Critiques de jeux,  Jeux de plateau

LE JEU DU JOUR : HAGAKURE

Temps de lecture: 6 minutes

Hagakure, de quoi ça parle ?

Le Hagakure, comme expliqué dans les règles, signifie « à l’ombre des feuilles » ou « caché dans le feuillage ». Il représente un guide pratique et spirituel destiné aux guerriers du Japon. Le Hagakure est aussi appelé le Livre du Samouraï. Vous pourrez trouver plus d’informations sur le Hagakure ici.

Oui bon, passons sur le thème. Il est surtout là pour proposer des (superbes) illustrations, et parce que le Japon féodal, c’est sexy ! En réalité, soyons honnêtes, Hagakure est un petit jeu de cartes de pli, encore un, fortement inspiré du Jass. Coïncidence ? Peut-être pas, puisque les deux auteurs du jeu, Grégoire Largey et Frank Critin, sont Suisses. Et que le Jass, en Suisse, c’est (presque) un sport national (comme le Curling, le secteur bancaire ou le Hornuss)

Hagakure, le jeu de cartes, décroche un minuscule 2 sur 5 sur l’ITHEM.

Et comment on joue ?

Hagakure est donc un pur jeu de pli. La personne qui pose la carte la carte la plus haute remporte le pli. Ou la plie, terme régional en Suisse Romande.

Voilà, c’est tout.

Oui bon, comme dans tous les jeux de pli, il y a quelques exceptions, quelques cartes et règles spéciales : les Vieux Fous, joker, de valeur zéro, qui, posé en dernier devient la carte la plus élevée. Et il faut « ouvrir » avec une carte « Samouraï », si possible.

Voilà, c’est tout.

Avec peut-être une exception. Subtile. Avant de commencer le pli / la plie (oui je suis d’accord avec vous, ça fait bizarre au féminin quand même. Comme LA COVID), on peut, si on le désire, choisir parmi l’un de ses jetons à jouer pour la manche en cours. Ces jetons permettent de doubler les points, ou au contraire de ne pas en perdre si on ne parvient pas à remporter un seul pli de la manche. Ces jetons incarnent une sorte de pari personnel sur la manche en cours, et fournissent également un supposée indication sur la main de ses partenaires. Cette personne choisit le jeton « zéro », elle n’a donc que des cartes pourries / faibles. Cette autre personne préfère le « x2 », attention, elle a donc une main « forte ». Ou pas ? Ces jetons suscitent autant une part de pari que de bluff. Malin.

Et comment on gagne ?

À la fin de la manche, quand tout le monde a joué toutes ses cartes, une par pli, on procède au décompte : 1 point par pli gagné, 1 point si le pli comporte une carte spéciale, et -2 si on n’a pas obtenu de pli du tout lors de cette manche. Le tout modifié par le jeton joué, le cas échéant.

Des règles de décompte extrêmement simples et évidentes !

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Hagakure atteint un 3/5.

Pourquoi ?

Parce que dans Hagakure, même si on ne peut pas directement agir contre les autres, on doit penser à bien observer les cartes jouées, les compter, s’en souvenir, et surtout, jouer la « position », comme on dit au poker. Autrement dit, jouer certaines cartes selon si on commence / ouvre ou finit le pli.

Une interaction plutôt moyenne, peu franche ou redoutable. Jouer dans son coin, le nez à sa main, n’augure toutefois rien de bon.

À combien y jouer ?

Hagakure propose d’y jouer de 3 à 5. À 3, les tours sont plus courts bien sûr, chaque pli ne compte que 3 cartes. Mais comme on distribue plus de cartes par personne, on joue plus de manches. Tout s’équilibre.

Hagakure se joue autant bien à 3 qu’à 5. Notre préférence se penche plutôt pour des parties à 5, avec une interaction et tension plus importantes.

À partir de quel âge y jouer ?

Hagakure est prévu dès 10 ans. C’est une bonne estimation.

Alors, Hagakure, c’est bien ?

Non, pas particulièrement. Et à mon grand regret, puisqu’il s’agit ici de deux compatriotes auteurs suisses romands. J’aurais préféré vanter les mérites de la bien trop maigre production ludique helvétique. Mais non.

Alors oui, Hagakure propose une ou deux subtilités, comme les jetons de pari, mais ces subtilités ne parviennent jamais à élever le jeu au rang des jeux indispensables.

Creux, plat, répétitif, Hagakure tombe malheureusement comme un cheveu sur la soupe, avec The Crew qui sort peu ou prou en même temps. The Crew est le même jeu, cartes, pli, mais en version coopérative et Legacy, et donc nettement plus passionnant que ce Hagakure, une énième et pâle copie du Jass. The Crew figure d’ailleurs sur la liste du Spiel de Jahres 2020. De combien jeux de pli avons-nous besoin, sur nos étagères, sur le marché du jeu de société ?

