Critique de jeu : Codenames. Le party-game le plus smart du moment

codenames-vf

avant-propos

Un exemplaire du jeu nous a été offert par l’éditeur CGE pour test et critique sur notre site et pour démo au Bar à Jeux de Genève.

presentation

Codenames est sorti pour la Gen Con en août 2015, pour 2 à 8 joueurs, dès 14 ans. Créé par Vlaada Chvatil (Dungeon Petz) et édité par CGE (Dungeon Petz. Alchemists). Il est sorti en VF chez IELLO en mai 2016.

theme

Dans Codenames le but est de retrouver des espions infiltrés. Donc ambiance suspicion et espionnage.

Oui bon, Codenames est avant tout un party-game, ou jeu d’ambiance, le thème n’a pas besoin d’être super intégré ou immersif, tant qu’on s’amuse. Le but d’un party-game, donc.

materiel

Beaucoup de petites cartes avec des mots. Des cartons pour les recouvrir quand ils auront été trouvés. Petit matériel fonctionnel et correct.

Une petite boîte sans thermo, mais pas besoin. 2-3 élastiques feront l’affaire. La boîte contient toutefois quelques ziploc. Ziplocs? Ziploc? On met un « s »? Je ne sais jamais.

codenames-vf (1)

mecanique

On place une matrice de 5×5 cartes avec un mot sur la table. Deux équipes s’affrontent. Les bleus contre les rouges.

Dans chacune des deux équipes on désigne un « Maître Espion ». Les deux maîtres espion connaissent l’attribution des cartes / mots par équipe, pas les autres joueurs. Le but des autres joueurs sera de retrouver tous leurs mots.

Comment y arriver?

Pour cela, le Maître Espion énonce un mot et un chiffre. Genre: frites 2. Son équipe devra alors retrouver deux mots lié aux « frites ». Ils désignent un mot présent sur la table. Si le mot est juste, ils peuvent continuer. Sinon, ils passent la main à l’autre équipe.

Donc dans notre exemple: les joueurs pourraient choisir « patate » et « jaune ».

Et s’ils se trompent?

3 cas de figures possibles:

  1. le mot appartient à l’autre équipe. Dans ce cas-là, on le recouvre avec une carte représentant l’autre équipe. Qui s’approche plus rapidement de la victoire. Merci.
  2. le mot n’appartient à personne. Dans ce cas-là, on le recouvre avec une carte neutre.
  3. le mot appartient à l’Assassin. Et là, c’est le drame. L’équipe perd aussitôt. Même si c’est après 1 minute de jeu. En effet, un assassin a infiltré le jeu. Le méchant. S’il est désigné à tort, la partie est aussitôt pliée pour l’équipe qui l’a désigné. Bim.

Et on continue ainsi jusqu’à ce qu’une équipe soit parvenue à retrouver tous ses mots.

Codenames est un jeu de mots, d’impro, de perspicacité et de subtilité. Fun, surtout.

Facile.interaction

Avant de choisir les mots, les espions peuvent échanger, se consulter, argumenter. Comme il s’agit d’un party-game, une interaction forte, évidemment.

public

Familles et Casual : oui, évidemment. Règles faciles, jeu interactif et drôle. Encore faut-il, pour l’instant, que tous les joueurs parlent l’anglais. Mais avec Iello bientôt (?), ça pourrait changer.

Party-Games : oui, évidemment. Règles faciles, jeu interactif et drôle. Encore faut-il, pour l’instant, que tous les joueurs parlent l’anglais. Mais avec Iello bientôt (?), ça pourrait changer.

Hobby et Core Gamers : mais oui, pourquoi pas, pour chauffer la salle avant un plus gros jeu. D’autant qu’il va falloir se montrer extrêmement subtil pour jouer, et gagner à Codenames (ça ne veut pas dire que les autres types de joueurs ne sont pas subtils, hein, ne me faites pas écrire ce que je n’ai pas écrit).

conclusion

Codenames est un très très bon jeu. Si vous ne deviez acheter qu’un seul party-game cette année, Codenames serait un choix pertinent.

Comme dans Dixit, il faudra se creuser les méninges pour trouver des expressions et correspondances subtiles pour faire découvrir les mots. Un party-game vraiment intelligent. Un bon et doux mélange entre Dixit, Dixit Jinx, Linq et Concept.

Ce qu’il y a de surprenant et d’attachant avec Vlaada Chvatil, l’auteur tchèque, c’est qu’il est autant capable de créer des jeux profonds et exigeants, « hard fun », le diptyque des Dungeon Petz et Lords, Mage Knight, que des jeux légers et « simple fun« , comme celui-ci, Coup Royal ou Pictomania. Des jeux inventifs, lumineux, distrayants dans le bon sens du terme (parce qu’il y en a un de négatif?). Et à chaque fois, ses jeux sont des réussites.

De tous les auteurs de jeux, Vlaada Chvatil est celui à la carrière la plus éclectique et fulgurante. Un auteur à suivre, donc.

like

Un party-game intelligent, subtil.

Bonne ambiance de suspicion à la table.

Plus le jeu avance et plus il est tendu du slip. Le risque de tomber sur l’assassin devient de plus en plus important.

Un jeu par équipe. J’aime les jeux par équipe, ça change.

Pouvoir sortir le jeu avec différents publics. Casual, parce que facile d’apprentissage et fun. Core, parce que subtil et parfait pour chauffer la salle et les méninges.

Un jeu avec une durée de vie juste incroyable. Beaucoup de cartes de mot, qui plus est recto-verso, et de nombreuses cartes résolution. On peut y jouer des milliers de fois sans tomber sur les mêmes combos.

Un très bon jeu pour exercer son anglais. Tout en s’amusant.

Un très bon jeu pour développer son imagination pour associer des mots.

Un jeu de Vlaada Chvatil. Tous ses jeux sont toujours extrêmement malins et ingénieux.

Un excellent jeu pour un petit prix. Moins de 20 euros. Pour de très très nombreuses parties.

paslikeDes parties à 2-4 joueurs moins folichonnes. C’est de 5 à 8 joueurs qu’on prend véritablement son pied ludique.

mais

L’éditeur tchèque CGE s’est fendu d’une appli pour générer des associations. L’appli est gratuite. Et elle est dispo sous Android et iOS.

Je ne l’ai pas testée sous Android, mais sur iPhone elle est super pratique. En orientant le portable la matrice apparaît ou disparaît. Les joueurs ne pourront donc pas tomber par inadvertance sur la soluce.

Dans le Google Play Store

Dans iTunes

screen640x640

Vous pouvez trouver Codenames en VF chez Philibert,

Chez Ludibay,

Chez Ludikbazar,

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop.

5 réflexions au sujet de « Critique de jeu : Codenames. Le party-game le plus smart du moment »

    1. La matrice 5×5 place en fait tous les 25 mots dispos. Les équipes doivent retrouver les leur. Plus clair?

      Regarde les visuels Patrik et n’hésite pas à me redemander si ce n’est toujours pas clair.

      J'aime

  1. pareil, pas compris le descriptif mais ça a l’air bien! J’avais vu il y a quelque temps, sur BGG je crois, une vidéo explicative en anglais. M’enfin, ça doit pas être ben compliqué. Hâte d’essayer 🙂

    J'aime

  2. Salut !
    Je reviens sur votre test de ce super jeu pour proposer une petite variante de notre cru (mais peut-être déjà proposé ailleurs, pas vérifié…) pour jouer avec 3 équipes.
    Il nous a suffi de créer des grilles légèrement transformés sur ordinateur (en utilisant un générateur de grille trouvé sur BGG et un logiciel de retouche d’image) pour équilibrer le nombres de cases bleus, rouges et grises (en changeant en gris soit une rouge soit une bleu selon la couleur majoritaire).

    Nous avons trouvé cela intéressant pour jouer à 6 en 3 équipes de 2!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s