Pour mesurer l’interaction dans les jeux de société

Temps de lecture: 3 minutes

#vieuxcon

Je me souviens encore de nos parties endiablées de Junta ou de Res Publica quand j’étais à la fac au début des années 90

Alliances, trahisons, couteaux dans le dos, de vrais jeux d’enfoirés qui faisaient la part belle à l’interaction directe, « franche« 

Puis, fin 90, les premiers jeux qu’on appellerait plus tard « à l’allemande » firent leur apparition et se développèrent comme un feu de paille

Des jeux qui mettent en avant la stratégie, le développement, la gestion de ressources et de proba, des jeux « de comptables » (poke Manu)

Depuis quelques années, pour faire simple, court et simpliste, on assiste aujourd’hui à l’émergence de trois écoles: l’école des jeux dits « à l’américaine », qui valorisent le thème et les interactions directes, l’école des jeux « à l’allemande », plus « froids », donc, et enfin, l’école « française » qui essaie de faire le grand écart pour se placer juste entre les deux autres. Son slogan: « ni trop, ni trop peu »

Quand dans nos critiques nous proposons un chapitre « interaction », nous sommes à chaque fois confrontés à la difficulté de devoir trouver les mots justes pour analyser ce paramètre

A quel type d’interaction avons-nous affaire? Plutôt évident, fort, direct, subtil?

Car au final, ce facteur constitue l’un des prismes d’appréciation d’un jeu selon les goûts de chacune et chacun

Mais au fond, c’est quoi, l’interaction?

Sur notre blog, nous parlons surtout de jeux de société

Jeux. De. Société

Donc, oui, de société

Le fait d’être ensemble, de partager du temps et une activité à plusieurs

Alors OK, on peut très bien jouer à certains jeux de société en solo. C’est le fond de commerce de notre spécialiste Clément

Selon le dictionnaire Larousse, l’interaction, c’est une

  • Réaction réciproque de deux phénomènes l’un sur l’autre
  • Action réciproque qu’exercent l’un sur l’autre deux ou plusieurs systèmes physiques

L’interaction est donc le fait de déclencher un protocole d’action-réaction sur et avec d’autres personnes

Je dis ça, je fais ça. Comment vas-tu alors réagir?

Jeux de

Comme les jeux de société sont de… société, ils placent en toute logique les personnes présentes et participantes en situation d’interaction. Action, réaction

Dès que plusieurs personnes s’asseyent à la même table et entament un jeu ensemble, l’interaction débute

Mais

Quand on parle d’interaction, on réalise que d’un jeu à l’autre, les types d’interaction varient

Certains jeux proposent des interactions directes, franches, ostentatoires, basées sur des confrontations, des décisions et négociations communes et/ou des échanges verbaux

D’autres, au contraire, placent les joueurs et joueuses dans une interaction plus subtile, moins flagrante, une interaction en filigrane. Présente, mais discrète

Dès que des gens se retrouvent autour d’un jeu, l’interaction commence, qu’elle soit plus ou moins directe

Dans un jeu coopératif, il sera évidemment question de décision, de communication, d’interaction

Tandis que dans un jeu compétitif, seul.e ou en équipe, la course aux points, à la victoire, est déjà une interaction en soi, quel que soit le type d’interaction

Température

Vous vous en êtes peut-être déjà rendu compte, dans nos critiques nous utilisons souvent une dichotomie subjectivée

Une interaction chaude, ou froide

Chaude, pour une interaction franche, directe, qui suscite une certaine chaleur humaine, ou froide, voire polaire ou glaciale, quand elle ne se résume qu’à la course aux points. Quand les joueurs et joueuses ne se concentrent que sur leur propre développement et stratégies, sans impact réel ou direct sur le jeu des autres

Le curseur de nos critiques se balade sur ce gradient thermique, subjectif et métaphorique

Mais il faut que ça change

C’est pourquoi, nous avons décidé aujourd’hui de constituer une nouvelle façon d’évaluer l’interaction dans les jeux

Mesure

Désormais, dans toutes nos critiques, nous utiliserons… l’IGUS

L’IGUS

pour

Interaction in Games Universal Scale

L’échelle universelle de l’interaction dans les jeux

Pourquoi l’IGUS?

Parce qu’en anglais, ça fait tout de suite plus sérieux

Et aussi, parce que mettre son prénom dedans, ça fait tout de suite plus classe (je connais un président d’un pays qui ressemble à un hexagone, le pays, pas le président, qui a nommé son propre parti en y mettant ses propres initiales…)

L’IGUS va de 1 à 5

Pourquoi pas zéro?

