Detective Club. Les apparences sont trompeuses. Souvent

Temps de lecture: 4 minutes

Encore un énième clone de Dixit. Déduction visuelle, cartes aux somptueuses illustrations. Rien de neuf sous le soleil ludique. Et pourtant. Derrière ces poncifs se cache un jeu d’une grande subtilité. A essayer de toute urgence

Detective Club, de quoi ça parle?

D’une enquête de détectives pour trouver un espion infiltré

Mouaif

Laissez tomber, le thème ici n’a aucun intérêt ni aucun sens

Il fallait bien trouver un titre au jeu, voilà

Et comment on joue?

On commence par distribuer 6 cartes

L’un ou l’une des joueuse sera la joueuse active de la manche en cours

Elle choisit deux cartes de sa main avec un thème, un mot commun. Comme Codenames, deux cartes à associer pour composer un mot, mais sans rien dire

Puis, le ou la joueuse active ouvre l’appli (on en parle plus bas) ou prend les calepins fournis dans la boîte, ou des post-it ou n’importe quoi, autant que le le nombre de personnes à la table moins un

Pourquoi moins un? Moins le ou la joueuse active bien sûr

Sur chaque calepin, le ou la joueuse active écrit le mot choisi en fonction des deux cartes, en secret, puis mélange les calepins et en distribue un par personne

Sur chaque calepin, vraiment?

Non

Un seul ne comportera aucun mot. Il reste vide

A la table, un.e espion.ne s’est infiltré.e parmi l’assistance. Il faudra le ou la retrouver

L’espionne recevra elle aussi un calepin slash post-it, mais vide. Il ou elle devra alors tout faire pour ne pas se faire découvrir, avec la difficulté de ne pas connaître le mot

Puis tout le monde pose une carte face visible de sa main devant soi en fonction du mot reçu. On continue ainsi avec une deuxième carte face visible

Voilà

Simple

C’est tout?

Non

Après que tout le monde ait joué deux cartes, le ou la joueuse active énonce le mot secret

Et l’un.e après l’autre, les autres expliquent alors leur choix des deux cartes pour coller au mot

C’est là que ça devient vraiment fun

Parce que dans l’assistance, quelqu’un a bluffé en jouant deux cartes « au pif »

Au pif?

Non, pas vraiment, car il ou elle aura eu tout le loisir d’observer les autres cartes jouées avec le mot secret pour essayer de déduire et coller au thème

Quand arrive le tour de l’espion.ne d’expliciter son choix de cartes, il ou elle devra continuer à bluffer en reprenant le mot énoncé. En serrant les fesses que son bluff tienne la route

C’est tout?

Non

Tout le monde, sauf le ou la joueuse active, vote alors pour déterminer qui est l’espion.ne

Des règles extrêmement simples

Comptez juste une manche d’essai pour véritablement en saisir les subtilités

Et comment on gagne?

Un décompte à la Dixit, ou à peu près

Tous ceux et celles qui auront retrouvé l’infiltré.e reçoivent trois points de victoire

Si au moins deux personnes l’ont découvert.e, l’infiltré.e ne reçoit rien. Pareil pour le ou la joueuse active

Dans le cas contraire, si personne ou max une seule personne l’a découvert, c’est banco pour l’infiltré.e, qui toucha alors 5 PV. Et le ou la joueuse active, 4

Donc l’infiltré.e aura tout intérêt de (se) jouer malin.e. Pareil pour le ou la joueuse active, en choisissant un mot suffisamment ouvert, ou compliqué, pour que l’espion.ne puisse se débrouiller pour ne pas être pécho

On fait entre un et deux tours de table, puis on décompte les PV

Interaction?

L’interaction est très, très forte

Il va falloir bien suivre ce que tout le monde joue, et bluffer ensuite, et voter enfin

A combien y jouer?

Au max

On peut y jouer de 4 à 8, mais c’est dès 6 personnes que le jeu devient vraiment ultra-fun parce qu’il y a plus de choix, plus de bluff, plus de fluff

Alors, Detective Club , c’est bien? Critique

Detective Club fait partie de la famille des jeux de déduction visuelle

Entre Dixit, Mysterium, Shadows : Amsterdam, Codenames, When I Dream, Muse, Detective Club parvient à tirer son épingle du jeu pour nous proposer un party-game de déduction et de bluff extrêmement malin et subtil

A la lecture des règles, on pense qu’on aura affaire à un énième Dixit, fade, et à la première partie on se rend compte à quel point on s’est trompé

Alors oui, il y a de somptueuses cartes à la Dixit

Alors oui, il faut trouver un mot grâce à des cartes

Alors oui, il faut voter 

Mais Detective Club est bien plus que ça

Il va falloir déduire, bien sûr, mais surtout bluffer. Beaucoup bluffer

Mysterium?

Tout ça vous fait un peu penser à Mysterium? Ce n’est pas un hasard

Ce blockbuster sorti en Ukraine sous le nom de Tajemnicze Domostwo en 2013, puis repris par les Polonais de Portal, puis enfin par Libellud en 2015 pour devenir le succès planétaire qu’on lui connaît, a été créé par le même auteur, l’Ukrainien Oleksandr Nevskiy. Avec sa boîte IGAMES également

Dans Détective Club, on retrouve ses « premiers amours » de déduction, de bluff et de cartes aux somptueuses illustrations à la Mysterium slash Dixit

Score:

Anticipation: 3/5: Encore un énième Dixit-like? Vraiment? Mais créé par l’auteur Ukrainien de Mysterium? Vous avez mon attention

Pendant la partie: 5/5. A la lecture des règles, on a vraiment l’impression d’avoir un énième clone de Dixit slash When I Dream slash tous les autres. Puis on se met à jouer. Et là on se prend une grosse, grosse claque ludique

Après la partie: 5/5. Rejouer, vite

Score: 5/5. Ne vous fiez pas aux règles. N’écoutez pas les gens qui vous diront que Detective Club ressemble trop à Dixit. Detective Club est une belle pépite ludique. L’habit ne fait pas le moine, les règles ne font pas le jeu

Et encore une chose

Le jeu propose deux variantes: une qui propose un thème commun aux mots employés, OK pourquoi pas, pour apporter une certaine contrainte

La seconde est toute moisie, elle se concentre sur le jeu de la déduction en évacuant tout le bluff. Cette variante propose de ne plus avoir à parler pour présenter ses choix

Bof bof, à éviter

Et encore une dernière chose

Si vous êtes, comme moi, prof, Detective Club est un excellent, excellent jeu à sortir en cours de langue pour développer l’apprentissage d’une L2 

Le jeu propose également une appli, sur iOS et Android, fort pratique pour s’éviter d’écrire sur les calepins. L’appli s’intitule Club Beeper

Vous pouvez consulter les règles du jeu en français ici

Vous pouvez trouver Detective Club chez Philibert ici

  • Date de sortie : Novembre 2018 en version multilingue
  • Auteur : Oleksandr Nevskiy
  • Illustrateurs : M81 Studio (qui ont également signé les superbes illustrations de Shadows : Amsterdam de Libellud)
  • Editeur : IGAMES Studio
  • Nombre de joueurs : 4-8 (optimum: 6-8)
  • Age conseillé : dès 8 ans (également possible dès 6-7 ans)
  • Durée : 45 minutes
  • Thème : enquête
  • Mécaniques principales : déduction, bluff

4 Comments

  1. Ça ressemble aussi beaucoup au jeu « A fake artist goes to New York  » où tous les joueurs doivent réaliser un dessin commun sur un thème que tous connaissent sauf un.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.