Jeux de plateau

L’âge d’or du jeu de société est bien parti pour durer

Malgré notre dépendance aux écrans, l’industrie du jeu de société est florissante. Nous sommes dans l’âge d’or du jeu de société, durable.


L’âge d’or du jeu de société

Hier samedi 24 octobre, le célèbre magazine américain The Washington Post (qui appartient à Jeff Bezos, le patron d’Amazon. Mais c’est une autre histoire), a publié un riche et long article sur l’âge d’or du jeu de société, bien parti pour durer. Voici la traduction de l’article. Ça peut vous intéresser.

The Washington Post, samedi 24 décembre 2022, écrit par Jaclyn Peiser.

Nous vivons dans l’âge d’or des jeux de société. Il pourrait être là pour rester. Malgré notre addiction aux écrans, l’industrie des jeux de cartes et de plateau est florissante. Une explosion de pièces de jeu, de dés et de cartes. Alors que Jared Bryan, âgé de 37 ans, était en quarantaine pendant l’apogée de la pandémie avec sa femme à la maison à Frederick, dans le Maryland, il regardait avec nostalgie l’une des nombreux étagères de jeux de cartes et de plateau qu’il avait chez lui. Mais au lieu d’éprouver du plaisir à admirer les jolies boîtes, se remémorant les souvenirs de ses nombreuses soirées de jeux, il a ressenti de la tristesse. «En 2021, c’était vraiment triste de voir ces jeux qui ne se jouaient pas», a déclaré Bryan, un ingénieur logiciel qui s’est intéressé aux jeux de société à l’université. «Maintenant, je ressens l’inverse. Je me réjouis vraiment de pouvoir y rejouer. »

L’expérience partagée et la possibilité de mettre de côté tout ce qui se passait dans sa vie et de simplement s’amuser avec ses amis a manqué à Bryan. Et il n’est pas le seul. Ces sentiments de communauté et de joie sont parmi les nombreux catalyseurs qui propulsent les jeux de cartes et de plateau dans un âge d’or, comme au début des années 80, disent les experts de l’industrie. Les jeux de société ont sans aucun doute fait un retour en force. Et ils sont arrivés juste à temps pour la ruée des fêtes.

«C’est indéniable – les jeux gagnent en popularité très rapidement», a déclaré Elan Lee, créateur du célèbre jeu de cartes Exploding Kittens.

Le marché mondial des jeux de société atteint un chiffre d’affaires estimé entre 11 et 13,4 milliards de dollars et devrait croître d’environ 7 à 11% dans les 5 prochaines années, selon les entreprises de recherche sur le marché Technavio et Imarc. Les ventes de jeux de société de l’année à ce jour le mois dernier par rapport à la même période en 2019 ont augmenté de 28%, selon la société de recherche sur le marché NPD Group. Les jeux de cartes sont en hausse de 29% et les jeux de cartes stratégiques – tels que Pokémon et Magic: The Gathering – sont en hausse de 208%.

La plate-forme de financement participatif Kickstarter a rendu plus facile que jamais pour les concepteurs inconnus de publier des jeux. Plus de 3 000 nouveaux jeux sont publiés chaque année (hors extension), selon le site et le forum BoardGameGeek, qui a pour but d’enregistrer chaque jeu publié. L’industrie a maintenant plus de catégories et de thèmes, des boîtes plus esthétiques et du matériel de jeu de meilleure qualité. Dans de nombreux cas, les règles sont plus simples et il y a plus de titres qui se concentrent sur la coopération plutôt que sur la compétition.

Ces développements ont ouvert les portes à un public plus large pour rejoindre le loisir. Il y a aussi des chaînes YouTube de jeux de société, comme Watch it Played, qui visent à faciliter l’accès des jeux aux gens.

Tout est question de trouver les intérêts des gens et de les attirer de cette façon », a déclaré Rodney Smith, fondateur de Watch It Played. «Je veux dire, si vous voulez jouer à un jeu sur la fabrication d’un quilt, il y a un jeu de plateau là-dessus. Il y a vraiment tous les thèmes possibes. »

Les jeux ont commencé à gagner en popularité dans les années précédant la pandémie, a déclaré Jay Zahn, rédacteur en chef de la publication professionnelle The Toy Book. Des bars et des cafés à jeux de plateau avaient commencé à apparaître dans le pays (NdT : les USA) et la fréquentation des grandes conventions de jeux allait en augmentation.

Même lorsque Covid a confiné les gens à la maison, beaucoup ont quand même acheté des jeux de cartes et de plateau. Les ventes ont bondi, montrent les données de NPD, suggérant que de nombreuses familles qui se sont trouvées forcées de passer du temps ensemble ont cherché à se retrouver grâce aux jeux et aux puzzles.

La tendance a continué une fois que les restrictions ont été levées et que les gens ont cherché des interactions sociales après des années de confinement, montrent les données de NPD. Les grands distributeurs se sont également lancés sur le marché – élargissant au-delà des jeux de plateau classiques produits par les grands fabricants de jouets.

« Barnes & Noble et Target ont maintenant exactement les mêmes types de jeux que vous trouveriez dans ce qui était autrefois un genre de magasin de niche » (NdT : la boutique spécialisée), a déclaré Smith.

Plus qu’un Monopoly et un Candyland

Partir dans l’espace. Gérer une ferme avec votre famille. Chassez un loup-garou. Construisez des chemins de fer. Un Viking en compétition pour une place d’honneur pendant le Ragnarok.

Les thèmes et les genres dans l’industrie des jeux sont si vastes et divers que la plupart des gens peuvent y trouver un point d’entrée.

« Il y a eu cette augmentation des gens qui se rendent compte que les jeux de plateau sont bien plus que Monopoly et le Cluedo et le Scrabble et Catan« , a déclaré Tom Brewster, écrivain et présentateur pour Shut Up & Sit Down, un site Web britannique de critiques de jeux.

L’un des jeux les plus vendus sur Amazon cette année était Wingspan, qui parle d’observation d’oiseaux, de Stonemaier Games.

« Il possède un matériel magnifique et il a un flux très apaisant », a déclaré Brewster. « Et ça a fait que les gens veulent passer du temps sur ce genre de jeux vastes ».

Tandis que les jeux classiques – tels que UNO, Qui est-ce ? – sont toujours très populaires, des jeux comme Wingspan ont comblé un vide dans l’industrie, qui était moribond depuis des décennies, a déclaré Lee. Le créateur de Exploding Kittens a déclaré que ce vide l’avait inspiré à créer ses propres jeux à une époque où la majorité des nouvelles options étaient des jeux stratégiques allemands avec un livret de règles dense.

« Tous les jeux qui étaient sur le marché essayaient très fort d’être de bons jeux, au lieu d’essayer très fort de me permettre de créer de nouveaux souvenirs avec mes amis et ma famille », a-t-il dit.

Maintenant, il y a plus de jeux coopératifs tels que Just One, L’Insondable et Codenames: Duo. Ces dernières années, on a également vu une augmentation des jeux « crétins » tels que Unstable Unicorns et A Fake Artist Goes to New York qui attirent des personnes dont peut-être leur seule expérience de jeu précédente était une longue session de Monopoly.

Même les jeux plus anciens – Ticket to Ride, Pandemic – ont connu une croissance en popularité. Un éditeur appelée Restoration Games modernise des titres vieux de plusieurs décennies en les mettant à jour en termes de design, de sensibilité et de valeur de production.

«Maintenant, il y a tellement de jeux qui sont juste agréables et amusants et d’une certaine manière réconfortants et qui génèrent des rires et des divertissements autour de la table, plutôt que de la compétition brute», a déclaré Smith de Watch It Played.

La licence est également devenue une partie du business et une porte d’entrée pour les nouveaux joueurs et joueuses. Alors que Monopoly propose des éditions spéciales pour des franchises populaires – y compris Friends, Harry Potter, Fortnite et Star Wars – d’autres jeux se sont joints à la fête. What Do You Meme, qui implique la légende d’un mème populaire, propose des packs d’extension spéciaux avec des images de The Office, Schitt’s Creek et 90 Day Fiance.

Les réseaux sociaux jouent également un rôle plus important dans l’espace. Wavelength, un jeu de devinettes social qui implique un thème et un cadran, a connu une croissance en popularité après que des TikToks de personnes y jouant sont devenus viraux.

Brewster, de Shut Up & Sit Down, prédit que de plus en plus d’éditeurs de jeux vont prendre en compte les réseaux sociaux et les contraintes de longueur lors de la conception des jeux. Il a dit avoir vu une explosion de vidéos TikTok sur les jeux de société.

«Les gens vont vouloir commencer à faire des jeux à l’esthétique « flashy » et très faciles à expliquer, ce qui, pour moi, est une bonne chose», a déclaré Brewster. «Je veux plus de ces jeux là parce qu’ils sont le moyen pour permettre aux gens de se lancer dans le loisir.»

Une industrie agile et accessible

Lee a commencé dans l’industrie comme la plupart des autres auteurs de jeux de société inconnus – via le site de financement participatif Kickstarter. Il s’est associé à un ami, Matthew Inman, et a posté leur projet Exploding Kittens sur Kickstarter avec un objectif de lever 10 000 $ pour imprimer 400 exemplaires du jeu – l’offre minimale à l’imprimerie. Mais en 30 jours, ils avaient levé 9 millions de dollars, suffisamment pour imprimer 700 000 exemplaires.

Maintenant une entreprise à part entière sous le même nom avec plus d’une douzaine de titres, elle a vendu plus de 20 millions de jeux.

Lee et d’autres experts de l’industrie soulignent que les jeux de cartes et de plateau sont relativement peu coûteux à produire – «juste de l’encre sur du carton», dit-il – il n’y a donc aucune barrière à l’entrée.

«Si vous détenez ce bon produit et que vous parvenez à entrer en relation avec les gens, il y a une vraie opportunité de construire quelque chose de grand à partir de cela», a déclaré l’éditeur de Toy Book Zahn.

Le processus de production relativement facile donne aux éditeurs de jeux un avantage sur les autres dans le milieu du jouet, a déclaré l’expert et consultant en jouets Chris Byrne. «En raison de la nature basée sur la mode de [l’industrie des jouets], la capacité d’être agile et de proposer quelque chose rapidement sur le marché lorsque vous voyez une tendance, c’est vraiment un aspect spécifique de l’industrie moderne», a-t-il déclaré.

Jen Armstrong, ancienne coordinatrice d’événements en direct devenue enseignante à domicile, a eu une idée pour créer White Elephant, un jeu dans une boîte en cadeau de Noël. Elle, avec son mari, son fils et sa fille, ont fait un prototype et l’ont posté sur les réseaux sociaux. Hallmark les a bientôt contactés et leur a demandé de placer le jeu dans ses magasins.

Armstrong et sa famille ont maintenant une entreprise basée à Tulsa, appelée SolidRoots, avec plus de 20 jeux, dont Mind the Gap, un jeu familial multigénérationnel qui comprend des questions sur la culture pop et des défis crétins. La société a été acquise en août par l’entreprise canadienne de divertissement pour enfants Spin Master.

«C’est une expérience vraiment surréaliste», a déclaré Armstrong. «J’étais une mère au foyer avec deux ‘tweenagers’ et nous avons créé un jeu qui a fonctionné. Donc, vous savez, n’importe qui peut le faire. »

Selon Byrne, des entreprises comme SolidRoots prospèrent, contrairement aux grands acteurs tels que Mattel et Hasbro. Les deux sociétés ont réduit leurs prévisions de bénéfices annuels cette année en raison de l’inflation persistante qui a affecté les habitudes d’achat de la clientèle.

«Il y a de petites entreprises qui font des merveilles avec leurs produits en ce moment parce qu’elles sont plus petites et plus flexibles», a déclaré Byrne.

Rien de tel que la réalité

Lee ne se souvient pas des mouvements que son frère a faits pour l’aider à remporter une intense partie de Cluedo ni de la preuve qu’il avait que sa sœur (prétendument) trichait au Monopoly. Ce dont il se souvient, cependant, ce sont les interactions et les émotions vives qu’il ressentait en jouant à ces jeux étant enfant – et une fois lorsqu’il a lancé un sandwich sur son un frère ou une sœur de rage.

«Ce sont les meilleurs souvenirs de tous les temps», a déclaré Lee. «Et [mes frères et sœurs] ont ces souvenirs similaires avec moi – et c’est ce que nous pensons des jeux.

La pandémie a privé la plupart des joueurs et joueuses de ce sentiment, en particulier ceux qui, comme Bryan, le passionné de Frederick, organisaient fréquemment des rassemblements ouverts à tous.

Comme beaucoup d’autres joueurs et joueuses, Bryan a trouvé des moyens de jouer à des jeux virtuellement avec des amis en utilisant des sites Web tels que Tabletop Simulator sur lesquels certains éditeurs de jeux ont publié des versions en ligne de leur produit.

Mais l’atmosphère d’un jeu en présentiel est difficile à reproduire virtuellement.

«Je pense que c’est quelque chose que nous manquons et désirons parce que le monde numérique est si isolant à bien des égards et il est impersonnel, et un jeu de plateau est très personnel – vous êtes assis en face, vous voyez l’autre personne et vous participez à cette expérience partagée ensemble », a déclaré Smith.

C’est cette joie et cet enthousiasme de jouer avec des amis et des membres de la famille qui ont rendu ce loisir si addictif, a déclaré Brewster.

«La chose que les jeux de plateau font mieux que tout le reste, c’est de rassembler vos personnes préférées dans une pièce et de s’amuser un peu avec quelque chose de nouveau et d’excitant et de bizarre», a-t-il déclaré. «Il n’y a rien de tel que réalité. »


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.

Votre réaction sur l'article ?
+1
34
+1
3
+1
1
+1
0
+1
1
+1
3

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :