Critique de jeu: Professor Evil et la Citadelle du Temps. Backdraft to the Future

Immersif, coopératif, somptueux, Prof Evil aurait tout pour plaire. Mais comme (trop) souvent dans les jeux coop, le hasard de l’IA est brinquebalant

  • Date de sortie: pré-sortie à Essen. Sortie officielle en décembre 2017
  • Auteur: Matthew Dunstan, Brett J. Gilbert (Elysium)
  • Illustrateur: Biboun
  • Editeur: Funforge
  • Nombre de joueurs: 2 à 4 (optimum 4)
  • Age conseillé: dès 8 ans (voire plutôt 10 bien tassés pour la lecture et compréhension des pouvoirs)
  • Durée: 45′ pas tellement plus
  • Mécaniques principales: coopératif, points d’action

Professor Evil et la Citadelle du Temps, de quoi ça parle?

La présentation officielle du jeu: « Entrez dans le manoir du Professeur Evil ! Formez une équipe d’aventuriers et partez à la recherche des fameux trésors cachés dans le sinistre manoir du Professeur Evil : la Joconde, la pierre de Rosette, la machine d’Anticythère… Tous ses larcins sont sous clef au cœur de sa demeure. Parcourez les couloirs et déverrouillez les portes pour désactiver les pièges qui protègent les trésors. Récupérez-en 4 avant que le professeur ne les enferme à tout jamais !

En résumé, ça parle d’un manoir / citadelle bourré de trésor fabuleux qu’il faudra aller sauverrécupérer braquer avant que le très méchant professeur les sécurise

Une chose est sûre, les illustrations sont tellement somptueuses, c’est Biboun après tout, who else, que l’on se sent immédiatement happé par le thème. Le manoir qui déroule ses tapis et ses trésors lovés sur des lutrins lumineux nous propulsent dans une réalité ludique immersive

Même si

Même si on ne comprend pas trop le fond du thème

Je résume: il faut donc entrer en tout discrétion / par la fenêtre chez le professeur lui chouraver quatre trésors avant qu’il ne le récupère lui-même. Mais euh, il les a pourtant déjà pris chez lui, non?

Non?

NON?

Visiblement, non

Absurde et incohérent

Bref, passons. Si le thème a autant d’épaisseur que les habits neufs de l’empereur, le tout est vraiment bien intégré, méca et matos. Ambiance steampunk

Et on dira ce qu’on voudra, mais avec un titre original et percutant comme ça, la Citadelle du Temps, ça donne méchamment envie de se lancer dans l’aventure

Kudos Funforge, on y croit

Et comment on gagne?

Pr Evil est un jeu coopératif. On gagne tous ensemble contre le jeu dès qu’on a réussi à récupérer quatre trésors. On perd tous ensemble quand on a perdu quatre trésor / quand le professeur chanmé les a sécurisés

Facile

Le but du jeu sera donc de lutter contre le temps, pas réel mais représenté par une horloge sur le plateau, un peu à la Time Stories et sa piste d’UT

Plus on batifole et on caracole et plus on prend de risques. Il faudra donc optimiser ses tours pour ne pas perdre. De temps et la partie

Et comment on joue?

A son tour on commence par piocher deux cartes action de son personnage. Car oui, comme dans tous les (bons) jeux coop, chaque joueur et joueuse dispose d’un perso aux pouvoirs spécifiques

Il y en a cinq, aux appellations qui invitent à l’aventure: Edward Wyre, Seigneur des Rouages, Irene Alder Elder, Reine du Temps, Carrie Destiny Bradshaw, Maîtresse du shopping Hasard, Natham Goodspeed, Maître des Mouvements (forcément, avec un nom pareil), etc

Bref

Donc au début de son tour on commence par piocher deux cartes de son deck perso propre à son perso aux pouvoirs différents et propres à son perso mais ça je l’ai déjà dit. Ces deux cartes peuvent être utilisées à n’importe quel moment de son tour moins cher que gratuit

Puis on dispose de trois actions à la Île Interdite. Le cœur du jeu. Pour

Se balader dans le manoir

Ouvrir des portes fermées (ben oui)

Désactiver un piège (on est dans le manoir du Professeur Evil, avec un intitulé pareil fallait quand même s’attendre à un peu de pièges, quand même)

Pécho du trésor. Sachant que les trésors sont disséminés partout dans le manoir et que pour les récupérer il faut avoir désactivé certains pièges indiqués dessus

Une fois ses trois actions effectuées, on lance alors les dés du Prof Evil, l’IA pas très gentille du tout

Ces dés font avancer le Prof dans le manoir à une certaine vitesse et en fonction de la couleur sur le dé qui représente des paillassons, mais également qui font avancer le temps. Selon les trésors et le temps, ces trésors risquent en effet d’être pris avant par le prof. Dès que le coquin en aura raflé quatre, la partie est pliée

Des règles fluides, simples, évidentes. Un jeu familial-familial+

Interaction?

Oui, forcément puisqu’il s’agit d’un jeu coopératif. Si les joueurs et joueuses à la table ne discutent pas de leur stratégie et des trésors et pièges visés je ne donne pas cher de leur peau

Et à combien y jouer?

Au max. Pour plus d’interaction et de discussion et d’aventure

A 2-3, c’est plutôt froid et creux, pas une expérience inoubliable

Alors, Professor Evil et la Citadelle du Temps, c’est bien?

Oui

Les mécaniques sont claires, fluides, streamlinées

Le thème est grandiose et bien intégré (même si absurde)

Le matos est somptueux. C’est Biboun, c’est Funforge (Tokaido). What else?

Les parties sont courtes, tendues

Mais

Mais

Mais c’est un jeu de pompier à la Yggdrasil (le tout premier jeu (mitigé) des Ludonaute)

Comprenez par-là que les joueurs et joueuses passent leur partie à jouer aux pompiers

Le Prof, en se déplaçant, réactive les pièges au préalable désactivés par les joueurs et referme les portes au préalable ouvertes par les joueurs. Frustrant. Un jeu de pompier. On passe sa partie à éteindre des feux qui s’éteignent ici pour se rallumer là-bas. Quand j’avance tu recules, comment veux-tu que je t’enfume

L’IA agit donc au petit bonheur la chance selon les tirages des dés. Donc beaucoup, beaucoup de hasard. Frustrant pour un jeu qui demande un minimum de planification

Mais c’est malheureusement souvent le cas des jeux coop pour épicer et varier les parties, on n’a pas vraiment trouvé mieux pour l’instant. Prenez Ghost Stories (les dés), Pandémie (les cartes. Quoique, on connaît celles qui vont débarquer), Time Stories (les dés), etc etc etc

Bref, un bon jeu, mais un jeu familial, parfait à jouer cet hiver. Une, deux, trois parties et puis s’en va. Les joueuses et joueurs plus costauds lui préféreront des jeux coopératifs plus profonds, moins hasardeux, moins répétitifs, aussi. A la Pandémie Legacy, par exemple?

Les jeux de société Steampunk sont trop, trop rares. Et c’est bien dommage. Pr Evil en est un digne représentant

Vous pouvez trouver Professeur Evil et la Citadelle du Temps chez Philibert

2 Comments

Laisser un commentaire