Critique de jeu: Codenames Duet. Petit plaisir à deux

Temps de lecture: 3 minutes

Ni über-révolutionnaire, ni ultra-nécessaire, Codenames Duet parvient quand même à proposer une variante fun faite pour les fans

Codenames. On n’a pas fini d’en bouffer. Après Codenames Pictures, Codenames Deep Undercover (un Codenames sex and rock n’roll), bientôt Codenames Marvel, Disney, Mon Petit Poney, etc

Il faut dire que la mécanique über-simple, über-subtile s’adapte à toutes les sauces

Le cas ici non pas avec un autre contexte, mais une nouvelle mécanique. Du coopératif. A deux joueurs, surtout. On peut y jouer à plusieurs, mais cette version est vraiment prévue à deux

Codenames Duet, sorti en août 2017 en VO. Même auteur toujours, mais secondé par Scot Eaton (ou alors c’est lui qui a tout fait mais Vlaada est crédité). La VF chez IELLO, Duo, est sorti le 8 décembre

Qu’est-ce qui change et qui est différent tout en n’étant pas la même chose mais si quand même un peu beaucoup?

C’est Codenames. Tout pareil. On doit faire deviner des mots aux autres en énonçant un mot composé des cartes exposées

Sauf que

Ici, les deux côtés de la table voient une carte avec les réponses. 9 bonnes réponses sur 25. Mais chaque face est évidemment un poil différente. Trois bonnes réponses sont semblables des deux côtés, les autres sont différentes. Un joueur peut voit une carte neutre, l’autre une bonne réponse. Avec trois assassins et non plus un seul. Ay Caramba!

Le but des joueurs?

Réussir à pécho ensemble les 15 bonnes cartes dans un temps limité de 9 tours. Ou 10 ou 11 si on veut un défi plus light. Sans se manger un assassin

C’est « ensemble » qui est ici le mot-clé. Car dans Codenames « normal », mot ou images, on joue par équipe. Ici, on joue en coopératif. On doit faire deviner les mots à son partenaire le plus rapidement possible, comprendre par-là en un moins de tours possibles. Non, le temps n’est pas vraiment chronométré

codenames-vf-duo (1)

Alors, c’est mieux? Moins bien? Mieux?

C’est Codenames. Le monde entier aime Codenames. Point. Barre. Et c’est mérité

L’aspect coop et uniquement à deux joueurs offrent une réelle plus-value au jeu, pas juste un « gadget ». Alors oui, on peut y jouer à plusieurs aussi en coop, mais avec la difficulté de ne pas trop communiquer au sein de son équipe pour éviter les spoils en face. Donc au final, peu d’intérêt à jouer en coop si c’est pour ne pas parler

Et une troisième différence qui fera peut-être un peu gadget quand même, les défis « planétaires ». Presque un mode « campagne » (c’est à la mode…).

Le but étant de remporter le plus de parties possibles, aux difficultés variées. Plus ou moins de « temps » slash tours dispo, plus ou moins de fausses réponses autorisées. Fun, mais pas crucial non plus

Codenames Duet s’adresse surtout aux fans absolus du jeu de base qui cherchent de nouvelles sensations. Et aux couples qui ont envie de se triturer les neurones parmi

Et oui, il est tout à fait possible de jouer à Codenames Duet avec les deux (trois, si on prend la version sexe Deep Undercover) versions officielles, mots + images. Il suffit pour cela d’utiliser les cartes solutions double-face de Duet et de les intégrer à n’importe quel matos (même Dixit, pourquoi pas…)

Ni über-révolutionnaire, ni ultra-nécessaire, Codenames Duet (ou Duo, en VF) parvient quand même à proposer une variante fun faite pour les fans

Vous pouvez trouver Codenames Duo en VF chez Philibert

Chez Ludikbazar,

Et chez Ludibay.

5 Comments

  1. Bonjour, Gus !
    Je me rappelle avoir fait une partie de Codenames à deux en coop’ avec la boîte de base, tantôt ; les sensations sont-elles si différentes que ça avec cette nouvelle mouture ? Je demande car me tâte à prendre la boîte de base et si c’est pour y jouer souvent à deux…
    Au passage, cela fait maintenant quelques mois que je lis vos articles et je profite de ma première intervention pour vous féliciter et vous remercier ! C’est top, changez rien (juste, c’est un peu loin, la Suisse, mais tant pis ;-).
    Amicalement,
    Emmanuel

    1. Bonjour Emmanuel,

      un grand merci pour votre message touchant. OK on va déménager demain pour être plus proche de vous 🙃

      Non

      Les sensations ne sont absolument pas différentes avec cette version-ci. C’est clairement du merchandising, sortir une boîte rien qu’à deux juste en surfant sur le succès du jeu. Les challenges sont sympa, mais sans plus, ils ne justifient pas l’achat de la boîte. Il y a bien d’autres (meilleurs et essentiels) jeux à deux

      Merci pour votre fidélité Emmanuel. Vous compter dans notre communauté de lectrices et lecteurs nous fait tout chaud au 💜

      1. Et merci pour votre réponse on ne peut plus claire ! 😀 C’est aussi ce ton assumé, que j’apprécie ici. 😉 Au plaisir de vous lire, E.

  2. Notre couple est ultra fan de Code Names. Ma femme encore + que moi. Elle le propose à tout le monde. Tout le monde se plaint que je mets trop de temps à trouver un indice. C’est la drogue quoi.

    Le problème de Code Names : à 2 c’est pas hyper fun. C’est pas fait pour 2 de base, mais bon l’un fait deviner, l’autre devine, ça marchouille, mais sans +. Alors quand je lui ai dit qu’il y avait un Code Names pour 2 joueurs…! Noel tout ça tout ça, on l’a acheté ^^

    Et le jeu est excellent ! ça marche à fond ! L’auteur a réussi à adapter son jeu, j’imagine sous la pression de son éditeur :
    Traduit du tchèque : « Vlaada, Code Names ça marche de ouf, avec des mots, avec des images, on en vend des cagettes, ça coute rien à produire, il nous le faut pour 2 joueurs ! L’illustrateur va nous faire ça en 1 semaine, ça va rien couter, on va en vendre des palettes, trouve une solution pour que ce soit intéressant à 2 joueurs. T’as 3 heures pour nous pondre ça. » Alors Vlaada, comme c’est un génie le mec, il prend un bout de papier (rectangulaire ce coup ci, pas carré, on sait pas pourquoi, ça enlève 2 fois plus de rejouabilité, tant pis), il arrive à repenser son concept, déjà génial, de grille en 5×5, recto-verso maintenant, avec 3 noirs, 15 verts, 9 de chaque coté et 3 en commun, et le truc marche du tonnerre. C’est excellent à 2. C’est hyper dur. C’est super.

    Cet auteur me fait penser à Uwe Rosenberg. En moins violent sur la redite mais quand même. Il a le génie pour pondre des gros jeux comme Galaxy Trucker, Space Alert (la redite sur le thème mais pas sur la mécanique), Dungeon Lords (et Petz, la redite), et un dimanche, il est chez lui, il pleut, et il sort Code Names. Le même jour, Uwe Rosenberg est chez lui (à plusieurs 100taine de km), il pleut aussi, et il invente Patchwork. Ces deux jeux ont en commun qu’ils sont excellent à 2 et faits par des génies.

Laisser un commentaire