Certes, Hagakure ne coûte pas cher, une dizaine d’euros. Dès lors, une question s’impose : faut-il acheter un jeu, tous les jeux, n’importe quel jeu juste parce qu’ils ne sont pas chers ? Est-ce véritablement un argument ? Faut-il mieux acheter 3-4 jeux peu onéreux mais à l’intérêt mitigé ? Ou plutôt craquer pour jeu plus gros, plus cher, mais également plus riche ?

Hagakure remplira bien quelques soirées estivales dans un chalet d’alpage ou les doigts de pied en éventail devant un lac de montagne. Mais c’est tout. Vite joué, vite oublié, Hagakure ne marquera pas les esprits et risque d’être bien trop vite remplacé par de meilleurs titres une fois les vacances passées.

🔴 , score final :

Note : 2.5 sur 5.

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Les jetons de début de manche. Une mécanique subtile qui brasse pari et bluff

✅ Le décompte, extrêmement simple

✅ Un petit jeu léger, Familial, Familial+, à sortir cet été sur une terrasse

✅ Les points négatifs si on n’a pas remporté de pli. C’est punitif, certes, mais on peut tenter de se dépatouiller avec ses jetons (échanger sa main avec le tas au centre, neutre, ou jouer le jeton « zéro »)

✅ Les illustrations, superbes

✅ Un jeu créé par des auteurs Suisses. C’est très, c’est trop rare !

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Un jeu qui s’inspire peut-être trop du Jass

❌ Un énième jeu de pli, peu inspiré et qui ne renouvelle rien

❌ Après les deux excellents Oriflamme (As d’Or 2020) et la VF d’Alubari, petite sortie de route pour ce troisième jeu du Studio H, le studio de développement créé par l’éditeur de livres Hachette. Troisième jeu sorti en 2020, et nous ne sommes qu’en juin ! Qualité VS quantité… Studio H, comme Studio Hachette. Avec Hagakure, c’est plutôt Hachette pas.

❌ Un jeu qui tombe malheureusement à plat, avec The Crew qui sort en même temps, un autre jeu de pli très proche mais beaucoup plus captivant

❌ Un thème crétin. Depuis Antoine Bauza et sa lubie pour le Japon féodal, ce thème est bien trop souvent placé dans les jeux de manière plus ou moins cohérente et pertinente. Dans Hagakure, c’est plutôt « moins » que « plus »

❌ Le hasard, qu’on subit, même si comme avec les chasseurs, il y a le bon joueur de Jass / Hagakure, et le mauvais joueur de Jass / Hagakure. Celui ou celle qui est capable de compter et de se souvenir des cartes.

Hagakure est-il un jeu de chance ? Définissez le terme.

❌ Un jeu vite acheté, vite joué, vite oublié. Encore l’un de ces jeux symptomatique de la période frénétique dans laquelle on vit. Il faut sortir des jeux, souvent, beaucoup, pour faire gonfler son catalogue et pour grappiller quelques sousous dans la popoche (décidément, Les Inconnus…). Avec un tapis roulant de nouveautés qui avance de plus en plus vite et qui chasse les sorties à vitesse grand V, Hagakure est l’antithèse du slow-gaming. Un jeu dispensable. Un de plus.

Et une fois pour toutes, n’en déplaisent aux éditeurs, il faut cesser de dire, de croire que TOUTES les sorties de jeux sont in-croy-ables et sensationnelles. Non. Comme dans toute production de biens culturels ou de divertissement, il y a les titres les plus percutants, les plus pertinents, les plus passionnants, et il y a les autres. Hagakure fait partie de cette seconde catégorie.

Et encore une chose

Vous pouvez trouver Hagakure chez Philibert ici

Pour une lecture plus agréable, plus confortable, notre blog ne vous propose aucune publicité, aucun contenu sponsorisé ! Nous espérons que vous appréciez. Dans un souci de transparence, pour votre information, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert et Magic Bazar. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une (minuscule) part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Auteurs : Frank Critin & Grégoire Largey
  • Illustratrice : Claire Conan
  • Éditeur : Studio H
  • Nombre de joueurs et joueuses : 3 à 5 (tourne bien à toutes les config. Encore meilleur à 5)
  • Âge conseillé : Dès 10 ans (bonne estimation)
  • Durée : 25′ (par une de plus, environ)
  • Thème : Japon féodal
  • Mécaniques principales : Pli, pari
%d blogueurs aiment cette page :