Amerigo: critique du jeu & errata

pic1550482_md

presentation

Amerigo est le nouveau GROS jeu de Stefan Feld (Trajan, Notre Dame) paru chez Queen Games en octobre 2013, pour 2 à 4 joueurs, avec des règles en multilingue (aucun texte sur le matériel de jeu). Amerigo avait été préalablement lancé sur Kickstarter en printemps 2013.

Voici notre critique du jeu ainsi qu’un correctif important des règles car la traduction française, comme souvent chez Queen Games, cf. Lancaster, laisse passablement à désirer et peut entraîner des erreur.

erratum1. En page 12, Actions de planification et d’expansion, la règle française dit : « Quand le propriétaire choisit l’action planification, il peut prendre deux tuiles de terrain neutre supplémentaires de son choix. Il doit cependant payer les deux avec des points d’action. » Ce n’est pas très clair, et peut largement prêter à confusion. C’est le terme « supplémentaire » qui pose problème ici.

tuile

Alors que la règle allemande dit que le propriétaire de la tuile peut prendre deux tuiles neutres, sans aucune utilisation du terme « supplémentaire ». Et la règles anglaise, la plus claire ici, dit : « During the « Plan » action, the token’s owner may take two neutral landscape tiles instead of one as long as he pays the cost for both tiles. » Donc une tuile supplémentaire.

En résumé, au lieu d’une seule tuile neutre, le joueur peut en prendre une deuxième. C’est plus clair maintenant.

Mais WTF, pourquoi pas ne pas traduire tout simplement mot-à-mot pour éviter ce genre de souci?

