Shadows – Amsterdam. Un Codenames sous amphét

Temps de lecture: 4 minutes

Après un petite passage à vide, Libellud revient en force à leurs premiers amours, les jeux d’interprétation. Un cocktail survitaminé entre Codenames et Dixit, avec une large dose de stress en plus. Démentiel!

  • Date de sortie : Octobre 2018 en VF
  • Auteurs: Mathieu Aubert
  • Illustrateur : M81 Studio
  • Éditeur : Libellud
  • Nombre de joueurs : 2 à 8 (optimum 6-8)
  • Age conseillé : dès 10 ans sur la boîte (mais dès 8 ans ça pourrait aussi le faire)
  • Durée : 30 minutes (mais vraiment)
  • Thème : Animaux, enquête
  • Mécaniques principales : Interprétation, équipe, course, déplacement

Shadows, de quoi ça parle?

En gros, des animaux anthropomorphisés slash fables de La Fontaine slash Mafiozoo slash Zootopia enquêtent sur une affaire à Amsterdam

Shadows – Amsterdam est avant tout un jeu de communication et d’interprétation. Un mélange survitaminé entre Codenames et leur blockbuster Dixit sorti il y a exactement dix ans

On n’est pas propulsé dans une aventure rocambolesque, mais la patte artistique de Libellud nous propose ici un univers tout cute, tout fun, très cartoon, très Disney-like

Et au fait, pourquoi Amsterdam??? Parce que hamster? 😉

Et comment on joue?

On commence par construire un plateau avec des cases illustrées

Puis, on forme deux équipes, chacune « dirigée » par un ou une informatrice qui connaît les cases dans lesquels se rendre (ou pas) sur le plateau, et le reste de son équipe qui va devoir se déplacer juste en interprétant les indices reçus par l’informateur·rice /agent·e de liaison

Donc je résume: deux indics, un par équipe, qui savent tout du plateau, et des détectives dans deux équipes adverses qui doivent essayer de se dépatouiller avec les indices reçus pour se déplacer sur le plateau

La même config que Codenames, donc

Sauf que si dans Codenames on doit retrouver des mots grâce à une indication, et ça marche aussi avec des images, dans Shadows, le but est de retrouver une case dans laquelle se rendre grâce à une ou deux cartes « indices » reçues

Et c’est tout?

Non

L’indic peut choisir de donner une ou deux cartes « indices » à son équipe

Si l’indic en donne une, la case dans laquelle les détectives doivent se rendre est adjacente. S’il y en a deux, la case-objectif se trouve à deux de distance. Deux cartes « indices » que l’on va pouvoir alors combiner pour mieux retrouver la bonne case

Et c’est tout?

Non

Le plateau est truffé de cases « police » que les détectives ne connaissent évidemment pas, seuls les deux indics connaissent leurs emplacements en secret

En fournissant les cartes « indices » à son équipe, l’indic va devoir faire attention que ses détectives ne choisissent pas une mauvaise case. Oui, comme Codenames et l’assassin ou les mots des concurrents

Dès qu’une équipe a mis trois fois les pieds sur une case « police », l’autre remporte aussitôt la manche

Et c’est tout?

Non

Tout se joue non pas au tour par tour mais en simultané

Tout le monde joue en même temps, indics et indices, détectives et discussions

Le stress

Le bastringue

Le fun

Et comment on gagne?

Chaque équipe doit obtenir trois indices différents sur le plateau, i.e. se rendre sur des bonnes cases

Une fois ces trois objectifs validés, l’équipe doit encore en retrouver un quatrième, le finale, pour valider / rapporter ces indices

Et tout ça avant l’autre équipe

Et bim, la manche est remportée

Pour gagner le jeu, il faut remporter deux manches

Simple

Et à combien y jouer?

Le jeu propose des règles coop à 2 et 3. Comme Codenames Duo. On joue alors contre un chrono. Mais c’est vraiment, vraiment moins fun, on ne sent pas le shot d’adrénaline à faire mordre la poussière à l’autre équipe. Une config à éviter, le jeu n’est vraiment pas prévu pour

A 4, c’est presque encore pire, puisque c’est du 1+1 contre 1+1, donc aucun échange et communication possibles entre détectives

A 5, c’est toujours autant moisi, puisqu’une équipe compte 2 personnes, l’autres 3, c’est désequilibré

Bref

C’est vraiment à partir de 6 que le jeu devient fun et intéressant. Même à 8, 3+1 contre 3+1, c’est le chaos total, et c’est vraiment, vraiment drôle

Donc pas un jeu à la config facile. Un élément qui pourrait desservir le jeu

Alors, Shadows – Amsterdam, c’est bien?

Après un passage à vide avec deux jeux très moyens, Jelly et Otys (en co-création avec un Pearl Games en petite forme), Libellud revient à leurs premiers amours, les jeux d’interprétation à la Dixit et Mysterium. Une carte-consigne, une interprétation pour une case-objectif, le tout sous pression en mode « course-compét »

Shadows – Amsterdam, c’est Codenames sous amphét. Vous trouviez Mysterium, Dixit, Codenames trop mou et pépère, parfaits pour y jouer en déambulateur? Shadows va vous secouer les fesses

Mais à 6-8, pas à moins

Score:

Anticipation: 3/5. Après un petit passage à vide avec deux jeux moyens, est-ce que Libellud confirme le coup de mou ou parvient à redresser la barre?

Pendant la partie: 5/5. Ultra-fun. Interpréter, oui, à plusieurs, le tout plus rapidement que l’autre équipe

Après la partie: 5/5. On rejoue? Oui, tout de suite!!!

Score: 4/5. Alors oui, encore un jeu d’interprétation à la Codenames / Mysterium / Dixit. Mais la pression et la mécanique de déplacement sont vraiment bien trouvés. Avec toutefois le handicap d’être vraiment, vraiment bien qu’à 6-8. Le petit hic qui lui fait perdre un petit point pour briguer le 5/5

Et encore une dernière chose

Le jeu s’appelle Shadows tiret Amsterdam

Est-ce à dire qu’il y aura des extensions avec / dans d’autres villes??? Pas impossible, connaissant le goût immodéré de l’éditeur poitevin pour les extensions (Dixit, Mysterium…)

Je verrais bien une extension avec des cases « contraintes » à la Elixir / Moutains of Madness / Unlock 4!, que quand tu tombes dessus, tu dois alors jouer avec une certaine contrainte (ne plus communiquer au sein de l’équipe, mettre un cache sur les cartes « indices » pour réduire le champ de vision comme dans l’extension de Loony Quest, etc.) jusqu’à ce que l’équipe ait découvert un prochain indice sur le plateau. Fun, non?

Ou un mini add-on pour y jouer à trois équipes en même temps? Et donc au max à… 12??? Le foutoir. Yeeeeah

Le jeu propose une app assistante, avec muz et chrono pour y jouer à 2-3

Vous pouvez consulter les règles de Shadows en français ici

Vous pouvez déjà pré-précommander Shadows chez Philibert. La sortie est prévue pour Essen

4 Comments

  1. Bonjour Gus et merci pour l’article !
    Je précise qu’effectivement, une application est prévue pour les parties à 2-3 joueurs. Elle permet de créer une ambiance sympa et d’accentuer le stress du chrono. C’est différent qu’à 4 joueurs et plus mais c’est aussi intéressant.

    1. Merci Max pour ton intervention

      Différent, en effet

      Mais beaucoup moins sympa qu’à deux équipes quand même. Quand tu vois les autres s’encoubler dans le tapis et se prendre un jeton « police » dans les dents, quelle jubilation (sadique) 🤩

  2. Juste pour témoigner que j’ai testé le proto à Cannes… Et que… Ouais… ! Dynamique, joli et plein de tension avec cette folle course contre la montre (de l’autre) !

    Une belle rentrée pour Libellud !

    Avec tous mes meeples distingués,
    Maxime.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.