Unlock. Casse sur la 5e Avenue. La Soluce en PDF

Après

La soluce pour Squeek & Sausage,

La soluce pour La Formule,

La soluce pour l’Ile du Docteur Goorse,

Voici la soluce du scénario gratuit et téléchargeable sur le site des SC. Un excellent scénario de découverte, bien plus simple que l’Elite.

Et pour ne pas vous spoiler dans cet article, vous pouvez télécharger


La soluce du Casse sur la 5e Avenue en PDF ici.


A ne consulter que si vous avez essayé le scénario, bien sûr.

Attention à ne spoiler personne dans votre commentaire!!!

Vous en avez pensé quoi de ce scénario?

Le bonheur nous va si bien

Hier soir samedi, notre Pop-Up Bar à Jeux était ouvert. Pour y accueillir pas loin de 80 personnes.

Les joueurs sont venus pour y découvrir des nouveautés.

Mais au fond, on s’en fout un peu, des jeux. Ce qui compte, ce sont les gens.

En réalité, les jeux de société sont l’excuse pour passer la soirée en société. Rencontrer des inconnus ou venir avec des amis, des amoureux. Pour partager un rire, un sourire, de la complicité, de la solidarité, du bonheur. Pour se retrouver plus tard tout-e seul-e, et se dire que la soirée était unique, magique, heureuse. Le jeu, comme ciment de nos sociétés.

Vivement le prochain BàJ. Samedi 8 avril. Avec des invités qui viendront de (très) loin.

 

Merci à Super Meeple pour l’avant-première de Mafiozoo qui sort en avril

Merci à Space Cowboys, pour l’avant-première d’un nouveau scénario de démo pour Unlock, Casse sur la 5e Avenue

Merci à Catch Up Games, pour Twelve Heroes

Merci aux Danois de Plotmaker Games, pour Caesar’s Glory

Un tout grand merci à Marion, du studio Tourmaline de Genève, venue nous présenter Oniri Islands, ce jeu cross-plateforme, entre figurines et tablette prévu en novembre et dont le KS sera lancé ce jeudi soir 16 mars.

Et merci à tous nos autres partenaires:

Le CPV pour le local

cpv-logo

La boutique de jeux online Philibert

logo-phili_WEBmedium

Pour les jeux, le magasin de jeux à Carouge, Genève

Helvetia Games, éditeur et distributeur de jeux en Suisse

hg logo

Plato Magazine, un mag chatoyant francophone qui parle de jeux de société, à découvrir au Bar à Jeux

plato-logo

Iello, important éditeur et distributeur en Europe

LOGOIELLO

Blackrock, éditeur et distributeur familial et sympathique français

logo_blackrok_games_noir

Matagot, éditeur de jeux riches et immersifs

logo-matagot

Ludibay, boutique en ligne avec un beau et solide catalogue.
ludibayLudikBazar, boutique en ligne avec des jeux d’occasion, mais pas que.

ludikbazar-logo

Cocktail Games, éditeur de jeux ultra-fun.

logo-cocktailgames

Helvetiq, éditeur suisse de jeux suisses. Mais pas que.

helvetiq

Space Cowboys, éditeur français de jeux immersifs et puissants.

space-cow-boy

Edito: pourquoi l’As d’Or est nécessaire. Et en même temps complètement absurde

Ca y est, les résultats sont tombés hier soir. Le fameux prix a été décerné au meilleur jeu de société de 2016 (enfin, on va y revenir plus tard…), dans la catégorie grand public, joueurs experts et enfants.

Depuis 1988 ans, le festival du jeu organisé à Cannes en février-mars annonce quelques semaines au préalable les nominations des meilleurs jeux par catégorie, puis le palmarès final tombe le soir avant l’ouverture du festival. Hier, donc.

Pourquoi l’As d’Or est-il nécessaire?

Pour trois raisons.

Parce que ça fait du bien à l’industrie

L’As d’Or est un prix franco-français qui félicite un jeu sorti en VF en France dans l’année (en principe…). C’est donc un moment important et propice pour le marché des professionnels francophones, éditeurs, auteurs, distributeurs, illustrateurs, médias, de se retrouver autour de cet événement pour négocier des contrats et échanger autour des pratiques, des chiffres, de la situation. Pour juste se retrouver entre passionnés.

Dans la très grande majorité des cas, les professionnels se sont lancés dans l’aventure par passion. Le jeu de société était leur hobby, ils en ont fait leur métier (mais au fond, est-ce une bonne idée de faire de son hobby son métier? Les concernés s’expriment). Se retrouver entre professionnels passionnés, et souvent amis, est un moment privilégié. D’autant que ces opportunités sont très rares dans le calendrier annuel des professionnels, toujours tiraillés entre deadlines des sorties. Avec Essen et Nüremberg, Cannes est le troisième angle à constituer ce triptyque annuel. Avec la Gen Con qui vient de plus en plus s’immiscer dans la partie.

Parce que ça fait du bien aux joueurs

Mais au fond, qu’est-ce qui nous pousse à aller à Cannes, à Essen?

L’As d’Or, et le Festival International des Jeux à Cannes, est un événement fédérateur, rassembleur. Nous, êtres humains, mammifères grégaires, sommes extrêmement compliqués et contradictoires. Autant nous apprécions nous démarquer, nous montrer différents de la meute, ne pas faire comme tout le monde, marquer notre individualité, autant nous apprécions faire partie d’un tout, d’un groupe, d’une communauté, d’une famille. Nous tendons à la différence, mais partagée.

Nos contradictions sont notre identité.

Porter une cravate, ok, mais de couleur différente que celle de son voisin. Avoir une coupe de cheveux originale, certes, mais plus ou moins inspirée de celle de vedettes. Jouer à des jeux de société auxquels personne ne joue, parfait. Mais personne? vraiment?

Autant on a besoin de se démarquer et autant on a besoin de se retrouver, de partager, de communier autour d’une même passion.

Et c’est ça, l’As d’Or et le FIJ.

Enlevez ce genre de raouts, et qu’est-ce qui nous reste? Des soirées passées à jouer à 2-3 personnes et de longues heures devant son écran à suivre des sites et des blogs de passionnés… Un peu tristoune, non?

Parce que ça fait du bien au jeu de société moderne

On a mal débuté notre rencontre. On recommence?

Le jeu de société, c’est malheureusement ça. Faites un test, là, maintenant, tout de suite, aujourd’hui, ce soir, demain. Demandez aux gens qui vous entourent, dans le bus, dans le métro, dans votre famille, au boulot, allez-leur demander de vous citer trois jeux de société qu’ils connaissent. Vous verrez, leur réponse sera accablante. Quand on parle de jeu de société, la grande majorité du public continue à sortir des titres cultes, classiques et cucul comme le Monopoly, le Trivial Pursuit, ou au mieux, Dobble ou Jungle Speed… On se situe à des milliers de kilomètres des milliers de titres innovants et ébouriffants qui sortent chaque année (4’000 en 2016).

L’As d’Or est un formidable tremplin pour démocratiser le jeu de société, dit moderne depuis la fin des années 90 (au contraire du jeu de société dit traditionnel. Ante 1990). Tremplin, car les médias, friands de tendances et de hype, seront ravis de partager l’information. Et peu à peu, les petits ruisseaux font les grands fleuves, le jeu de société moderne deviendra, comme le cinéma, la bédé, la littérature, un véritable objet culturel reconnu par la masse, et non plus cet objet de dérision et de divertissement réservés aux grands-parents un dimanche de pluie. Ou à ces ludigeeks adulescents et mal-rasés.

Les poncifs ont la dent dure. L’As d’Or est un bon dentiste.

Mais en même temps complètement absurde?

Parce qu’en 2017, ce sont neuf personnes qui ont été sélectionnées pour choisir les trois meilleurs jeux. Neuf personnes triées sur le volet par les organisateurs du salon. Organisateurs qui eux-mêmes n’y connaissent pas grand chose au jeu, il faut le reconnaître. Ces organisateurs ont reçu comme mission de la part de la municipalité de faire vivre la ville en période creuse, d’animer le fameux Palais des Festivals trois mois avant les réjouissances cinématographiques qui cannibalisent toute la ville et les attentions internationales.

Neuf spécialistes du jeu, donc, moguls des médias, ludothécaires, boutiquiers, conservateurs de musée du jeu, qui vont trifouiller dans les sorties de l’année (enfin, on y reviendra) pour trouver LA pépite. Celle qui sort du lot. Celle qui plaira au plus grand nombre. Celle qui va procurer plaisir et immersion ludiques. Celle qui mérite la palme le dé prestigieuse. Le but de l’As d’Or n’est pas tellement de décerner un prix au meilleur jeu, mais de déceler celui qui va ravir le plus de joueurs.

Mais bon.

Soyons honnêtes.

Il ne s’agit que de neuf individus.

Je ne suis pas Français, une nation habituée à la « monarchie » constitutionnelle. On élit un « roi » (ou bientôt reine, en mai… Ou pas. Oui, disons « ou pas »), roi à la tête du pays qui en fait ensuite à sa tête pour introduire ou appliquer n’importe quelle loi (ou au pire, si le pouvoir législatif n’est pas d’accord, 49-3 dans tes dents).

On parle de république, puisque le gouvernement est élu au suffrage universel. Le peuple choisit, le peuple décide. Mais ensuite le peuple subit (la preuve avec le président actuel, extrêmement socialiste trois petits points ironiques).

Vous trouvez que je me perds en conjectures politique et citoyenne? Restez encore un tout petit peu avec moi. Vous verrez, ça deviendra limpide.

Je suis suisse. En Suisse, notre système est différent. J’ai été élevé par et dans la démocratie directe. La démocratie du peuple par le peuple. Les initiatives, les référendums, tout ça. Ou quand le peuple a vraiment la parole. Nous élisons notre pouvoir législatif national, qui, lui, choisira ensuite le pouvoir exécutif national. Tandis qu’au niveau communal et cantonal, donc « humain » et plus micro, c’est le peuple qui le désigne de manière directe.

Mais revenons à nos moutons.

Ces neuf spécialistes ont été désignés par des organisateurs. Organisateurs qui n’ont eux-mêmes qu’une bribe d’expertise dans le domaine du jeu de société. Ces désignations sont en fonction des activités, de la connaissance, de l’implication du jury dans le marché. Mais cela reste arbitraire, et le processus n’est absolument pas démocratique. D’autant qu’au final, le pouvoir décisionnel d’attribuer l’As d’Or est délégué par une assemblée constitutionnelle non-spécialiste (=les orgas du FIJ) à un parterre de spécialistes (=le jury) « triés » sur le volet. Triés, vraiment? Ou copinage? Ou flagrance (trop?) évidente? Ou instrumentalisation? Quel est le processus détaillé de désignation du jury?

Ma question est la suivante: faut-il en faire tout un foin de l’As d’Or, juste parce que neuf gulus catapultés décident que ces jeux sont mieux que d’autres? Quelle crédibilité attribuer à ce « fameux » prix?

La réponse paraît aussi évidente qu’abrupte.

Aucune.

Le prix est absurde.

Sauf la crédibilité qu’on veut bien lui conférer.

Et qu’importe le protocole ou le résultat, aussi biaisé et peu démocratique qu’il puisse être, c’est la finalité-même qui importe au monde et au marché du jeu. Parce que oui, l’As d’Or est important pour le monde du jeu de société. Pour nous, passionnées que nous sommes, qui passons tant d’heures à subir l’infobésité, à dépenser tant dans ce loisir culturel. L’As d’Or est un moment privilégié. Festif. Extraordinaire. Unique.

Vivement l’As d’Or 2018.

Un As d’Or 2017 qui restera dans les an(n)ales de l’histoire

Nous ne nous arrêterons pas sur l’As d’Or de la catégorie « Enfants », parce que nous n’y connaissons absolument rien en jeux pour enfants (ni en enfants, d’ailleurs. La preuve, j’en ai deux).

Mais arrêtons-nous tout de même deux minutes sur les deux autres jeux primés. Deux jeux qui peuvent soulever la polémique. Ou en tout cas une sérieuse surélévation de sourcils.

Catégorie Tout Public

Et c’est Unlock! qui remporte le prix. De l’As d’Or 2017. Ou devrais-je dire l’AsMODEE d’Or.

Unlock!, on vous en parle depuis « longtemps », depuis Essen où on a pu le découvrir en avant-première. Et déjà en octobre, on vous prédisait de son succès. Un jeu immersif. Incroyable. Et tout ce genres d’adjectifs épiques et dithyrambiques. Le jeu va cartonner, c’est sûr.

Un choix étrange qui pourra prêter à controverse. Pour trois raisons.

1. Asmodée

Unlock!, c’est du pur cocorico. L’auteur principal (Cyril D) est un employé d’Asmodée. Les deux autres qui ont signé les deux autres scénarios aussi, d’ailleurs. L’éditeur, Space Cowboys, appartient aussi à Asmodée. Et Unlock! est distribué par… devinez qui? Oui, vous avez trouvé. Bref, c’est plutôt l’AsMODEE d’Or. Unlock! est une pure production franco-française à l’interne d’Asmodée. Aucune trad, aucune localisation. Un choix politique? Volontaire? Economique? Indépendant?

Surtout quand on sait que 49% de TT est détenu par Asmodée, et que le contributeur principal du FIJ est… aussi Asmodée. Loin de moi l’envie d’échafauder des théoriques conspirationnistes complaisantes, mais on est en droit de se poser quelques questions. Surtout que point numéro deux.

2. Timing

Unlock! a été sélectionné et nominé par le jury de l’As d’Or bien avant que le jeu ne sorte officiellement. Même bien avant que le jeu ne soit arrivé dans les entrepôts de l’éditeur/distributeur. Le jury aurait alors joué au proto. Au. Proto. En décembre, c’est-à-dire quelques semaines avant que le jeu soit annoncé comme faisant partie des nominés, l’appli n’était même pas encore finalisée.

Cette situation rocambolesque s’était déjà produite en 2011 avec Skull n’Roses qui avait alors défrayé la chronique. Cette année, visiblement, la pratique ne semble plus choquer grand-monde. Une habituation? Un choix tellement évident? Une solide réput de l’éditeur qui ne prête pas à la polémique parce qu’ils sont vraiment trop sympa ces djeunes?

Mais étrange, quand même, de sélectionner un jeu pas encore sorti, pour le préférer à d’autres, plus… officiels et « légitimes ». Est-ce à dire que tous les autres sortis dans l’année étaient vraiment de la daube? Ou qu’il y a eu quelques pressions à l’interne pour pousser un jeu pas encore sorti, pour exploser tous les records de vente à sa sortie? Ou se la jouer As d’Or=pionnier=découvreur de talent?

3. Stigmate

Et puis, au final, que dire de ce choix baroque de décerner le fameux prix à un jeu… jetable? On y joue au maximum trois heures (ou un peu plus si on a de la peine), puis bye-bye. Impossible alors d’y rejouer. Pour en faire quoi, ensuite? Le laisser prendre la poussière? L’offrir à ses amis? Le revendre? Guettez les sites d’occas, à n’en pas douter la marée va bientôt se lever.

Ca ne vous choque pas, vous, qu’on ait préféré donner comme message que le meilleur jeu de 2017 se devait d’être un objet culturel obsolète, consommable, jetable? Un objet. Culturel. De société.

C’est vraiment ça, l’image qu’on veut donner du jeu? De notre culture? De notre société? Un usage unique?

Triste et accablant constat. Et pourtant tellement stigmate de nos sociétés actuelles. En 2016-2017, même la vérité n’a plus besoin d’être vraie , elle aussi est devenue à usage unique. On lance des post-vérités alternatives un jour, pour annoncer tout son contraire le lendemain. Le but ultime? Toucher le plus grande monde. Capter l’attention, la nouvelle économie, rare et précieuse. Susciter de l’émotion. Favoriser un court-terme certes flamboyant mais éphémère, VS le contraire.

Non, finalement, avoir choisi Unlock! ne me choque pas. Il m’atterre. Pas que le jeu soit mauvais, bien au contraire, comprenez-moi bien, juste qu’il est révélateur de notre société du jetable. Oui, un très bon choix, au final. Très cohérent. Très contemporain. Très cynique. Rarement un jeu aura à ce point cristallisé sa réalité. Un choix éclairé, politique et critique du jury?

Catégorie Expert

Et le prix du meilleur jeu pour experts 2017 va à… Scythe.

Pas besoin de s’étendre sur le sujet, nous l’avons déjà fait avec le Swiss Gamers Award qui a déjà décerné son prix 2016 à cette quintessence lumineuse du 4X. Un excellent jeu.

N’en reste que le choix est aussi étrange puisque le jeu n’est plus/pas encore disponible en français. Si vous n’avez pas suivi toute l’affaire, voici un petit rappel des faits.

Précédemment, dans Scythe…

Stegmaier, l’auteur et éditeur américain, lance un KS à succès (presque 2 millions récoltés) pour la VO en 2015. Le jeu sort en 2016, avec de l’avance, il faut le préciser, chose extrêmement rare dans le paysage des précommandes participatives. Et c’est l’éditeur toulousain Morning qui s’occupe de l’implantation (trad + distribution) comme ils l’ont déjà fait au préalable avec Euphoria. Le jeu est dispo en VF sur le stand Morning à Essen en octobre 2016. Plusieurs centaines de boîtes sont dispo.

Et là, c’est le drame.

Morning, pour des questions de politique interne, préfèrent se concentrer sur l’édition et plus l’implantation (onéreuse pour Scythe, qui plus est). Les droits pour la VF sont alors… abandonnés. Les boîtes Morning déjà produites seront finies d’être vendues, et puis, c’est tout.

Pas de nouveaux stock.

Bye bye.

Et là, rebondissement.

Matagot contacte l’éditeur américain Stegmaier pour négocier les droits pour une nouvelle implantation francophone. Ça marche!

Mais.

Mais le temps de relancer la machine, en Chine, avec le transport et le Nouvel-An chinois entre deux, la nouvelle édition de Scythe en VF chez Matagot ne sera pas disponible avant avril 2017. Disons plutôt mai, et on reste ami.

Donc voilà. On en est là.

Un jeu primé. Encensé. Mais indisponible. Quand le jeu sortira dans 2-3 mois, on verra si l’engouement sera toujours là. Car le tapis roulant des nouveautés continue d’avancer, lui, et de plus en plus vite.

Point. Barre.

Pour conclure, vous pourriez dire que Gus&Co se la ramène et essaie de jouer les empêcheurs de jouer de rond. Mais est-ce qu’une voix dissonante, une remise en question, n’est pas le fondement propre d’une démocratie et de la liberté? Son ADN, somme toute? Gus&Co, FAKE NEWS aussi? 😜 Qui a le monopole de la vérité? Celui qui affirme ou celui qui interroge?

“It isn’t the rebels who cause the troubles of the world, it’s the troubles that cause the rebels.” Carl Oglesby

Donc voilà. On en est là. L’As d’Or 2017 laisse un goût étrange dans la bouche. Un petit goût de polémique avachie, qui, au final, ne changera rien.

« The future is fine. Just keep shopping » Paolo Bacigalupi

PS cette année, encore une fois, Gus&Co ne sera pas à Cannes. Parce qu’au contraire de certains de nos confrères, nous ne bénéficions d’aucune entrée d’argent, d’aucune entrée publicitaire, d’aucun soutien financier. Du coup, on est fauché. Non, ce n’est pas parce qu’on est suisse qu’on a tous des comptes en banque cachés plein de lingots d’or. En chocolat. Et encore. Partir 3-4 jours à Cannes de Genève pour couvrir l’événement pour VOUS, lecteurs, ça coûte. Pas un bras, mais quand même un budget à dégager de 500-700 euros par personne. Quand vous avez un loyer et deux enfants à charge, tout de suite, ça calme.

On a pensé faire du stop et dormir sous tente pour réduire les frais, mais on n’a plus vingt ans non plus… (comptez plutôt le double, poivre et sel bien assumé…). C’est triste, mais c’est comme ça. Soyons honnêtes, nous ne pouvons pas en même temps fanfaronner sur notre indépendance et en même temps toucher un gros salaire versé par la comm des éditeurs…. Du coup, si vous voulez suivre l’événement, allez faire un tour sur le site de nos amis et non moins collègues.

Le site du Barbu à Carreaux

Nos amis des traboules

Et si chez vous aussi, cet As d’Or 2017 suscite un froncement de sourcils, levez la main. Ou laissez un commentaire. 

🔓Unlock. Et maintenant?

Unlock est sorti il y a un peu plus d’une semaine. Un très, très gros succès. Déjà plusieurs dizaines de milliers de boîtes commandées par des distributeurs à l’éditeur. Une implantation de ouf! Et le jeu le mérite.

Vous avez peut-être déjà fini les trois aventures de la première boîte.

Vous en voulez d’autres.

Et maintenant?

Ce que nous savons déjà sur la suite

L’éditeur est en train de mettre la dernière touche aux trois prochaines aventures, qui devraient sortir en juin juste avant l’été. Parfait pour être emmenées en vacances, à la plage, en terrasse. Comme pour la première boîte, trois scénarios aux ambiances et à la difficulté variées. Ces trois nouveaux scénarios ne seront pas signés des mêmes auteurs que ceux de la première boîte (à moins que?).

Dans cette deuxième boîte, les Space Cowboys ont par contre renforcé la thématisation des scénarios pour rendre l’immersion et l’aspect narratif encore plus prégnants. Voici ce que nous savons déjà sur les trois aventures de cette deuxième boîte:

Il y aura une aventure se déroulant dans le Nautilus, le fameux sous-marin de Jules Verne. Scénario écrit par Arnaud Ladagnous (Million Club).

Il y aura une aventure se déroulant dans une maison hantée. Cool. Scénario écrit par Fabrice Mazza (Le Grand Livre des Énigmes). Ça promet.

Il y aura une aventure se déroulant dans l’univers pirates. Scénario écrit par Jim Stevenson (un descendant de Robert Louis?) & Sébastien Pauchon (Jamaica).

Donc trois aventures qui mettent déjà l’eau à la bouche. Plus que quatre mois à attendre, donc.

Ce que nous pourrions espérer pour la suite

Appli

L’appli pourrait être quelque peu améliorée. Notamment sur la possibilité de choisir parmi trois niveaux de difficulté d’indices. Pour l’instant, les indices donnés ne sont pas toujours très clairs. On pourrait envisager de pouvoir choisir, de l’indice le plus mystérieux (le cas actuel) à une aide pratique, voire la solution, pour vraiment aider au cas où l’on serait bloqué.

Fréquence

Unlock! est plus « jetable » que Time Stories, également un jeu kleenex slash éphémère slash à usage unique. Chaque scénario ne dure que 60 minutes (voire moins, dans le cas de Squeek, qui peut être résolu en 40 minutes…). C’est peu. Mais pour être précis et honnête, il faut quand même relever que le prix d’un scénario Time Stories équivaut à trois Unlock!

N’empêche, les Space Cowboys devraient essayer de proposer aux joueurs de nouveaux scénarios de manière régulière, 2-3 fois par année, à l’instar de ce qui se fait déjà pour Time Stories depuis deux ans. Histoire de faire vivre le jeu et maintenir une fidélité au jeu.

Remue-méninges

Voici quelques idées, quelques propositions, quelques envies pour la suite d’Unlock! Comme dans L’île du Docteur Goorse, le scénario le plus innovant en terme de gameplay, les joueurs commencent séparés, les prochains scénarios devraient essayer de proposer de nouveaux gameplay:

Un scénario à ne jouer que dans le noir (en tout cas au début), avec des éléments phospho sur les cartes.

Deux scénarios exactement similaires fournis dans la boîte. Un doublon. Pourquoi? Pour jouer en mode compét et pas coop. Le top départ est donné en même temps, et l’équipe qui finit en premier gagne le challenge.

Une boîte Unlock! en mode campagne, comme dans Mr Jack. Trois scénarios décomposés en chapitre. Avec la possibilité de conserver et utiliser des objets d’un scénar à l’autre.

Un crossover entre Time Stories et Unlock! Pourquoi ne pas intégrer une aventure Unlock! directement dans un scénario Time Stories?

Et un scénario à la Time Stories, justement. Pas 60 minutes de jeu, mais 15 par exemple. Et quand le temps à disposition est terminé, les joueurs doivent reprendre depuis le début pour effectuer un nouveau run. Le but étant de faire le moins de run possible. Pas forcément super drôle, mais super surprenant, avec un temps encore plus limité.

Chaque joueur incarne un personnage, avec une fiche et des compétences propres à utiliser pendant le scénario: crochetage de serrures, force extraordinaire pour casser des portes, des objets, etc. Voire même une bande de super-héros aux super-pouvoirs à super-gérer pendant la super-partie.

Des cartes transparentes à devoir combiner pour résoudre une énigme. Comme Vitrail ou Imagine, bien sûr.

Un scénario encore plus débile et délire que Squeek & Sausage. Du pur fun. Un Unlock! en mode party-game.

Un crossover entre Sherlock Holmes Détective Conseil et Unlock! Avec, pourquoi pas, un scénario à intégrer dans SHDC? Sherlock est enfermé dans un manoir, il a 60 minutes pour en ressortir.

Des scénarios plus immersifs, plus cohérents, plus thématiques. Mais ça sera déjà le cas dans la deuxième boîte prévue en juin. Et tant mieux.

Et comme les Space Cowboys appartiennent à Asmodée, et comme Asmodée possède également FFG, dépositaires de nombreuses licences, vous me voyez venir. Pourquoi ne pas envisager un scénario Unlock! Chtulhu? Ou encore mieux, attendez, un scénario… Star Wars? Avec Rey enfermée dans un vaisseau de l’Empire, et elle a moins de 60 minutes pour s’échapper… A sortir juste avant l’épisode VIII en décembre 2017. Non?

Bref, les possibilités sont illimitées.

Et vous, qu’attendez-vous de la suite d’Unlock?

Unlock. L’Ile du Docteur Goorse. La soluce en PDF

Après

La soluce pour Squeek & Sausage,

La soluce pour La Formule,

Voici la troisième et dernière soluce pour Unlock. Ce démentiel Escape Game de cartes. Ou Deckscape Game.

Et pour ne pas vous spolier dans cet article, vous pouvez télécharger


La soluce de l’Île du Docteur Goorse en format PDF ici.


A ne consulter que si vous avez essayé le scénario, bien sûr.

Attention à ne spoiler personne dans votre commentaire!!! Vous en avez pensé quoi de ce scénario?

Unlock. La Formule. La soluce en PDF

Ca y est. Unlock est sorti vendredi 10 février. Et il est démentiel! Immersif. Prenant. Passionnant.

Nous allons publier les solutions pour les trois scénarios. Ça pourra vous être utile si vous êtes restés bloqués quelque part.

Après la soluce pour Squeek & Sausage, voici la deuxième, pour le scénario très rétro-espionnage somme toute très classique se déroulant dans un bunker caché. Dont le but est de récupérer une formule secrète. D’où le titre.

La soluce pour le troisième et dernier scénario suivra tout prochainement.

Et pour ne pas vous spolier dans cet article, vous pouvez télécharger


La soluce de la Formule en format PDF ici.


A ne consulter que si vous avez essayé le scénario, bien sûr.

La soluce des autres scénarios:

Squeek & Sausage

L’Ile du Docteur Goorse (à venir)

Attention à ne spoiler personne dans votre commentaire!!! Vous en avez pensé quoi de ce scénario?

Unlock. Squeek & Sausage. La soluce en PDF

Ca y est. Unlock est sorti vendredi 10 février. Et il est démentiel! Immersif. Prenant. Passionnant.

Nous allons publier les solutions pour les trois scénarios. Ça pourra vous être utile si vous êtes restés bloqués quelque part.

Voici la toute première soluce, pour le scénario hyper-fun hyper-délire Squeek & Sausage, écrit par Alice Carroll (oui c’est pseudo. Mais qui se cache derrière? Mystère…) et magnifiquement illustré par Legruth.

La soluce des deux autres scénarios suivront tout prochainement.

Et pour ne pas vous spolier dans cet article, vous pouvez télécharger


La soluce de Squeek & Sausage en format PDF ici.


A ne consulter que si vous avez essayé le scénario, bien sûr.

La soluce des autres scénarios:

La Formule

L’Ile du Docteur Goorse (à venir)

Attention à ne spoiler personne dans votre commentaire!!! Vous en avez pensé quoi de ce scénario?

🗝🚪 Unlock. Tout ce que vous devez savoir avant de l’acheter

Galvanisés par la mode des Escape Games, Cyril Demaegd avec les Space Cowboys nous signent un jeu fort, immersif, passionnant, original et iconoclaste.

Unlock est le tout nouveau jeu des Space Cowboys. Qui sort demain vendredi 10 janvier. Un Deckscape Game. Autrement dit, un jeu d’énigmes coopératif, tout le monde joue ensemble pour sortir d’une pièce/scénario en moins de 60 minutes montre en main, le tout tenant sur des cartes / deck. En trouvant et combinant des objets et en résolvant des énigmes. Oui, c’est un Escape Game, mais sur cartes.

Avant d’acheter le jeu, voici tout ce que vous devriez savoir.

(cet article est 101% spoiler-free. Donc aucun souci à se faire, vous ne risquez pas de vous ruiner le jeu en le lisant)

Un jeu Kleenex?

Le jeu contient 3 ½ scénarios.

Pourquoi ½ me demandez-vous? Car le jeu est fourni avec un mini-scénario, un tutoriel pour apprendre à y jouer. De maximum 10 minutes. Un excellent échauffement pour apprendre à maîtriser les rudiments: observation, combinaison, application.

Les trois scénarios sont à usage unique. Une fois réussis, il n’y aura pas trop d’intérêt à les rejouer. A moins de chercher à améliorer son temps.

Donc un jeu kleenex? Oui.

Donc un jeu cher et inutile? Non.

Car même si le jeu coûte environ 30 euros, comparez ça à une soirée ciné ou à un « vraie » Escape Room qui dépasse souvent les 100 euros. 30 euros, ce n’est pas si cher. Alors certes, on n’aura pas les mêmes sensations physiques et émotionnelles de peur d’être vraiment enfermé, mais pas loin. Car on se prend vite au jeu. Même si Unlock tient sur quelques cartes, 60 par deck/scénarios, on se sent rapidement immergé dans l’aventure et mis au défi d’en « sortir » le plus rapidement possible.

Les trois scénarios de la boîte proposent des ambiances et scénarios différents (encore une fois, spoiler-free zone):

La Formule

Le but étant de récupérer un sérum de vérité caché dans un laboratoire secret caché dans le métro new-yorkais. Ambiance très polar scientifique.

L’Ile du Docteur Goorse

Votre avion a connu des soucis moteurs, vous avez dû sauter en parachute. Vous vous retrouvez sur une île déserte et tropicale, séparés en deux équipes. Ambiance pulp à la Tomb Raider. Avec la contrainte de devoir y jouer séparés à la table. Au début.

Squeek & Sausage

Vous commencez enfermés dans la prison du grand méchant et maléfique Noside, un infâme professeur préparant une arme secrète. Votre but? Parvenir à sortir de la prison et mettre fin aux plans redoutables du redoutable professeur redoutable. Ambiance très dessin animé slash Day of the Tentacle.

unlock-promo

Et quel est le meilleur scénario?

On ne va pas vous le dire. Pour ne pas ruiner la surprise. Et surtout, parce que c’est quand même très personnel. Certains sont plus difficiles que d’autres, mais tout dépend bien sûr des compétences de l’équipe.

Disons juste que sur une échelle de difficulté de 1 à 6, étant l’aventure la plus complexe, la Formule est à 3, Squeek à 4 et Docteur Goorse à 6.

Et il faut une appli?

Oui, Unlock se joue avec une appli. Gratuite. iOS et Android. Appli très peu envahissante, il faut le préciser. Il est donc impératif de la télécharger, et aussi, ben ouais, de posséder un smartphone / tablette pour pouvoir jouer à Unlock.

Et non, l’appli n’a pas besoin d’être sur internet pendant la partie, pas besoin d’avoir accès à du réseau. Une fois téléchargée, l’appli est autonome. Pratique à l’étranger.

L’appli sert à:

faire un décompte du temps. Comme Unlock reprend le principe des Escape Rooms, chaque aventure doit être réussie en moins de 60 minutes

mettre de la musique d’ambiance. Et parfois fournir des indices sonores

rentrer des codes pour avancer dans le scénario

acquérir des indices quand on est bloqué

Sur les appstores, cherchez Unlock! (JD)

Sinon, voici directement le lien pour télécharger l’appli Android

Et iOS

unlock-app
le logo de l’appli ressemble à ça

Ha et aussi, n’oubliez pas de bien charger votre portable au préalable 😜

6a00e5502e47b2883301b8d10d4f5c970c

Et à combien y jouer?

A combien de joueurs y jouer? Tout-e seul-e, pourquoi pas. Ça sera plus difficile mais tout à fait possible. Un challenge perso. Mais impossible de jouer seul au scénario de l’île, puisqu’il faut être minimum deux.

De 2 à 4 joueurs, c’est l’idéal. A plus, il y a le risque que:

les discussions s’éternisent. Une perte périlleuse de temps

certains joueurs se sentent désinvestis avec trop de monde à la table

Attention, pour l’Île du Docteur Goorse, prévoir d’y jouer à minimum 4 joueurs. A moins c’est très, très compliqué, puisque le groupe commence séparé en deux.

Et peut-on y jouer avec des enfants?

Oui!

Le jeu est prévu dès 10 ans, mais des enfants un peu plus jeunes peuvent très bien y jouer accompagnés d’un adulte.

D’ailleurs, même si ce n’est pas le créneau des Space Cowboys, ça pourrait être une idée intéressante de sortir une boîte aux scénarios purement familiaux prévus pour les enfants dès 5-6 ans (je dis ça parce que j’ai moi-même un fils de 4 ans 😜).

Et comment faire quand on est bloqué?

Ne jamais hésiter à demander de l’aide de l’appli quand vous êtes bloqués. D’autant que les indices sont des… indices. Et non pas des réponses. Elles vous mettront sur la piste. Comme elles sont sibyllines, elles ne vous ruineront pas le plaisir de la recherche.

Il vaut mieux en effet demander une info à l’appli que rester bloqués pendant 15 minutes et finir déçus / énervés / frustrés (même si, il faut bien l’avouer, la frustration est un moteur essentiel dans les jeux).

Et surtout, ne faites pas comme beaucoup de noobs lors de leurs premières parties. N’essayez pas de chercher des nombres et additions au pif. Ceci n’a aucun intérêt et risque de vous faire perdre du temps. C’est même clairement de la triche. Fiez-vous aux cartes, aux objets, à l’observation, à la logique et aux énigmes.

Sinon, si vous êtes bloqués, vous pouvez télécharger les soluces en pdf ici:

Squeek & Sausage

La Formule

L’Ile du Docteur Goorse

Et comment se préparer?

La toute première chose à faire, surtout si vous récupérez un scénario déjà joué au préalable, est de mélanger le deck. Pour éviter que les cartes soient déjà combinées ensemble, ce qui nuirait au plaisir de la recherche.

Ensuite, une bonne idée serait de sleever / protéger les cartes, elle seront mises à rude épreuve. Pas une obligation non plus, mais une protection. Surtout si vous comptez ensuite faire tourner le jeu auprès de vos amis.  Les sleeves peuvent être trouvées ici sur Philibert, 61mm x 112mm, de la marque Mayday. Evidemment, évitez de regarder le recto des cartes quand vous les glisserez dans les protège-cartes pour ne pas vous spoiler l’aventure, ça serait vraiment moche.

Avant de jouer, la préparation est essentielle. Prévoyez:

un lieu (relativement) calme, pour pouvoir entendre les indices sonores, la musique, et surtout, pour pouvoir discuter et réfléchir. Y jouer en boîte n’est peut-être pas la meilleure idée de 2017.

un bloc-notes avec du vrai papier de vrais arbres. Plus pratique et à l’interface plus rapide qu’Evernote… Aussi nécessaire qu’important. Pour y noter toutes vos observations et résolutions d’énigmes.

une bonne luminosité. Les cartes sont truffées d’éléments cachés. Mieux vaut disposer d’une lumière suffisante pour les trouver (fuck les soirées Hygge 😂)

des partenaires de jeu motivés…

Quelques éléments sympa, mais pas forcément nécessaires:

une loupe (ou l’appli loupe sur iPhone?), pour ne rien rater sur les cartes

une lampe de poche (ou celle de son portable), pour bien éclairer les cartes

une grande table, pour étaler les cartes une fois révélées. Comme le stipulent les règles (en gras), il est par contre interdit d’étaler celles encore indisponibles. Elles doivent rester empilées. Unlock peut très bien se jouer en voyage sur une tablette dans un train/avion. C’est peut-être un peu moins pratique, mais tout à fait envisageable.

Et quelles compétences utiliser?

L’observation, d’abord. Des indices sont cachées sur les cartes, veillez à bien les observer

La logique, bien sûr. Les énigmes sont souvent logiques. Il suffit de bien y réfléchir pour trouver leur solution. Ne pas hésiter à noter les informations sur un bloc-notes. Cela vous permettra de les visualiser pour ensuite mieux les traiter.

Et beaucoup, beaucoup de soft-skills:

La collaboration, importante, l’union fait la force

La communication et l’écoute. Vos partenaires auront toujours certainement de bonnes idées

La persévérance. Vous bloquez sur une énigme? Battez-vous, ne lâchez pas l’affaire. C’est souvent la compétence la plus cruciale dans un jeu d’énigmes.

Le leadership. C’est important qu’un ou plusieurs joueurs prennent le leadership pour mieux avancer. Comme dans les « vrais » Escape Rooms, il est essentiel que l’équipe soit extrêmement bien organisée. Sinon c’est la gabegie.

L’analyse

La créativité, pour trouver des solutions parfois surprenantes et out-of-the-box.

Une attitude positive pour ne pas se laisser abattre si on bloque sur des éléments

Et alors, Unlock, c’est bien?

Oui, terriblement! Et pour plusieurs raisons:

Même si le jeu ne tient que sur quelques cartes, on se sent aussitôt plongé dans l’aventure. La magie s’opère.

L’appli est très, très peu envahissante. A peine un compteur de temps et un moyen pour rentrer des codes et avancer dans le scénario. Très agréable. Et elle n’a pas besoin d’être sur internet pendant les parties, pratique si on joue à l’étranger.

Les trois scénarios proposés sont très différents et passionnants. Unlock ne propose pas juste des enchaînements d’énigmes, mais offre une véritable couche narrative. Ce qui augmente le plaisir et l’immersion. L’impression de vivre une vraie aventure et pas juste de devoir résoudre des énigmes plus ou moins compliquées, plus ou moins intéressantes.

Surfant sur la mode (à la limite de l’ad nauseam) des Escape Games, Unlock parvient à nous offrir une expérience compacte et tendue.

Un jeu parfait à prendre en vadrouille (comme d’autres, d’ailleurs). Petit, compact, il ne tient que dans un deck.

Les énigmes sont aussi astucieuses que surprenantes.

Le prix est convenable. Comptez 30 euros pour 3 aventures. 10 euros pour jouer environ une heure A 3-4 joueurs, c’est donc 3-4 euros par personne, à peine le prix d’un verre de lait de coco bio. C’est tout à fait honnête.

Encore une fois, après Time Stories, le reboot de Sherlock Holmes Détective Conseil, et Watson et Holmes, galvanisés par la mode des Escape Games, Cyril Demaegd avec les Space Cowboys nous signent un jeu fort, immersif, passionnant, original et iconoclaste.

Mais encore

Si vous êtes bloqués, vous pouvez accéder aux soluces des scénarios ici (téléchargeables en pdf):

Squeek & Sausage

La Formule

L’Ile du Docteur Goorse

La 2e boîte avec trois scénarios est déjà prévue. Pour juin 2017 si tout va bien. Vivement. Avec les périodiques scénarios de Time Stories, 3 nouveaux en 2017, et maintenant Unlock, les Space Cowboys savent nous tenir en haleine (et nous rendre accro à leurs jeux…)

Unlock a été nominé pour l’As d’Or 2017. Il a toutes les chances de gagner. Et il le mériterait (les autres jeux aussi, en fait)

Pour voir si le jeu vous tente, vous pouvez télécharger les règles du jeu ici

Vous pouvez trouver Unlock chez Philibert (et les protège-cartes peuvent aussi être trouvées ici, 61mm x 112mm, de la marque Mayday),

Chez Ludibay,

Chez Ludikbazar,

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop

Alors, Unlock, ça vous tente?

fichier-09-02-2017-07-14-33

unlock-back

Samedi, c’est jeux et cocooning

Ce samedi 4 février, venez passer une soirée différente au Bar à Jeux de Genève. Une soirée Hygge. Oui, comme le bonheur danois.

En chaussettes ou en pantoufles, pour se sentir comme à la maison.

Des gourmandises, pour se faire du bien.

Des gens, pour discuter.

Des jeux, pour s’amuser.

Et en parlant du Danemark, plus de huit mois avant sa sortie vous pourrez justement découvrir Caesar’y Glory, le tout nouveau jeu des Danois de Plotmaker Games (London Dread). Un jeu de cartes épique de combat de gladiateurs. Vous serez les premiers à y jouer puisque le jeu est prévu pour Essen en octobre.Caesar's Glory

Et vous pourrez également tenter de vous échapper d’Unlock. Essayez l’Elite en version « officielle ». Unlock, une Escape Room, mais en cartes.

unlock_3d_box_left

Pyramids, le tout nouveau jeu IELLO des auteurs d’Elysium, dans lequel il va falloir construire une pyramide à la gloire des Dieux Égyptiens. Avec des mécaniques de jeu extrêmement malines et sophistiquées.

pyramids

Et trois semaines avant sa sortie, grâce à notre partenaire IELLO, venez découvrir la VF de Codenames Pictures. C’est toujours Codenames, mais avec des images.

codenames-images

A samedi!

Nous vous accueillons au Bar à Jeux, entre 17h et 23h.

Toutes les infos sur le BàJ

Découvrez les jeux à ne pas rater en 2017

2017 s’annonce comme une bonne année ludique. Voici les jeux qui nous font déjà très, très envie.

Les nouveautés

Outlive

outlive

Un jeu qui va faire du bruit à sa sortie. Financé à plus de 400’000 dollars sur KS en 2016. Sortie prévue pour février-mars chez La Boîte de Jeu. Aventure, exploration dans un superbe univers post-apo signé par Miguel Coimbra. Une grande claque ludique du début d’année.

Sbires

gigamic_jjsb_sbires_box-right

En mars chez Gigamic. Un jeu de plateau fun et stratégique dans lequel on va pouvoir faire des crasses à ses voisins. Mais pas que. A l’univers déjanté. On se réjouit de découvrir ça.sbires

Great Western Trail

great-western-trail-vf

La VF chez Gigamic de cet excellent jeu. L’un des meilleurs de 2016. Pour avril.

Mafiozoo

mafiozoo-box3d

Le prochain jeu Super Meeple (Tikal, Amun-Re). Le nouveau jeu de Rüdiger Dorn (Istanbul, Goa) basé sur la mécanique de son excellent jeu, Louis XIV. Qui était déjà très, très bien. Mafiozoo vous plongera au cœur de la mafia où chaque joueur va incarner un mafieux qui souhaite devenir un affranchi. Un (gros) jeu de placement et d’influence qui donne vraiment envie. Annoncé pour Cannes.

mafiozoophotoeclate

Jetez un œil aux illustrations signées par Damien Colboc et dites-moi que le jeu ne vous fait pas aussi envie…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Doggy Bag

doggy-bag

Le nouveau Blam! Sortie prévue fin mai / début juin. Un jeu de bluff, d’os et de chiens. Je l’ai testé à Essen, et il est vraiment sympa.

Twelve Heroes

twelve-heroes

Twelve Heroes, le nouveau jeu des lyonnais de Catch Up Games (Freak Shop, SOL), annoncé pour février. Un jeu de cartes d’affrontement orienté combos uniquement pour deux joueurs de deux auteurs nippons, Masato Uesugi (Welcome to the Dungeon) et Takashi Sakaue. Le jeu tient en une trentaine de minutes avec des règles assez simples mais pas mal de réflexion. Un concentré minimaliste.

Nous l’avons découvert au Bar à Jeux de Genève en avant-première en novembre, et le jeu a rencontré un beau succès.

Paper Tales

mcol_closed_box

Aussi chez Catch Up Games. Pour Essen. La refonte (principalement visuelle) de Vorpals. Là encore un jeu de cartes (toujours orienté combo), également par Masato Uesugi (Welcome to the Dungeon). De 2 à 5 joueurs, un mélange de draft et de gestion de l’espace avec une mécanique de vieillissement des unités très intéressante. Tendu, profond. Franchement addictif.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Grumpf

grumpf

En plus d’Outlive, la Boite de Jeu va publier Grumpf, un jeu de rapidité et d’observation familial vraiment très fun pour 3 à 6 joueurs d’une durée de 15 minutes.

Chaque joueur incarne une tribu qui va essayer de capturer les animaux de la faune locale placés sur six plateaux au centre de la table. Le but: avoir des séries d’animaux différents. Un excellent mélange entre placement, réflexion et temps limité. Sortie en juin.

Cottage Garden

jds-cottage-garden-1

Patchwork était l’un des meilleurs jeux de 2015. Le voici de retour, en VF chez Blackrock, et avec Cottage Garden il peut se jouer jusqu’à 4 joueurs. Sortie prévue début janvier. Tout bientôt, donc.

Crazy Mistigri

Crazy_Mistigri_visuel_2_HD

Chez Cocktail Games. De Bruno Cathala et Matthieu Lanvin. Le jeu du Pouilleux revisité. Un jeu de cartes de défausse dans lequel on doit se débarrasser de paires (de chats). Très familial et fun. Rien que les illustrations donnent envie.

Magic Maze

magic-maze

Le nouveau Sit Down! (Rockwell), un jeu coopératif unique. Essentiellement silencieux, simultané et en temps réel qui bouleverse les ­habitudes! Frais, fun et original. Disponible à Cannes.

magic-maze-2

Les Maîtres de l’Italie

mcol_closed_box

Non, Ystari n’est pas mort. De loin pas. Cyril est toujours motivé, même si les projets Space Cowboys (Unlock 1 & 2, Sherlock Holmes, Détective Conseil, Watson & Holmes) lui prennent du temps.

Ystari back en 2017? Peut-être. Avec deux sorties.

Les Maîtres de l’Italie, un jeu qui tourne depuis quelques années. Un deck-building dans l’Italie de la Renaissance créé par Pascal Ribrault. Hyper profond, hyper addictif. On croise les doigts pour 2017.

La Horde du Contrevent

mcol_closed_box

Chez… Ystari. Oui. L’adaptation de l’excellent livre d’Alain Damasio sorti en 2004. Un semi-coopératif plutôt balaise. Une adaptation très, très fidèle du roman.

Pour avancer, les joueurs activent les personnages de sa horde, avec, comme dans le roman, des personnage aux pouvoirs, aux objectifs de guilde spécifiques. Il faut réussir, mais il n’y a qu’un joueur qui gagnera. Semi-coopératif, donc. Avec le Vent à gérer bien sûr. Prévu pour 2017. Prévu. Sinon plus tard. Un gros carton ludique assuré. Ystari, revient!!!

L’Arbre

arbreLe nouveau jeu des éditions Asyncron annoncé pour Cannes. Un superbe jeu dans lequel on incarne des esprits de la forêt qui doivent faire pousser des… arbres. Oui, d’où le titre. Super écolo, super original. Un peu de poésie dans un monde de cubes.

Profiler

profiler_visuel_1

Aussi chez Cocktail Games. Découvert en avant-première au Bar à Jeux de Genève. Vraiment excellent. Un jeu coopératif fun dans lequel il faut retrouver des personnalités selon des critères loufoques et une échelle de probabilité. Très bon. Sortie prévue pour mars.

Drôles de Zèbres

mcol_closed_box

Oui, c’est la réédition de ce « vieux » jeu de Bruno Cathala de 2004. Un jeu tactique à deux joueurs. Réédité par une toute nouvelle maison d’édition suisse, Ôz Editions. Prévu pour fin 2017.

Unlock

unlock_3d_box_left

Chez les Space Cowboys. Un Escape Game uniquement sur cartes et avec une appli très discrète pour rentrer des codes et faire un décompte du temps. Vraiment très balaise.

Le scénario d’intro et de démo peut d’ores et déjà être téléchargé ici. Sortie tout début février. La boîte comptera 3 aventures. Un gros carton de ce début d’année. Et un Unlock 2 avec trois autres scénarios prévu pour juin…

Victorian Masterminds

mcol_closed_box

Créé par un duo de choc, Antoine Bauza et Eric Lang. Chez Space Cowboys. Dans Victorian Masterminds, les joueurs incarnent des grands méchants façon Despicable Me, qui vont tenter de construire une méchante machine méchante pour dominer le monde. Placement, embauche, coups tordus. Et un matos 3D. Sortie prévue pour la Gen Con (août).

Serena

Un petit jeu de cartes malin des Valaisans d’Helvétia Games. Un petit jeu d’enquête et de déduction. Les joueurs incarnent des renards dans une soirée masquée pour retrouver la belle Serena. Pour avoir joué au proto, j’ai trouvé trèèèèès sympa. Sortie annoncée pour Essen.

Hope

cover-hope

Sortie boutiques en mai de ce jeu tant attendu chez Morning. Conquête et exploration spatiale sur un plateau en (fausse) 3D. Vivement.

7e Continent

7th continent

Quelques petits mois de retard pour ce tonitruant KS. Exploration, aventure, le tout se jouant avec des cartes. Un énorme carton en 2017. Livraison prévue pour les backers du KS en mai.

Lisboa

lisboa

Gros jeu de gestion et de placement d’ouvriers sur l’histoire de Lisbonne. Par l’auteur lusitanien Vital Lacerda (The Gallerist, CO2, Vinhos, Kanban). Ca va envoyer du lourd.

lisboa-matos

Charterstone

charterstone

Le nouveau jeu du talentueux auteur américain Jamey Stegmaier (Euphoria, Scythe). Pour une fois sans lancement sur KS. Un jeu de construction, de placement d’ouvriers, le tout en format Legacy (le jeu évolue d’une partie à l’autre). Classe.

Dice Forge

dice-forge

Certainement l’une des sorties les plus attendues de 2017. Après Mysterium en 2015, Libellud revient en force cette année avec ce jeu original de dice crafting/dice building. Autrement dit, on change et améliore les face de ses dés. Créé par Régis Bonnessée, le patron des éditions Libellud qui a déjà créé Lords of Xidit (réedition de son Himalaya) et l’excellent Seasons.

dice-forge-des

Un matos de dingue, aux illustrations signées par le talentueux Biboun. dice-forge-matos

Yamatai

yamatai

Premier semestre 2017 chez Days of Wonder, de Bruno Cathala et Marc Paquien. Le joueurs incarnent des architectes qui travaillent pour la reine pour lui construire une cité légendaire. Un jeu de construction « qui s’adresse au même public que Five Tribes » nous a assuré Bruno. Pour  2 à 4 joueurs. Le prochain carton chez Days après Five Tribes?

Curiosity

mcol_closed_box

Chez Bombyx, créé par Bruno Cathala (encore?!) et Florian Sirieix. Ambiance Steam-Onirique pour un jeu de gestion de ressources et de construction. Sortie prévue en… 2017.

Mountains of Madness

montagnes-hallucinees-couv-wip-web

Chez IELLO. Ambiance pulp pour ce jeu dans l’univers de Lovecraft. Créé par Rob Daviau (SeaFall, Pandemic Legacy). Et non, pour une fois pas du Legacy. Un coopératif en temps réel et de la folie (c’est du Lovecraft, après tout…). Les joueurs étant parfois affligés de certaines contraintes. Annoncé pour Essen. Un gros carton de fin d’année.

mountains-of-madness

Arena

arena_mockup-wip-web

Toujours aussi chez IELLO, Arena for the Gods! le nouveau jeu de l’auteur de Big Book of Madness. Des enchères, de l’équipement, des dés et de la baston tactique. Mais pas que. Un jeu qui va cogner… fort. Forcément. Sortie en avril.

Bunny Kingdombunnybox3d

Très attendu, aussi chez IELLO. De Richard Garfield (Magic, King of Tokyo). Prévu pour 2016, le jeu a été repoussé en 2017. Richard Garfield. Des lapins dans un univers fantastique. Du draft. Du contrôle de territoire… Sortie prévue en septembre. Bunny Kingdom:

giphy (1)

Le coin des extensions

En vrac, voici les extensions que nous attendons le plus:

Une grosse et excellente extension pour fêter les 10 ans de Jamaica. The Crew. Chez Gameworks (qui ne fait malheureusement plus rien depuis longtemps 😢). Vous voulez en savoir plus? Nous vous l’avions déjà présentée ici. Sortie annoncée pour juin.

the_crew

Une extension pour Kingdomino.

Deux extensions pour V-Commandos qui donnent vraiment, vraiment envie (déjà que le jeu de base est excellent!)

Une Xe extension pour Colt Express: Indiens & Cavalerie.

Une nouvelle extension pour Room 25: Room 25 Escape Room. Une extension qui peut se rajouter au jeu de base ou qui peut être jouée en stand-alone comme escape game sur plateau.

room-25-escape

La saison 2 de Pandémic Legacy. Une toute nouvelle boîte. Une toute nouvelle aventure. Plus ambitieuse. Un univers post-apo dans lequel les joueurs devront se battre pour leur survie.

Dice Town Cowboys pour Cannes. Une nouvelle extension pour Dice Town. Avec la possibilité d’utiliser ses as pour récupérer du bétail qu’on va pouvoir mettre sur ses terrains pour les protéger et augmenter leurs PV. Extension qui accompagnera la toute nouvelle boîte du jeu avec un matos pimpé.

Une extension annoncée pour Splendor. Annoncée pour juin.

Une extension pour Not Alone. Une extension qui boostera la créature pour la rendre plus puissante, et également pour booster les Traqués qui pourront chercher des survivants aux pouvoirs particulier. Sortie prévue pour le deuxième semestre.

Time Stories. 3 scénarios pour 2017 (si tout va bien). Lumen Fides. Un scénario qui se passe au début du 15e siècle. Dans lequel les joueurs incarnent des espions envoyés en Andalousie par le Pape pour enquêter sur les agissements de l’Eglise espagnole. Avec un ancrage historique extrêmement important. Et cette fois, le temps ne sera pas LE facteur déterminant. Suivi par deux autres scénarios aux ambiances très très différentes. Estrella Drive en juin, un scénar plutôt « adulte », sex drogue et rock n’roll (interdit aux moins de 16-18 ans). Puis un autre en septembre-octobre. Pirates.

Sherlock Holmes Détective Conseil. La réédition de Queen’s Park+Carlton House+La Piste Tordue pour juillet. Rien de neuf. Mais fin 2017, 10 scénarios inédits et originaux écrits par un anglais. Donc du tout neuf!

Et pendant ce temps, chez Gus&Co?

NIFFF 2017

nifff17

De nouveau en juillet 2017 nous allons collaborer avec le Festival de Films Fantastiques de Neuchâtel, du 30.6 au 8.7 pour proposer un événement grandeur nature… inquiétant et immersif.

Le Bar à Jeux saison 2017

baj-2017

Le Bar à Jeux de Genève sera de retour en 2017. Pour rencontrer des gens et découvrir des jeux. Avec toujours des invités et des avant-premières en exclusivité.

Nuit des Musées, 20 et 21 mai, Genève.

Sherlock Holmes Live – Nemesis

sherlock-nemesis

Le retour de Sherlock Holmes Live. Pendant la Nuit des Musées, samedi soir 20 mai et dimanche 21. Pour vivre une aventure intense dans la peau d’un détective, plongé dans une affaire mystérieuse. Et en grande avant-première l’affiche. Ouverture des inscriptions en février-mars.

Et vous, quels sont les jeux que vous attendez le plus en 2017?

Unlock. Vous pouvez y jouer. MAINTENANT

Unlock, c’est le futur carton 2017 des Space Cowboys. Nous avons eu la chance de le découvrir en avant-première au Bar à Jeux de Genève le weekend passé. Et le jeu est démentiel.

C’est une Escape Room. Avec une appli très peu intrusive. Qui ne tient que sur un deck de cartes. Avec une aventure à l’ambiance à chaque fois différente.

La boîte de base contiendra trois scénarios. Elle est prévue pour début février pour une trentaine d’euros. Alors oui, comme avec Time Stories, ça va râler dans les chaumières. Quoi? Acheter un jeu avec trois scénarios auxquels on ne pourra jouer qu’une seule fois? Et le jeter ensuite? Oui. Mais vous payez combien, déjà, votre place au ciné? Au théâtre? Pour une vraie Escape Room?

On vous en parle ce matin parce que vous pouvez d’ores et déjà essayer le jeu.

Vraiment?

Oui. Il est dès à présent dispo en print n’play.

Avec plus d’un mois d’avance, vous pouvez télécharger l’Elite, le scénario de démo. Directement depuis le site des Space Cowboys ici.

Ce scénario ne sera pas disponible dans la boîte de base et vous permettra de découvrir le jeu sans ruiner l’un des trois scénarios.

Il vous faudra également l’appli. Gratuite. Android et iOS.

Entre temps, voici le lien pour télécharger l’appli Android

Et iOS

unlock-app

Et pour télécharger la démo, c’est ici

Bonne partie!

Vous pouvez également déjà précommander le jeu chez Ludikbazar ici ou chez Philibert là.

unlock-promo

capture

Photos et debrief du Bar à Jeux de décembre 2017. La meilleure soirée du cosmos c’était demain

Une soirée mémorable et bourrée de surprises.

Adé, ancienne staff du BàJ et vivant à présent Zürich, venue passer la soirée avec nous

Séb, éditeur de Blam!, venu présenter ses jeux (Edenia, l’extension pour Celestia)

Marion, productrice pour les studios de jeux vidéo Tourmaline, venue présenter Oniri, une superbe et surprenante interface entre jeu de figurines et tablette

David, gérant de la boutique de jeux Helvétia Games Shop, venu nous présenter Star Wars Destiny, un jeu de dés à collectionner dans l’univers Star Wars

Unlock, qui est sorti il y a quelques mois en mars 2017, toujours incroyable. Une Escape Room sur cartes avec une appli. Immersif. Démentiel

Profiler, qui est sorti en avril 2017, tellement fun. Le but étant de découvrir un personnage en en éliminant d’autres

Toutes les sorties de la fin d’année 2016 de Blackrock (éditeur+distributeur). Dont Kingdomino, très très bon

Et tellement de monde, passé jouer toute la soirée pour cette toute dernière date de 2017. Avant la prochaine en 2018. Et mettre une ambiance de ouf

Oui, une soirée dont on se souviendra dans le futur du passé pour son présent mémorable. Ou un truc du genre. On se serait presque cru en 2016 tellement c’était bien.

Vivement la prochaine date: le 14 janvier. Pour la toute première soirée de l’année du Bar à Jeux.

Le Bar à Jeux de Genève remercie tous ses partenaires pour leur soutien.

C’est grâce à eux que le Bar à Jeux permet aux participants de passer des soirées mémorables.

MERCI!

Le CPV pour le local

La boutique de jeux online Philibert

logo-phili_WEBmedium

Espace-Terroir, pour les fruits de la région et de saison

1335198568884

Pour les jeux, le magasin de jeux à Carouge, Genève

Helvetia Games, éditeur et distributeur de jeux en Suisse

hg logo

Plato Magazine, un mag chatoyant francophone qui parle de jeux de société, à découvrir au Bar à Jeux

plato-logo

Iello, important éditeur et distributeur en Europe

LOGOIELLO

Blackrock, éditeur et distributeur familial et sympathique français

logo_blackrok_games_noir

Matagot, éditeur de jeux riches et immersifs

logo-matagot

Ludibay, boutique en ligne avec un beau et solide catalogue.
ludibayLudikBazar, boutique en ligne avec des jeux d’occasion, mais pas que.

ludikbazar-logo

Cocktail Games, éditeur de jeux ultra-fun.

logo-cocktailgames

Helvétia Games Shop Genève, la toute nouvelle boutique de jeux à Genève, aux Pâquis. Énorme choix, belle sélection.

HG-genève

Helvetiq, éditeur suisse de jeux suisses. Mais pas que.

helvetiq

Space Cowboys, éditeur français de jeux immersifs et puissants.

space-cow-boy

Sherlock. Unlock. Tous les prochains jeux des Space Cowboys pour 2016-2017

space-cow-boy-2016

Après une année 2016 blindée de nouveautés, avec deux scénar pour Time Stories, Via Nebu, Hit Z Road, le reboot de Sherlock, 2017 s’annonce déjà très très fort!

Attention. Après relecture de notre article, il semblerait que des informations aient été modifiées à l’insu de notre plein gré et pour des raisons complètement inconnues de notre connaissance. Il semblerait que des petits malins aient réussi à hacker notre blog pour changer 2-3 choses. Nous travaillons d’arrache-pied pour rétablir le souci. Veuillez nous excuser pour ce dérangement.

Time stories

2017 verra paraître trois scénarios pour Time Stories (quatre pour les lecteurs anglais, puisqu’Expédition : Endurance, arrivera dans la langue de Shakespeare au premier trimestre). Et une annonce en exclu!

Lumen Fidei

Le prochain scénario pour Time Stories. Lumen Fidei

Pour Cannes. Un scénario qui se passe au début du 15e siècle. Dans lequel les joueurs incarnent des espions envoyés en Andalousie par le Pape pour enquêter sur les agissements de l’Eglise espagnole. Avec un ancrage historique extrêmement important. Et cette fois, le temps ne sera pas LE facteur déterminant, il y en aura un autre. Mais je ne vous spoilerai pas…

Et c’est tout?

Non.

Deux autres scénarios prévus pour 2017. Un Krsvjhfsfhbv :ds :jhbsdbfb kbfkbfksbfkjghsg bmsjfhskgjsgkh (CENSURE DE LA T.I.M.E). Prévu pour la Gen Con.

Et juste après, pour changer du =ljhfkjbfmkjdfbgkmgjhsk (CENSURE DE LA T.I.M.E), un scénario très nvldsfgmhgsdhfgmfdhg (CENSURE DE LA T.I.M.E) pour septembre 2017. Ambiance jdmkfhfmksdfkvbmkqxcmhauepr (CENSURE DE LA T.I.M.E).

Et en exclu, en septembre 2017 sortira kbsf  lfhdsq fhfiumisfd ifglsfhb ifsf ifglsqfgmaiuzyer iusfhfs iyfgisfg igisfgd iufgipsfisfdu iufgiugfsdiugfdig lisfdgfgidsf sdp’yrtb fgipfyjbc ygzfepifezyb izfgpirzyu fyztezfygf (CENSURE DE LA T.I.M.E).

Comme vous pouvez le voir avec tous ces scénarios, non, Time Stories n’est pas mort. Et son actu 2017 risque bien de lui insuffler une nouvelle vie.

Sherlock

Depuis que les Space ont repris la gamme Sherlock d’Ystari (il faut préciser que son éditeur, Cyril D, travaille aussi pour les Space/Asmodée, ça aide), beaucoup de sorties sont prévues pour 2017 (et 2018):

Watson and Holmes

La version espagnole de 2015. Celle en VF de 2016. Y a pas à dire, les Space en connaissent en rayon côté graphisme
La version espagnole de 2015. Celle en VF de 2016. Y a pas à dire, les Space en connaissent en rayon côté graphisme

Watson and Holmes, la VF de ce jeu espagnol sorti à Essen en 2015. Sortie le (autour de, on va pas chipoter non plus) 25 novembre. 13 cas inédits. Compétitif.

Donc non, ce n’est PAS du Sherlock Détective Conseil! Qui se joue en coop. Dans Watson and Holmes, les joueurs doivent faire preuve de perspicacité pour résoudre les enquêtes mieux que les autres. En leur mettant des bâtons dans les roues. Forcément.

Sherlock Holmes Détective Conseil

La réédition de SHDC chez les Space Cowboys
La réédition de SHDC chez les Space Cowboys

La réédition de la boite de base sortie en 2011. Prévue en décembre 2016. Intitulée Les meurtres de la Tamise. Avec exactement les mêmes scénarios que la version de 2011. Juste revampés, façon Mr Jack qui est sorti le 30 septembre. Si vous êtes déjà en possession de la boite d’origine, pas besoin de craquer.

Et ensuite?

Ensuite, de futures boîtes indépendantes sont prévues, dont certaines contiendront des enquêtes classiques, comme Carlton House… et d’autres avec du matériel complément inédit.

Et c’est tout?

Non.

Victorian Mastermind

12122535_908582742558501_721607734597581825_n

Prévu en août, crée par Eric M Lang et Antoine Bauza, deux jeunes auteurs portugais inconnus qui débutent (cet article a été rédigé par JD, le stagiaire du deuxième).

Dans Victorian Mastermind, les joueurs incarnent des grands méchants façon Despicable Me, qui vont tenter de construire une méchante machine méchante pour dominer le monde mouahahaha (rire sardonique. Raté. Je vous ai déjà dit que que cet article avait été écrit par JD du deuxième?). Placement, embauche, coups tordus. Et un matos 3D. Rien qu’à écouter les règles j’ai bavé.

La complexité du jeu se situe entre un Via Nebula et Elysium. Donc point trop s’en faut (si quelqu’un comprend cette expression, merci d’envoyer un mail à la rédac, parce que nous, non)

C’est vraiment tout là?

Ooooooh non.

Nous vous avons gardé le meilleur pour la fin.

Unlock

Unlock. La future tuerie chez Space Cowboys. Encore mieux que Time Stories (AMHA)
Unlock. La future tuerie chez Space Cowboys. Encore mieux que Time Stories (AMHA)

Retenez bien ce nom.

Unlock (précédemment 59:59) créé par Cyril Demaegd

La tuerie de 2017. J’ai essayé, j’ai kiffé (expression de 2009).

Une aventure/escape room avec un deck de cartes et une appli (très simple, juste pour rentrer des codes et avoir une musique d’ambiance slash stressante).

Le but est de parvenir au bout du scénario en moins de 60 minutes. Avec la possibilité d’obtenir des indices, mais qui réduisent le temps à dispo.

Unlock, de 1 (mais dès 2 plutôt) joueur à 17’000 environ. Sortie pour janvier 2017. Prix prévu 30 euros. Avec trois scénarios complets dedans. Plus un tuto de dix minutes.

Trois scénarios immersifs et différents: une aventure très pulp écrite par Thomas Caouet, une se déroulant dans un bunker dans les années 60 écrite par Cyril Demaegd, et la troisième, un hommage à Day of the Tentacle, écrite par Lewis Cheshire (mais en fait, c’est un pseudo).

Un scénario d’intro, intitulé L’élite, sera envoyé aux assoc, aux boutiques, aux bar à jeux. Une partie composée de 20 cartes d’une durée de 60 minutes max (environ… voire moins… mais je n’en dis pas plus trois petits points).

Et une deuxième boîte avec d’autres scénarios prévue pour… juin 2017.

Bref, un line-up de folie pour les Space en 2016-2017. Leur nouveau slogan? Vers l’infini et au-delà (comment ça c’est déjà pris? JD, t’es viré!)

Et vous, quel jeu attendez-vous tout particulièrement des Space Cowboys?