Back to the Future mais dans le passé. Retour sur la liste des jeux qu’il ne fallait pas rater cette année

Temps de lecture: 10 minutes

Comme chaque année depuis 1783, nous publions en tout début d’année une liste des jeux à ne pas rater pendant l’année

Maintenant que 2017 est (tout bientôt) passé, penchons-nous sur cette liste pour voir quels jeux sont finalement sortis, et lesquels ont réussi à tenir leur promesse ou au contraire ont été décevants

C’est Back to the Future mais dans le passé

Outlive

outlive

Ce que nous en disions en début d’année

Un jeu qui va faire du bruit à sa sortie. Financé à plus de 400’000 dollars sur KS en 2016. Sortie prévue pour février-mars chez La Boîte de Jeu. Aventure, exploration dans un superbe univers post-apo signé par Miguel Coimbra. Une grande claque ludique du début d’année.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Gros carton pour ce jeu de survie post-apo. Il n’a pas déçu. Un très bon titre de 2017

Notre critique à découvrir ici

Sbires

gigamic_jjsb_sbires_box-right

Ce que nous en disions en début d’année

En mars chez Gigamic. Un jeu de plateau fun et stratégique dans lequel on va pouvoir faire des crasses à ses voisins. Mais pas que. A l’univers déjanté. On se réjouit de découvrir ça.sbires

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Grosse, grosse déception. Un jeu dans lequel on s’ennuie sec. De loin pas un must de 2017

Great Western (Trail)

great-western-trail-vf

Ce que nous en disions en début d’année

La VF chez Gigamic de cet excellent jeu. L’un des meilleurs de 2016. Pour avril

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Le jeu déchirait en 2016. Il déchire toujours autant en VF en 2017!

Mafiozoo

mafiozoo-box3d

Ce que nous en disions en début d’année

Le prochain jeu Super Meeple (Tikal, Amun-Re). Le nouveau jeu de Rüdiger Dorn (Istanbul, Goa) basé sur la mécanique de son excellent jeu, Louis XIV. Qui était déjà très, très bien. Mafiozoo vous plongera au cœur de la mafia où chaque joueur va incarner un mafieux qui souhaite devenir un affranchi. Un (gros) jeu de placement et d’influence qui donne vraiment envie. Annoncé pour Cannes.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Pas mal, pas inintéressant, sans être LA révélation du siècle. Bon, sans plus

Notre critique à découvrir ici

Doggy Bag

doggy-bag

Ce que nous en disions en début d’année

Le nouveau Blam! Sortie prévue fin mai / début juin. Un jeu de bluff, d’os et de chiens. Je l’ai testé à Essen, et il est vraiment sympa

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Très sympa. Malin, taquin, tactique. Pas mal du tout. Pas un gros carton de 2017, mais pas inintéressant pour autant

Twelve Heroes

twelve-heroes

Ce que nous en disions en début d’année

Twelve Heroes, le nouveau jeu des lyonnais de Catch Up Games (Freak Shop, SOL), annoncé pour février. Un jeu de cartes d’affrontement orienté combos uniquement pour deux joueurs de deux auteurs nippons, Masato Uesugi (Welcome to the Dungeon) et Takashi Sakaue. Le jeu tient en une trentaine de minutes avec des règles assez simples mais pas mal de réflexion. Un concentré minimaliste.

Nous l’avons découvert au Bar à Jeux de Genève en avant-première en novembre, et le jeu a rencontré un beau succès.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Une bonne surprise pour ce petit jeu à deux. Tactique, profond. Un bon titre de 2017

Paper Tales

 

Ce que nous en disions en début d’année

Aussi chez Catch Up Games. Pour Essen. La refonte (principalement visuelle) de Vorpals. Là encore un jeu de cartes (toujours orienté combo), également par Masato Uesugi (Welcome to the Dungeon). De 2 à 5 joueurs, un mélange de draft et de gestion de l’espace avec une mécanique de vieillissement des unités très intéressante. Tendu, profond. Franchement addictif

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Paper Tales a clairement été l’un des titres forts de 2017. Avec certes quelques ressemblances avec 7 Wonders, mais passé cette première impression, Paper Tales est un jeu de combinaison extrêmement intéressant. Un must-have de 2017

Notre critique à découvrir ici

Grumpf

grumpf

Ce que nous en disions en début d’année

En plus d’Outlive, la Boite de Jeu va publier Grumpf, un jeu de rapidité et d’observation familial vraiment très fun pour 3 à 6 joueurs d’une durée de 15 minutes.

Chaque joueur incarne une tribu qui va essayer de capturer les animaux de la faune locale placés sur six plateaux au centre de la table. Le but: avoir des séries d’animaux différents. Un excellent mélange entre placement, réflexion et temps limité. Sortie en juin

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Mouaif. Un petit jeu de rapidité malin mais qui ne casse pas trois pattes à un canard. Sympa, sans plus

Cottage Garden

jds-cottage-garden-1

Ce que nous en disions en début d’année

Patchwork était l’un des meilleurs jeux de 2015. Le voici de retour, en VF chez Blackrock, et avec Cottage Garden il peut se jouer jusqu’à 4 joueurs. Sortie prévue début janvier. Tout bientôt, donc

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Pas le meilleur des trois

Des trois?

Oui, car entre temps, Uwe a remis l’ouvrage sur le métier avec Indian Summer

Cottage Garden, biscornu

Crazy Mistigri

Crazy_Mistigri_visuel_2_HD

Ce que nous en disions en début d’année

Chez Cocktail Games. De Bruno Cathala et Matthieu Lanvin. Le jeu du Pouilleux revisité. Un jeu de cartes de défausse dans lequel on doit se débarrasser de paires (de chats). Très familial et fun. Rien que les illustrations donnent envie

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Sympatoche, sans plus. Malin, taquin, mais vite joué et vite oublié

Magic Maze

magic-maze

Ce que nous en disions en début d’année

Le nouveau Sit Down! (Rockwell), un jeu coopératif unique. Essentiellement silencieux, simultané et en temps réel qui bouleverse les ­habitudes! Frais, fun et original. Disponible à Cannes.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

LA révélation de 2017. L’un des meilleurs jeux l’année. Fun et frénétique. Une extension est d’ailleurs sortie quelques mois après, toujours en 2017

magic-maze-2

Les Maîtres de l’Italie

mcol_closed_box

Ce que nous en disions en début d’année

Non, Ystari n’est pas mort. De loin pas. Cyril est toujours motivé, même si les projets Space Cowboys (Unlock 1 & 2, Sherlock Holmes, Détective Conseil, Watson & Holmes) lui prennent du temps.

Ystari back en 2017? Peut-être. Avec deux sorties.

Les Maîtres de l’Italie, un jeu qui tourne depuis quelques années. Un deck-building dans l’Italie de la Renaissance créé par Pascal Ribrault. Hyper profond, hyper addictif. On croise les doigts pour 2017.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Annoncé en début d’année et toujours pas sorti

La Horde du Contrevent

mcol_closed_box

Ce que nous en disions en début d’année

Chez… Ystari. Oui. L’adaptation de l’excellent livre d’Alain Damasio sorti en 2004. Un semi-coopératif plutôt balaise. Une adaptation très, très fidèle du roman.

Pour avancer, les joueurs activent les personnages de sa horde, avec, comme dans le roman, des personnage aux pouvoirs, aux objectifs de guilde spécifiques. Il faut réussir, mais il n’y a qu’un joueur qui gagnera. Semi-coopératif, donc. Avec le Vent à gérer bien sûr. Prévu pour 2017. Prévu. Sinon plus tard. Un gros carton ludique assuré. Ystari, revient!!!

