Critique de jeu: Kingdomino. Un Meeple. Mon royaume pour un Meeple

Kingdomino est sorti en avant-première à Essen 2016, puis dans les boutiques quelques semaines plus tard. Créé par Bruno Cathala et édité par Blue Orange, dès 8 ans, pour 2 à 4 joueurs d’une durée de 15 minutes. Mais vraiment 15 minutes.

Dans Kingdomino, les joueurs incarnent une reine (ou un roi) qui veut construire son royaume.

Et comment on joue?

C’est du domino. Mais personnel et pas en commun. Chaque joueur possède une tuile de départ, joker.

Chaque tour on fera l’acquisition de tuiles qu’on va devoir poser et faire coïncider en tout cas d’une case: désert contre désert, forêt contre forêt… Si l’adjacence est impossible, la tuile est défaussée. Avec l’autre restriction de devoir former une matrice de 5×5. Car oui, c’est un jeu de Bruno Cathala qui apprécie tout particulièrement les jeux matriciels. Tout ce qui dépasse est défaussé.

Et comment on obtient les tuiles?

On sort quatre tuiles face cachée. Tuiles qui comportent toutes un numéro différent. On les ordonne alors de manière croissante. Puis on les retourne. Pour le tout premier tour du jeu on tire un meeple au hasard. Le joueur choisit sur quelle tuile poser son meeple. Et ainsi de suite jusqu’à ce que tous aient joué. Puis, on ressort quatre nouvelles tuiles, face cachée, ordonnées, etc.

Le joueur qui a placé son meeple en premier, i.e. sur la tuile au chiffre le plus bas, choisit sur laquelle se placer dans la nouvelle sélection. Et la tuile qu’il « quitte » est la tuile qui vient alors composer son royaume et qu’on va devoir placer selon les règles (adjacence, matrice). Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de tuiles dispo. On procède alors au décompte.

Toute la subtilité du jeu repose sur ce système d’acquisition, presque une enchère somme toute. Se placer haut pour pouvoir choisir plus tôt ensuite? Sachant que les tuiles au chiffre élevé s’avèrent plus intéressantes.

kingdomino

Et comment on gagne?

En fin de partie, on score toutes les couronnes multipliées par case/écosystème similaire. Donc placer des tuiles côte-à-côte c’est bien joli, encore faut-il pécho de la couronne. Et plus les chiffres des tuiles sont élevés et plus elles possèdent de couronnes.

Et à combien y jouer?

A 3 ou 4. A 2, chaque joueur pose deux meeples pour la phase d’acquisition, les pistes sont brouillées.

A 3 ou 4 on n’en a qu’un, c’est plus tendu. D’autant que le jeu se joue extrêmement vite, il n’y a aucun temps mort. On place son meeple pour acquérir une tuile, puis on la place sur son terrain. Voilà. Aucun temps d’attente, même à quatre joueurs.

Et avec qui y jouer?

Enfants? Adultes? Casu? Core?

Tous.

Les enfants dès 7-8 ans trouveront très sympatoche de voir leur royaume se construire, tandis que les joueurs adultes, mêmes chevronnés, s’amuseront à trouver les tuiles, les placements les plus rentables. Voire même à « contre-picker » des tuiles trop intéressantes pour les autres.

Core gamers, ne vous laissez pas fourvoyer par la couv plutôt bon enfant. Se tient là un jeu minimaliste qui peut parfois s’avérer d’une rare violence. « Et hop je te pique la tuile que tu aurais voulu. Tu veux ta coquille d’œuf, Caliméro? » Pas aussi sweet qu’il n’y paraît.

Y a du hasard?

Non, aucun.

Alors oui, on sort des tuiles à chaque tour, mais on peut plus ou moins choisir sur laquelle se placer. Et si on est le dernier à choisir, c’est qu’on était le premier au tour précédent. Équilibré.

kingdomino-2

Alors, Kingdomino, c’est bien?

Oui, vraiment. L’un des meilleurs jeux de 2016.

Vraiment?

Oui. Car tous les publics pourront y jouer. Et que le jeu tient sur une quinzaine de minutes. Alors certes, c’est un filler. Un très bon gateway games. Si beaucoup de jeux de Bruno Cathala sonnent parfois creux, un peu trop légers pour vraiment passionner, Kingdomino n’est pas dénué d’intérêt pour autant. Et pas un jeu kleenex non plus. Même après 3-4 parties on aura toujours envie d’améliorer son score, sa maîtrise, l’aménagement de son royaume.

L’air de rien, comme ça, bim, Bruno Cathala vient juste de sortir une bombe ludique. Avec si peu, l’auteur nous propose un jeu surprenant, super et super prenant. Du pur gamedesign minimaliste. On dirait un jeu japonais. Mais créé par un Haut-Savoyard qui aime le reblochon. C’est vite vu, il a tourné non-stop pendant la soirée de décembre 2016 au Bar à Jeux de Genève et il a à chaque fois fait l’unanimité et remporté un franc succès.

Mini-format, mini-jeu, mini-prix (comptez une quinzaine d’euros) pour un maxi-plaisir (ouais OK je vous le concède, ça fait très pub pour une lessive des années 80). Kingdomino, comme d’autres, représente l’un des achats im-pé-ra-tifs de 2016.

kingdomino-1

Mais encore

Le jeu mériterait de se voir doter d’extensions futures. Un peu à la manière d’un Carcassonne (mais sans pousser le bouchon aussi loin Maurice). Par exemple:

Une version encore plus fantastique, avec des créatures féeriques à devoir collectionner (licornes, fées) dans son royaume et qui augmenteraient les points finaux. Mais également quelques créatures malfaisantes (sorcières, trolls, monstres. Il y en a déjà) qui réduiraient les points. Comme les volcans du Petit Prince ou Oceanos et son Kraken par exemple. La majorité morfle.

Un crossover avec Takenoko de son confrère Bauza. Une figurine de panda qui se baladerait parmi les joueurs. Chaque fois qu’un joueur poserait une tuile sur laquelle se trouverait un panda, il se saisirait de la figurine. Qui pourrait valoir cinq points supplémentaires en toute fin de partie. Parce qu’avoir un panda dans son royaume, c’est swag.

Des nouveaux pions/meeples/personnages qui pourraient se balader par-ci par-là. Des marchands, des fermiers, tout ça. Sans tomber dans Carcassonne non plus. Même des ingénieurs qu’on pourrait placer entre deux tuiles non-complémentaires et qui pourraient faire « le joint ». Personnages qu’on obtiendrait en faisant l’acquisition de certaines tuiles: académie pour les ingénieurs, ferme pour les paysans, marché pour les… OK vous avez compris.

Une variante pour jouer en solo. Parce que.

Une variante pour y jouer jusqu’à 8, avec deux boîtes. Moi je dis BANCO! Vu le prix du jeu, une quinzaine d’euros, en dépenser trente en tout pour faire jouer 8 personnes en même temps, c’est tout à fait acceptable! Vous vous imaginez les repas de Noël hystériques, entre tofu turkey et la bûche vegan?

Des murailles. Pour défendre son royaume. La plus longue rapporterait des points.

Une version XXL avec de grandes et grosses tuiles. Pour frimer en société.

Une version plus post-féministe, moins neo-macho. Queendomino. Car oui, pourquoi un roi après tout, surtout au 21e siècle, entre Merkle et Hillary? Bon OK, du coup le jeu de mot avec Kingdom/Kingdomino ne fonctionne plus…

Bref. Vu le potentiel du jeu, espérons que Bruno continue sur sa lancée.

Mais encore, si entre deux tours vous ne savez pas quoi faire, profitez-en pour observer les tuiles de très près, elles sont bourrées de détails croustillants et chatoyants. Des personnages, des créatures, des Easter-Eggs.

Mais encore, vous pouvez affiner l’analyse du jeu avec un dossier spécial dans le tout dernier Plato de décembre 2016, le numéro 92, avec justement Kingdomino en couv et une interview-fleuve de l’auteur.

plato-n92

Vous pouvez trouver le jeu chez Philibert,

Chez Ludibay,

Chez Ludikbazar,

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop.

 

ps la citation: « un meeple, mon royaume pour un meeple » est une adaptation ludique de la pièce Richard III de Shakespeare: « Un cheval! Un cheval! Mon royaume pour un cheval! »

14 réflexions au sujet de « Critique de jeu: Kingdomino. Un Meeple. Mon royaume pour un Meeple »

  1. Salut Gus,
    Dans la version finale des règles, on n’a pas / plus cette obligation d’être 5×5 (ou alors j’étais très mal réveillé quand j’ai relu les règles ^^). Il y a 10 points bonus à ceux qui font un beau 5×5 (7×7 à 2) et 5 points de plus si le chateau est au centre 😉
    Ce qui permet, avec les enfants, de poser des briques de côté à la fin (bon, entre « adulte » on peut bannir cette possibilité ^^)

    Pour ce qui est de la version avec tuiles géantes, j’en ai essayé une lors des Jeux du Stan en novembre dernier à Nancy, c’est vrai que c’est agréable.

    J'aime

    1. Salut,

      Alors trois possibilités:

      1. en effet, la drogue n’est pas toujours conseillée, surtout lors de la lecture des règles de jeux. Et là je dis: rehab.
      2. il existe 2 (plus?) versions différentes de règles. Et là je dis: WTF.
      3. toi et moi nous n’habitons pas dans la même dimension. Dans nos deux plans d’existence, Kingdomino de Bruno Cathala (je précise, on sait jamais, c’est peut-être Justin Bieber qui l’a créé chez toi), il y aurait donc deux versions différentes du jeu. Et je dis: fun.

      Tu vois une 4e possibilité toi?

      Preuves à l’appui. Page 6

      king1

      kingdo2

      J'aime

  2. Tu ne me laisses pas le choix de te montrer aussi les règles que j’ai eu dans ma boite, où il y a une section « règles optionnelles » donnant les deux règles pour les points bonus du carré 5×5 et du château au centre.
    Je te confirme qu’il s’agit bien du jeu de Bruno Cathala.
    Je scan ça ce soir, mais je vais quand même recommander une dose auprès de mon dealer, je n’exclue pas que c’était de la très bonne 😀

    J'aime

    1. Oui il y a bien un bonus de 5×5 /!\ REMPLI /!\ ! Parce qu’il se peut qu’à cause de la contrainte du 5×5 justement, tu sois obligé de jeter des tuiles.

      Par exemple dans une config comme ceci tu ne peux pas placer ta dernière tuile :

      0 X X X 0
      X X X X X
      X X X X X
      X X X X X

      (les X sont des tuiles les 0 des trous)

      J'aime

    2. Haaaaaa les règles optionnelles de la page 7.

      Alors oui, si appliquées elles peuvent donner des PV supp si carré parfait et si château au milieu. Mais la règle du 5×5 demeure (ou des 7×7 en full mode à 2).

      Donc oui, obligatoire. Désolé de devoir te contredire en n’étant pas d’accord avec toi. Sinon trop du portenawak (expression de 2007).

      J'aime

  3. Bon, peut-être ai-je mal interprété un point de règle : j’ai lu qu’on pouvait faire autre chose qu’un carré 5×5, alors qu’en fait on a des points bonus uniquement si le carré 5×5 est rempli (pas d’une autre forme :P). Bref, ça me turlupine, va falloir que je rentre plus tôt chez moi pour vérifier que je me suis bien trompé 😀

    J'aime

  4. Bon ok, j’ai appelé ma femme qui m’a confirmé que j’avais bien fumé. Je m’incline devant toi oh Grand Gus, puisse ta mansuétude me pardonner. Je tournerai 7 fois mon clavier dans ma bouche avant d’oser poster que tu as commis une erreur.
    Bon, du coup, j’ai une proposition de règle optionnelle pour les plus petits : on peut les laisser déborder du carré 5×5 ? non ?
    😀

    Aimé par 2 people

    1. Je laisse Bruno te répondre. Suite à notre échange je commençais à m’inquiéter. Je l’ai contacté. Mais oui, j’imagine que oui. Avec des zenfants tu pourrais.

      Sauf que.

      Si je peux me permettre.

      Sauf que tu ne leur apprends pas vraiment la contrainte qui induit alors la créativité. En voulant rendre le jeu plus souple, tu le dépossèdes du défi intellectuel qu’il pose. Mais ce n’est que mon avis à moi-même qui n’engage que moi-même (qui suis prof et qui ai aussi deux enfants êtres humains. Sauf quand ils ont la gastro, là je commence à hésiter de leur véritable espèce).

      J'aime

  5. Ma belle mère y voyait aussi des désert, et elle avait ses lunettes, sinon elle n’y aurait vu que des tuiles toutes identiques 😉
    En même temps avoir un moulin dans le désert c’est poétique.
    Et je dis merci, c’est toujours un plaisir de vous lire :-)))))

    Aimé par 1 personne

    1. Déconseiller, le mot est peut-être exagéré. Disons qu’à deux, chaque joueur joue deux meeples pour la mécanique d’enchères slash attribution des tuiles, du coup c’est moins tendu, plus diffus. Pas pas bien pour autant, mais juste moins intéressant qu’à plus.

      Vu le prix tout doux, tu achètes Nico, et « au pire » tu invites tes voisins ou beaux-parents à vous rejoindre pour une partie.

      J'aime

  6. Alors, y a quand meme une bonne dose de hasard sur le tirage des tuiles. Tu peux rien anticiper, surtout à 3. A 3 tu ne tires pas toutes les tuiles. A 4 au moins tu sais que tout sera tiré d’ici la fin de la partie et tu peux compter plus probablement sur ce qu’il reste à la fin.
    Je ne dis pas que ça rend le jeu mauvais, mais que le hasard est important et que le jeu est pourtant bon.

    J'aime

    1. Oui. Mais non. Avec tout le respect que je te dois Fabien, je ne te rejoins pas sur ton analyse. Pas qu’elle soit fausse, mais c’est peut-être juste une question de définition.

      Dans Kingdo oui bien sûr il y a du hasard. Oui bien sûr on ne peut pas prévoir ses 17 prochains coups. Oui les joueurs doivent savoir rebondir et faire contre mauvaise fortune bon cœur.

      Mais non.

      Car dans Kingdomino la malchance n’est pas personnelle. Genre pas le bon tirage de dé ou pas la bonne carte en main, ce qui pourrait avantager/désavantager un joueur. Dans Kingdo, tous « subissent » le même hasard en même temps. Et c’est toi qui décides le tour d’avant les chances de récupérer une tuile plus ou moins lucrative. Plus tu choisis tard et plus tu choisiras vite après. Cette mécanique polit le hasard, justement. Les joueurs l’équilibrent.

      Maintenant, dans ce qui est du jeu à 3 joueurs je ne vois pas en quoi ne pas voir toutes les tuiles sortir affecte le jeu. Je dirais même: tant mieux, cela laisse plus place à la tactique. Je dirais presque le contraire en fait, dans les parties à 2 ou 4 on finit (après 3-4 parties peut-être, quand on a tout vu/compté) par savoir ce qui sort.

      Mais ne m’en veux pas si je ne suis pas d’accord avec toi hein.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s