Tajuto. Les bons gongs font les bonzes amis

Temps de lecture: 4 minutes

Tajuto, de quoi ça parle ?

Le pitch :

« En 532, le Bouddhisme arrive au Japon et prend peu à peu sa place aux côtés du Shintoïsme. Le prince Shotoku, séduit par cette nouvelle religion, charge quelques moines bouddhistes à ériger 8 pagodes (Tajuto) pour créer un lieu de pèlerinage. Il a annoncé qu’une fois le 4ème tajuto terminé, ce lieu deviendrait une destination de pèlerinage importante. Le moine bouddhiste qui aura atteint le plus haut niveau de spiritualité, grâce à une profonde méditation sera alors récompensé.« 

Mouaif, on n’y croit pas un seul instant. Tajuto est un pur jeu à l’allemande avec un thème copié-collé juste pour faire joli

Bim, ITHEM à 2/5

Et comment on joue?

À son tour, on va pouvoir activer autant de tuiles qu’on a devant soi. Sachant qu’on est en mode deck-building, on va pouvoir acheter de nouvelles tuiles qui vont pouvoir conférer des nouvelles actions

On peut également poser l’un de ses cubes sur une tour en construction pour gagner des points de méditation, la « monnaie » courante qui permet de faire l’acquisition de nouvelles tuiles

Et enfin, LE cœur du jeu, on peut également piocher un étage de tour dans un sac opaque. Sachant que chaque tour est composée émue six étages aux tailles croissantes, de six couleurs différentes (les tours, pas les étages)

Il faudra donc réussir à piocher les « bonnes » couleur et étage pour pouvoir ensuite la poser sur le plateau. Et le tout à l’aveugle

Mais WTF ?

C’est du pur bol alors ?

Oui

Mais non

En réalité, oui, il y a du hasard dans la pioche de la couleur. Pour les étages, on peut « palper » et tenter de se dépatouiller comme on peut

Mais pour la couleur?

En réalité, Tajuto est beaucoup plus subtil qu’il en a l’air. Oui, il y a du hasard. Mais qu’on peut tenter de contrôler / gérer par des calculs de probabilités. On voit ce qui est posé, on touche des pièces, des étages, on peut donc déterminer la probabilité de piocher la pièce recherchée

Tajuto s’apparente à du Black-Jack. Qu’est-ce qui est déjà sorti, quelles sont ses chances de sortir ce que l’on cherche

Et rappelez-vous, si le hasard existe, la chance 🍀 et la malchance 🍀 ❌ n’existent pas, tout est question de préparation

Et comment on gagne ?

Quand quatre tours ont été achevés, donc les six étages posés, on procède au décompte final plutôt facile, on fait l’addition de tous les points de victoire spiritualité accumulés par-ci par-là pendant la partie : tuiles « méditation », tuiles « paris » de tours finies, entre 4 si terminées ou… 0

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Tajuto atteint un 3/5

Pourquoi?

Parce que dans Tajuto, on ne peut jamais détruire les tours des autres, car en réalité, elles se construisent à plusieurs. On ne négocie rien, mais on est toujours dans l’opportunisme, réussir à construire « sur » les autres

À combien y jouer ?

On peut y jouer de 2 à 4

Si à 2-3 l’interaction est moindre et les constructions avancent moins vite, à 4 le jeu a tendance à ralentir, tout le monde prenant du temps à fourrager dans le sac à débusquer le bon étage de la bonne couleur (enfin, en croyant / espérant y arriver), et plus le jeu avance et plus les gens possèdent 600’000 tuiles donc 600’000 actions dispo

C’est vraiment à 2-3 que le jeu est optimal, un bon équilibre entre temps d’attente, fluidité et interaction

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu propose 10 ans, c’est une très bonne estimation. Pas à moins en tout cas, ou alors juste en mode fun « reconnaissance tactile »

Alors, Tajuto, c’est bien ?

Oui, c’est vraiment, vraiment bien

Alors oui, il y a du hasard. Mais (plus ou moins) maîtrisé par les proba et sa propre capacité à « reconnaître » les pièces en les touchant à l’aveugle (ou en « trichant » en les construisant dans le sac pour déterminer quel étage correspond. J’ai essayé, ça marche, et c’est fun 😅)

N’empêche

Le jeu marie à ravir deck-building, développement et proba. Une véritable réussite. Un grand jeu de Reiner Knizia, pourtant abonné aux petits jeux et autres rééditions et réadaptations de ses précédents succès

🔴 Tajuto, score final : 5/5

Ce qui nous a plu 👍

✅ Un excellent jeu de Reinez Knizia

✅ L’éditeur tout feu tout flammes depuis Couleurs de Paris et qui se met à éditer des jeux originaux. Et excellents

✅ Un très, très bon jeu

Ce qui nous a moins plu 👎

❌ Beaucoup de hasard dans la pioche, évidemment, notamment sur la couleur qu’on ne peut pas vraiment maîtriser. Mais qu’on peut toutefois déduire et prévoir grâce aux proba

❌ Beaucoup, beaucoup de plastique

❌ Des parties à 4 un poil lentes

❌ Un jeu qui (fait la) nique au / le thème: des points de… méditation comme monnaie ? Des points de… spiritualité comme points de victoire ? Mais what 🙄😳🤯😂 Tous les moines tibétains se retournent dans leur tombe. Même ceux qui ne sont pas encore morts

❌ Des débuts de partie lentes et poussives, le temps que la méditation « décolle » (c’est le cas de le dire) et qu’on commence à avoir les coudées franches pour se faire péter des tuiles supplémentaires

Et encore une chose

Hasard des coïncidences des calendriers, Tajuto sort plus ou moins en même temps d’un autre titre assez proche, Deep Blue chez Days, lui aussi très bon. Également du deck-building, également du stop-ou-encore, également des trucs, des machins à tirer d’un sac.

Mais les titres sont (étrangement) suffisamment différents pour ne pas être redondants / similaires

Vous pouvez consulter les règles de Tajuto ici

Et vous pouvez trouver Tajuto chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Auteur : Reiner Knizia
  • Illustrateurd : Damien Colboc, Maxence Burgel
  • Éditeur : Super Meeple
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais comptez plutôt 2 à 3)
  • Age conseillé : Dès
  • Durée : 45′ environ,
  • Thème : Temples bouddhistes japonais
  • Mécaniques principale : Stop-ou-encore, reconnaissance tactique

3 responses to Tajuto. Les bons gongs font les bonzes amis

  1. jean-pierre niaulon says:

    Cher Gus, j’adore votre titre.
    Neanmoins l’honnêteté doit rendre à Gotlib ce qui lui appartient

    • Gus says:

      Bien joué, bien vu Jean-Pierre

      Ce titre s’adressait aux connaisseurs (comme vous et moi 😀)

  2. Hyperborée says:

    Bonjour. Une petite suggestion d’amélioration de l’IGUS, dont les dénominations me semblent un peu approximatives (et pas immédiatement informatives, le terme « moyen » n’est pas très heureux et très imprécis…) :

    5. Interaction directe forte (agressive)
    4. Interaction directe
    3. Interaction indirecte forte
    2. Interaction indirecte
    1. Pas ou peu d’interaction

    Ça me semble plus clair dit comme ça, non ?
    My two cents du jour. 🙂

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.