Jeux de plateau

Coronavirus : comment les éditeurs de jeux de société s’adaptent

Temps de lecture: 5 minutes

En raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux éditeurs de jeux de société ont été obligés de fermer leurs bureaux. Comment s’organisent-ils pour continuer à travailler ? Petit tour d’horizon

Hasbro l’a confirmé vendredi, l’un des plus gros éditeur de jouets et de jeux de société aux US (et dans le monde) a décidé de fermer ses bureaux afin de protéger ses employés du coronavirus

Hasbro, c’est la maison-mère basée à Providence dans le Rhode Island (oui, la même ville que Lovecraft !) qui possède les licences My Little Pony, GI Joe, mais également Magic the Gathering (via son studio Wizards of the Coast), Betrayal at the House on the Hill (via son studio Avalon Hill) ou Dungeons and Dragons (aussi via son studio Wizards of the Coast). C’est leur porte-parole Julie Duffy qui a déclaré au Providence Journal que leurs bureaux seraient dorénavant fermés dans le monde entier, et ceci jusqu’au 1er avril (en tout cas) pour protéger leurs employés contre le coronavirus

Mais Hasbro n’est de loin pas l’exception. De nombreux autres éditeurs de jeux de société ont été contraints de faire pareil suite aux décisions des autorités et pour protéger leur staff de la contamination

Nous en avons contactés certains en francophonie. Voici ce qu’ils nous ont répondu, et c’est, pour la plupart, plutôt encourageant !

Libellud (Dixit, One Key)

Pour nous, prière de rester chez soi sauf urgence vitale pour la boîte. On fait installer ce lundi des VPN pour que chacun puisse se connecter à distance sur notre serveur.

Catch Up Games (Wild Space, Paper Tales)

On va essayer de suivre au maximum les recommandations, donc de télétravailler tant qu’on peut. Pas mal de nos tâches quotidiennes peuvent être faites à distance donc on ne s’en sort pas trop mal de ce côté-là.

Le seul point problématique pour nous, ce sont les tests et le développement qu’on fait sur les protos. Ça tombe particulièrement mal parce qu’on est en plein dans la période des retours de Cannes. Donc en gros, on va essayer de se voir un jour pour avancer sur les protos et sur le dev mais pour le reste on sera en télétravail et on avisera en fonction de l’évolution de la situation et des consignes.

Ça nous semble important de respecter au maximum la consigne de confinement justement, parce qu’il en va un peu de la responsabilité de toutes et tous pour faire diminuer l’épidémie. Et on sait qu’entre les festivals, les animateurs, les bars à jeux et les boutiques… il y a énormément d’acteurs du monde ludique qui vont être terriblement impactés par la situation, donc il faut vraiment faire en sorte que cette période soit la plus courte possible.

Helvetiq (Smak, Team Up)

100% de notre équipe sera en télétravail dès ce lundi. C’est ce que nous avons décidé vendredi passé. Les personnes avec enfants vont réduire leur temps de travail, car garder les enfants prend du temps et de l’énergie.

Le télétravail et la liberté de choix sont des choses normales chez nous, donc ça ne change pas de ce côté-là. Ce qui change, c’est la situation exceptionnelle et forcée ainsi que toutes les incertitudes autour. Nous sommes inquiets pour nos partenaires qui doivent fermer boutique, de l’impact sur eux et forcément sur nous. Malgré ces incertitudes, il nous semble très important d’agir ainsi pour freiner la propagation du virus. Rester chez soi et s’adapter !

IELLO (Flyin’ Gobelin, Détective)

Du côté de IELLO, il a été décidé de réduire l’activité dès aujourd’hui, essentiellement afin de protéger les salariés.

Nous avons également décidé de suspendre l’envoi de nos jeux, afin de ne pas pénaliser les boutiques contraintes à la fermeture. 

En interne, ce sont donc des équipes réduites et en télétravail, et un service logistique également très réduit.

Une permanence est assurée dans chaque service pour répondre aux questions les plus urgentes et pour poursuivre le développement des jeux.

Cocktail Games (Rythme and Boulet Replay, Imagine)

Toute l’équipe de Cocktail Games continuera à travailler sur les prochains jeux. Nous serons quasi tous en télétravail, nous sommes déjà outillés et préparés pour cela.

Une réunion physique était prévue ce matin lundi pour s’organiser. Elle a été annulée et est remplacée par une réunion virtuelle avec toute l’équipe.

On passe en télétravail total avec comme idée :

– De réduire au minimum voire à néant les contacts  entre les 6 salariés de l’entreprise
– De définir les priorités et l’organisation générale
– De se placer dans un contexte de reprise à moyen terme et en conséquence de travailler sur nos 2 sorties d’ci la fin de l’année qui seront différées si besoin est.

Slack (en place depuis près de deux ans) et Skype vont être nos meilleurs amis.

On va y arriver. L’équipe est solide et sérieuse, on a la chance d’avoir une boîte saine qui peut tenir le choc un certain temps avant un retour à meilleure fortune.

Super Meeple (Tajuto, Couleurs de Paris)

De notre côté, pour rappel il n’y a que moi qui travaille à 100% pour Super Meeple. Et j’ai toujours travaillé de chez moi, donc sur ce point pas beaucoup de changements.

Je travaille essentiellement sur des fichiers et des échanges de mails, donc l’impact devrait être relativement faible sur ce point. En revanche, tout ce qui est développement de jeux, c’est forcément beaucoup plus compliqué puisqu’il faut se réunir pour faire des tests. Donc pour le moment, nous allons freiner le développement de nos prochains jeux.

Nous allons décaler les sorties qui étaient prévues de Pour une poignée de Meeples et de Genesia. Pour une durée indéterminée. Et pour nos prochaines sorties prévues fin avril / début mai (Maracaibo, Destin de Voleur et Endeavor), ce sera selon l’évolution de la situation.

Space Cowboys (Time Stories, Unlock) et Space Cow (Attrape Rêves)

On est tous en télétravail SPACE Cow et Cowboys

EDGE/FFG France (Zombicide, Blood Rage)

Chez Edge/FFG France, nous sommes tous en télétravail depuis hier et pour une durée indéterminée… donc l’activité va se trouver ralentie étant donné que nous ne pouvons pas tout faire à distance.

Des news continueront de paraître sur les sites, nous répondrons aux questions sur les forums et nous poursuivons les traductions/relectures/maquettes malgré un rythme nécessairement amoindri.

Nos collègues espagnols sont eux aussi confinés pour au moins 15 jours, ce qui complique là aussi la situation.

Blue Orange (Mr Wolf, Kingdomino)

De notre côté, nous avons eu une réunion générale ce matin, l’intégralité des salariés est en chômage partiel, avec des pourcentages plus ou moins élevés, et pour la partie travaillée nous serons en télétravail et cela pendant 2 semaines.

Les sorties des jeux sont gelées pour le moment.

On croise les doigts pour que la situation s’améliore tout en respectant les consignes données !

La Boîte de Jeu (It’s a Wonderful World)

Aujourd’hui lundi, tout le monde vient chercher son ordinateur et ce dont il a besoin pour partir en télé-travail. Nous travaillerons à distance pour les prochaines semaines. 

Game Flow (Affinity)

Pour nous, ça change un peu mais pas tant que ça… Le séminaire avec notre distributeur Blackrock est annulé, les salons auxquels on avait prévu de participer aussi. Du coup ces déplacements sont annulés.

Mais le reste du temps, nous travaillons de chez nous, à distance. On va continuer et travailler principalement sur les projets à venir, mettre à jours nos éléments de com’ (web,  réseaux sociaux..), planifier les actions des mois à venir, faire la compta… Autant dire qu’on va être bien occupés quand même !

Blam ! (Celestia, Chakra)

De notre côté, c’est télétravail (mais comme c’était déjà le cas, on a juste annulé toutes nos réunions). Le séminaire avec notre distributeur Blackrock est annulé cette semaine.

Au niveau des prod on a des retards, mais rien de précis pour l’instant. Comme Chakra et Celestia sont arrivés il y a quelques semaines en grandes quantités chez notre distributeur, on est assez sereins.

Funforge (Mandala, Professor Evil)

Nous sommes désormais tous en télétravail. Le bureau est fermé.
Philippe Nouhra (le fondateur de Funforge) va faire un post ce matin sur
le Facebook Funforge pour expliquer comment cela impacte notre travail.
À suivre.

En conclusion

Avec ces quelques retours d’éditeurs de jeux de société, on peut constater qu’ils maintiennent leur activité, à distance, à la maison, et qu’ils continuent à travailler sur leurs jeux. Une bonne nouvelle pour le monde du jeu de société !

Mais. Mais la plupart d’entre eux relèvent un risque de retard pour certaines de leurs sorties prévues dans l’année. Si les boutiques de jeux en ligne (Philibert, Magic Bazar…) continuent leur vente en ligne, avec les retards et les soucis de réassort que le télétravail implique pour les éditeurs, certains jeux risquent bien d’être en rupture. Essen 2020 (pour autant que le salon ait lieu cette année…) va changer des années précédentes. Il y aura certainement moins de nouveautés présentées

>>> À lire également : En confinement. Et maintenant ? Quelques idées de jeux pour passer le temps le temps

5 Comments

    • Clément, de Catch Up

      Il y a toujours des effets de timing…

      Quand Gus nous a demandé hier ce qu’on prévoyait, on en était là : bosser depuis chez nous pour tout ce qui peut se faire depuis chez nous… et se voir une fois dans la semaine pour faire le point sur le dev. On se déplace à vélo, on n’aurait été que 2 à se voir… en fait on fait ce qui est préconisé par les autorités : on travaille à distance au maximum, on annule les soirées et sorties entre amis et les repas de famille, et on supprime toutes nos activités sociales. Je ne vois pas bien ce qui est « très moyen » là dedans…

      Pour nous, faire des sessions de test, c’est du boulot. C’est même environ 70% de notre boulot en fait, parce que nous on sort peu de jeux par an mais on les bosse beaucoup et on fait du dev au quotidien. C’est comme ça, c’est notre choix. Mais il faudrait qu’on soit idiot pour ne pas nous rendre compte de la situation et pour qu’on n’anticipe pas les problèmes qui vont être les nôtres durant cette période. Aujourd’hui on doit réagir et s’adapter vite parce que, à côté de beaucoup d’autres acteurs du monde ludique, c’est aussi de la survie de Catch Up dont il est question en filigrane.
      Je dis ça sans animosité mais il est toujours facile de juger les gens sur 4 lignes de texte, sans connaître leur situation et leur comportement.

      Quoi qu’il en soit, les choses vont tellement vite que la situation a encore évolué aujourd’hui.
      Quand j’ai appris jeudi soir que mes enfants n’auraient pas école cette semaine, j’en étais plutôt à savoir comment on allait se débrouiller pour alterner les gardes avec ma femme… et pas de savoir comment on allait vivre le confinement.
      Aujourd’hui, on se prépare justement à vivre le confinement et on réfléchit de quoi va être fait notre quotidien sur les deux prochains mois. Mais hier en début d’après-midi, quand Gus nous a posé la question, on n’imaginait pas encore que la situation évoluerait aussi vite…

      Clément

      • Garibaldi31

        Ne pouvez-vous pas envisager de nouvelles solutions pour tester vos protos? Par exemple avec de la Visioconférence, ou Tabletopia (si le matériel et le type de jeu le permet bien sûr)? Je me dis que ce genre d’évènements devraient nous pousser à chercher à un peu innover.

        Toute activité n’est pourtant pas transposable en étant à distance. Dans mon cas je teste des logiciels, mais je suis contraint d’être chez le client pour accéder aux machines, je vais donc rapidement être au chômage technique, mais vous voyez l’idée.

        Bon courage à tous, on va s’en remettre!

  • Clément, de Catch Up

    C’est exactement ce qu’on va faire ! Que ce soit sur Vassal ou Tabletop Simulator. On l’avait déjà fait par le passé (Paper Tales et Fertiliy sont dispos sur TTS par exemple) mais du coup là on va s’y remettre pour compenser la distance.
    Merci pour les encouragements et bon courage !

    Clément

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :