Time Stories Revolution. Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau Cycle Bleu

Temps de lecture: 6 minutes

Sans spoiler personne, si vous avez joué à Madame, le dernier (et excellent) scénario en date pour Time Stories, vous savez qu’il s’agit véritablement du tout dernier scénario

Time Stories – le Cycle Blanc

Time Stories, c’est ce jeu d’aventure coopératif, narratif et disruptif sorti en 2015 chez les Space Cowboys. Le but: venir à bout d’une mission présenté sous forme de cartes, avec des choix à prendre, des lieux à explorer et des personnages à rencontrer. Un véritable blockbuster ludique

Dès la toute première aventure, des éléments meta ont été placés, éléments qu’on retrouve égrainés dans chaque scénario. Et des scénarios, et il y en a eu un paquet, neuf, entre 2015 et 2018

Ces éléments méta se sont peu à peu incrustés de manière plus ou moins flagrante, plus ou moins discrète, pour dessiner un récit plus ample, dont les contours vont au-delà des « simples » scénarios en one-shot (sur 217 runs, quand même)

Qui sommes-nous, vraiment? Pour qui travaillons-nous, vraiment? Qui sont les très gentils et les très pas gentils du tout, vraiment?

Les neuf scénarios précédents faisaient partie de ce que les éditeurs nomment le Cycle Blanc. En lien avec le design très épuré du plateau d’origine

Mais tout ça, aujourd’hui en 2019, c’est du passé. Le Cycle Blanc continuera tout de même d’être édité

Time Stories – le Cycle Bleu

Donc comme dit plus haut, à la fin de Madame, sorti en décembre 2018, tout pète. Kaput, T.I.M.E. Stories

Mais

T.I.M.E. Stories est mort, vive Time Stories !

Ce nouveau cycle est appelé Le Cycle Bleu. Pourquoi bleu? Parce que visiblement, le jeu et son nouveau cycle proposent une expérience plus colorée, chamarrée, chatoyante

Mais surtout, ce cycle apporte de nombreux changements importants: quelques améliorations, et d’autres éléments surprenants qui annoncent déjà des parties passionnantes. Il faut avouer que certains scénarios du Cycle Blanc proposaient des aventures plutôt mornes et bâclées. Avec ces changements, les Space ont écouté leur communauté pour proposer des parties plus nerveuses et abouties

Bye bye plateau

Dans ce nouveau cycle, le plateau disparaît

Désormais, tout le jeu se jouera uniquement avec le deck, i.e. les cartes du scénario, à la manière d’un Unlock, l’autre gros carton de l’éditeur

On ouvre la boîte, on découvre le scénario et le matériel unique qui va avec. Plus besoin d’avoir une grande table pour déplier le plateau et lancer la partie. Dorénavant, seules les cartes suffiront à déployer l’aventure. Il ne faudra donc plus posséder la boîte de base. Chaque boîte proposera son matériel de jeu

Mais ça prendra quand même pas mal de place au final, entre cartes pano et jetons

Bye bye piste de temps

Qui dit bye bye plateau, dit forcément bye bye piste de temps. Cette piste permettait d’indiquer son avancée dans le temps, ses unités de temps restants qui marquaient la fin, l’échec du scénario

Désormais, chaque scénario proposera un système de jetons, mais pas que, on peut s’attendre à des surprises, des variations. Ces jetons deviendront alors la nouvelle ressource à gérer. Les Azrak (en arabe, أزرق, Azrak, ou Azraq, signifie… wait for it… bleu. Ben ouais, comme le cycle, donc)

Et si dans le Cycle Blanc tout était géré en commun par l’équipe, ces jetons seront à présent individuels, chaque joueur et joueuse devra en assumer la gestion et le décompte

Ce décompte perso pourrait alors impacter chaque perso de manière différente: toi t’es blindée (en jetons), moi pas, il pourrait alors m’arriver des bricoles rien qu’à moi. De quoi générer une tension supplémentaire individuelle et de groupe

Ces Azrak représenteront autant l’énergie des réceptacles que du temps à dispo

Enfin, pas que. En termes de background, l’Azrak est nécessaire pour maintenir le lien entre le réceptacle et l’agent. La dépense d’Azrak représente donc la tension constituée par l’agent qui force le réceptacle à faire des actions, se déplacer, etc.

Bye bye longueurs

Soyons honnêtes. Certains scénarios étaient longs, très longs, trop longs. Au point parfois de devoir s’y prendre à 3-4-5 reprises pour en arriver à bout et de faire durer (inutilement) les parties

Alors oui, on pouvait toujours « sauver » ses parties précédentes et reprendre à un certain moment, à un certain endroit, pas besoin de tout faire en un run

N’empêche

Je me souviens d’une partie ainsi « sauvée » du 7e Continent et reprise près de 2 mois plus tard, on ne se souvenait plus de rien 😞

Les Space ont prévu de corriger le tir

Désormais, dans ce nouveau Cycle Bleu (on dirait le titre d’une chanson des années 80), les scénarios sont prévus plus courts, de quoi réussir à les finir en une soirée et non un weekend entier à ne faire que ça. Des expériences plus tendues, nerveuses, ramassées. Miam! Les Space annoncent des durées pouvant aller de 2h30 à 4h. Le scénario le plus long du Cycle Bleu sera le tout premier, Le Projet Hadal

Bye bye dés

Plus. De. Dés

La baston, les événements seront gérés autrement, avec un deck de cartes adapté à chaque scénario

Bonjour accessibilité

Ce nouveau Cycle tend vers beaucoup plus d’accessibilité, histoire de rendre le jeu beaucoup plus noob-friendly

Des scénarios plus courts, et des scénarios en one-shot qui peuvent être joués dans n’import quel ordre et qui n’ont aucun lien entre eux, pas comme dans le Cycle Blanc

Bonjour Expérience

Aucun lien, vraiment?

Minute, papillon

Les Space ont tout prévu

En même temps que la toute première boîte, ou aux alentours, sortira une autre boîte, Experience. Qui ne contiendra AUCUN scénario, et qui devrait coûter une vingtaine d’euros. Aucun scénario? Whatttt?

Cette boîte permettra aux joueurs et joueuses chevronnées, passionnées, de lier tout le Cycle Bleu. Encore une fois, on peut jouer aux scénar en one-shot, en dilettante, ou on peut décider d’upgrader son expérience (le mot est lâché) avec cette boîte qui vient rajouter une couche narrative, pour proposer un mode de jeu plus orienté « campagne ».

Et tout est dans le titre, expérience. Il sera possible de faire progresser ses personnages d’une partie à l’autre pour leur conférer de nouvelles capacités. En fonction des résultats, de la fin du scénario, on pourra faire évoluer ses persos et le fil de l’histoire

Donc on va pouvoir jouer à Time Stories en mode balade one-shot tranquillou les mains dans les poches en sifflotant un petit air de Georges Brassens, ou en mode campagne, pour les baroudeurs et baroudeuses (que nous sommes)

Bonjour personnages

Ce nouveau cycle sera plus orienté réceptacles et personnages. Si dans le Cycle Blanc le sujet était surtout focalisé autour de l’Agence, et que les réceptacles et personnages passaient au second troisième quatrième cinquième très loin en arrière-plan, ce ne sera désormais plus le cas. Dans le Cycle Bleu, les réceptacles et personnages joueront un rôle beaucoup plus marqué

Tellement marqué, qu’on pourra à présent interagir de manière plus forte et directe avec eux au cours de l’aventure. En effet, en choisissant son réceptacle, et selon le scénario, on recevra un deck personnalisé et qui sera mis à contribution pendant la partie selon les situations (se taper la discute, agir, etc.). Une expérience beaucoup plus narrative, donc

Bonjour 9

Comme pour le précédent cycle, sans compter les prequels et autres scénarios de démo, les Space ont déjà prévu 9 scénarios, avec environ deux sorties annuelles. C’est trop peu? C’est très bien. La quantité, la qualité, tout ça

Côté planning, les scénars suivants sont annoncés

Autour de Juillet – Août 2019
Damien (NT 1958) Préquel de « Le Manoir Cavendish »

Un scénario préquel à la Santo Tomas de machin, mais en plus riche, plus long, plus abouti, qui permettra de découvrir ce que ce nouveau cycle a sous le capot

Cette démo sera présentée sur les salons et festivals. Pourra-t-on ensuite le trouver en boutique? Pas certain. Peut-être en PnP?

Fin Octobre 2019
The Hadal Project (NT 2099)

Ce scénario, nous vous en avions déjà parlé il y a près de deux ans

De la SF cette fois, écrit par un couple de fans américains qui aura retenu l’attention des Space au point de vouloir les éditer

Ambiance Abyss, le fameux film de Cameron sorti il y a exactement 30 ans en 1989. De l’explo sous-marine futuriste. Mais sans Jar-Jar Bings et sa cité engloutie toute pourrave (enfin, on espère)

Experience

Une boîte pour relier tous les 9 scénar de ce Cycle Bleu pour jouer en mode campagne, qui sortira plus ou moins en même temps que Hadal, histoire de pouvoir déjà commencer

Q1 2020
Nuit d’été (AT 4951)

Un scénario très fantasque dans la pièce très connue de Molière (je me réjouis déjà du tout premier commentaire qui va vouloir me corriger 😂). Une aventure plutôt barrée

Q3 2020
Le Manoir Cavendish (NT 1958)

Une année après le préquel prévu pour cet été 2019, le scénario complet en été/automne 2020, dans lequel on incarnera des kidz dans des US fantasmés et… effrayants

Entre Ça (dont le deuxième chapitre sort tout bientôt), Stranger Things (dont la troisième saison sort tout bientôt), Greenville 1989 et… Happy Days (qui, en revanche, ne ressortira pas du tout)

Et encore une chose

Dans notre critique de Madame, nous vous annoncions déjà la sortie d’un roman Time Stories. C’est confirmé pour début octobre 2019 aux éditions Bragelonne

Le livre révélera un tas de détails sur l’agence du Cycle Blanc, le recrutement des agents, les réceptacles, tout ça. Il présente les personnages du Cycle Bleu, consolide et amplifie l’univers Time Stories en général. Une chouette lecture pour les vacances de patates (appelés comme ça parce qu’à l’époque, les enfant étaient libérés des cours pour aller aider leurs parents à aller récolter les… patates)

Alors, impatients de découvrir ce nouveau Cycle? Nous, grave

28 responses to Time Stories Revolution. Tout ce qu’il faut savoir sur le nouveau Cycle Bleu

  1. Crunsk says:

    Ouch, que ca donne envie tout ca !
    Ca va être difficile d’attendre.
    Merci pour toutes ces infos.

    Petite question : Vous écrivez à propos d’Expérience : Une boîte pour relier tous les 9 scénar de ce Cycle Bleu pour jouer en mode campagne, qui sortira plus ou moins en même temps que Hadal, histoire de pouvoir déjà commencer

    Si ca sort après, ca veut dire qu’on doit attendre sa sortie pour jouer à Hadal ou bien le contenu de cette boite s’applique à la fin du scénario?

    • Gus says:

      Expérience incorpore un système qui permet de la commencer après plusieurs scénarios joués. Mais plus tôt on commence avec Expérience, mieux c’est 😉

  2. ClimberMind says:

    Et voilà l’article précédent sur « pourquoi achete t on trop de jeux ? » est oublié ! 😂

  3. David says:

    Je me trompe peut-être, mais il me semble que Songe d’une Nuit d’Été, c’est Shakespeare, pas Molière 😉

      • Maester says:

        Bon sang, mon premier commentaire car je ne peux laisser planer le doute. Shakespeare, définitivement Shakespeare !!

        • Freddy Pacaud-Boehm says:

          Cher Gus, je me réjouis que tu te réjouisse de notre incrédulité, et pourtant.. Sans aller trop loin dans mes recherches, et sachant que ce cher William fut largement aidé dans son écriture/J-B tout autant, « Shakespeare et Molière: L’un était mort depuis six ans, lorsque l’autre naquit. William Shakespeare (1564-1616) n’a pas connu Jean-Baptiste Poquelin (1622-1672)! » un mystère qui demande que nous ne restions dans l’ignorance..
          Ceci dit, l’histoire nous réserve tant de surprises.

  4. Chrys M says:

    L’idée du livre me semble très pertinente et j’ai hâte de le lire.

    Autant les boîtes de scénar du Cycle Blanc me plaisaient déjà, autant j’avoue que pour les boîtes du Cycle Bleu, les SC ont mis le paquet et j’aime. Ca semble + élaboré ou travaillé graphiquement.

    Par contre, vu que les mécanismes sont totalement opposées à ce qui était fait auparavant, je ne pense pas adhérer à ce nouveau concept
    mais je tiens quand même à essayer le 1er scénar du Cycle Bleu,
    histoire de voir jusqu’où va la perturbation ou le massacre?
    Sacrifier ce qui a été fait auparavant pour en faire qqch de nouveau / novateur / inédit, ce n’est pas une idée séduisante pour moi…

    Un TIME Stories sans plateau, pourquoi pas?
    La piste de temps aurait pu être utilisée autrement, ou matérialisée avec des jetons, avec une horloge (pour rester dans le thème du temps ou un sablier?)
    mais alors, autant éjecter les dés et les decks communs et donner des cartes personnelles / individuelles, ça me semble très périlleux et très moyen comme idée.

    De +, étant donné que chaque scénar devra comporter son propre matériel, cela veut dire que certaines boîtes / scénar vont coûter 20 € et d’autres vont certainement plafonner aux alentours des 40 € et ça, je trouve que ça fait beaucoup trop commercial et c’est vraiment prendre les joueurs et joueuses de la première mouture (le fameux Cycle Blanc) pour des « portefeuilles ambulants » (je préfère éviter l’expression spéciste vaches à lait).

    Je songe à toutes ces personnes qui ont investi dans le fameux pack transparent pour les éléments du jeu (les jetons, les dés etc) ==>> ils / elles doivent quand même avoir l’impression (légitime) qu’on les a pris-es pour des c*n-ne-s.

    • Gus says:

      Le pack transparent n’était pas payant au final mais offert par-ci par-là (comme chez nous, nous ne offrions 6 en concours)

      Au début, les Space pensaient en effet le vendre, puis quand ils ont réalisé que le Cycle Bleu allait tout… révolutionné, d’où le titre, ils ont dû tout offrir (à perte…)

      • Chrys M says:

        J’aurais bien aimé avoir un exemplaire gratuit.
        Sur okkazéo, et sur eBay, il est en vente, et il atteint même les 25 € !

      • Chrys M says:

        Certes, wp est une encyclopédie participative.
        Mais je crois que la confusion vient du fait qu’il me semble que dans ton article, tu parlais de « la nuit d’été », et le livre de Shakespeare c’est bien « le songe d’une nuit d’été », à mon avis, la confusion vient de là. Ce sont 2 choses différentes / distinctes…

          • Fred B says:

            Si je peux me permettre, fête de la musique oblige, c’est Mendelssohn qui a composé Ein Sommernachtstraum.
            Ensuite, sauf à considérer que « non non c’est Molière » est une expression helvète pour signifier son accord, votre insistance me laisse perplexe (à moins que vous n’évoquiez une oeuvre de Marcel Molière ?).
            Toutefois, compte tenu du crédit que j’accorde en général à vos propos (que je me fais un devoir de lire très régulièrement) je me suis mis en devoir d’explorer la bibliographie de Jean-Baptiste Poquelin… et pour l’heure j’ai fait chou blanc.

              • Fred B says:

                Certes, certes… (?) mais à tout le moins permettez-moi de contester l’idée de pièce « très connue ».

                De surcroit, mis en appétit par la perspective de la découverte, je vous saurais gré de m’indiquer l’édition dans laquelle je trouverai ce texte qui a échappé à ma curiosité (ou la compagnie ayant inscrit récemment cette pièce à son répertoire afin que je puisse les interroger sur le texte et la période de sa publication dans l’œuvre de J.-B.).

                D’avance mille merci… pour tout ce que vous avez apporté à ma culture ludique en attendant d’ouvrir un horizon littéraire que je croyais pourtant assez large.

                • Gus says:

                  C’est bel et bien Raoul Molière qui a écrit la pièce

  5. Chrys M says:

    Ca aurait été pas mal de proposer aux joueurs / joueuses de la première heure d’avoir un exemplaire sorti par les SC mais des scénarii fan-made. Y’en a qui sont très très bien. Bien sûr, pour éviter les problèmes de propriété intellectuelle, il faudrait l’accord de la personne qui a crée le scénar, et pour éviter les pertes pour les SC, ça aurait pu être une impression à la demande, facturé 25 € la boîte, mais au moins ça aurait été du travail propre (du tout cuit), parce que quand on doit tout imprimer, tout découper, tout sleever, ça prend un temps fou et c’est clairement décourageant.

