Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Marrakesh : Le Joyau de la Stefan Feld City Collection

🕌 Thème prenant, mécanismes uniques, Marrakesh est le jeu incontournable de la Stefan Feld City Collection. 💎


Marrakesh

⚠️ Avertissement : Dans le cadre de notre démarche de transparence, nous tenons à vous informer que nous n’avons pas reçu ce jeu de l’éditeur. Nous l’avons acheté ou emprunté nous-mêmes et nous vous partageons ici notre expérience sans filtre. Nous vous indiquons les points positifs et négatifs du jeu selon de nos attentes, critères et expériences.


Marrakesh, un titre fort, percutant, ample de l’auteur allemand Stefan Feld et le quatrième opus de la Stefan Feld City Collection (SFCC). Ce jeu, complexe, riche, profond, publié par Queen Games, je dois le dire tout de suite, m’a fasciné par son enchevêtrement de mécanismes, sa profondeur stratégique, et son esthétique captivante de ouf !

Marrakesh
Du matos, en veux-tu en voilà ! On dirait Frosthaven, mais au Maroc

Stefan qui ?

Alors oui, disons-le tout de suite, Stefan Feld est une figure emblématique dans le monde des jeux de société, dont la carrière prolifique s’étend sur plus d’une décennie. Né en 1970 à Karlsruhe, en Allemagne, il est particulièrement réputé pour créer des jeux de stratégie avec des mécanismes riches et variés, souvent qualifiés de « point salad » ou « salade de points de victoire » en raison des multiples façons de gagner des points de victoire. Parmi ses créations les plus célèbres figurent « Les Châteaux de Bourgogne », « Trajan« , et plus récemment, la Stefan Feld City Collection dont ce Marrakesh fait partie (c’est le cas de le dire). Feld a le don de fusionner la profondeur stratégique avec une intégration thématique engageante, créant ainsi des expériences de jeu immersives et stimulantes.

En tant qu’auteur de jeux, Feld a également été reconnu pour innover en matière de mécanismes de jeu. Par exemple, il a popularisé l’utilisation de la « roue d’action » dans Trajan, et la « tour de cubes » dans Amerigo, tour que l’on retrouve ici dans ce Marrakesh.

Mais aussi.

Un autre aspect remarquable de l’œuvre de Stefan Feld est son utilisation originale et ingénieuse des dés dans ses jeux. Dans un genre où les dés sont souvent associés à la chance et au hasard, Feld parvient à les intégrer d’une manière qui met l’accent sur la stratégie et la prise de décision. Par exemple, dans « Les Châteaux de Bourgogne », les joueuses et les joueurs lancent des dés pour déterminer leurs actions, mais au lieu de simplement exécuter un mouvement basé sur le résultat du dé, ils doivent faire des choix stratégiques sur la façon d’utiliser ces résultats de manière optimale.

De même, dans « Bora Bora », l’auteur utilise les dés de manière innovante pour déterminer la puissance des actions possibles, ajoutant ainsi une couche supplémentaire de réflexion et de planification. L’approche de Feld concernant l’utilisation des dés démontre sa capacité à prendre des éléments de jeu traditionnels et à les réinventer de manière à créer des expériences de jeu plus profondes et plus stratégiques. Franchement fou, franchement fun !

Ces mécanismes novateurs, combinés à son talent pour équilibrer des éléments de stratégie complexes, font de Stefan Feld l’un des auteurs de jeux de société les plus respectés et influents de sa génération. La communauté des (gros) joueurs et joueuses attend avec impatience chacune de ses nouvelles sorties, car elles promettent souvent d’apporter de nouveaux défis et des mécanismes ingénieux. Et bim, Marrakesh !

Le thème et l’esthétique

Marrakesh vous transporte dans la ville éponyme, l’une des quatre cités royales du Maroc, aussi appelée « Perle du Sud ». Les joueurs sont immergés dans la richesse culturelle de Marrakech, où ils aspirent à accroître leur influence dans des lieux emblématiques comme la mosquée de la Koutoubia, le palais de la Bahia, et à marchander avec les marchands dans les souks tout en naviguant sur le fleuve Tensift.

Les composants de haute qualité et les plateaux de joueurs en deux niveaux sont à la fois fonctionnels et agréables à l’œil. Les plateaux colorés, les pièces en bois élaborées, et les tuiles détaillées illustrent un amour du métier et un souci du détail qui enrichissent l’expérience de jeu globale.

Mécanismes et déroulement du Jeu

Marrakesh est un jeu pour 2 à 4, prévus dès 14 ans. Une partie typique dure environ 90 à 120 minutes et se déroule sur trois saisons, chacune comprenant quatre tours. Cela en fait un jeu de moyenne à longue durée, offrant de multiples opportunités de planification et d’exécution de stratégies.

Les joueurs et les joueuses commencent chaque tour avec un ensemble de douze cylindres en bois (nommés Keshis) de couleurs différentes et trois pions assistants. Chaque couleur de Keshi correspond à un secteur de son plateau personnel, et chaque secteur est associé à une action spécifique qui est activée lorsqu’un assistant lui est assigné.

Chaque tour est divisé en quatre phases: Sélection des Keshis et déploiement des assistants, réclamation des Keshis et déploiement, utilisation des assistants, et bonus de rivière/fin de manche. Le jeu utilise également une tour « cube », une caractéristique commune à de nombreuses créations de Feld, qui ajoute un élément d’aléatoire et d’imprévisibilité à travers un mécanisme de tirage au sort.

Pour ceux qui cherchent encore plus de complexité, Marrakesh comprend également cinq modules d’extension, ajoutant de la variété et de la rejouabilité à ce jeu déjà vraiment, vraiment, vraiment balèze.

Stratégie et profondeur

Marrakesh est un jeu de choix difficiles et de résultats passionnants. Les choix initiaux de Keshis sont cruciaux, et les joueurs et les joueuses doivent penser et planifier plusieurs coups à l’avance.

Cela nécessite d’avoir une stratégie flexible, capable de s’adapter lorsque les Keshis désirés sont réclamés par d’autres personnes à la table.

La tour de cubes apporte une dimension supplémentaire à la prise de décision stratégique. Cet élément d’aléatoire incite à réfléchir sérieusement au choix des Keshis à privilégier, en tenant compte des avantages immédiats et des opportunités à plus long terme.

Comparaison avec la « Stefan Feld City Collection »

Marrakesh se démarque parmi la SFCC de par sa complexité, son thème captivant, et sa présentation visuelle. Il fait partie de la série de jeux redessinés et réimaginés de Feld, et c’est l’un des nouveaux jeux de la collection. Les autres jeux de la SFCC incluent Hambourg, Amsterdam et New York City, mais Marrakesh est unique en termes de mécanismes de sélection d’action et de profondeur stratégique.

À noter que d’autres titres sont prévus dans cette collection : Vienne (2023), Cuzco (2023), Patliputra (2024 ?) et (enfin ?) Nassau (2024-2025).

La plupart de ces titres sont des rééditions, retravaillées, re-thématisées urbanité de précédents jeux de l’auteur :

  • Hamburg = Bruges
  • Amsterdam = Macao
  • New York City = Rialto
  • Marrakesh = nouveau
  • Vienna = La Isla
  • Cuzco = Bora Bora
  • Patliputra = nouveau
  • Nassau = Rum & Pirates

Marrakesh, verdict

En conclusion, Marrakesh s’impose comme l’un des titres les plus complexes et stratégiques de la Stefan Feld City Collection. Ses mécanismes uniques de sélection d’actions, sa tour de cubes apportant de l’imprévisibilité, ainsi que sa thématique immersive en font un jeu stimulant et prenant pour les amateurs de réflexion tactique.

Bien que sa durée de partie importante et ses règles touffues puissent rebuter les joueurs occasionnels, Marrakesh comblera les enthousiastes de jeux de placement d’ouvriers et de gestion de ressources. Sa rejouabilité est également assurée par les nombreux modules d’extension permettant de varier les parties.

Finalement, Stefan Feld signe avec Marrakesh l’un de ses titres les plus aboutis à ce jour. Les fans de l’auteur retrouveront son talent pour les mécanismes innovants et les dilemmes stratégiques difficiles. Les amoureux de jeux au matériel soigné et à l’univers immersif seront également conquis. Même si sa complexité demande un certain investissement, Marrakesh procure une expérience de jeu d’une profondeur et d’une richesse magnifiques.

Grandiose !

Note : 5 sur 5.

  • Création : Stefan Feld
  • Illustrations : Franz Vohwinkel, Patricia Limberger
  • Édition : Queen games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : dès 14 ans (clairement pas moins !)
  • Durée : 1 à 2h
  • Thème : Ville
  • Mécaniques principales : Ressources, placement. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Rejoignez notre communauté :


2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous présenter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider à continuer à produire du contenu que vous appréciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer à faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expérience possible. Vous pouvez nous aider à soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien et avons hâte de partager encore de nombreuses années avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article écrit par PEF, alias Pierre-François pour les intimes. Maître incontesté des jeux de société qui durent une éternité. PEF s’est lancé dans les jeux de stratégie complexes dès qu’il a pu tenir un dé dans ses mains. Ses préférés sont ceux qui nécessitent de bâtir des empires et de comploter contre ses adversaires tout en sirotant une tisane. Devise : « Si le jeu dure moins de deux heures, c’est une pause-café ! Â»

Votre réaction sur l'article ?
+1
8
+1
2
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :