Jeux de plateau

Rétrospective 2022. Des chiffres, des articles et des annonces

Demain, nous passons à 2023. C’est l’heure de la rétrospective 2022. Avec des stats et des articles qui ont marqué notre blog cette année.


Rétrospective 2022

Nous sommes le 31 décembre. C’est l’heure de la rétrospective. Une rétrospective est une méthode facile et pratique utilisée pour réviser et analyser ce qui s’est passé dans un projet ou une entreprise, ici, notre blog, et pour recueillir des informations précieuses sur la façon dont le travail a été effectué. Elle est généralement réalisée à la fin d’un projet, d’une phase. Ou aujourd’hui, d’une année.

On est d’accord pour dire que 2022, comme 2021 et déjà 2020, était tout moisi. Entre invasion de l’Ukraine le 24 février, sécheresse et canicules en été, inflation et crise énergétique, catastrophe climatique, sur le plan géopolitique, économique et environnemental, on aura vu mieux.

Mais sur le plan du jeu, sous toutes ses formes, c’est également en 2022 que le marché a repris des couleurs. Après deux ans de pandémie et une production quelque peu ralentie, 2022 a été l’une des années, si ce n’est L’ANNÉE la plus florissante, prolifique. Près de 5 000 sorties, avec de très, très nombreux excellents titres.

En période de crise comme celle crises comme celles que nous traversons, les jeux de société ont continué de témoigner de leur importance en ces temps compliqués. Pour s’éloigner des écrans, les gens ont (re)découvert les jeux de société modernes, entre potes, en famille.

2022 ne fut malheureusement pas tout rose pour le jeu de société. C’est également cette année que deux sites confrères ont fermé, ou on annoncé leur fermeture. Il s’agit de Ludigaume, le site belge bien connu et apprécié de critiques de jeux, et TricTrac, qui va fermer ses portes en janvier 2023, avec Asmodee qui devait peut-être en avoir un peu assez de financer les activités d’un site qui assurait la comm des autres éditeurs.

Comme prononcée par l’écrivain malien Amadou Hampaté Bâ en 1960 à l’UNESCO, « en Afrique, un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ». Ici, un site de jeux qui ferme, c’est une ludothèque qui disparaît.

Des bonnes, et des moins bonnes nouvelles

Côté bonne nouvelle

31 décembre 2022. C’est donc l’heure du bilan. Côté bonne nouvelle, 2022 fut une année robuste pour notre modeste blog. En 2022, vous avez été plus de 1,7 millions de visiteurs et de visiteuses à vous rendre sur notre blog pour y lire les 365 articles publiés cette année. Pour plus de 3,6 millions de vues.

En 2022, nos activités ont repris sur les chapeaux de roue. Notre Bar à Jeux a pu rouvrir, sans restrictions. Avec une belle fréquentation.

En mai, nous avons pu organiser notre Sherlock Live et retrouver notre public. Quel kiff !

En 2022, nous avons également réalisé un jeu pour le Pouvoir judiciaire de Genève. Super expérience de pouvoir collaborer avec les procureurs et les juges !

En septembre, nous avons créé une aventure pour Genèveroule. Un Sherlock à… vélo, dans 40 lieux à Genève. Une organisation de ouf !

En septembre, nous avons réalisé un événement pour le Centre Social Protestant de Genève, une soirée Meurtre et Mystère avec actrices et acteurs dans un cadre unique. Une belle aventure.

Et enfin, décembre 2022, nous sommes en train de finaliser un jeu, une aventure pour les hôpitaux genevois et les professions de la santé qui se tiendra tout début janvier 2023 pour 700 jeunes en formation. Une autre excellente expérience de travailler avec les sages-femmes, les infirmières et infirmiers, physio, diététiciens et diététiciennes, pharma, médecins et tout le système de soins !

2022 fut une belle, une grande année pour nous. Vivement 2023 !

Côté moins bonne nouvelle

À chaque fois que nous vous présentons un jeu, ou une sélection, vous pouvez découvrir en fin d’article ces quelques phrases :

« Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.« 

Comme vous le savez et avez pu le remarquer, notre blog ne contient aucune pub, aucun lien, aucun article sponsorisé. Je n’exagère pas, plusieurs fois par semaine je dois refuser des propositions de pub, de liens sponsorisés, etc. Cela nous rapporterait certes de l’argent, mais nous n’avons pas envie de placer de la pub sur notre blog. Nous préférons le laisser épuré, confortable à lire et non tapissé de bannières.