    Quand je parle de scénar fan-made, y’avait déjà Pariah Missouri, Alchimie 15.000, Switching gears…
    Je ne mentionnerai pas le mien car :
    1/ Je ne suis pas un illustrateur / dessinateur / infographiste
    2/ Il réutilise une lience vidéo-ludique donc soucis de propriété intellectuelle
    3/ Trop de « recyclage » et de clins d’oeil, pas assez d’inventions / créations
    (après on est toujours trop rude quand on se juge soi-même LOL).

  6. Chrys M says:

    Apparemment mon dernier commentaire n’est pas passé. Je le résume ici :

    Ca aurait été bien aussi que les SC proposent d’imprimer les scénar fan-made, avec l’accord du créateur ou de la créatrice.

    Parce que quand on doit imprimer, découper, sleever soi-même ça prend des heures et des heures et le rendu n’est de toute façon pas le même que chez un imprimeur.

    Les SC aurait pu imprimer ce genre de scénar à la demande, et facturer chaque boîte 25 € (je rappelle que chaque scénar neuf du Cycle Blanc coûtait 20 € puis 22,50 € la boîte — les prix ont augmenté).
    Mais faire une impression à la demande afin d’éviter les gouffres financiers…

    En scénar fan-made qui vaut vraiment le détour, aussi bien d’un point-de-vue scénartistique que d’un point-de-vue graphique, je citerai (encore et toujours le même) : Pariah Missouri.

  7. Greg says:

    De mon côté, autant j’étais de prime abord tellement hypé par ce cycle bleu, autant votre article m’a refroidi.

    Au final si je comprends bien, le plateau et son matériel disparait, et on aura des scénarios plus courts, pour un prix plus élevé ? Mon porte-feuille n’est pas d’accord… Alors, certes, je suis tout de même curieux de voir comment sont construits ces nouveaux scénarios et le matériel qui va avec, mais je reste dubitatif : la longueur des scénario du cycle blanc me convenait parfaitement, et le fait que les nouveaux soient plus courts n’est vraiment pas pour moi un bon point (par ailleurs, concernant votre remarque sur le 7ème Continent, ce n’est pas étonnant que vous ayiez tout oublié si vous attendez 2 mois entre chacune de vos parties ^^ De même, si je joue pour le première fois à un jeu et que j’attends deux mois pour y rejouer, j’aurais oublié la plupart des règles !).

    Par contre, là où je vous rejoins, c’est pour dire que certains scénarios du cycle bleu sont assez fades, et rallongent artificiellement la durée de vie en faisant faire plusieurs runs, là où peu de runs bien construits auraient suffi.

    Ah et sinon, Un Songe d’une Nuit d’Eté c’est Marc Levy qui l’a écrit, tout le monde le sait. C’est fou de voir tant de gens se tromper.

  8. Patleser says:

    Dis Molière,
    Ce serait bien de faire l’effort de citer les illustrateurs des épisodes présentés!
    D’une manière générale j trouve ça plutôt bien de citer les illustrateurs, mais ici, plus encore que dans bon nombre de jeux, leur travail est prépondérant pour une « bonne immersion » dans les aventures que l’on vit.
    Pour The Hadal Project je crois que l’illustrateur est Looky qui avait déjà oeuvré pour The Marcy Case, mais pour une nuit d’été c’est qui ? La couv est attirante en tout cas,
    Sinon merci pour l’article 😉

  9. Solotable says:

    Je testerais certainement, mais pour moi un Time Stories Révolutionnaire aurait été un Time Stories qui permettrait toujours plusieurs Runs mais avec une bien meilleur rejouabilité : plusieurs vrais embranchements différents, évènements aléatoires… et avec plus de profondeur narratif. Ou pourquoi pas un système de gros scénario dans chaque boite sous forme de mini campagne de 3-4 parties.
    Des jeux comme horreur à arkham jce font ça très bien.

    Payer un scénario aussi cher voir plus cher pour en faire une partie… bof bof et pour plusieurs raisons.

    Après je ne suis pas non plus la cible car je n’achète pas ou plus de jeux à usage unique hors certains jeux Legacy. J’avais juste essayé Time Stories et 4-5 scénarios. Je n’ai jamais acheté aucun escape game par exemple. 🙂

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.