keep-the-heroes boîte
Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Keep the Heroes Out! Cette fois c’est vous les monstres

😈🏰 Dans Keep the Heroes Out!, changez de camp et devenez le monstre qui protège le donjon. Un twist fun !


Keep the Heroes Out!

⚠️ Avertissement : Dans le cadre de notre démarche de transparence, nous tenons à vous informer que nous n’avons pas reçu ce jeu de l’éditeur. Nous l’avons acheté ou emprunté nous-mêmes et nous vous partageons ici notre expérience sans filtre. Nous vous indiquons les points positifs et négatifs du jeu selon de nos attentes, critères et expériences.


Un donjon à défendre plutôt qu’à explorer ? Dans Keep the Heroes Out!, oubliez vos habitudes de joueur et passez dans le camp des monstres pour protéger votre trésor des convoitises d’aventuriers assoiffés de richesses. Ce dungeon defense au concept original vous propose d’incarner dragons, sorcières et autres créatures maléfiques pour repousser des vagues d’intrus. Préparez vos pièges et aiguisez vos griffes, il est temps de changer les règles du jeu !

Les portes s’ouvrent…

Dans Keep the Heroes Out! tentez, de votre mieux, de défendre le trésor de votre redoutable Big Boss de fin de niveau contre des hordes de prétendus héros, ces Grosbills, qui ne manqueront pas de vous donner du fil à retordre…

Vous avez écumé tous les dungeon crawlers du pays ludique, terminé les trois éditions de Descent ainsi que ses extensions, achevé les quatre boîtes de Sword and Sorcery, exterminé tout ce qui bougeait dans Erune, et Talisman n’est plus qu’un tas de cadavres. De surcroît, vous en êtes à la fin du cinquième Monster Manual de la version 3.5 de Dungeons & Dragons… Votre karma n’est guère reluisant avec toutes ces pauvres créatures que vous avez éviscérées, décapitées ou égorgées.

Heureusement, j’ai la solution pour redresser la barre : devenez les monstres à votre tour! Bienvenue dans Keep the Heroes Out!

Keep the Heroes Out! Meeples

À l’ouverture de la boîte, vous découvrirez une foule de cartes, une multitude de pions en carton, une douzaine de tuiles pour les salles et, surtout, des meeples à profusion ! De petits meeples colorés, adorables et absolument kawaii, représentant les monstres que vous aurez le plaisir de jouer. Un dragon, deux sorcières, et bien plus encore… Le détail se trouve un peu plus loin.

L’intérieur de la boîte contient également un livret de règles ainsi qu’un livret de donjons pour compléter votre aventure.

…et on se prépare aux pires ( de la racaille aventurière ) !

Nous avons ici affaire à un bon vieux Tower Defense… enfin, veuillez pardonner mon lapsus, à un authentique Dungeon Defense. La véritable différence, c’est que nous sommes en coopération totale. Nous gagnons tous ensemble… ou nous sommes tous exterminés, plus ou moins en même temps !

Le principe demeure le même : tenir sur la durée face à des hordes d’ennemis enragés qui ne cherchent que deux choses : notre peau et le trésor du patron. Le plus souvent dans cet ordre d’ailleurs, car ce qu’ils nomment les « zixpés » semble valoir bien plus que de l’or.

Nous allons donc devoir échanger entre monstres pour déterminer comment gérer le chaos qui surgit à toute vitesse et de tous côtés. Car la particularité ici, c’est que les héros arrivent vraiment de n’importe où et à n’importe quel moment… Qui va où ? Qui fait quoi ? Qui succombe sous les coups des tueurs sanguinaires ? Il suffit que nous tenions jusqu’à la fin !

Donjons modulables

Keep the Heroes Out! Donjon

Avec 12 salles différentes, les options sont multiples. Elles peuvent être agencées de diverses manières et chacune propose une action spécifique. Que ce soit arracher une page d’un livre pour en faire un parchemin, attraper une grenouille pour la transformer en potion, ou forger du métal en armure ou marteau de guerre.

Ainsi, vous pouvez conserver l’idée de construire vous-même vos donjons et d’imaginer les histoires qui les accompagnent. La communauté va sûrement s’en donner à cœur joie !

Deux salles sont plus spécifiques :

Le coffre-fort. C’est l’objectif final vers lequel vont converger les assaillants assoiffés de richesses. Si jamais ils parviennent sur les lieux et sont en nombre suffisant pour piller l’endroit…c’est une défaite pour les monstres !

Les geôles. C’est un lieu stratégique à plus d’un titre. Chaque monstre a la possibilité, lors de son tour, d’envoyer un aventurier en prison en piochant la première carte du paquet Guilde (voir : les ennuis débarquent). L’heureux élu se retrouve derrière les barreaux, en état dépressif. En échange de ce « sacrifice Â», le monstre peut piocher 3 cartes de son deck Tactique et les ajouter à sa main, si bien sûr le jeu n’est pas déjà perdu. Car oui, le petit twist est que si un mage est envoyé en geôle, sa magie lui permet de libérer tous les prisonniers présents et de les inspirer pour les faire charger dans le donjon… Mauvais, très mauvais plan.

L’avantage principal d’un prisonnier est qu’il ne peut pas se défendre. Donc, il est possible de l’éliminer pour prévenir l’effet domino à venir. C’est cruel, je sais, mais n’oublions pas que nous sommes tout de même des monstres !

Monstres et Compagnie

Dans le jardin

Puisque nous parlons des monstres, voici une liste totalement exhaustive des créatures disponibles dans Keep the Heroes Out! pour défendre leurs territoires et, le cas échéant, finir en petits morceaux. Ils sont numérotés (tout comme leurs restes), ce qui correspond également au nombre de ces bestioles, sous forme de meeples souriants et tout mignons, à disposition pour la durée de la partie.

  1. Le Dragon Rouge : Rapide et prompt à l’attaque, son souffle enflamme les adversaires. Il peut aussi se régénérer. Il est solitaire, mais il ne faut pas le sous-estimer.
  2. Les Sorcières : Capables d’ouvrir des portails de téléportation un peu partout. Elles sont polyvalentes, capables de lancer des projectiles magiques et d’invoquer des boucliers arcaniques.
  3. Les Fantômes : Ils passent à travers les murs… avec des objets. Et compte tenu du nombre de morts dans le donjon, ils se renouvellent facilement.
  4. Les Lutins : Spécialistes des pièges en tous genres, ils en disposent partout ! Ils sèment la mort sur leur passage.
  5. Les Reptiles : Les attaques à distance n’ont pas de secrets pour eux, surtout en groupe où les flèches volent dans toutes les directions. Ils savent aussi se camoufler.
  6. Les Squelettes : Où qu’ils aillent, ils trouvent toujours un os à ronger ! Leurs victimes rejoignent régulièrement leurs rangs.
  7. Les Gnolls : De vrais chiens enragés, toujours prêts à mordre un mollet, voire plus. De vrais charognards capables de recruter des mercenaires supplémentaires grâce à leur trésor de guerre.
  8. Les Blobs : Ils sont rapides et corrosifs. Un Blob coupé en deux devient… deux Blobs.
  9. Les Rats : Ils se multiplient plus vite qu’ils ne meurent. Il y en a toujours un quelque part de ces petites choses. Ils se déplacent en groupe et ont beaucoup de petites pattes pour faire beaucoup de petites choses.

I need a hero, mais… tuez les tous ! Keep the Heroes Out!

Toujours dans le jardin

Ils ont tous des têtes effrayantes, en particulier cette sinistre voleuse ! Chacun d’eux possède une capacité spéciale qui s’active à leur arrivée. Ensuite, comme ce sont des aventuriers, ils attaquent tout ce qui bouge ou se ruent sur les coffres à proximité pour les piller ! Puis ils prennent un moment de repos, ou sombrent dans la dépression s’ils doivent attendre leurs compagnons, afin d’être prêts pour la prochaine phase de leur offensive.

Selon les rumeurs, dans Keep the Heroes Out!, il existe 4 types de ces créatures déplaisantes :

  • Les Guerriers. De petits nains hargneux. Ils détruisent 2 ressources présentes, tellement ils sont grognons. C’est bien ce qu’on attend de nains, après tout…
  • Les Archères. Des elfes retorses et perfides. Elles décochent une flèche sur un monstre dans une pièce adjacente dès leur apparition, pour se faire remarquer et être considérées comme des stars.
  • Les Voleuses. Les pires de toutes, des assassins potentielles. Elles cherchent immédiatement à désamorcer le premier piège qu’elles repèrent. C’est plus fort qu’elles.
  • Les Mages. Des vieillards décrépits s’appuyant sur un bâton pour accentuer leur apparence d’ancienneté et de décrépitude. S’ils apparaissent en geôle, ils libèrent immédiatement tous les prisonniers et les inspirent pour qu’ils déchaînent à nouveau l’enfer.

C’est incroyable, je vous jure !

Un trésor de cartes

Keep the Heroes Out! Dragon

Le système est simple : c’est du deck-building !

Tous les monstres commencent avec 10 cartes spécifiques, déterminant leurs capacités, ainsi qu’un repaire qui leur fournit une capacité disponible tout au long de la partie.

On commence avec 5 cartes en main. On peut décider de toutes les jouer ou d’en conserver certaines. Une fois le tour de jeu terminé, on refait sa main à 5 cartes et c’est au tour du monstre suivant !

Les ennuis débarquent

À la fin du tour d’un monstre, on utilise la pioche de la Guilde pour voir ce qui nous arrive…

La Guilde des Aventuriers contient 5 cartes de chacun des héros indiquant les deux salles où ils apparaissent. Les cartes Boss du scénario ont été préalablement mélangées dans cette pioche et lorsque qu’elles sont retournées, les événements spécifiques se déclenchent !

Les pilleurs débarquent, utilisent leur capacité spéciale, marchent sur un piège et meurent s’il y en a un dans la salle, attaquent les monstres présents, pillent les coffres éventuels ou se précipitent vers la salle suivante pour se rapprocher le plus rapidement possible du coffre-fort. Tout cela se fait dans cet ordre.

Et tout cela se passe à la fin de chaque tour de monstre !

Une fois le deck de la Guilde terminé, la première vague est finie. On remélange tout et on passe à la seconde vague. Si les envahisseurs n’ont pas gagné à la fin de cette seconde vague, ils ont perdu. Bien fait !

Pour pouvoir moduler la difficulté de Keep the Heroes Out!, il existe 3 niveaux de difficulté : familial, aguerri et professionnel. Il y en aura donc pour tous les goûts et toutes les compétences. Plus le niveau est ardu, plus la partie sera courte puisque la pioche de la Guilde possède le même nombre de cartes en début de partie. Elles sortent beaucoup, beaucoup plus vite avec l’augmentation de la difficulté. Peut-être même trop…

Donjons en pagaille !

La boîte de base de Keep the Heroes Out! comprend 20 donjons à défendre, offrant une longue campagne si vous en avez le cœur. Cependant, cela n’est pas obligatoire.

Ils sont tous uniques en termes de topographie et scénarisés avec des cartes spécifiques à ajouter au deck de la Guilde. Elles vous causeront souvent des problèmes et parfois elles offriront un petit avantage. Des éléments de scénario seront ajoutés et provoqueront des surprises si vous n’y faites pas attention.

Variés et amusants, les scénarios vont des Trolls qui viennent réclamer le loyer du propriétaire sous peine d’expulsion, au bibliothécaire qui ne vous laissera déchirer les pages des livres disponibles que lorsque vous lui aurez rendu les livres empruntés il y a plus d’un an. Il y a aussi la dragonne qui a perdu son amoureux loup-garou à cause d’une porte laissée ouverte par mégarde, jusqu’à la protection d’un « golden ticket » pour le concert sold-out de la sirène ! Il y a vraiment beaucoup de travail à faire.

L’ambiance est toujours légère et si vous jouez avec des personnes un peu créatives et expansives, vos aventures prendront une véritable tournure de jeu de rôle !

La Revanche du Maître de la Guilde

Keep the Heroes Out - Guild Master's Revenge Expansion

Une première extension est déjà disponible : Guild Master’s Revenge.

Elle propose de permettre à un joueur de prendre le rôle du maître de la guilde, contrôlant ainsi les héros et essayant de sortir victorieux…

Dans cette extension pour Keep the Heroes Out!, vous trouverez des cartes de marché supplémentaires, des cartes de guilde pour jouer les héros à la manière des monstres, des cartes de classes héroïques, des cartes d’amélioration, et surtout, les meeples de héros en bois véritable. Dans le jeu de base, ces derniers sont représentés par des pions en carton. La version en bois est plus glamour (après tout, ce sont des héros !), mais ils ont enfin la capacité physique de faire face aux monstres.

Trois modes de jeu sont ajoutés avec les explications correspondantes, en fonction de vos envies et de celles de vos compagnons de jeu. Une option est spécialement conçue pour jouer avec les enfants.

On reste pour se défendre ou on se sauve d’ici ? Keep the Heroes Out!, verdict

Comme le ton de cet article le laisse présager, Keep the Heroes Out! est un jeu léger, exubérant et plaisant. Bien qu’il soit prévu pour les 14 ans et plus, les enfants habitués aux jeux devraient être capables d’y jouer à partir de 11-12 ans.

L’ensemble des règles sur les cartes est résumé en pictogrammes. Avec des règles en français et un livre de donjons également en français, vous n’aurez aucune difficulté à jouer à ce jeu initialement rédigé en anglais.

Tout est modulable et je m’attends à voir surgir des scénarios amateurs d’ici quelque temps. Deux d’entre eux, promotionnels et traduits en français, existent déjà : Douce Nuit et Plus On Est De Fous, Plus On Rit.

Il est incroyablement satisfaisant de se retrouver de l’autre côté de la barrière, prêt à se battre… en bref, à massacrer du héros, pour venger tous ces milliards de nos congénères tués depuis 1974 et l’invocation maléfique de quelques humains dirigés par un Grand Gourou nommé Gary Gygax. C’est un vrai plaisir d’envoyer des héros en prison pour les tuer plus facilement ensuite dans leurs cellules et éviter toute indiscipline future de leur part. VENGEANCE !!!

Keep the Heroes Out! est le fruit d’une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Les dernières nouvelles du projet parlent d’une nouvelle campagne d’ici la fin de l’année, avec une réédition du jeu de base et de l’extension, ainsi que d’autres nouveautés, pour ceux qui auraient manqué cela jusqu’à présent.

Pour les fans de Lovecraft en particulier, l’une des exclusivités de la campagne était un adorable petit Cthulhu, accompagné de ses cartes.

Si vous cherchez un petit jeu, certes un peu plus long que prévu, avec des règles simples, accessible aux plus jeunes comme aux plus âgés, dans une atmosphère conviviale tout en éliminant des héros à la chaîne, Keep the Heroes Out! est fait pour vous !!!

Conclusion

Avec son concept original qui renverse les rôles, ses règles simples et accessibles, son ton humoristique et son matériel soigné, Keep the Heroes Out! s’impose comme un dungeon defense rafraîchissant. Le plaisir macabre d’éliminer les héros à tour de bras et de construire des donjons toujours différents en font un défouloir jubilatoire, à savourer entre amateurs de jeux de plateau en quête d’un défi inédit. Alors, prêts à barrer la route aux forces du Bien ?

Très bon !

Note : 4 sur 5.

  • Création : Luís Brüeh
  • Illustrations : Luís Brüeh
  • Édition : Brueh Games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1-4 ( tourne vraiment bien dans toutes les configurations )
  • Âge conseillé : Dès 14 ans ( peut être pratiqué plus tôt avec des enfants ayant l’habitude des jeux )
  • Durée : 40 minutes ( plutôt 60mn en mode facile )
  • Thème : Heroic Fantasy
  • Mécaniques principales : Tower Defense, deckbuilding, coopératif, asymétrique . Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Rejoignez notre communauté :


2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous présenter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider à continuer à produire du contenu que vous appréciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer à faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expérience possible. Vous pouvez nous aider à soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien et avons hâte de partager encore de nombreuses années avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article écrit par Chab. Rôliste devenu platoïste par manque de temps. Pâtissier initié et fan de Robbie Williams. Patriarche de cœur d’un troupeau de gremlins. Aime qu’un jeu lui raconte une histoire.

Votre réaction sur l'article ?
+1
11
+1
5
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

7 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :