et vous le savez, un enquêteur, en tant que bon fonctionnaire, ne travaille qu’entre 8h du mat et 16h (!). A 16h, c’est apérooooo

Alors oui, on peut dépasser et travailler plus tard que 16h pour faire des heures supp’, mais on prend alors des jetons de stress. Et chaque scénar met une limite de stress à ne pas dépasser pour ne pas le foirer

Et qui dit détectives modernes dit technologie moderne

Pendant la partie, en plus de taper dans un deck par scénario aux cartes numérotées à la Unlock et de gérer ses déplacement sur un mini-micro plateau, on va pouvoir en effet utiliser son ordinateur ou son téléphone portable pour accéder à de précieuses et cruciales informations sur l’affaire

Pas d’appli cette fois, pas comme dans leur précédent (et extrêmement décevant) First Martians, mais une plateforme web spécifique, Antaresdatabase, la base de données du bureau avec énormément d’éléments de l’enquête. Et également la possibilité d’aller surfer sur le vrai web à la recherche d’informations réelles

Toutes ces recherches, entre base de données fictives immersives et informations réelles, parviennent à conférer au jeu une immersion profonde

Et comment on gagne?

Chaque scénario suit ses propres objectifs, sa propre difficulté à gérer: nombre de jours et heures limité, quantité de stress autorisé

Une fois ces éléments dépassés, la partie est pliée

On doit alors confronter ses résultats à ceux du scénar. On va remplir son rapport final, rapport final qu’on inscrit dans la base de données. Des questions aux choix multiples nous permettent alors de confronter nos résultats, avec correction automatique du système. On voit alors où et pourquoi on s’est planté

Et comme le jeu est en mode campagne, selon le scénario joué, il est tout à fait probable qu’on ne soit pas toujours capable de répondre à une question. Il faut attendre les révélations obtenues dans une aventure ultérieure pour y parvenir. Subtil

Interaction?

Extrêmement forte puisqu’il s’agit d’un jeu coopératif dans lequel on joue à plusieurs, à moins d’y jouer tout·e seul·e, ce qui est aussi très possible

A combien y jouer?

On peut très bien y jouer tout·e seul·e bien sûr, c’est possible, comme de mater un épisode ou un film ou de lire un roman policier tout·e seul·e sur son canap’

Mais c’est à plusieurs que l’expérience devient plus… sociale et riche, puisqu’on va pouvoir échanger sur ses hypothèses et conclusions

A 4-5, surtout à 5 en fait, le jeu devient plus long à force de palabrer, et surtout, plus brouillon. Les infos, les indices tourneront moins bien, la comm deviendra vraiment plus difficile à gérer. Avec le risque que des joueurs ou joueuses se sentent moins impliqué·e·s à la table et lâchent l’affaire

On peut très bien nommer des responsables: prise de notes slash mind-mapping, base de données, net, cartes, etc. Mais ça ne résout pas le problème, les infos et les indices circuleront moins bien

C’est vraiment à deux ou trois que le jeu est excellent, un très bon compromis entre immersion, interaction et communication

Détective, un jeu kleenex?

Détective, comme Sherlock Holmes Détective Conseil, est un pur jeu-kleenex

Une fois un scénario, on peut le jeter / recycler / revendre / offrir. A moins d’avoir foiré un scénario et d’avoir envie de le speedrunner pour tenter d’y arriver

Mais soyons honnêtes, ça c’est pour l’argument marketing. En réalité, il y a quand même peu de chance qu’on le refasse. Une fois un scénario achevé, on aura envie de passer au prochain

Donc oui, Détective rejoint la mode actuelle des jeux-kleenex. Mais on y joue quand même 5x3h, donc 15h sur le même jeu, c’est déjà pas si mal. Si on dit que la moyenne actuelle des jeux de plateau est de 45 minutes, 15h de Détective, ça fait 20 parties d’un autre jeu. Qui peut dire aujourd’hui qu’il ou elle joue 20 fois au même jeu???

Un jeu… Portal

Si Détective était sorti chez n’importe quel autre éditeur, Space Cowboys par exemple, qui aurait très bien pu le signer, vu son aspect extrêmement immersif et narratif à la Sherlock Holmes Détective Holmes ou Time Stories, Détective aurait généré un tout autre buzz

Portal, l’éditeur polonais surcoté. Dirigé par l’innovant et trublion Ignacy Trzewiczek, Portal traîne de vilaines casseroles. Leurs jeux sont très, trop souvent décevants

Leurs deux précédents, First Martians et Alien Artifacts se sont pris de méchantes gamelles car déséquilibrés

Sur le papier leurs jeux paraissent passionnants, et à peine la lecture des règles entamée, on se rend compte que ça pêche. Tronquées, confuses, erronées, elles sont tellement foireuses que le jeu en souffre. Il faut alors souvent attendre la V2 du jeu (Stronghold, Robinson) pour apprécier une amélioration. Et si vous avez acheté la V1 (comme moi)? In your face

A force, c’est ce qu’on appelle en psycho le « horn effect ». On voit « le mal » partout. Le ou la personne peut faire ce qu’elle veut, on ne verra que les mauvaises choses, les mauvaises habitudes

Notre Julie

Par exemple, un exemple. Vous avez certainement dans votre cercle d’ami·e·s quelqu’un qui vient en retard. 15-30-45′. Votre ami·e vient systématiquement en retard. Et pire, sans forcément s’excuser à son arrivée

Chez nous, on a Julie. Qui vit à son propre rythme et qui est sous la douche chez elle à l’heure précis du rendez-vous. Quand elle arrive, à la bourre, elle ne voit pas le problème, c’est normal

Julie, systématiquement en retard

Systématiquement, vraiment?

Non

Ça lui arrive parfois d’être ponctuelle ou d’arriver même avant l’heure

Mais à force d’arriver 2-3 fois en retard, nous avons décidé de la classifier dans la catégorie des gens qui arrivent TOUT LE TEMPS en retard. Alors qu’en réalité, il n’en est rien. C’est la différence entre le « toujours » ou le « jamais », catégorique, radical, fermé, et le « parfois » ou le « souvent », nuancé, ouvert

Quel rapport avec Détective?

Parce qu’à force de nous proposer des jeux foireux, on a une méchante tendance à ranger l’éditeur polonais dans la catégorie des éditeurs foireux. Le Horn Effect. On n’en voit que les cornes

Mais ça serait une grossière, grossière erreur de passer à côté de Détective

Des règles simples, fluides, claires, pour un jeu puissant, unique. Détective est le meilleur jeu de Portal. Même si ce n’est pas très compliqué…

PS l’effet inverse du « Horn Effect » est le « Halo Effect ». Quand tout ce que fait quelqu’un est juste génial. Parce que. C’est ainsi qu’on se le représente. Si le « Horn Effect » est trop critique, le « Halo » ne l’est pas assez

Alors, Détective, c’est bien? Critique

Oui

Terriblement

Un titre extrêmement fort, percutant, unique

Et surtout, disruptif

Alors certes, jouer avec des écrans risquent bien d’interférer sur l’aspect social du jeu. On va avoir souvent les yeux rivés sur la base de données et sur le net à la recherche d’infos, les écrans risquent d’engendrer une certaine coupure avec les autres à la table

Déjà qu’on passe beaucoup de temps derrière nos écrans, le jeu de plateau offre un court répit slash detox bienvenu (pour autant qu’on dégage les portables de la table). On regarde ses cartes, ses cubes, ses vrai·e·s ami·e·s, et pas ses réseaux sociaux

Dans Détective, c’est le contraire, on passe sa partie le nez collé aux écrans, mais pas que. Des cartes narratives, aussi

N’empêche, on sera bien vite obligé·e de communiquer pour avancer dans l’affaire

Mais attention, Détective est un jeu complexe, riche et littéraire, aux scénarios complexes, sombres et profonds. Un jeu réservé à un public aguerri. On ne lancera pas une partie en famille un dimanche de pluie

Détective va véritablement révolutionner le jeu de plateau en proposant une expérience qui dépasse le jeu de plateau. Le jeu plonge dans une narration, à la croisée entre série, roman et jeu. Plus qu’un jeu, Détective est une expérience

Et soudain, Sherlock Holmes Détective Conseil est devenu obsolète

Score:

Anticipation: 3/5: Un jeu policier et narratif qui permet d’aller sur le net pour mener des recherches? Yeeeeah. Mais. Portal. Le Horn Effect…

Pendant la partie: 5/5. Captivant, passionnant, immersif, narratif, disruptif. Puissant

Après la partie: 5/5. Une irrésistible envie de démissionner de son taf pour avoir plus de temps pour lancer le prochain scénario

Score: 5/5. Détective est tout juste impressionnant. Plus qu’un jeu, c’est une véritable expérience. Une expérience cinématographique, unique, mémorable et puissante

Quelques conseils pour augmenter vos chances de réussite

Notes

Prenez des notes. Mais vraiment. Le livret de règles propose même des conseils de jeu, dont celui de réaliser un mind-map comme les enquêteurs dans les séries et films, avec les fameuses cordelettes tirées entre les différents indices et protagonistes de l’affaire

Ultra-nécessaire

Vous n’êtes peut-être pas un·e pro du mind-map, mais la prise de notes est extrêmement importante. C’est ce qui marque la différence entre un bon détective et un mauvais détective

Base

Pensez à bien insérer tout au long de la partie toutes les informations que vous récoltez dans la base de données

En effet, et même si vous perdrez du temps en vrai et que ça risque d’être méchamment rébarbatif, comme un vrai travail de policier j’imagine, inscrire ces éléments dans la base de données débloquera parfois l’affaire avec quelques révélations surprenantes

Run

Comme Time Stories ou le 7e Continent, le jeu peut se mettre en pause pour pouvoir être continué à un autre moment

Mais à éviter!

Vous risquez de ne plus vous souvenir des indices, des noms

Préférez un seul « run » en entier par scénar. Si vous n’avez pas 3h devant vous, oubliez

Puisque le jeu se joue en campagne, avec des scénarios qui se suivent plus ou moins, l’idéal serait encore de les enchaîner dans un délai court pour que la trame reste bien ancrée dans la mémoire. Un scénario par soir, pourquoi pas. Évidemment, ça semble contraignant. Surtout avec la saison 2 d’Ozark a bingewatcher…

Conditions

Dans Détective, il va falloir se concentrer pour lire, pour rechercher, pour réfléchir

Et communiquer dans de bonnes conditions

Pensez à jouer dans les meilleures situations possibles: silence, lumière, etc Pour bénéficier de conditions propices et favorables à la résolution des scénar

Et pensez à jouer avec à un connexion WIFI / (bientôt) 5G, parce que vous allez avoir constamment besoin du réseau

Ecran

En parlant de bonnes conditions de jeu, évitez d’utiliser votre téléphone portable, à moins d’avoir une phablet / grand écran. L’écran du portable est trop petit pour vraiment se plonger dans le jeu

Pour les quelques recherches sur le net, qui sont à chaque fois stipulées dans le jeu, un téléphone portable ira très bien

Surtout pour la consultation de la base de données. Jouez avec une tablette, ou mieux encore, avec un ordinateur portable

Ou mieux encore, si vous disposez de l’équipement ou que vous êtes bricoleur·se, essayez de projeter votre écran d’ordi au mur ou sur votre grand écran 4K de salon. La frime

Pistes

Exactement comme dans Sherlock Holmes Détective Conseil, vous aurez plusieurs pistes à disposition. Et vous pourrez même parfois en « pousser » certaines, i.e. dépenser des jetons pour retourner une carte au verso et « approfondir » le sujet

Mais

Comme Sherlock, less is more. Inutile de tout faire. Vous risquez de perdre du temps, en vrai et dans le jeu. Il va donc bien falloir sélectionner les pistes et optimiser ses décisions. Mieux vaut en faire moins, mais mieux

Et encore une toute dernière chose

Oui, vous vous en souvenez bien, nous avons déjà publié cette critique à la sortie du jeu en septembre en anglais. Mais comme la VF sort ce vendredi 16 novembre, cet article prend tout son intérêt

Vous pouvez trouver la VF de Détective chez Philibert ici

Et chez Jeu du Bazar ici

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop ici

Et le jeu ne coûte qu’une trentaine d’euros

Une trentaine d’euros??? Ce n’est vraiment, vraiment pas cher au vu de la richesse du jeu. Et de son développement informatique nécessaire. Alors certes, on ne joue qu’une seule fois aux scénarios. Comptez donc 5x3h=15h de jeu, et puis c’est tout

Trente euros pour 15h passionnantes et immersives, ça vous semble beaucoup? Par rapport à un ciné?

A l’heure des grosses productions FFG et CMON à près de 100 euros, Détective fait office d’outsider avec son prix « ridicule ». Mais comment font-ils pour gagner leur vie?

Vous pouvez consulter les règles du jeu ici

Le site officiel du jeu

18 Comments

  1. Merci pour le test. Une petite question cependant, ce jeu est il jouable en ludothèque ? Est ce que l’inscription sur le site se fait par boîte ( rendant ainsi impossible le prêt car on se retrouverait avec les indices et l’avancement des joueurs précédents) ou est ce que l’inscription peut se faire en individuel ? Merci d’avance pr votre réponse dans tous les cas ! Ce jeu a l’air super !

    1. En effet, la boîte peut se prêter sans souci

      Jouable en ludothèque? Difficile par contre:

      1. Il faut compter 15h
      2. Selon les décisions, on place des cartes du scénario en cours dans des scénarios ultérieurs. Ce qui peut altérer les parties

      Avez-vous d’autres questions?

      Gus

      1. Merci pour la réponse !! Super 🙂 je voulais dire empruntable en ludo. Je me suis emmêlé le cerveau, ça m’apprendra à utiliser le téléphone avant le petit déjeuner ! Après, ce jeu peut fonctionner par session si on le coupe par Enquete non ?

        1. Oui mais justement, comme déjà explicité avant, les scénarios précédents viennent « polluer » slash « parasiter » les scénarios ultérieurs

          Donc ça peut compliquer

          Et les enquêtes se jouent vraiment en campagne les unes après les autres

          Cela étant dit, attention ⚠️

          Le jeu n’est pas en format Legacy, i.e. qu’on peut très aisément remettre les scénarios « à zéro » pour les autres parties

  2. Salut et merci pour cet article.
    juste une remarque, je le vois à 40 euros moi ce jeu sur les deux sites que tu as mis ne lien.
    C’est moi ou les distri ont augmenté les prix ?

  3. Bonjour ! Et merci pour l’article que j’avais lu cet été déjà quand vous l’aviez publié après avoir joué à la version anglaise.
    Nous pensions nous mettre à un jeu d’enquête avec ma compagne, on a jamais joué au genre (le plus narratif qu’on ai fait c’est Unlock!). Est-ce que vous nous conseillez de commencer par celui (le mélange écran/cartes narratives nous attire pas mal) ou devrions nous vraiment commencer par quelque chose de plus classique comme Sherlock détective conseil ?

  4. Salut,
    Juste pour informer qu’il existe deux jeux video qui s’appellent In memoriam et dont detective semble pas mal inspiré.
    Le jeu qu’on recevait était toutes les preuves récoltées par la police. Le tueur les narguait et envoyait des énigmes qu’on pouvait aider à résoudre en allant sur des sktes internet réels ou créés pour l’occasion.
    Super idée d’essayer de retranscrire les émotions du jeu de base dans un jeu de plateau !

  5. Bonjour,

    J’ai un peu de peine à comprendre quand je lis « Qui peut dire aujourd’hui qu’il ou elle joue 20 fois au même jeu??? ».

    Je pourrais citer plein de personnes qui le font, qu’elles soient de mon entourage ou sur les forums. Chacun a ses jeux favoris qui ressortent très souvent. Pour dire, j’ai plus de cent parties de Mage Knight à mon actif. Et un de mes groupes d’amis doit avoisiner le triple avec Dominion.

    J’ai donc un peu de peine à vous suivre sur cet argument. Je me doute que certains joueurs/joueuses passent sans arrêt d’une nouveauté à l’autre, sans prendre la peine d’explorer leurs jeux en profondeur, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. J’espère en conséquent que ce n’était pas à prendre au pied de la lettre.

    Merci pour l’article et bonne suite

  6. Bonjour,
    Une petite question à laquelle j’ai du mal de trouver une réponse (qui ne sera peut être pas évidente sans spoiler). Je lis partout que le jeu est pour les plus de 16 ans, que c’est intense, etc… limite à en croire que c’est traumatisant, qu’en est-il réellement ? En fait, je joue avec des amis qui apprécient ce type de jeu (nous avons beaucoup aimé C. Holmes), maintenant nous ne sommes pas du tout fan des ambiances trop glauques / ou gores.
    En bref, c’est sanguinolent et ça coupe l’appétit ou c’est du polar classique ?
    Merci par avance pour la réponse et merci pour l’article.
    Manu

    1. Bonjour Manu

      Merci pour votre question

      Non non, rien de glauquissime, on est loin d’un Estrella Drive

      Du polar « pure souche »

      Mais

      Avec un gros lien avec l’histoire et un événement particulièrement traumatisant

      Pas de torture ou de truc gore, mais des thématiques adultes quand même

      Est-ce plus clair ainsi pour vous Manu?

  7. Bonjour,

    je sais que le jeu n’est pas prévu pour être rejouable mais qu’en est-il de la possibilité d’y jouer quand j’aurai oublié ce que j’ai mangé à midi (ou tout simplement le faire découvrir à d’autres personnes) le jour ou le serveur hebergeant la base de données Antares fermera ?
    En résumé, est-il possible d’y jouer avec des règles n’incluant pas cette base ou est-il possible de la télécharger?

    Je sais je chipote mais ma bibliothéque veut savoir si elle souffrira pour quelque chose =)
    Merci

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.