Jeux de plateau

FIJ Cannes 2022, le debrief

FIJ 2022. Les jeux, l’ambiance, les échanges. Ça nous avait manqué !


FIJ Cannes 2022

Ça y est, c’est fini. Le FIJ, le Festival International des Jeux de Cannes a fermé ses portes hier soir. Je m’y suis rendue, de jeudi à samedi. Voici un petit debrief de ces quelques jours passées sur le méga-salon du jeu.

Le passage du de la du de la Covid-19 n’a fait que renforcer notre envie de jouer. La pandémie nous a poussé à faire preuve de créativité pour continuer à jouer. Pour trouver des solutions pour continuer presque normalement à entretenir notre passion. Un des grands regrets ludiques de l’année 2021 a été l’annulation de la plupart des grands rassemblements liés aux jeux de société. Le FIJ à Cannes n’y a pas fait exception.

C’est donc fébriles que notre attendions les annonces pour ce début d’année ludique. Aura lieu ? Aura pas lieu ? Avec quelles mesures sanitaires ? C’est finalement sous le nom de  SHAKE THE GAME  que le FIJ 2022 a pu ouvert ses portes du 25 au 27 février 2022. Pour notre plus grand plaisir.. Et sous un magnifique soleil, radieux, méditerranéen.

Saute un tour

Même si certains éditeurs ont décidé de passer leur tour cette année, à l’instar d’Asmodee, la majorité des exposants étaient présents avec quelques 300 stands d’exposition, représentants 240 éditeurs, distributeurs ou boutiques de jeux. Et ceci sur les plus de 30 000m2 de surface que compte le Palais des festivals.

La fréquentation a été importante et la réglementation stricte des jauges sanitaires a amené les organisateurs à restreindre temporairement les entrées. Ce fut le cas à plusieurs reprises lors des trois jours d’ouverture pour le public. L’accès aux différents niveaux du Palais des festivals était contrôlé, limité.

Une bonne initiative. Qui existait déjà avant le virus. Mais de manière moins drastique. Cela a été plutôt une bonne chose, ce qui nous a permis de profiter du FIJ de manière plus confortable des différents stands sur les journées de vendredi. Et surtout celle de samedi, extrêmement bondée, cette année comme les années précédentes.

Un salon du jeu avec masques, oui, c’est possible ! Mais surtout, cela a permis de confirmer que les « ludistes » sont bons… joueurs (c’est le cas de le dire) en se pliant aux règles sans broncher, et avec le sourire (sous les masques).

Ambiance ambiance

Cette édition du FIJ a été particulièrement marquante par une ambiance palpable sur tous les stands. Ce sentiment commun de pouvoir enfin partager, à nouveau, ensemble une parenthèse de légèreté teintée du plaisir des retrouvailles. Ce qui contrastait grandement avec l’ambiance morose de ces deux années de COVID et la réalité géopolitique ukrainienne qui n’invitaient pas à la réjouissance.

Un « Photomaton Emotionnel collectif », en était le reflet. Installé sur le stand du jeu L’ampli à émotions aux éditions Jok’cœur, invitait tout un chacun à marquer d’une pastille son émotion du moment. Joie, Amour et curiosité étaient largement plébiscités.

Des nouveautés ?

Nous avons retrouvé sur le salon les nombreux coups de cœur déjà partagés avec vous sur Gus &Co : Iki, Oltréé, 7 Wonders Architects, tout pimpant avec son As d’Or décroché, Nicodemus, Les Aventures de Robin des bois.

Je dois avouer que cette année, les jeux narratifs ainsi que les coopératifs ont très largement le vent en poupe.

Nous avons été particulièrement frappés cette année par la nouvelle communication appuyée de plusieurs éditeurs sur la provenance de fabrication de leur jeu. C’est devenu très clairement un argument important dans la vente des jeux de société. La crise des matières premières a créé à n’en pas douter un déclic dans le monde du jeu. Liée avec une prise de conscience que cette industrie ne pouvait plus se tenir, se ternir, hors des questions de protection de l’environnement.

Les quelques éditions novatrices dans le domaine, à l’instar de Bioviva, nous ont rapporté d’ailleurs sur le salon cette nouvelle concurrence sur un marché qui leur était principalement réservé auparavant. La transition écologique de l’industrie du jeu de société est en marche. Et c’est une bonne chose ! L’étiquetage de l’empreinte écologique des jeux, l’EcoScore, a un bel avenir devant lui.

👉 À lire également : « Le jeu le plus écologique est celui qui n’est pas produit »

Cette sensibilité écologique, nous l’avons également retrouvée lors des Nuits du OFF. Où les autrices et auteurs font tester leurs prototypes, plus ou moins avancés. Plusieurs futurs nouveaux jeux sont clairement axés sur ces thématiques environnementales ou prises de conscience : protéger la déforestation en Amazonie, le développement des énergies renouvelables, la crise mondiale pour « Ctrl Global » etc… Les minorités aux sens larges ne sont pas en reste avec des jeux qui leur sont consacrés, ainsi que des jeux de développement personnel et autres talking games thématiques.

Nous n’avons de loin pas tout testé sur les nombreux jeux proposés en démo aux nuits du OFF. Voici deux que nous avons particulièrement appréciés :

👉 Le Coyote et les étoiles : jeu coopératif de Marianne Prach pour 1 à 4 personnes avec un très joli univers sur le thème des constellations et une mécanique fluide. Elle cherche encore à améliorer son prototype et recherche un éditeur. Très prometteur.

👉 Biomos, pour un thème plus nature dans des paysages lunaires qui devrait sortir chez Subverti dans l’année.

Tendances FIJ 2022

Des jeux narratifs

Cette année, la tendance a été sans conteste les jeux coopératifs, narratifs et immersifs dans des univers variés :

  • Fragments de chez Grrr avec deux univers à choix
  • Oltréé et Les Aventures de Robin des bois dont nous vous avons déjà parlé sur notre blog
  • Critical Fondation qui sortira courant 2022, une initiation aux jeux de rôles

Les Escape Games de salon, encore et toujours

  • Des Escape Games sonores pour Echoes de Ravensburger, dont nous allons bientôt vous en parler plus en détail, et Escape 2222
  • Envois à domicile : Argyx games – pocket investigations
  • Des boîtes avec un accent mis sur le matériel fourni
    • Codex II aux éditions du Lion Vert qui devrait sortir en 2022. La suite de leur première et excellente boîte, impressionnante !
    • Les enquêtes Sous-Cellés avec plusieurs thèmes de boîte à choix
    • Escape Quests, Houses of Treasure, des boites de jeux de chez Jumbo mêlant documents, photos et puzzles

Flip & Write

Les jeux de flip and write ne sont pas en reste non plus cette année. En voici quelques-uns qui nous ont plus :

  • Next station: London chez Blue Orange. Le meilleur rapport qualité/fun/prix. Sortie prévue début avril 2022 avec déjà d’autres capitales en prévision.
  • Get on Board chez IELLO dont nous vous avons déjà parlé
  • Voyage au centre de la Terre chez Origames. Le plus esthétique et immersif mais à tester plusieurs fois pour confirmer qu’il est dans les meilleurs

Nous avons pu constater également l’émergence de jeux à deux ou en solo, ainsi que des jeux proposant des évolutions de règles pour corser la difficulté des parties.

👉 À lire également : Les grandes tendances du jeu et du jouet en 2022.

Le FIJ 2022, c’est fini. Quelques jeux que nous retiendrons

Une liste, non exhaustive, de quelques jeux qui nous ont interpellés pendant ce FIJ 2022, chacun à leur manière :

  • Crazy Farmers and the clôtures électriques de chez Freaky42. Un jeu un peu barré dans lequel vous incarnez un paysan devant clôturer son champ avant que vos adversaires ne dynamitent vos bottes de paille ou d’être attaqué par une vache folle. Un thème… cocasse.
  • Turbulences : vous incarnez des pilotes de l’aéropostale devant livrer leurs parquets à bon port en gérant au mieux les vents contraires. Un jeu avec une très belle mécanique, avec un matériel de grande qualité privilégiant les circuits courts qui en font un jeu collector. Agréable, inventif et esthétique. Il a d’ailleurs remporté le prix Flip 2021.
  • Faux-CULte ! Pour leur première participation au FIJ ils proposent leur jeu sur un stand très original recréant une mini salle de cinéma. Un jeu qui a pour but de vous faire reconnaître des films culte à travers les pires critiques des spectateurs sur internet. Drôle !
  • Dicptopia de chez Subverti. Petit jeu de construction de mots sans prétention mais très sympa, rapide et agréable
  • REFLECTO : jeu en attente de traduction coréen/français. De grands rectangles se déplacent sur un plateau de dame. Chaque personne a préalablement inscrit sur chaque pièce une lettre d’un mot de 5 lettres. Deux rectangles sont des miroirs. Le but est de passer dans le camp adverse dans le bon ordre du mot avant que l’autre ne découvre celui-ci en se déplaçant de manière à découvrir les lettres reflétées. Original.
  • Aetherya de chez Nostromo. Thème fantastique. Petit jeu à la mécanique proche de Skyjo où vous devrez harmoniser les habitants de votre royaume en fonction des amitiés et inimités de ses habitants en échangeant et retournant vos cartes. Il a fait un beau carton sur le salon. Prometteur.
  • Art Robbery de chez Helvetiq. Petit jeu rapide de vol de pièces pour gagner la majorité.
  • OLEM : console de jeux de société. Projet proposé sur une campagne de financement participatif désormais bouclée qui propose un petit robot et un plateau de jeu avec plusieurs jeux inclus. Le matériel complet pour à peine moins de 300 euros, l’éditeur s’engage à apporter chaque année une dizaine de jeux variés, dont certains gratuits. Une autre manière originale de jouer. Entre jeu vidéo et jeu de plateau. Disponible en pré-commande sur Game On et à suivre sur www.ludo.tech

Et encore bien d’autres qui nous ont échappé mais qu’on se réjouit de pouvoir tester et vous présenter cette année !

Vivement le prochain rendez-vous 2023 du FIJ !

Et vous, est-ce que vous y étiez également ? Quels jeux vous ont marqué ?


Article écrit par Aline, membre de la Team Gus&Co. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

9 Comments

    • Yann Dtl

      De mon côté, Les aventures de Robin des bois Iello, Gutenberg Atalia, Encyclopedia Holy Grail games et First Empire de Sand castle games … Malhya La boîte de jeux qui me tentait mais trop gros à jouer sur un salon. Sylve Catch up games qui me semble rudement bon mais pas de place pour y jouer …

  • akoatujou

    On y était aussi et on a fait un gros debrief sur notre blog.
    On retient Dune Impérium et Iki forcément.
    Mais aussi Aetherya (un Skyjo medfan familiale très fun), Pas vu pas pris où l’on s’est bien marré, Lost Seas excellent jeu bien casse-tête et le bag building des Guardiens de Havresac.
    Et aussi plein de choses qu’on a hâte de voir venir : Sushi Go Party, les animaux de Baker Street, Encyclopédia, Funfair, Suburbia, Bitokū, Captain’s war …

  • Patrick C

    Bonjour et chouette debrief.
    De mon coté, j’y étais aussi, et j’ai fait de belles découvertes: Next Station London est vraiment très fun, rapide, et facilement jouable par tout type de public.
    Un coup de cœur pour Mille Fiori: un jeu de Knizia ou on incarne un fabricant de verre dans la Sérénissime, qui mêle draft et placement de tuiles de verre, avec combos en chaîne… Sous ses airs de gros jeu, il est étonnamment simple.
    Autre surprise: Ephios, un jeu de cartes dans un univers politico dystopique, avec une DA magnifique, ou vous devez recruter des personnages pour gagner en suffrages. Tendu, rapide, avec un mode campagne évolutif!
    Et petit coup de pouce pour Scriptoria, en financement participatif actuellement sur Ulule.
    Un vrai plaisir de jeu, ou on incarne des artistes enlumineurs qui doivent créer le plus beau manuscrit. Un jeu de pose de tuiles que l’on récupère grâce à des encres représentées par de belles pierres colorées. Manigances, contraintes.
    Un jeu magnifique lorsqu’on termine son manuscrit enluminé, et dont les actions sont très cohérentes.
    Et petit dernier craquage pour Tribunal 1920.
    Initialement sorti en print’n’play, il est désormais disponible en version physique. Un petit jeu à deux rapide, qui mêle bluff, morpion, savamment illustré par Weberson Santiago (Auberge sanglante)

  • Frederic Ducrocq

    Bonjour et merci pour votre retour car nous n’avons pas pu tester certains jeux que vous citez il faudrait au moins 2 jours de plus…
    Pour citer certains jeux qui nous ont bien plu
    Gutenberg de chez Atalia : jeu d’initiative et d’optimisation
    Crystal Globe : course à la flamme rouge avec un côte de lancers de dés pour les tirs qui redistribue les places
    Le cliché du siécle chez Don’t Panic : ou combien réaliser un plan de table avec toutes les contraintes
    Mille fiori chez Schmidt : draft et pose de gemmes pour comboter
    Akropolis chez gigamic : un côté Kingdomino avec moins de contraintes et plus de façons de scorer
    Gadiantton chez Paille : une course à la couronne avec plein de coups fourrés.

    Bref une superbe édition du festival et de belles rencontres avec les auteurs, illsutrateurs et surtout animateurs (merci à eux)

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :