Cannes, jour 2, comme si vous y étiez

Temps de lecture: 3 minutes

Marion, notre photographe, continue son reportage pour nous ramener images et impressions:

Encore une journée rythmée… Quelques photos supplémentaires pour un reportage et une vision un peu globale.

Depuis l’ouverture hier vendredi au public, les allées se remplissent, les tables de jeu se font désirer…

C’est une ambiance détente et plaisir qui règne dans les sous-sols du palais des festivals.

Eh oui, les sous-sols, car au FIJ, on ne monte pas les marches, on les descend pour visiter les 33 allées qui regorgent de propositions ludiques : un bel espace pour le jeu enfant-famille, mais aussi pour les petits jeux, les jeux de plateau familiaux ou plus « gamer », les jeux vidéo, les jeux de figurines, les jeux de rôle, le grandeur nature et des combats de sabre laser (!).

Sur les tables, des grands classiques, des jeux pas toujours récents que les nouveaux joueurs prennent plaisir à découvrir, des nouveautés, celles déjà vu à Essen, puis d’autres ! Journées qui peuvent se prolonger avec les soirées Off de 22h à l’aube, qui proposent un nombre de prototypes incalculable. La création de jeu nous réserve bien des merveilles ! Une créativité sans fin ? L’être humain a décidément un potentiel dingue pour se réunir et élaborer des mécaniques.

C’est mon premier FIJ. Et il est vrai que cette toute première expérience m’a parue bien petite à côté de mon premier Essen, déjà juste en termes de surface. Et pourtant, les jours se suivent et l’effervescence des échanges fait de ce festival un monde à part. Un monde qui se retrouve, les joueurs et joueuses, les éditeurs, les distributeurs, les créatrices et créateurs. 

Et les jeux?

Pour avoir eu moins de temps personnel qu’à Essen pour me poser à une table et même circuler dans les allées étroites du palais, je suis passée du FOMO au JOMO qui a aussitôt laissé place à un autre syndrome… celui du Et APRES… ?

Ayant fait Essen il y a quatre mois, mes premières sensations au FIJ était comme une sensation de… « déjà vu ».

Blasée, déjà ?

Non.

Car il y a des stands qu’on ne voit pas à Essen. J’étais heureuse par exemple de rencontrer pour la première fois l’association AccessiJeux.

Blasée, déjà ?

Non.

Car j’étais ravie de retrouver voir les joueurs et joueuses découvrir les jeux appréciés à Essen : Greenville, Bad Bones, Gravity Superstar, l’Île au Trésor, la Danse des vampires…

Blasée, déjà ?

Non.

Car il y a toujours beaucoup de nouveautés depuis Essen, et de bien belles : Chakra, Yokai, Farben, Dany, Draftosaurus, Détective Club

Toujours des nouveautés ? Mais quelles seront donc les prochaines ?

Voici quelques petites infos glanées sur les stands des éditeurs sur leurs prochaines sorties qui nous donnent déjà envie de revenir :

Les futures sorties Opla: les Couad2sous, la suite qui est à la fois une extension, l’extension d’Apocalypse et un nouveau jeu « Kosmopoli:te », un jeu de communication multilingue qui sonne très bien.

Les futures sorties Blackrock: Montmartre, Guardians of Legend

Les futures Space Cowboy, Purple brain…

Lequel décrochera l’As d’or l’an prochain? Même sur le stand de Oya, ce n’est pas à The Mind qu’on joue, le vainqueur de l’As d’Or 2019, mais toujours à the Game !

Le festival se clôture ce dimanche. Chacun.e rentrera dans ses pénates avec de chouettes souvenirs et l’envie de voir arriver chez nos crémiers les jeux qui ont suscité de l’émotion. Nos émotions.

Blasée, déjà ?

Non.

Triste, plutôt, de devoir quitter toute cette faune, cette communauté, la nôtre, celle des joueurs, des joueuses, des blogueurs et blogueuses, des éditeurs, des autrices et auteurs

Le FIJ est un prétexte, un formidable vecteur pour se retrouver, ensemble. On ne va pas au FIJ pour consommer du jeu, on y va pour rencontrer, pour partager. Le jeu de société, au fond, c’est beaucoup plus qu’un apparat de cartes et de carton. C’est aussi une communauté, belle, soudée et passionnée.

Galerie:

1 Comment

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.