Critique de jeu: Codenames Pictures. Mieux? Moins bien que l’original?


Codenames Pictures est sorti pour Essen en octobre 2016, toujours créé par le talentueux auteur tchèque Vlaada Chvátil et édité par CGE.

Codenames Pictures fonctionne exactement comme l’original avec les mots, sorti en octobre 2015, qui a remporté le prix du meilleur jeu de l’année 2016 et qui s’est vendu en une année à un million d’exemplaires selon l’éditeur. Un million en une année. Joli.

Codenames Pictures est tout pareil, ou presque, si ce n’est qu’on utilise cette fois des images, ben oui, d’où le titre, et plutôt qu’une matrice 5×5 on passe à du 4×5.

C’est tout.

Sinon le reste fonctionne exactement de la même manière: deux équipes, une grille de réponse, etc. Si vous ne connaissez pas encore Codenames, tout est expliqué ici.

Une VF bientôt? Pas besoin. Puisqu’il n’y a que des images, pas besoin d’attendre une hypothétique traduction par IELLO. A moins qu’ils proposent leurs propres illustrations et rajoutent une plus-value???

Alors, Codenames Pictures, c’est bien? C’est mieux? C’est moins bien? Est-ce qu’il vous le faut aussi, si vous avez déjà le jeu original?

Arguments en faveur

Codenames Pictures est mieux que la version avec les mots, car plus simple, plus fluide, plus instinctif, trouver des associations avec les images est devenu beaucoup plus facile. Avec les mots, il fallait se creuser les méninges, ce qui pouvait faire durer inutilement les parties.

Avec Codenames Pictures, les parties deviennent beaucoup plus rapides, fun.

D’autant que les images sont suffisamment basiques et génériques pour composer des associations évidentes.

Et Codenames Pictures est encore plus familial que la version originale, beaucoup plus facile d’accès.

Donc oui, Codenames Pictures est encore mieux que la version originale. Qui était déjà très très bien.

Si vous avez déjà aimé Codenames, alors oui, il vous faut cette version, pour changer, et pour des parties encore plus fluides et fun.

Arguments en défaveur

Codenames Pictures est moins bien que la version avec les mots, justement pour toutes les raisons évoquées ci-dessus.

Beaucoup plus simples, plus évidentes, les associations sont moins riches, moins tarabiscotées, moins recherchées. Parce que moins risquées bien sûr.

Les mots obligent en effet les joueurs à se montrer plus créatifs, de trouver des associations plus poussées, plus raffinées. La version originale est plus recherchée. Peut-être plus exigeante aussi.

Et même si « beauty is in the eye of the beholder », les illustrations, se voulant très lisses, très génériques, pèchent par simplisme. Elles sont plates froides. C’est évidemment le but recherché. On est loin d’un Dixit.

Alors, lequel préférer?

Si vous n’en avez encore aucun, lequel acheter? Tout dépend de son public. Si vos joueurs sont plutôt exigeants, hobby-gamers, la version avec les mots est idéale.

Si vous jouez plutôt en famille et avec des Casual, dans ce cas-là la version Pictures est plus conseillée car plus fun, plus fluide. Tout dépend de son public.

Et si vous avez déjà la version originale? Pourquoi ne pas craquer et prendre les deux versions?

Surtout que rien ne vous interdit de mélanger les deux versions, les mots ET les images, sur une matrice 5×4.

 

news-16-07-27-codenames-pictures-official-announcement-example

Vous pouvez trouver Codenames Pictures en VF chez nos amis Philibert,

Chez nos partenaires Ludikbazar

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop.

8 réflexions au sujet de « Critique de jeu: Codenames Pictures. Mieux? Moins bien que l’original? »

  1. Bonjour,
    Comme d’habitude, c’est un plaisir de vous lire.
    Et ici, j’en suis d’autant plus heureux… que j’allais acheter code name picture (le pensant plus fun, plus rapide, plus mieux quoi…) sans y avoir joué (je n’ai eu la chance que de pratiquer code name), ce qui aurait été une erreur. Votre description m’a fait ouvrir les yeux sur ce qui me déplaira fortement, j’en suis sur, dans la version picture : le manque d’imagination (je ne sais pas si je vais réussir à bien exprimer mon ressenti). Personnellement c’est un des biais qui me fait refuser de jouer à Mysterium, et qui me gène dans certaines parties de Dixit. J’adore Dixit, mais je m’y ennuie très fortement lorsque les joueurs au lieu de partir sur le sens que peuvent avoir les images, partent sur un mode descriptif (et je vous jure, à Mystérium j’ai déjà entendu « mais c’est obligé que ça soit cette image c’est celle qui a les couleurs les plus proche de l’autre). Pour moi on y perd toute la magnificence (j’avais envie d’utiliser ce mot) du jeu pour prendre un loupe et regarder de prêt quelle image a plus de ceci ou de cela. Et là, j’ai bien l’impression que le risque avec picture c’est que l’on passe en mode comparaison d’image et non comparaison du sens représenté par ces image…
    NB : Est-ce déjà venu à l’idée de quelqu’un de compter le nombre de lettre des mot de code name pour donner l’indication ?
    @+ et bientôt le WE
    Jérémie

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour votre commentaire éclairé Jérémie!

      Oui, en effet, c’est souvent ce qui arrive, et ce genre de tactique superficielle et peu lyrique est encouragée dans la mesure où elle a plus de chance de rapporter des PV puisque facile. Comme Mysterium en effet comme vous le dites, où on peut se contente de sortir des évidences: couleurs, formes, etc.

      Dans nos multiples parties de Codenames Pictures nous sommes souvent restés à ras la moquette: matériau, objets présents, etc. Rien de bien recherché. Ou alors, jouez avec la police de table et un arbitre qui jugerait/interdirait très subjectivement ce qui est trop simple. Mais le jeu perdrait alors tout son aspect fun de spontanéité…

      Le jeu est bien, oui, mais au final beaucoup plus creux et moins créatif que son prédécesseur.

      J'aime

      1. C’est aussi pour ces raisons que la segmentation du public sous l’angle « niveaux joueur » n’est pas la bonne je pense (comme toute classification ? Dout bien y avoir un article de Gus sur le sujet :p).
        J’ai des gens peu joueurs qui préfèrent 100fois le defi « intello/culturel » d’un Link (excellent aussi) ou que permet la version classique, et d’autres gros gamers qui se plairont plus dans la version pictures (pour les biais qui ont été bien relevés ici).

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s