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Comme le précédent. Annoncé en début d’année et toujours pas sorti

L’Arbre

arbre

Ce que nous en disions en début d’année

Le nouveau jeu des éditions Asyncron annoncé pour Cannes. Un superbe jeu dans lequel on incarne des esprits de la forêt qui doivent faire pousser des… arbres. Oui, d’où le titre. Super écolo, super original. Un peu de poésie dans un monde de cubes

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Beau, original, mais de loin pas une révélation. Un jeu plutôt moyen

Profiler

profiler_visuel_1

Ce que nous en disions en début d’année

Aussi chez Cocktail Games. Découvert en avant-première au Bar à Jeux de Genève. Vraiment excellent. Un jeu coopératif fun dans lequel il faut retrouver des personnalités selon des critères loufoques et une échelle de probabilité. Très bon. Sortie prévue pour mars

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Gros, gros carton pour ce jeu fun. Devenu un titre fort de 2017. Vraiment fun

Drôles de Zèbres

mcol_closed_box

Ce que nous en disions en début d’année

Oui, c’est la réédition de ce « vieux » jeu de Bruno Cathala de 2004. Un jeu tactique à deux joueurs. Réédité par une toute nouvelle maison d’édition suisse, Ôz Editions. Prévu pour fin 2017.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Toujours pas sorti. Aucune nouvelle

Unlock

unlock_3d_box_left

Ce que nous en disions en début d’année

Chez les Space Cowboys. Un Escape Game uniquement sur cartes et avec une appli très discrète pour rentrer des codes et faire un décompte du temps. Vraiment très balaise.

Le scénario d’intro et de démo peut d’ores et déjà être téléchargé ici. Sortie tout début février. La boîte comptera 3 aventures. Un gros carton de ce début d’année. Et un Unlock 2 avec trois autres

scénarios prévu pour juin…

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Nous le disions déjà en janvier, et nous ne sommes pas trompés. Un gros carton de ce début d’année. D’ailleurs, quelques semaines plus tard il raflait l’As d’Or

Unlock, l’un des titres les plus retentissants de 2017

Notre critique de la première boîte ici

Notre critique de la deuxième boîte, sortie en juillet

Et notre critique de la troisième, qui vient à peine de sortir début décembre

Victorian Masterminds

mcol_closed_box

Ce que nous en disions en début d’année

Créé par un duo de choc, Antoine Bauza et Eric Lang. Chez Space Cowboys. Dans Victorian Masterminds, les joueurs incarnent des grands méchants façon Despicable Me, qui vont tenter de construire une méchante machine méchante pour dominer le monde. Placement, embauche, coups tordus. Et un matos 3D. Sortie prévue pour la Gen Con (août).

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Grosse, grosse déceptiom. Il était censé sortir chez les Space Cowboys, et finalement non. Il sortira début 2018 chez CMON

Serena

Ce que nous en disions en début d’année

Un petit jeu de cartes malin des Valaisans d’Helvétia Games. Un petit jeu d’enquête et de déduction. Les joueurs incarnent des renards dans une soirée masquée pour retrouver la belle Serena. Pour avoir joué au proto, j’ai trouvé trèèèèès sympa. Sortie annoncée pour Essen.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Aucune nouvelle. Pas sorti en 2017

Hope

cover-hope

Ce que nous en disions en début d’année

Sortie boutiques en mai de ce jeu tant attendu chez Morning. Conquête et exploration spatiale sur un plateau en (fausse) 3D. Vivement.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Ben non. Toujours pas sorti fin 2017. Gros retard

7e Continent

7th continent

Ce que nous en disions en début d’année

Quelques petits mois de retard pour ce tonitruant KS. Exploration, aventure, le tout se jouant avec des cartes. Un énorme carton en 2017. Livraison prévue pour les backers du KS en mai.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Finalement, le jeu a été livré aux backers en juillet et août. Et c’était l’un des jeux les plus percutants de 2017. Explo, aventure

D’ailleurs, une seconde campagne de préco participative a été lancée en septembre et elle a tout déchiré avec 7 millions de dollars levé par 44’000 backers. Juste. Dingue

Notre critique du 7e Continent à découvrir ici

Lisboa

lisboa

Ce que nous en disions en début d’année

Gros jeu de gestion et de placement d’ouvriers sur l’histoire de Lisbonne. Par l’auteur lusitanien Vital Lacerda (The Gallerist, CO2, Vinhos, Kanban). Ca va envoyer du lourd.

lisboa-matos

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

L’un des plus gros jeux complexes et exigeants de 2017. Très bon

Charterstone

charterstone

Ce que nous en disions en début d’année

Le nouveau jeu du talentueux auteur américain Jamey Stegmaier (EuphoriaScythe). Pour une fois sans lancement sur KS. Un jeu de construction, de placement d’ouvriers, le tout en format Legacy (le jeu évolue d’une partie à l’autre). Classe.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Après la déferlante Scythe, l’auteur et éditeur était attendu au tournant

Pour l’instant assez peu de retour de Charterstone. Nous l’avons, mais nous ne l’avons pas encore essayé

Dice Forge

dice-forge

Ce que nous en disions en début d’année

Certainement l’une des sorties les plus attendues de 2017. Après Mysterium en 2015, Libellud revient en force cette année avec ce jeu original de dice crafting/dice building. Autrement dit, on change et améliore les face de ses dés. Créé par Régis Bonnessée, le patron des éditions Libellud qui a déjà créé Lords of Xidit (réedition de son Himalaya) et l’excellent Seasons.

dice-forge-des

Un matos de dingue, aux illustrations signées par le talentueux Biboun. dice-forge-matos

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Un excellent titre qui n’a pas déçu. L’un des meilleurs de 2017 pour ce deck-building dice-building

Notre critique à découvrir ici

Yamatai

yamatai

Ce que nous en disions en début d’année

Premier semestre 2017 chez Days of Wonder, de Bruno Cathala et Marc Paquien. Le joueurs incarnent des architectes qui travaillent pour la reine pour lui construire une cité légendaire. Un jeu de construction « qui s’adresse au même public que Five Tribes » nous a assuré Bruno. Pour  2 à 4 joueurs. Le prochain carton chez Days après Five Tribes?

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Gros, gros flop. Trop opportuniste et chaotique, de loin ni le meilleur Bruno Cathala, ni le meilleur DoW, ni le meilleur de 2017

Notre critique à découvrir ici

Curiosity

mcol_closed_box

Ce que nous en disions en début d’année

Chez Bombyx, créé par Bruno Cathala (encore?!) et Florian Sirieix. Ambiance Steam-Onirique pour un jeu de gestion de ressources et de construction. Sortie prévue en… 2017.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Le jeu a connu du retard. Prévu pour 2017. Avec une couv juste somptueuse qui a été dévoilée il y a quelques jours. Au titre changé. Ce ne sera plus Curiosity, mais Imaginarium. Vivement 2018

Mountains of Madness

montagnes-hallucinees-couv-wip-web

Ce que nous en disions en début d’année

Chez IELLO. Ambiance pulp pour ce jeu dans l’univers de Lovecraft. Créé par Rob Daviau (SeaFall, Pandemic Legacy). Et non, pour une fois pas du Legacy. Un coopératif en temps réel et de la folie (c’est du Lovecraft, après tout…). Les joueurs étant parfois affligés de certaines contraintes. Annoncé pour Essen. Un gros carton de fin d’année.

mountains-of-madness

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Un flop pour ce jeu hypé. Lovecraft rencontre Daviau. C’est Elixir en coopératif, mais en trop lourd

Arena

arena_mockup-wip-web

Ce que nous en disions en début d’année

Toujours aussi chez IELLO, Arena for the Gods! le nouveau jeu de l’auteur de Big Book of Madness. Des enchères, de l’équipement, des dés et de la baston tactique. Mais pas que. Un jeu qui va cogner… fort. Forcément. Sortie en avril.

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

Fun, dynamique, mais clairement pas l’un des meilleurs titres de 2017

Bunny Kingdom

bunnybox3d

Ce que nous en disions en début d’année

Très attendu, aussi chez IELLO. De Richard Garfield (Magic, King of Tokyo). Prévu pour 2016, le jeu a été repoussé en 2017. Richard Garfield. Des lapins dans un univers fantastique. Du draft. Du contrôle de territoire… Sortie prévue en septembre. Bunny Kingdom:

giphy (1)

Et alors, fin 2017, le jeu vaut quoi?

De loin pas inintéressant, mais un décompte final beaucoup trop long et rébarbatif

Notre critique à découvrir ici

Au final?

Soyons honnêtes. Nos prédictions ne se sont de loin pas toute avérées correctes. Entre les déceptions et les jeux annoncés mais pas sortis, quelques jeux de cette liste de début d’année ont tout de même réussi à s’élever sur le podium des meilleurs jeux de l’année (Unlock, Paper Tales, Magic Maze, Profiler, 7e Continent)

Vivement la liste des jeux à ne pas rater en 2018. Liste qu’on s’amusera à décortiquer à la fin de l’année

Et pour vous, quelles ont été les jeux qui vous ont déçus? Surpris?

23 Comments

  1. Fan de outlive acheté juste sur votre critique. Un léger manque d interraction mais sublime et immersif. Avez vous testé otys que le père noel m a déposé ? Merci pour votre blog

      1. Merci. Quand je parl d interraction, je pense a des actions directes sur le jeu des autres joueurs… Mais ca se discute 😁 et c est effectivement toutes ces subtilités qui fontque certains aiment un jeu, d autre non . En tout cas merci encore pour votre activité. Et dinon mon prenom c est bien stanley 😉

  2. Qu’est-ce ce que tu trouves ennuyeux dans Sbires ? J’y ai joué 2/3 fois et j’ai trouvé le jeu interactif et drôle. Bien sûr quand tu es en tête les autres te tombent dessus et peut-être qu’au bout d’un moment tu connais les cartes… Je suis curieuse de savoir ce qui t’a déplu. Merci! Anne-Charlotte

    1. Content de savoir que le jeu t’ait plu et de savoir que tu ne partages pas notre opinion AC. Ouf. Nous n’avons pas la prétention d’avoir raison, tout le temps, pour tout. Vive les avis divergents!

      Pour moi, Sbires est une grosse déception de 2017. Ennuyeux, répétitif et beaucoup trop long

      Merci pour ton commentaire calme et raisonné. Pas toujours le cas sur internet quand un avis est différent… Tout ça pour finir en point Godwin 😅

      1. Oui je suis plutôt qqn de calme ! Je comprends tout à fait que Sbires puisse lasser. Peut-être que je m’en lasserai aussi en y rejouant. En tout cas ce bilan m’a bien plu. Il permet de sélectionner quelques jeux parmi la production pléthorique et m’a donné envie de tester Outlive et Profiler. Même si en ce moment je suis plutôt accro à Terraforming Mars et ai envie de me remettre à Ashes !

  3. Bonsoir,
    Je souhaitais prendre ma plume virtuelle pour répondre à cet article, non pas pour discuter de vos commentaires (encore que je suis globalement très en phase avec vous) mais juste pour vous remercier.
    Puisque vous en êtes à faire le bilan 2017, je fais aussi le mien et je me rends compte que vos critiques sont celles que j’ai le plus de plaisir à lire car elles sonnent justes et sans concession. Que vous aimiez ou non un jeu, vous savez le dire et de façon agréable à lire.
    Aussi, merci encore et je vous souhaite plein de plaisirs ludiques pour 2018.

    1. Après, puisque on est entre amis, je vais me permettre d’être honnête avec vous

      Nous avons très peu d’amis éditeurs et auteurs dans le milieu. Beaucoup ne supportent pas de voir leurs jeux critiqués.

      Nous sommes souvent:

      Insultés par message
      Ignorés en vrai
      Menacés

      Pas plus tard que la semaine passée, suite à une critique, un éditeur nous a menacés de vouloir nous coller un procès aux fesses

      Les auteurs et éditeurs n’apprécient pas notre blog, ils préfèrent TT, très lisse, très vendeur

      Nous nous permettons d’être honnêtes et authentiques, même si:

      1. Ça clashe, et on s’en prend plein les dents
      2. On est fauché, puisqu’on ne reçoit aucune entrée d’argent et très peu de jeux

      Une situation pas toujours facile à vivre…

      Mais

      Mais

      Mais

      C’est à la lecture d’un commentaire comme le vôtre que nous trouvons l’envie, la raison et la force de continuer, malgré les remous parfois pénibles

      Alors encore une fois, merci!

      Votre appréciation et fidélité sont notre salaire

  4. Tiens, vous n’incluez pas Gloomhaven sur cette liste (ni sur aucun autre article à part le WTF awards 2017). Je n’y ai pas joué mais il me semble tout de même qu’il a eu un succès considérable (il n’y a qu’à voir sa position sur le classement de BGG), pourquoi ne pas en parler ?

    1. Pas pu essayer. Juste vu (et porté 😳) à Essen

      Mais pour être honnête avec vous, oui le jeu a l’air démentiel. Certainement un top de 2017. Mais trop Dungeon Crawling pour nous pour craquer sur la bête et faire péter plus de 💯 💶

      Comme Brimstone d’ailleurs. Pas super super fan. Je préfère le Dungeon Crawling en jdr 😊

      Et comme chez Gus&Co nous payons la plupart de nos jeux, ça fait un peu cher de l’acheter « juste » pour une critique… 😔

  5. Merci pour ce top, il me permet de confirmer mon éloignement du monde des « hits » – ceux qui font du chiffre donc – pour privilégier des jeux de petits éditeurs et/ ou à forte rejouabilité. J’aime beaucoup Great western trail, j’attends avec impatience la horde du contrevent, mais en tant que ludophage, je préfère aller jouer chez les autres au reste, car rien ne m’exalte énormément.

  6. Salut Gus,

    Intéressant article ce Back to the future. Toujours amusant de constater l’écart entre la « hype » au moment de l’annonce d’un jeu et la baffe (ludique ou décevante) au moment de sa réception.

    Je me retrouve de plus en plus sur tes critiques car rares sont ceux qui émettent des avis négatifs ou relèvent les défauts des jeux (ormis les forums).

    Je reviens juste sur un de tes commentaires où tu dis que le blog est peu apprécié par les auteurs et les éditeurs. C’est intéressant car on a souvent cette image du « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » du monde professionnel ludique.

    Ça me plairait assez de voir un article sur vos mésaventures avec les éditeurs et auteurs. Il ne serait pas nécessaire de citer « qui » afin d’éviter tout soucis, mais plutôt de relater des faits. J’ai travaillé (un peu) dans un commerce de jeux et mon expérience a vraiment été différente de ce que l’on peut imaginer.

  7. Salut Gus !
    Tout d’abord un grand bravo pour la qualité de tes articles, ta ligne éditoriale et ton independance !

    Concernant les jeux que tu as chroniqué : unlock a fait un carton preque plein a notre asso arrivant a toucher tous les publics et ça c est fort !perso j adore !
    Great western nous a plu : superbe mecanique mais oas forcément une envie folle d y rejouer
    Magic maze : interessant mais le côté surexcité du gameplay n a pas plus a tout le monde
    Dice forge a bien plu . Une seule partie au compteur pour ma part et pas une folle envie d y rejouer
    Même regard que toi sur sbires: seules les illustrations sauvent le jeu a la longue
    Enfin c est ta critique de 7thc qui m a convaincu de pledger et celle d outlive qui m a convaincu d acheter le jeu
    Au final les 2017 pour moi cela aura été : en coup de coeur : outlive, unlock ; et surtout une année où j aurai beaucoup pledgé ! Et rejoué à des valeurs sûres : dungeon lords , tta, twilight struggle,chaos dans le vieux monde

    Encore merci à toi Gus 😉

  8. Complètement d’accord. A mon goût, Magic Maze est le meilleur jeu de 2017. J’ai foncé dessus quand il est sorti juste en regardant la vidéo d’explication et le jeu est excellent. Je l’ai sorti toute l’année avec tous les joueurs et non joueurs possibles. Il a fait à chaque fois l’unanimité. Magic Maze est le jeu de coop sans traitre par excellence. Pourquoi ? Parce qu’il ne propose pas un algorithme basé sur le hasard pour gagner ou perdre (comme peuvent l’être Pandémie ou Xenoshift). Dans Magic Maze, il n’y pas de traitre dans les règles, mais il y a pourtant autant de traitres que de joueurs à table. On ne se bat pas contre le jeu, on ne se bat contre nous même en pensant être ensemble. Les règles s’expliquent en 5 minutes. La 1ère partie est toujours une catastrophe hilarante. Quand les joueurs découvrent qu’on rajoute de la difficulté à chaque nouvelle partie, on a l’impression de se retrouver dans un jeu vidéo et on y passe la soirée. ça marche à 2, ça marche à 8. La rejouabilité est infinie. Le seul bémol que je lui trouve c’est son thème : Qui a eu l’idée de nous ressortir un thème med-fan dans un jeu qui n’en avait pas besoin ?! On est dans un centre commercial, que viennent faire des elfes et des nains là dedans ? Y en a marre du med-fan, arrêtez avec le med-fan, c’est typé geek, impossible d’accrocher des non-joueurs avec du med-fan. Du coup quand je présente le jeu, je ne parle pas des classes de personnages. Ce sont juste des voleurs, qui veulent voler des haches, des arcs, des potions… C’est tellement laid. Y avait moyen de faire enfin un jeu avec un thème contemporain et avec une petite dose immorale bienvenue : Vous incarnez des voleurs dans un centre commercial. Le monde contemporain est tellement fade qu’on est obligé de lui coller des personnages med-fan ?

    Et The 7th Continent est le meilleur jeu au monde. Les scénarios sont géniaux. La mécanique principale aussi. J’en ai acheté plusieurs cagettes lors de la 1ère campagne et j’en ai racheté des palettes pour la 2ème. Ce jeu, c’est l’aventure dans votre salon.

    1. Salem, quel plaisir de te me réveiller et de découvrir tes commentaires, riches, intéressants, construits, élégants

      Merci!

      Me réjouis déjà des prochains demain matin 😊

      Oui, complètement d’accord avec toi aussi

      Le thème, mais WTF

      Pourquoi, mais pourquoi?

      Pour rendre le jeu plus… fun??? Je ne comprends pas la démarche. J’imagine la séance de boulot entre l’auteur et l’éditeur: Auteur: « hey, j’ai une super idée de jeu. Tout le monde joue en même temps, c’est du coopératif en temps réel, tout le monde bouge des pions en même temps avec une voire deux actions ou mouvements possibles ». Réponse de l’éditeur: « ha ouais, pas mal dis-moi. Mais le thème, tu y as pensé au thème? Parce que là, je ne vois pas trop » « Et pourquoi pas dans un zoo, avec des animaux? Ou dans une forêt? Ou dans un village médiéval, dans un marché? Les villages médiévaux, c’est vendeur dans le monde du jeu de société, non? » « Pas faux. Attends, on va faire les deux, mais on va réactualiser le bouzin et rajouter une couche Trône de Fer, parce que ça c’est hype »

      Et voilà, Magic Maze

      Mouaif

      Chaque fois que je le sors au Bar à Jeux et que je dois l’expliquer comme toi, mais WTF (ou Ouate de Phoque, pour faire franco-français), impossible de donner du sens au thème

      Mais bref, le jeu est vraiment délire et tourne tellement bien que les joueurs et joueuses finissent toujours rapidement par oublier le thème complètement crétin

      A très vite pour un nouveau commentaire Salem!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.