2. En page 7, action verte : expansion, point b tout en tout en haut : « soit à une série de tuiles de terrain neutres ou appartenant au joueur, et qui aboutit à son propre comptoir commercial. Le joueur n’est pas obligé d’avoir construit sur les tuiles de terrain. » QUOI ? « Le joueur n’est pas obligé d’avoir construit sur les tuiles de terrain. » HEIN ? En fait, la traduction ne veut strictement rien dire. Rien. Non mais vraiment rien du tout. Vous avez beau chercher.
expansion
Les règles allemandes disent : « Dabei spielt es keine Rolle, wer die allgemeinen Landschaftplättchen gebaut hat », i.e. cela ne joue aucun rôle de savoir qui a posé la tuile neutre. La règle anglaise dit, en gros, la même chose.
En résumé : on peut construire d’autres tuiles à côté de tuiles neutres, peu importe qui les ont joué préalablement. C’est plus clair ainsi?
3. En page 11, pour la tuile navigation, il est bien indiqué +8, alors que la traduction française indique… 5. WTF? Queen ne sait même compter (ou alors juste son chiffre d’affaire). Merci à Yannibus pour le rajout.
errata-amigo
4. En page 4, avant-dernier paragraphe de la version anglophone : « Multiple players can choose the same action ». Ceci n’est simplement pas traduit en français. C’est quand même plutôt important. En résumé : les joueurs peuvent utiliser la même action. Logique, mais pas précisé en vf alors qu’en anglais, oui.
5. En page 4 toujours, en anglais il est indiqué : « action points (AP) that can be spent on a single available action during this game phase ».
errata-amig-vo
En français, queud.
errata-vf
En résumé, on ne peut faire qu’un seul type d’action par tour (ou refuser son action et recevoir de l’or à la place, aussi possible, dans ce cas on divise le nombre de cubes par trois et on arrondit au chiffre supérieur)
Ceci n’est pas clair du tout en français, le fait qu’il n’y ait qu’une action par phase, alors qu’en anglais, c’est même souligné en gras. Merci à Wraith75 pour le rajout!
Nous n’avons pas vu d’autres erreurs, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a n’a pas. Si vous en trouvez d’autres, dites-nous, on les rajoutera ici.
themeHa ben pour une fois pour un jeu de Stefan Feld, le thème est presque bien exploité. On joue des explorateurs, comme Amerigo Vespucci (sa vie, son oeuvre, ici), on navigue, on découvre, on établit des comptoirs, on progresse, on s’arme contre les pirates (quoi, des pirates au 15e siècle, alors qu’ils ont véritablement écumé les mers au 18e? Ok j’arrête de pinailler). Un bon thème, bien exploité, et les actions sont presque toutes cohérentes. Presque. Parce que la mécanique principal n’a rien à voir.
materielLe plateau est hideux. Sérieusement. L’éditeur a réussi la prouesse de sortir un plateau de jeu avec un vert en même temps plat et criard. Honnêtement, ça pique les yeux. Le reste est assez commun, tonnes de bouts de tuiles en carton pour s’étendre, ressources, et pions en bois. Mouaif, côté matos on repassera.
pic1814671_md
Deux points positifs toutefois: la tour, exactement la même que dans Shogun déjà chez Queen Games, dans laquelle on balance les cubes d’actions multicolores. Originale et surprenante. Mais attention de ne pas trop bouger la table, la tour risque de « vomir » ses cubes à des moments inopportuns.  Autre point positif, la boîte de rangement, avec du thermoformage pratique, certainement le premier jeu de Feld qui propose un tel espace de rangement idéal. Kudos!
amerigo
mecaniqueLa mécanique principale repose sur l’utilisation de la tour. A chaque tour, 7 par saison pour 5 saisons en tout, on jette le contenu d’une case dans la tour. Selon ce qui en ressort, on connaît alors les actions disponibles pour le tour, sachant que la majorité d’une couleur donnera la quantité. Exemple : 3 cubes bleus sortent, en même qu’un jaune et deux bruns. On a donc à dispo 3 actions bleues, mais également 3 jaunes et 3 bruns (puisque la majorité est de 3). Ingénieux, surprenant, original. Certes, la chance est importante, on ne sait jamais exactement ce qui va jaillir de la tour, mais on peut s’amuser à parier sur les prochains tours selon ce qui est ressorti et ce qui pourrait logiquement ultérieurement ressortir.
tour
Les jeux qui proposent des mécaniques originales sont extrêmement rares de nos jours, la production ludique actuelle se marche allégrement dessus en reprenant toujours les mêmes recettes, enchères, placement, majorité, objectifs secrets… Dans Amerigo, la tour épice le jeu.
La vidéo super brève
Inutile de présenter tout le reste du jeu, complexe, mais selon les actions on peut naviguer, s’étendre, progresser scientifiquement, s’armer, avancer sur la piste d’ordre du tour, etc. Au final, la mécanique du jeu est extrêmement fluide.
interaction
L’interaction est plutôt froide, on ne peut pas directement s’en prendre à un autre joueur, mais les îles peuvent très bien se partager, et confèrent des points si elles ont été complètement construites. Un petit côté opportuniste, car il faut savoir s’installer chez ses voisins pour bénéficier de ces points. Malin, entre Terra Mystica et Blue Moon le jeu de plateau.
Et évidemment, on peut piquer les ressources avant les autres, sur les îles ou au marché, tout le sel du jeu.
pic1821542_md
Donc au final, une bonne interaction, qui fait que la partie est en constante évolution et qu’on ne s’embête jamais hors de son tour.
conclusionAmerigo est un grand grand jeu, pas étonnant qu’il ait été élu meilleur jeu d’Essen 2013 (même si, soyons honnêtes, ces classements sont vraiment du vent puisque vous avez deux pelés trois tendus qui votent, les autres préfèrent jouer et découvrir. C’est surtout une excellente vitrine publicitaire pour les éditeurs. JedisJeux en parle d’ailleurs ici).
La taille, et le poids, de la boîte pourront en rebuter certains, on peut s’attendre à un tout gros jeu de 2-3h, alors qu’au final on plie une partie à 4 joueurs en 90 minutes. 7 actions pour 5 manches peuvent paraître beaucoup, mais au final, chaque action est très courte, on n’attend pas longtemps entre son tour, il y a toujours à observer, planifier.
La tour est vraiment excellente, elle dynamise et épice le jeu, un grand bravo à l’auteur d’avoir su brillamment l’exploiter (et la recycler de Shogun).
Je me faisais la remarque en 2012 que les jeux devenaient de plus en plus chers, alors qu’avec Amerigo, pour une grosse boîte bien remplie, on ne paie au final que 40-45 euros (par exemple sur Philibert). Est-ce qu’on s’est habitués ou les prix ont quelque peu baissé?
likeUn excellent jeu, addictif, on a envie d’y rejouer pour tester d’autres stratégies
Le système de la tour, dynamique et surprenant, poussant les joueurs à adapter leurs actions et à parier sur les prochains tours.
Des parties à 2 aussi bien qu’à 4 joueurs, et inversement. La taille du plateau est adaptable, et même à 4 on ne doit pas trop attendre.
Le prix du jeu, acceptable pour un tel déluge de matos et une telle qualité ludique.
Des parties extrêmement différentes et intenses.
Une grande rejouabilité puisque la config du plateau change à chaque fois.
Un jeu étonnamment fluide et instinctif, les explications de règles sont relativement courtes (comment expliquer des règles de jeu, 10 conseils, au passage)
Un excellent Feld, qui a sorti plus de 4 jeux cette année. Oui, 4! Bruges, Bora Bora, Rialto et Amerigo. Dingue! Et des gros jeux, pas juste de simples petits jeux de cartes…
paslike
La traduction très moyenne, c’est le moins qu’on puisse dire, qui peut engendrer des erreurs d’interprétation de règles. Cf errata ci-dessus. Hey, Queen Games, j’ai une proposition pour vous, et si vous sortiez un peu moins de jeux et passiez plus de temps à les fignoler? Par exemple.
La couleur du plateau, l’esthétique moisie, ça donne mal aux yeux. Pas folichon. Quand on voit de (petits) éditeurs se casser le cul pour soigner le design de leurs jeux, Ludonautes, Matagot, Pearl Games, franchement on sent ici que Queen a clairement bâclé le travail.
Les backers Kickstarters qui ont payé leur jeu plus cher que prix public. Pas cool Queen Games. Le Crowdfunding, menaces ou opportunités?
La tour, pas toujours très pratique puisqu’elle est très « sensible ». Mais je pinaille. Pensez à la mettre sur une surface plane et stable.

41 Comments

  1. attention il est à 49 euros en pré chez philibert 🙂
    merci pour ton avis, j’étais pas du tout tentée par ce jeu et je vais maintenant y penser (car j’ai enlevé Madeira de ma liste de nowel)

    faudra pas tarder à faire vos recommandations pour Noel 🙂

  2. Mouais.
    Sur une partie complète, soit 5×7=35 jet de cubes dans la tour, elle n’en a recraché que trois fois des de couleures différentes.
    Je persiste, cette tour est une fausse bonne idée.
    Faut trouver un moyen de palier à ça, parce que sinon c’est vrai que le jeu a du potentiel.

  3. LOL la vidéo, je pensais que la tour ne marchait pas quand tous les bleus sont sortis. En tous les cas, merci, le concept de la tour est pas mal. Je vais aller lire la règle sans oublier les erratum

  4. Salut, autre erreur de règles qui nous a fait marrer : Description de la tuile bonus « déplacer les navires ». Pour comprendre la subtilité, il y a quand même un gros 8 sur la tuile c’est inratable !
    Et bien en anglais et en allemand, tu as bien un bonus de 8 déplacements pour chaque navire et en français le 8 se transforme en 5…je pense que QG a du garder des taux de change dans ses programmes de traduction ;o)

  5. Les backers de Crowfunding ont eu droit à plein de petites extensions, qu’on pouvait acheter en plus si on n’avait pas participé sur Kickstarter et qui faisaient alors grimper le prix du jeu jusqu’à de belles valeurs. Je n’ai pas calculé, mais je pense que le crowfunding n’est pas revenu plus cher… ni moins cher, d’ailleurs…

    1. Ouaip, vu le prix des « Queenies » (5€ par mini-extension à Essen si je me souviens bien), on y a gagné un peu au change, sauf si on n’était pas intéressé par cela bien sûr.

      La plus grosse différence est que Queen offre toujours un « jeu bonus » totalement gratuit quand le KS dépasse un certain plafond (50.000$ ici).

      Cette fois-ci, c’était « It happens » de Stefan Feld, d’autres fois ça a été « Roma » par exemple.

  6. Il y a d’autres problèmes avec les règles françaises.

    Page 4, avant-dernier paragraphe de la version anglophone : « Multiple players can choose the same action ». Ceci n’est simplement pas traduit en français. C’est quand même plutôt important.

    Pire que cela, page 4 toujours, le paragraphe juste au-dessus : « action points (AP) that can be spent on a single available action during this game phase ».
    Ceci n’est pas clair du tout en français, le fait qu’il n’y ait qu’une action par phase, alors qu’en anglais, c’est même souligné en gras.

    1. Rialto et Bruges pareil, pas top. Par contre Bora Bora très fort.

      Là avec Amerigo il cogne fort, surtout que pour une fois le thème est bien exploité.

  7. J’ai bien aimé Brüges (qui est un jeu assez léger finalement)
    Amérigo est assez moyen à mon goût (de bonnes idées mais pas d’excitation pour moi)

  8. « Les vidéos super brèves », tu leur as même trouvé un pti nom 😉
    Fut un temps, TTTV faisait des vidéos « Comment ça marche », c’était super efficace pour se faire une idée sur un jeu… désormais ils font des « coupé-courts », moins utiles à mon goût (enfin, chacun ses goûts…).
    Et donc, tes vidéos super brèves sont le chainon manquant : Pas de détails, zoom sur la particularité singulière du jeu, nickel. Encore une fois bravo!

    Je vais me lancer dans les vidéos Fast’n’variantes… d’ici quand j’aurai le temps 😉
    L’idée étant de dynamiser certains bons jeux qui souffrent désormais du temps d’attente ou de certaines lourdeurs de préparation ou de comptage. Depuis 7 wonders, comment peut-on encore accepter d’attendre son tour ?! Mais OuteDePhoque ! 😉
    Au programme pour l’instant : Dominion et Gift Trap (pour un jeu familiale, vlà le comptage des points… d’autant qu’on s’en fout complètement).

    Merci au passage à Cédric de Repos Prod pour sortir enfin un jeu où « on s’en fout des points »! J’ai nommé Concept. En espérant que cette vaguelette prendra de l’ampleur et placera enfin le plaisir de la sensation ludique au cœur de certains jeux!

    Vive Gus and co!

    1. En fait effectivement, la tour d’Amerigo relâche trop vite les cubes. Je vais essayer de comparer avec celle de Shogun qui a l’air mieux développée. Juste pour voir… Je reposterai un commentaire ou un article dessus. En tout cas merci pour l’éclairage reveur81

      1. Pas de problème, j’avoue que la discussion m’a interpellée. Ca aurait n’importe quel éditeur, je pense que personne n’aurait accordé de crédits à ce genre de plaintes. Mais avec Queen Games, vaut mieux tout vérifier (mention spéciale à ceux qui passent deux heures à jeter des cubes dans une tour…).

        Très bon article au fait.

  9. A votre avis si je suis sur du vert avec l’action spéciale est ce qu’avec le pions de progression (cube vert en rouge) je peux réaliser l’action rouge quand on lance les cubes blancs?
    Cordialement
    Merci pour les précisions.

    1. Pas super super super sûr d’avoir compris, mais voici ce que je peux vous dire: les cubes blancs, et à n’importe quel moment du jeu, pour autant qu’ils soient sortis de la tour, permettent deux actions, à choix.

      Soit vous avancez sur la piste du premier joueur d’autant de cases que le même nombre du groupe majoritaire sorti, soit vous faites autant d’actions que le même nombre du groupe majoritaire sorti, action de la même couleur sur laquelle vous vous trouvez sur la piste du premier joueur.

      Exemple : si 4 verts, 2 jaunes et 1 blanc sont sortis, et que vous vous trouvez sur une case bleue, vous pouvez : soit avancer de 4 cases, soit avancer de naviguer à 4 cases max en tout (avec 1 ou plusieurs bateaux, mais toujours 4 max en tout pour tous les bateaux accumulés).

      Est-ce plus clair maintenant?

      Mais si j’ai bien compris votre question, les actions peuvent être activées à n’importe quel moment, pour autant que les cubes correspondants sont sortis bien sûr.

      Bonne partie.

      1. Je crois que j’ai compris =)

        Il y a une tuile progrès qui permet l’équivalence entre les cubes rouges et verts.

        Je me réfère à la règle anglaise vu qu’en français.. no comment ^^ :

        « The token’s owner can treat green cubes as red and red cubes as green when choosing an action for the phase. Thus, as long as at least one green or red cube is in the action space, the owner can choose the “Plan” action or the “Build” action when choosing an action for the
        phase. »

        Donc j’aurais tendance à dire qu’on peut le faire, puisqu’un cube blanc remplace n’importe quelle couleur.

        1. Pour la trad moisie on est tous d’accord 😉

          Par contre, pour activer sa case, de n’importe quelle couleur, on utilise les cubes blancs et PAS les cubes de la couleur correspondante, nuance.

          Du coup la tuile spéciale n’a pas d’effet dans ce cas. Les cubes ne représentent PAS la case. Si on est sur du vert on n’utilisera pas du rouge, même avec la tuile, mais du blanc.

  10. Wraith75 a bien saisi mon souci car ça devient très puissant. Avec cette tuile progrès je peux réaliser très souvent soit une action rouge soit une action verte, il suffit que soit un cube rouge, vert ou blanc sorte de la boite. Exemple: mon pion de piste d’action spéciale est sur du vert, un cube blanc sort de la tour, avec cette tuile progrès je peux faire une action rouge car pour moi du rouge = vert!

    1. Mouais, non, c’est vrai, d’accord avec Gus, sinon c’est vraiment trop puissant, 3 occasions sur 7 de faire soit une action rouge, soit une verte !

      Un peu déséquilibrée alors comme tuile progrès par rapport aux bonus utiles, mais pas si énormes, qu’accordent les autres.

    2. En fait si, comme je l’ai dit plus haut, les cubes blancs permettent d’activer l’action / case sur laquelle on se trouve, et c’est super balaise selon sa stratégie.

      Dans une précédente partie, en tour 1 j’avais exprès utilisé du blanc pour me positionner sur du jaune, et en tour 2 j’ai à nouveau utilisé du blanc cette fois non pas pour avancer mais activer du jaune. Et comme j’étais en pleine stratégie commerciale j’ai pu rafler plein de marchandises au marché avant les autres puisque aucun cube jaune n’était encore sorti.

      Malin.

      Mais encore une fois, la tuile d’action de planification, page 12, est uniquement valable pours les cubes présents, PAS pour les couleurs sur la piste. Rien à voir. La trad est moisie mais ça c’est clair.

  11. Bonjour,
    ma modeste contribution à l’Erratum :

    >>> page 2 (Préparation) : à 2 et 3 joueurs, les tuiles d’îles sont tirées au hasard. C’est évident mais là encore, la règle française omet de le préciser alors que c’est écrit dans la règle anglaise.

    1. Merci Guillaume.

      Nous venons de trouver une autre erreur. Je pense que nous allons republier un article complet avec toutes corrections, dont la vôtre, du coup.

  12. Bonjour à tous
    Généralement quasi impossible de jouer aux jeux de Feld à cause des couleurs pastels de pions et/ou tuiles, une infamie pour les daltoniens.
    Est ce que ce jeu élude cette difficulté ?
    Merci

  13. Pour clore le débat sur la tuile rouge = vert, voici en direct de BGG la réponse de M. Feld lui-même :

    http://boardgamegeek.com/thread/1067323/another-question-on-white-cubes-the-special-action

    Re: Another Question on White Cubes, the Special Action Track, and a Progress Token

    Hello!

    Sorry, the answer is NO !

    (My English is so bad, but i try to explain this)

    With this progress tile you can change green cubes into red cubes and vice versa. You can’t change red action ( planning) into green action ( building) or vice versa.
    So, if you can use white cubes for the red action, you can’t transform the red action into the green action.
    That is the reason, why the progress tile shows the cubes and not the action symbols.

    I hope it helps.

    Greetings
    Stefan

  14. Egalement un commentaire de l’auteur à propos de la tuile volcan de la première mini-extension (« Queenie ») :

    Hello !

    The volcano island tile is a tile with 4 islands seperated by a volcano(instead of water).
    You can´t build on the volcano space.

    Have fun!

    Greetings
    Stefan

  15. Salut,
    je suis en train d’intégrer toutes les corrections présentées ici à la traduction FR officielle pour faire enfin un livret PDF « propre » et complet.
    Il devrait être dispo d’ici quelques jours, si personne ne me prend de vitesse 😉

  16. Une question : lorsqu’on choisit l’action « Déplacer les navires » pour la toute première fois, on place ses 2 navires gratuitement sur le bord, mais pas forcément sur la même case du bord ?
    Pouvez-vous me confirmer.
    Merci

  17. Mais je plussoie : A quoi sert cette tuile « pion de planification » ? Qui, soit dit en passant, a le droit à deux noms dans la règle en VF : pion de planification et pion de construction !

  18. Avant tout merci pour ces correctifs très utiles !
    Je souhaiterais soulever un autre point que je trouve flou dans les règles. Et cette fois-ci la règle anglaise n’est pas plus claire, de même que la règle allemande (enfin si je l’ai bien déchiffrée, ne maîtrisant pas vraiment la langue).
    Cela concerne les points gagnés lorsqu’un joueur complète une île.
    Dans le cadre vert en bas de la page 7 des règles, les deux premiers paragraphes expliquent très bien que lorsqu’on complète une île (petite – 1er paragraphe ; ou grande – 2ème paragraphe) on gagne 3 points plus éventuellement le coffre.
    Par contre le troisième paragraphe qui explique les points gagnés en fonction du nombre de comptoirs sur l’île s’applique-t-il uniquement aux grandes îles ou bien aussi aux petites ?

    1. Bonjour Stan et désolé pour le temps de réponse.

      Le décompte des comptoirs s’applique bien sûr pour TOUTES les îles. Sachant que les petites finiront plus rapidement, donc elles seront plus intéressantes, mais on y placera moins de comptoirs. Tandis que les grandes pourront en accueillir évidemment plus, mais elles seront aussi logiquement plus difficiles à finir. Dilemme. Sachant également que le « temps » est compté puisque les îles achevées rapporteront plus de points en début de partie.

      C’est plus clair ainsi?

  19. Après une première partie, il y a un point de règle que je n’ai pas trouvé.
    Dans la regle on parle de decompte intermediaire entre chaque round ?
    Pouvez vous m’éclairer sur ce point de regle ?
    Il y a aussi sur un coin de plateau dessiné un comptoir = 3 points de victoire . A quel moment marque t-on ces points ?

    Merci

Laisser un commentaire