Parce qu’encore une fois, dès que des gens s’asseyent à une table autour d’un jeu, l’interaction commence, course aux PV, baston ou négo

Si vous êtes vous-mêmes blogueur.se, n’hésitez pas à utiliser cette échelle pour quantifier l’interaction dans les jeux

Vivement la prochaine critique pour qu’on puisse l’utiliser

(((en fait, ça ne vous aura peut-être pas échappé, nous avons déjà utilisé l’IGUS hier dans la critique du (pas très fin) Fine Sand)))

15 Comments

  1. Bonjour,
    Je me demandais si il ne faudrait pas ajouter une notion à cette échelle pour noter si l’interaction est plutôt type « se taper dessus » à l’instar de Kharnage par exemple, ou au contraire, participative, type Pandémie…. une sorte de 2° dimension à cette échelle (ou alors carrément une seconde échelle?). En fait, on aime bien les jeux avec de l’interaction à la maison, mais ma femme moins dès qu’on doit taper sur les autres pour arriver gagner…

    (étant nouvel abonné à ce blog, je ne risquais pas de voir que la notation de 1.5 sur fine Sand venait d »une nouvelle échelle ! ;-))

    PS : merci pour ce blog bien agréable à lire

    1. Merci Ange pour votre réaction très pertinente

      L’objectif de l’IGUS est surtout de quantifier l’interaction, pas forcément de la qualifier. Pour nous, la baston est une interaction aussi vivace que la négo ou la comm

      Mais vous avez raison de préciser

      Dans nos prochaines critiques, nous ne ferons pas que placer le score, 1, ou 1.5 comme dans Fine Sand, nous développerons également

      Petite avant-première rien que pour vous Ange, nous sommes justement en train de mettre un point final à la critique de Wangdo prévue demain matin. Critique dans laquelle nous plaçons l’IGUS en précisant le type d’interaction

      Il était impératif à nos yeux de pouvoir quantifier l’interaction, pour l’expliciter et changer des sempiternelles « interaction polaire » ou « interaction franche ». Avec l’IGUS, la quantif devient plus claire

      Merci pour votre intervention Ange et pour votre cordial PS

  2. Excellent sujet qui est mon critère numéro 1 est terme d’achat et de jeu : en 2018, mes jeux pratiqués étant PhotoSynthesis, Mysterium remanié et surtout le superbe Rising Sun. Et le reste, eh ben, interactivité 6, le jeu de rôle…

      1. Pour le « Mysterium remanié » :
        – en préambule : on y joue en famille avec grands-parents, parents, enfants & cousines-cousins ;
        – plusieurs équipes de 2 (un enquêteur-medium qui reçoit une ou plusieurs cartes et pose son pion ; un fantome derriere le paravent qui donne la carte) : donc plusieurs fantômes… ;
        – les enqueteurs-medium discutent entre eux car un personnage-lieu-arme ne peut recevoir qu’un pion (en général, les fantômes se font pourrir par les enquêteurs et lèvent les yeux au ciel) ;
        – en 2 manches, les vainqueurs font le menu, une équipe les courses, l’autre la cuisine, et ainsi de suite jusqu’à service et vaisselle ;
        – ce qui est marrant est que même si tu veux faire l’enfoiré, le jeu étant tellement space, tu peux faire l’inverse et faire gagner une autre équipe…
        Simple, divertissant et les images amènent aux hors sujets ou quiproquos…

  3. Salut ! Je me permets d’analyser ma ludothèque avec l’échelle IGUS…
    Prévenez-moi si je me trompe.

    Abyss : 2
    Andor : 5
    Archipelago : 3
    Big Book of Madness : 5
    Cerbère : 5
    Exploding Cats : 5
    Loups-garous de Thierceleux : 5
    Mare Nostrum : 3
    Mices & Mystics : 5
    Mysterium : 3 (je trouve qu’il n’y en a pas tant entre les médiums)
    Nuit des Voleurs : 3
    Saint Seiya : 1
    Scythe : 3
    Sherlock Holmes détective conseil : 5
    Sol : 5
    Trône de Fer JCE : 5
    Trône de Fer JdP : 4
    Village Attacks : 5
    Zombie 15′ : 5

    1. Wahou, joli, Julien, beau boulot

      Je me demande seulement s’il ne faudrait pas quelque peu élever les jeux de baston (Mare, Scythe) sur l’IGUS

      Perso, je leur donnerais un 5

      Tout le reste est solide

      Merci pour votre liste Julien, balaise

  4. L’igus is cunning !

    Pourquoi ne pas qualifier l’interaction selon une lettre (de A(ffrontement) B(aratin) C(oopération)) ? 🙂

    Merci pour cet article!

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.