Nos relations d’affiliation avec Philibert et Play-in nous permettaient de financer la maintenance de notre blog (722 euros par année) et les achats de jeux à vous présenter. Pour chaque achat effectué en cliquant sur nos liens cela nous permettait de toucher 5% du jeu acheté. Pour un jeu de 50 euros, cela nous rapportait donc 2,5 euros. Selon les mois, nous touchions des commissions pour une moyenne comprise entre 300 et 500 euros par mois. Avec des mois élevés comme novembre-décembre, et des mois plus calmes comme mai-juin. Et tout ceci pour passer 4h de travail quotidien à écrire sur notre blog.

Vous avez repéré l’utilisation du passé.

À notre plus grand désarroi, en mai de cette année, nous avons découvert que nos commissions se sont effondrées. Nous nous sommes dit que l’inflation était passée par là. Que les gens avaient peut-être moins d’argent à mettre dans l’achat de jeux aux prix qui prenaient, eux aussi, l’ascenseur. C’est d’ailleurs ce qui nous a motivé à rédiger cet article :

Mais la raison était en réalité ailleurs.

Le 7 octobre, nous avons reçu ce message de Philibert. Et tout est devenu, malheureusement, plus clair :

La politique de cookies ayant changé avec le RGPD, les liens d’affiliation ne fonctionnent plus comme avant. Nous sommes passés d’une moyenne de 400 euros par mois à… 100 euros. L’augmentation de 3% de commission n’a pas été significative. 100 euros par mois, selon les mois, devient extrêmement compliqué pour nous. Déjà que nous n’avions avant aucun argent pour financer les déplacements sur les salons…

Alors, quoi faire ?

Est-ce qu’il faudrait désormais accepter les pubs et autres liens, articles sponsorisés ? Non. Cela dénaturerait notre blog.

Est-ce qu’il faudrait passer par des demandes de fond de la part de notre lectorat, comme des tipeee ou autre ? Non. Cela nous gêne et nous dérange de vous demander de l’argent. Nous ne sommes qu’un modeste blog. Pour qui nous prenons-nous de vous demander de financer nos activités ? Nous ne sommes rien, ni personne. Nous n’avons aucune légitimité ni prétention à vous demander de l’aide. C’est notre passion, notre plaisir. Nous n’offrons pas de prestation ni de service. Nous ne sommes pas des professionnels, mais des passionnées et des passionnés. Ce n’est pas à vous de nous soutenir.

Avec l’argent reçu grâce aux commissions, nous pouvions financer l’achat de jeux à décortiquer, à chroniquer. D’autant que nous avons comme politique de demander aucun, voire le moins de jeux possibles aux éditeurs pour conserver notre indépendance et neutralité (c’est dans « notre ADN » de… Suisses). Avec l’effondrement de nos commissions, cela devient, encore une fois, extrêmement compliqué pour nous.

Alors, quoi faire ?

En 2022, nous avons rédigé 365 articles. 365. Soit, en moyenne, un par jour. Chaque jour. Pendant une année. Cela nous prend entre 2h et 6h de travail. Chaque jour. Pendant une année. Pour 2023, avec l’effondrement de nos entrées d’argent pour financer les activités de notre blog, il va bien falloir que nous trouvions une solution, car nous ne pouvons pas continuer ainsi.

Nous touchons ici aux… limites du bénévolat. De la passion qui nous anime toutes et tous, chroniqueuses et chroniqueurs sur Gus&Co. Le but ici n’est pas d’adopter une posture misérabiliste, mais de profiter de cette rétrospective 2022 pour partager avec vous notre quotidien, nos… galères. Faut-il dorénavant réduire le rythme et la voilure de nos chroniques, de nos articles ? Peut-être qu’une autre solution peut être trouvée ? Il va bien falloir que nous trouvions une solution, viable.

Mais rassurez-vous. Malgré une situation financière très compliquée, au contraire des deux confrère qui ont dû décider de fermer en 2022, nous n’avons pas prévu d’arrêter tout de suite.

Au nom de toute l’équipe Gus&Co et son équipe de rédaction en 2022, Aline, Marion, Didi, Altaripa, Chab, SuperCanard, Clément et Gus, nous tenons à vous adresser un grand MERCI pour vos lectures, soutiens, commentaires et fidélité ! Merci ️❤️️

Quelques stats

Pour cette rétrospective, nous partageons avec vous ici quelques stats de fréquentation de notre blog pour 2022.

Moyennes des vues par années et par jour

Fréquentation 2022 par mois

Les 12 articles qui ont marqué notre blog en 2022

Pour la rétrospective 2022, retrouvez ici les 12 articles parus sur notre blog qui vous ont marqués cette année. Par mois, ceux qui ont été les plus lus. À découvrir ou à redécouvrir.

Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.


Et vous, parmi les 365 articles parus sur notre blog, lequel a été votre préféré ? Celui qui vous a appris, surpris, intéressé le plus ? Racontez-nous, ça nous intéresse.

Votre réaction sur l'article ?
+1
19
+1
37
+1
2
+1
0
+1
1
+1
0

39 Comments

  • LINDINGRE matthias

    Bonjour.

    J’ai bien pris le temps de lire l’article. Comme souvent d’ailleurs (rare sont ceux que je ne lis pas).
    Je soutiens totalement votre position de refuser la pub (merci!!!) et de ne pas demander d’argent.
    Seulement voila. Fidèle de ma boutique, je ne passe pas par Phillibert.
    Toutefois, je trouve qu’il est logique de vous permettre de poursuivre vos travaux et j’aimerais vous soutenir.
    Que l’on se comprenne bien. Vous ne m’avez rien demandé et c’est mon idée, ma volonté. Comment puis je faire?

    Encore merci pour ces articles. Avec la disparition de tric trac (qui était en train de mourir de toute façon), ce serait dommage de perdre a moyen terme votre plume.

    En vous souhaitant une bonne fin d’année.

    • Gus

      Bonjour Matthias.

      Votre message nous va droit au cœur. Vraiment, nous sommes touchés.

      « Que l’on se comprenne bien. Vous ne m’avez rien demandé et c’est mon idée, ma volonté. Comment puis je faire? » Encore une fois, ce n’est pas à vous de financer nos activités, notre passion. « L’aumône », le don, la participation du public nous pose un sérieux souci éthique. Nous nous sentons gênés de passer par un financement public. Nous devons trouver une autre solution. Mais demander le soutien financier de notre communauté exploserait notre « business-plan » du partage, libre, gratuit, bienveillant.

      Notre blog est alimenté par la passion et le partage. Votre message, Matthias, constitue déjà en soi un énorme soutien ! Si le cœur vous en dit, continuez à nous lire en 2023. Votre fidélité nous honore.

      • Philippe

        Bonjour.
        J’ai lu comme chaque jour votre article et j’ai évidemment été attentif au passage consacré à vos difficultés financières.
        Je pense, vu la qualité et l’exigence de vos articles, que vous avez un lectorat plutôt haut de gamme qui pourrait accepter de contribuer à votre existence via un patreon ou un tipee.
        De mon côté, je serais prêt à investir mensuellement quelques euros pour vous soutenir.
        J’ai bien noté vos réticences mais je pense que vous n’avez aucune hésitation à avoir sur ce sujet.
        Belle journée.
        Philippe

        • Gus

          Merci Philippe.

          Au vu de toutes les réactions encourageantes et prêtes à nous soutenir, comme la vôtre, nous allons sérieusement y réfléchir et voir comment intégrer un tel dispositif sur notre blog.

          C’est vrai que cela serait dommage de tout abandonner alors que notre communauté est prête à nous soutenir.

          Nous allons explorer les différentes possibilités.

          En tout cas un grand, grand, grand merci à vous ❤️ (et bonne année)

          • Matt lind

            Et voilà. C’est fait pour moi aussi. Et je vois cela comme un remerciement pour tous ces articles gratuits, fournis et sans pub depuis que je vous lis, c’est à dire depuis que unlock (premier du nom) est sorti.
            Bonne continuation et merci de continuer dans vos avis tranchés (pas toujours d’accord avec vous, normal!!) et bonne année.

        • Gus

          Bonjour Philippe. Après consultation avec notre équipe c’est non pour un abonnement. A voir pour un système de dons, mais je ne suis pas du tout fan. Ce n’est pas à vous de nous soutenir. Ce que nous faisons, nous le faisons par pur plaisir et passion.

          Continuons ainsi et on verra pour trouver une autre solution. Notre blog doit rester gratuit et ouvert. Sans pub, ni lien sponsorisé payé, ni cadeau d’éditeurs, ni don.

          Encore un grand merci pour votre intervention Philippe !

    • spotincubus

      Hello !! C’est tout à votre honneur de ne pas demander aux lecteurs de soutenir le blog. Mais rien n’est gratuit. À moins d’être à l’aise financièrement et de ne pas avoir à s’en soucier, fournir un tel travail au quotidien n’est sans doute pas tenable dans le temps. On devrait logiquement payer pour lire ce type de contenu (et pas forcément une somme extravagante, ça pourrait être quelques centimes). Peut être via un portefeuille numérique connecté au navigateur qui est débité lorsqu’on accède à du contenu. Ça permettrait aux blogs comme celui-ci ou à des chaînes YouTube d’avoir un moyen de rentrer dans leurs frais. 🤔🙂
      Bonne fêtes de fin d’année et au plaisir de lire vos articles en 2023 !!

      • Gus

        Bonjour !

        Merci pour votre intervention. Je ne suis pas certain de comprendre la mécanique que vous énoncez : « Peut être via un portefeuille numérique connecté au navigateur qui est débité lorsqu’on accède à du contenu. » Ça me paraît compliqué à mettre en place. Chaque fois qu’une lectrice ou qu’un lecteur voudrait lire une page de notre blog, il ou elle devrait payer ?

        Encore une fois, je ne suis pas fan à l’idée de faire payer notre communauté. Et ceci pour 3 raisons :

        Je crains que :

        > Les gens aillent voir ailleurs
        > Nous nous sentions redevables envers notre communauté de devoir produire du contenu. Alors que maintenant, nous le faisons par pure plaisir et passion. Et si « au pire » un jour on n’y arrive pas, parce que maladie, parce que vacances, on n’a pas (trop) mauvaise conscience. Dès le moment où vous payez pour quelque chose, vous êtes en droit d’attendre un retour.
        > La relation que nous entretenons avec notre communauté de lectrices et de lecteurs infuse du financier. Alors qu’à l’heure actuelle, cette relation est purement basée sur le partage, une valeur qui nous est chère (ça doit remonter à mes années de fac de théologie…)

        En 2023, nous allons fêter nos 16 ans de blog (nous avons ouvert notre blog en 2007 avec une autre plateforme que celle-ci avant de migrer en 2010). Pour l’instant, nous tenons. Même en mode gratuit. À voir combien de temps. Mais c’est en tout cas très, très gentil à vous de nous proposer une solution. Nous allons en parler en séance de rédaction en janvier. Je me permettrai de soumettre votre proposition.

        Merci pour toutes vos lectures en 2022 et vive 2023 !

        • spotincubus

          Oui dans l’idée c’est ça mais effectivement je ne suis pas sûr que ça existe. ^^ Mais je trouve que ce serait un bon moyen de récompenser/dédommager/payer les personnes qui proposent du contenu.
          Il faudrait que ce soit une somme très modique. Peut être 0,01 €, je donne ça à titre d’exemple. En tout cas quelque chose d’absolument pas rédhibitoire pour les lecteurs mais qui serait vu le nombre de vues intéressant pour vous. ; )

      • Jérôme

        Bonjour à toutes et à tous ☺️

        Tout a été dit mais la redondance est amplement méritée ! Merci donc à toute l’équipe pour ce travail rédactionnel de qualité, vos analyses pertinentes et l’humour qui accompagne le tout.

        Ne plus pouvoir vous lire serai un crève cœur.

        Aussi je souscris à l’initiative uTip !

        Et pour cette nouvelle année je formule l’intention de vous voir continuer à nous écrire de beaux et bons articles. 🙌

        Le meilleur en toutes choses pour 2023 à toute l’équipe et aux lectrices et lecteurs !!

        Bien amicalement

        Jérôme

  • bobdan19

    Bonjour et merci pour votre travail juste exceptionnel, c’est toujours avec grand plaisir que je lis vos articles quotidiens, c’est même devenu le rituel du matin.
    Je comprends pour la pub et je suis d’accord avec vous, ce ne serait plus pareil d’avoir des bannières insupportables sur votre site.
    Mais il existe d’autres moyens d’aider les sites comme vous, comme par exemple Tipeee ou alors de laisser la possibilité de vous faire un don par virement bancaire ou je ne sais quoi. Bref, ne mourrez pas et trouvez une solution pour que l’on puisse vous aider 🙂

  • Greg

    Merci pour toute cette année de partage et pour vos analyses de qualité. La mort de TT me semble un » faux événement  » (pas plus que la disparition de Félix potin ). En tout cas, Gardez votre ligne editioriale et longue vie à vous !

  • Meuh

    Je partage et souscrit totalement aux propos de lindingre Matthias. Pour avoir le plaisir de vous lire, pour votre indépendance et la poursuite de votre aventure bloguesque, il me semble normal et évident que le soutien de vos lecteurs peut et doit être possible. Surtout que votre intégrité et sincérité nous y encourage encore une fois 😊😉.
    En vous souhaitant un bon réveillon et de nombreux autres à vous lire.

  • Steve JAN

    Comme tous les jours depuis maintenant 3 ans, pas une journée ne démarre ou ne se termine sans la lecture d’un article sur votre site, site que je trouve vraiment excellent.
    Un gros bravo à vous pour la qualité de vos articles toujours très détaillés et fourmillant d’informations, j’ai acheté un paquet de jeux grâce à vos conseils, au grand désarroi de ma compagne (même si au final elle n’est jamais déçue) !
    Un grand merci à vous, en espérant que vous poursuiviez encore longtemps. Si nous pouvons faire quoique ce soit pour vous soutenir et vous aider à perdurer… Un site de qualité comme le votre SANS aucune pub, de nos jours, c’est vraiment rare et à souligner. Encore merci, au plaisir de vous lire en 2023 !

      • Mocame

        Cela fait des années que je lis vos articles, avec le petit espoir d’un jour, pousser la porte du bar à jeux et mettre un visage sur les noms (mais… dur dur, j’habite en Belgique). Je vous remercie du fond du cœur pour vos références, vos analyses, vos réflexions, qui sont toujours la source d’infos numéro 1 dans ma quête ludique. Que 2023 vous apporte les solutions que vous cherchez dans cette complexité du « no pub » d’aujourd’hui (et merci aussi pour ça). Longue vie au blog !

  • Guillaume

    Bon ça suffit les éloges.
    Mourir avec panache, c’est la classe, mais c’est mourir quand même. On peut aussi mettre fin sans mourir (j’ai vu très récemment le dernier épisode de bloqués -« et tout à coup » je glisse un p’tit partage-), les larmes auraient juste meilleur goût.
    Bon ok j’arrête d’essayer de faire de belles phrases comme vous le faite si bien pour porter vos commentaires et vos histoires pleines de couleurs. Le talent, on en a tous, mais pas dans les mêmes domaines.
    La qualité du libre fait sa faiblesse dans le monde économico-social tel qu’il est. Ce serait vraiment dommage que http://www.gusandco.net disparaisse.
    Nous les lecteurs, occasionnels ou affictionnados, blindé de riels ou sans pesos.
    Mer** je recommence à essayer de me faire croire que je sais écrire des trucs bien !
    Pour toutes ces valeurs que vous brandissez et qui vous honorent, mais surtout pour la qualité et l’intérêt ludique et sociologique de vos publications. (bien sur cette phrase est fausse, votre blog ne se résume pas à 2 qualificatifs, ce sont juste les deux premiers qui me viennent), ON VOUS KIF.
    Ce que j’aimerai c’est avoir un truc classe qui me permette de parler de vous avec un support dans les mains. Une carte de visite qui n’en serait pas une. Un objet qu’on aurait sur son bureau ou un bout de brochure qu’on aurait dans son portefeuille, ou carrément un objet distributeur de bout de brochure présentant https://gusandco.net à qui veut s’ouvrir.
    À quand de petits objets « gusandco.net » que l’on pourraient enfin vous échanger contre un selfie de nous avec des gros yeux et oreilles de chiens, une poignée de mains, un calin… Ou quelquessssssssssss riels. et que c’est nous qu’on chosirait combien qu’on mettrait de s.
    Aidez nous à vous kiffer encore longtemps 🙂

  • Sabrina

    Merci à toute la rédaction pour cette nouvelle année de contenu passionnant !
    Je vous souhaite de vous gratter les méninges jusqu’à trouver la solution qui vous conviendra le mieux et qui, on espère, vous permettra de continuer à fournir autant de qualité !

  • François

    Chère rédaction,
    de retour de ma détox digitale de Noël (à part, bien sur, la lecture de la NL quotidienne de vous savez-qui), je trouve ici dans les commentaires l’essentiel du message que j’avais envie de vous passer, bah, tant pis pour la répétition et la couche de polish supplémentaire.
    J’étais souvent très embêté de ne pouvoir vous donner un petit coup de main régulier, même symbolique. En effet, j’ai toujours été déchiré entre l’envie de soutenir votre formidable boulot, de mon point de vue sans équivalent dans l’univers du jeu voire des loisirs d’une manière générale (là, c’est le moment où vous avez le droit de rougir) et celui de continuer à acheter mes jeux dans ma petite boutique du coin de la rue plutôt que chez les gros poissons en ligne.
    Souhaitons très fort que l’initiative Utip fonctionne suffisamment pour vous permettre d’être encore là avec nous dans 16 ans. Je serais à la retraite et je pourrais alors enfin jouer à tous ces jeux que vous m’avez donné envie de découvrir. En fait, je réalise que c’est totalement égoïste, mais j’assume.
    Très belle et heureuse année, la team !
    Misso

    • Gus

      Merci François pour votre message et votre soutien via uTip. OK promis on sera encore là dans 16 ans. Au pire ce sont nos enfants qui reprendront (poke les darons / daronnes Aline Chab Didi Supercanard et Gus). Si ce n’est pas le cas, je vous laisse nous poursuivre en justice pour mensonge honteux et éhonté (et gagner des millions au passage).

  • Caracalla212

    Comme je préfèrerais que ma contribution ne passe pas dans la poche de François suite à un procès, merci de la placer dès maintenant sur un compte en Suisse. Ah bon ? Vous êtes déjà en Suisse ? 😁
    Merci surtout pour votre travail, continuez comme ça !

  • Michel

    Bonjour et merci pour vos articles.
    A la lecture de ce dernier, je suis très surpris de l’explication technique !
    En effet, dans un lien d’affiliation, il y a l’adresse du site destinataire (Philibert ici) et dans les paramètres le code du jeu concerné et le code de l’affilié.
    Le site destinataire reçoit ces 2 codes qu’il a juste a enregistrer dans la session de l’utilisateur.
    Aucune histoire de cookie dans tout cela.
    La session de l’utilisateur sur le site Philibert est ensuite maintenue par un cookie indispensable qui est le même cookie utilisé pour gérer le panier de l’utilisateur. Ce cookie est d’ailleurs géré automatiquement par le gestionnaire de session du langage de programmation utilisé sur le serveur Philibert.
    Donc rien à faire côté développement si ce n’est enregistrer le code affilié et le code produit ce qui est déjà fait (sinon l’affiliation ne peut fonctionner).

    • Gus

      Bonjour Michel.

      LOL. Je n’ai strictement rien compris à votre explication. Parce que j’avoue, je suis plutôt une pive en informatique. Du coup, comment comprenez-vous le message de Philibert placé dans l’article ?

      • Michel

        Pour faire simple Philibert met en avant « les cookies d’affiliation » comme étant source du problème alors que ne voit aucune raison d’utiliser un cookie pour gérer un lien d’affiliation.

        Cookie = information envoyée par un site sur le navigateur de l’utilisation, qui renverra cette info vers le site web. Ce cookie fait le lien entre un utilisateur donné et ses informations mémorisées sur le site (dans ce qu’on appelle une session).
        Car chaque appel d’une page par un utilisateur est distinct, il faut donc un moyen au site pour suivre un même utilisateur et – par exemple – mémorisé le contenu de son panier.

        Un seul cookie suffit à faire cela et il est géré de base par le site : c’est le cookie qui identifie la session (= les données) d’un utilisateur et qui est indispensable à un site de commerce. Ce cookie existe donc indépendamment de la gestion de liens d’affiliation.

        Lorsque le site Philibert est sollicité par le lien qu’il y a sur Gus&Co, ce lien transmet 2 données : votre code affilié et le code du produit sur lequel l’internaute a cliqué. Votre code affilié devrait alors être enregistré dans les données de l’utilisateur (les données de sa session), au même titre que le code produit est ajouté à son panier. Le lien entre votre affiliation, le produit et l’utilisateur est donc maintenu (dans la session) jusqu’à la vente. Pour moi ils n’ont rien à faire.

        Je pense que Philibert enregistre pas votre code affilié lorsque vous le transmettez (pourquoi ???) et que le site Philibert le transfère au client via un cookie dédié, ce qui ne présente aucun intérêt sauf à faire une usine à gaz. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Cela me rappelle certains jeux 😉

        Quand je dis « aucun intérêt » je parle du point de vue technique. Car d’un point de vue commerce, si le lien entre votre code affilié et le produit est « perdu », c’est tout bénéfice pour Philibert. En faisant une usine à gaz, Philibert augmente le risque de perte de ce lien, et donc son bénéfice ! Reste alors à mettre ça sur le dos du RGPD, bravo le tour de passe-passe.

        • Gus

          Merci Michel pour vos explications. Je vais les transmettre à nos boutiques partenaires pour leur demander confirmation.

          Excellent week-end à vous !

  • Sam

    Salut la compagnie and Gus !

    Tout a déjà été dit sur l’intérêt que représente votre blog et je plussoie à tout !…
    Concernant le « soutien » financier, je comprends et partage vos points de vue et votre volonté de rester neutres (sacrés z’Helvètes !) et indépendants…

    Toutefois, une plateforme peut en effet permettre à ceusses qui le voudraient et le pourraient de vous soutenir ;).
    Par ailleurs, vue le volume financier brassé par vos partenaires ludiques, les sommes qui vous sont reversées paraissent assez dérisoires rapport à leurs bénéfices (quelques centaines d’euros par mois selon vos propres dires si j’ai bien compris) et pourtant vitales pour maintenir votre activité…
    Ces partenaires ne pourraient-ils donc pas faire un geste en vous versant une sorte de rente mensuelle, genre mécénat, sans autre contrepartie que le maintien des liens vers leurs boutiques comme actuellement ? (vous pourriez d’ailleurs proposer cela à d’autres boutiques…)

    Ce ne sont que des pistes de réflexions, on n’a tellement envie de pouvoir continuer à vous lire et à profiter de… bon, je ne commence pas, y’a qu’à relire le début…

    Merci pour tout et longue vie à la compagnie et Gus !

    • Gus

      Bonjour Sam,

      Un grand merci pour votre message de soutien et vos propositions. C’est une possibilité. Mais pour être honnête avec vous, je me vois assez mal demander un financement direct aux boutiques. Qui refuseraient très certainement. Elles préfèrent mettre ce système d’affiliation, un moyen pour elles d’être sûres de suivre nos activités. Et si nous publions moins, cela ne les engagent pas financièrement « dans le vide ».

      Et oui, vous le précisez dans votre commentaire, Sam. Il nous paraît essentiel de conserver notre neutralité (suisse) et indépendance. Si nous aimons un jeu, nous le disons. Si nous ne l’avons pas aimé, pour X raisons, nous le disons également. Nous tentons de couvrir autant les bons jeux que les autres. Tout ceci a un coût, bien sûr, malheureusement. Essayons ce système de dons. On verra bien si c’est un moyen durable pour nous permettre de maintenir nos activités.

      À très vite sur notre modeste blog, Sam !

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :