Jeux de plateau,  sĂ©lection

1er mai : Les incontournables des jeux de placement d’ouvriers

Pour la fĂȘte du Travail, explorez les origines et les incontournables des jeux de placement d’ouvriers. đŸŽČđŸ› ïž


FĂȘte du Travail et jeux de placement d’ouvriers

Aujourd’hui, nous sommes le 1er mai. Vous avez peut-ĂȘtre congĂ©, ou pas. Tout dĂ©pend de votre taf, de votre boss et/ou de la lĂ©gislation de votre pays.

Le 1er mai, on fĂȘte le travail. Et les travailleuses et les travailleurs. Et que donc, en guise de gros, gros, gros clin d’Ɠil appuyĂ© Ă  l’histoire, Ă  la sociĂ©tĂ©, on trouvait qu’aujourd’hui Ă©tait une excellente occasion pour rendre hommage aux ouvriers et ouvriĂšres. Sur nos plateaux. Aujourd’hui, 1er mai, Ă©tait le jour idĂ©al pour parler des jeux de sociĂ©tĂ© communĂ©ment appelĂ©s des « placements d’ouvriers », dans le jargon du milieu, ou « worker placement » en anglais.

Mais avant toute chose, intĂ©ressons-nous aux origines et implications de ce jour si particulier. Avec ou sans dispositifs sonores amplificateurs de sons (traduction : des
 casseroles. Qu’on devrait plutĂŽt renommer des casseLOL).

La fĂȘte du Travail : Un Premier Mai ChargĂ© d’Histoire et de SolidaritĂ©

Le Premier mai, une journĂ©e de repos pour les travailleurs et les travailleuses du monde entier, offre l’opportunitĂ© de cĂ©lĂ©brer les avancĂ©es sociales et les luttes pour les droits des travailleurs et des travailleuses. Dans l’idĂ©al.

À l’origine d’un Ă©vĂ©nement historique survenu aux États-Unis en 1886, la fĂȘte du Travail s’est rapidement propagĂ©e Ă  travers le monde pour devenir un symbole de solidaritĂ© ouvriĂšre. Retour sur cette journĂ©e et son importance pour la sociĂ©tĂ© actuelle.

La genĂšse du Premier mai

La fĂȘte du Travail trouve ses racines dans les revendications des travailleurs et des travailleuses (enfin, surtout les travailleurs, Ă  l’Ă©poque !) amĂ©ricaines pour une rĂ©duction du temps de travail et une journĂ©e de huit heures Ă  la fin du 19e siĂšcle. Le 1er mai 1886, des centaines de milliers de travailleurs, organisĂ©s par les syndicats, manifestent pacifiquement dans les rues de Chicago et d’autres villes amĂ©ricaines pour soutenir cette cause.

L’Ă©vĂ©nement prend une tournure tragique lorsqu’une bombe explose le 4 mai Ă  Haymarket Square, faisant plusieurs morts parmi les forces de l’ordre. Cette manifestation, qui passe Ă  la postĂ©ritĂ© sous le nom de l’affaire de Haymarket, conduit Ă  l’exĂ©cution de plusieurs leaders syndicaux et galvanise la lutte ouvriĂšre aux États-Unis et Ă  travers le monde.

La propagation internationale

En 1889, l’Internationale Socialiste rĂ©unie Ă  Paris adopte le 1er mai comme journĂ©e internationale des travailleurs et des travailleuses en hommage aux Ă©vĂ©nements de Chicago. La fĂȘte du Travail devient rapidement un Ă©vĂ©nement annuel dans de nombreux pays, symbolisant la solidaritĂ© des travailleurs et des travailleuses et leurs revendications pour des conditions de travail dĂ©centes et des droits sociaux.

Aujourd’hui, la fĂȘte du Travail est cĂ©lĂ©brĂ©e dans plus de 80 pays. En France, elle est devenue un jour fĂ©riĂ© en 1947, sous l’impulsion du gouvernement issu de la LibĂ©ration. Si la date du 1er mai est choisie pour la plupart des pays, d’autres, comme les États-Unis et le Canada, cĂ©lĂšbrent la fĂȘte du travail en septembre.

Chez nous en Suisse, le 1er mai n’est chĂŽmĂ© que dans certains cantons (BĂąle, Jura, NeuchĂątel, Schaffhouse, Soleure, Tessin, Thurgovie, Zurich) ou districts. Les syndicats organisent des dĂ©filĂ©s dans l’aprĂšs-midi ou en fin de journĂ©e, dans les cantons oĂč ce jour n’est pas chĂŽmĂ©. À GenĂšve, seul le secteur public est Ă  l’arrĂȘt.

La fĂȘte du Travail Ă  l’Ăšre du 21e siĂšcle

À l’heure actuelle, la fĂȘte du Travail revĂȘt une importance particuliĂšre en raison des dĂ©fis auxquels les travailleurs et les travailleuses sont confrontĂ©es. Les manifestations du 1er mai restent un moment fort pour les syndicats et les travailleurs et les travailleuses qui expriment leurs prĂ©occupations quant Ă  l’Ă©volution du monde du travail, notamment en ce qui concerne la prĂ©carisation de l’emploi, l’Ă©quilibre entre vie professionnelle et vie privĂ©e, ou encore les problĂšmes environnementaux.

La fĂȘte du Travail est Ă©galement devenue un symbole de la lutte pour une meilleure rĂ©partition des richesses et l’Ă©galitĂ© des chances, dans un contexte de mondialisation et de montĂ©e des inĂ©galitĂ©s sociales.

Et pourquoi du muguet ?

La tradition de distribuer du muguet le premier mai trouve ses origines en France et remonte Ă  plusieurs siĂšcles.

Bien que les origines exactes de cette coutume soient difficiles Ă  dĂ©terminer, voici quelques explications qui pourraient expliquer l’Ă©mergence de cette tradition.

  1. Charles IX et le muguet : Une des origines les plus couramment citĂ©es remonte au roi Charles IX de France. En 1561, lors d’un voyage dans la DrĂŽme, on lui offre un brin de muguet en guise de porte-bonheur. CharmĂ© par cette attention, il dĂ©cide d’offrir chaque annĂ©e du muguet aux dames de la cour en signe de bonheur et de prospĂ©ritĂ©.
  2. La fĂȘte du muguet : Au cours de la Renaissance, la fĂȘte du muguet Ă©tait cĂ©lĂ©brĂ©e le premier mai. Les gens s’Ă©changeaient des brins de muguet et organisaient des bals et des festivitĂ©s autour de cette fleur, symbole du printemps et de la fertilitĂ©.
  3. La fĂȘte du travail : La tradition du muguet prend Ă©galement une dimension politique avec l’Ă©tablissement de la fĂȘte du travail le 1er mai Ă  la fin du 19e siĂšcle. En France, le muguet devient un symbole de la lutte ouvriĂšre et est utilisĂ© lors des manifestations et des rassemblements pour marquer cette journĂ©e.

La coutume de distribuer du muguet le 1er mai est donc le résultat de différentes influences historiques, politiques et culturelles.

Aujourd’hui, la tradition perdure et les gens s’Ă©changent des brins de muguet pour se souhaiter bonheur et prospĂ©ritĂ©.

Célébrations modernes

De nos jours, la fĂȘte du Travail prend des formes diverses selon les pays et les cultures. En plus des manifestations et des rassemblements syndicaux, on assiste Ă  des concerts, des festivals, des ateliers Ă©ducatifs et des confĂ©rences pour sensibiliser le public aux enjeux du monde du travail.

Le Premier mai est Ă©galement l’occasion pour de nombreuses organisations non gouvernementales et associations de mener des campagnes de sensibilisation sur des questions telles que le travail des enfants, le travail forcĂ©, la discrimination et le harcĂšlement sur le lieu de travail. Cette journĂ©e est ainsi un moment fort pour rappeler l’importance d’un travail dĂ©cent pour tous et la nĂ©cessitĂ© de lutter contre les abus et les injustices qui persistent.

Le futur de la fĂȘte du Travail

Dans un monde en constante Ă©volution, il est essentiel de continuer Ă  cĂ©lĂ©brer la fĂȘte du Travail et de se souvenir de ses origines. Les dĂ©fis auxquels les travailleurs et les travailleuses sont confrontĂ©es aujourd’hui, tels que l’automatisation, l’intelligence artificielle, l’Ă©conomie des plateformes numĂ©riques, les augmentations de l’Ăąge de la retraite (dĂ©sormais 64 ans France, et 65 pour les femmes chez nous en Suisse) ou encore les changements climatiques, exigent de nouvelles formes de solidaritĂ© et d’action collective pour garantir un avenir meilleur pour toutes et tous.

Alors que nous cĂ©lĂ©brons la fĂȘte du Travail cette annĂ©e, rappelons-nous que la lutte pour les droits des travailleurs et des travailleuses est toujours d’actualitĂ© et que nous avons le pouvoir, en tant que sociĂ©tĂ©, de façonner un avenir plus juste et plus solidaire. Ensemble, nous pouvons continuer Ă  Ă©crire l’histoire de la fĂȘte du Travail et perpĂ©tuer son esprit de solidaritĂ© et de progrĂšs social pour les gĂ©nĂ©rations futures. Oui, c’est beau. Si vous voulez verser une petite larme, c’est maintenant.

Jeux de sociĂ©tĂ© et placements d’ouvriers

Dans le monde des jeux de sociĂ©tĂ©, les mĂ©canismes de placement d’ouvriers ont conquis un large public grĂące Ă  leur accessibilitĂ© et leur profondeur stratĂ©gique. Apparus au dĂ©but des annĂ©es 2000, ces jeux offrent une expĂ©rience de jeu captivante, mĂȘlant rĂ©flexion, interaction et immersion.

Le principe des jeux de placement d’ouvriers est simple : chaque joueureuse dispose d’un certain nombre d’ouvriers, reprĂ©sentĂ©s par des pions, Ă  placer sur un plateau de jeu. Chaque emplacement sur le plateau permet d’effectuer une action spĂ©cifique, comme collecter des ressources, construire des bĂątiments ou dĂ©velopper des technologies. L’objectif Ă©tant gĂ©nĂ©ralement d’accumuler le plus de points de victoire possible.

Le placement d’ouvriers est un mĂ©canisme de jeu de plateau dans lequel les joueurs placent Ă  tour de rĂŽle leurs ouvriers sur diffĂ©rents espaces d’action. Souvent, chaque espace d’action ne peut ĂȘtre occupĂ© que par un seul ouvrier Ă  la fois. J’ai dit « souvent », parce que ça dĂ©pend du jeu bien sĂ»r. Certains modifient et renouvellent la mĂ©canique.

S’il y a bien un Ă©lĂ©ment que l’on retrouve dans la plupart des jeux de sociĂ©tĂ©, c’est le concept, la mĂ©canique d’actions : piocher une carte, se dĂ©placer, jouer un pouvoir. Parfois, ces actions sont propres au personnage que vous contrĂŽlez. Et parfois, les actions sont disponibles sur un plateau, commun et/ou personnel. On doit poser l’un de ses pions pour symboliser leur activation.

Cette mĂ©canique a un nom, le placement d’ouvriers. Tadaaaaa. Comme son nom l’indique, dans le placement d’ouvriers on place des
 ouvriers. Surprise.

Actions, réactions

L’idĂ©e de base du placement d’ouvriers et de limiter le nombre d’actions Ă  disposition. Et souvent, c’est « 1á”‰Êł arrivĂ©e, 1á”‰Êł servi ». En tout cas dans le cadre des jeux Ă  action, Ă  emplacement unique et rĂ©servĂ©.

Quand on y pense, la mĂ©canique de placement d’ouvriers est en quelque sorte un
 draft d’actions. On choisit une case, on pose son pion, son « ouvrier », on rĂ©sout l’action et elle devient indisponible pour les autres.

On continue ainsi chacune et chacun son tour jusqu’Ă  ce que l’on ne possĂšde plus d’ouvriers, de pions Ă  disposition. On parle d’ouvriers ou workers en anglais, car les pions que l’on pose servent gĂ©nĂ©ralement Ă  produire quelque chose d’ailleurs. MĂȘme si bon, soyons honnĂȘtes, malgrĂ© le terme, le titre, on ne place pas forcĂ©ment des ouvriers. Il peut s’agir parfois de vikings, d’artisans, de chevaliers, la liste est aussi longue qu’une journĂ©e sans tofu (pour notre rĂ©dac’chef chĂ©ri. J’Ă©cris ça en espĂ©rant une augmentation. Souhaitez-moi bonne chance).

Les débuts

Les origines du mĂ©canisme de placement d’ouvriers remontent Ă  la fin des annĂ©es 90 et au dĂ©but des annĂ©es 2000. Au cours de cette pĂ©riode, certains des premiers jeux de placement d’ouvriers ont Ă©tĂ© lancĂ©s sur le marchĂ©, comme Keydom (1998) et Bus (1999).

Keydom, souvent considĂ©rĂ© comme le premier vĂ©ritable jeu de placement d’ouvriers, a Ă©tĂ© conçu par Richard Breese et proposait de placer ses ouvriers sur un plateau modulaire afin de collecter des ressources et d’accomplir des tĂąches. De mĂȘme, dans Bus, il est question de placer ses ouvriers pour dĂ©velopper une ligne de bus et transporter des passagers.

Les caractĂ©ristiques et les mĂ©canismes clĂ©s des premiers jeux de placement d’ouvriers comprenaient des espaces d’action qui fournissaient des ressources ou permettaient d’effectuer des actions spĂ©cifiques. Lorsqu’un joueur ou une joueuse plaçait son ouvrier sur un espace d’action, les autres ne pouvaient plus utiliser ce mĂȘme espace pendant le tour. Cela ajoutait un Ă©lĂ©ment de compĂ©tition et de planification stratĂ©gique, les joueurs et les joueuses devant choisir avec soin oĂč placer leurs ouvriers pour maximiser leurs gains tout en anticipant les mouvements de leurs adversaires.

Et puis soudain, le boom

Les jeux de placement d’ouvriers ont commencĂ© Ă  gagner en popularitĂ© au milieu des annĂ©es 2000 en raison de plusieurs facteurs. Tout d’abord, l’intĂ©rĂȘt croissant pour les jeux de sociĂ©tĂ© de style europĂ©en, Ă©galement appelĂ© « eurotrash », qui mettent l’accent sur la stratĂ©gie et la gestion des ressources plutĂŽt que sur la chance, a contribuĂ© Ă  l’augmentation de la demande de jeux de placement d’ouvriers. Ensuite, la sortie de plusieurs titres qui se sont rapidement imposĂ©s comme des best-sellers a contribuĂ© Ă  propulser les jeux de placement d’ouvriers sous les feux de la rampe.

L’un de ces titres influents est Caylus (2005) Ă©ditĂ© par feu-Ystari, conçu par William Attia. Ce jeu a introduit un mĂ©canisme de placement d’ouvriers plus avancĂ© qui permettait de construire et d’amĂ©liorer des espaces d’action, ajoutant ainsi une couche supplĂ©mentaire de profondeur et de stratĂ©gie au gameplay.

Caylus a posĂ© les bases du mĂ©canisme de placement d’ouvriers et a inspirĂ© de trĂšs, trĂšs, trĂšs, trĂšs, trĂšs, trĂšs, trĂšs nombreux autres jeux du genre. D’ailleurs, s’il n’y avait pas eu Caylus en 2005, il n’y aurait pas cet article aujourd’hui !

En 2020, une nouvelle Ă©dition du jeu, appelĂ©e Caylus 1303, a Ă©tĂ© publiĂ©e. Cette version a Ă©tĂ© modernisĂ©e et simplifiĂ©e pour la rendre plus accessible aux nĂ©ophytes, tout en conservant les mĂ©canismes de base et l’essence de l’original.

Agricola (2007), conçu par Uwe Rosenberg, a encore popularisĂ© le genre avec son thĂšme unique de l’agriculture et de la gestion des ressources.

Au fur et Ă  mesure que les joueurs et les joueuses dĂ©couvraient les jeux de placement d’ouvriers, le genre a commencĂ© Ă  se dĂ©velopper et Ă  se diversifier. Des jeux aux thĂšmes, aux mĂ©canismes et aux niveaux de complexitĂ© variĂ©s ont vu le jour, rĂ©pondant aux diffĂ©rents goĂ»ts et prĂ©fĂ©rences des fans de jeux de sociĂ©tĂ©. Comme nous.

Innovations et variations

Au fil du temps, les auteurs et autrices (enfin, surtout les auteurs) de jeux ont commencĂ© Ă  expĂ©rimenter des mĂ©canismes uniques et novateurs dans les jeux de placement d’ouvriers. Ces innovations ont permis d’insuffler une nouvelle vie au genre et d’Ă©viter qu’il ne s’essouffle.

L’un de ces jeux innovants est Tzolk’in : The Mayan Calendar (2012), conçu par Simone Luciani et Daniele Tascini. Dans Tzolk’in, les joueurs placent leurs ouvriers sur une sĂ©rie d’engrenages interconnectĂ©s qui tournent Ă  chaque tour, ce qui fait que les espaces d’action changent et Ă©voluent au fur et Ă  mesure que la partie progresse. Ce mĂ©canisme dynamique ajoute un niveau de complexitĂ© et d’imprĂ©visibilitĂ© qui distingue Tzolk’in des autres jeux de placement d’ouvriers.

Un autre exemple est Lords of Waterdeep (2012), conçu par Peter Lee et Rodney Thompson. Ce jeu incorpore astucieusement les mĂ©canismes du placement d’ouvriers dans un cadre sur le thĂšme de Donjons et Dragons, oĂč les joueurs jouent le rĂŽle de puissants seigneurs qui se disputent le contrĂŽle de la ville de Waterdeep. En combinant des Ă©lĂ©ments thĂ©matiques de jeux de rĂŽle avec des mĂ©canismes de placement d’ouvriers, Lords of Waterdeep a dĂ©montrĂ© comment le genre pouvait ĂȘtre adaptĂ© pour plaire Ă  diffĂ©rents publics.

En plus d’incorporer des mĂ©canismes uniques, les concepteurs ont Ă©galement expĂ©rimentĂ© le mĂ©lange des mĂ©canismes de placement d’ouvriers avec d’autres genres de jeux. Par exemple, des jeux comme Viticulture (2013), conçu par Jamey Stegmaier et Alan Stone, combinent le placement d’ouvriers avec des mĂ©canismes de construction de machines, tandis que des jeux comme Champions of Midgard (2015), conçu par Ole Steiness, mĂ©langent le placement d’ouvriers avec des Ă©lĂ©ments de combat aux dĂ©s et d’aventure.

Je place, tu places, nous placo (des ouvriers)

Dans les jeux de placement d’ouvriers, donc, tout est question de savoir oĂč et quand placer ses pions. On doit donc choisir avec soin l’endroit oĂč l’on place ses ouvriers afin de maximiser les avantages. Les jeux de placement d’ouvriers sont souvent trĂšs stratĂ©giques et exigent de rĂ©flĂ©chir Ă  l’avance et de soigneusement planifier ses mouvements. Jouer n’importe oĂč n’importe comment est souvent synonyme de dĂ©faite (mon cas, souvent).

À noter que les jeux de placement d’ouvriers prĂ©sentent un certain aspect Ă©ducatif non nĂ©gligeable. Bon, vous allez me dire que c’est un peu le cas de tous les jeux de sociĂ©tĂ©. Mais les jeux de placement d’ouvriers permettent d’acquĂ©rir des compĂ©tences en matiĂšre de gestion des ressources, de planification et de prise de dĂ©cision. Je pose ici maintenant pour rĂ©colter ceci et l’utiliser ensuite pour cela.

De plus, la plupart de ces jeux sont conçus pour ĂȘtre rejouĂ©s Ă  l’infini, offrant une grande rejouabilitĂ© et une expĂ©rience de jeu toujours renouvelĂ©e.

Voici quelques-uns des avantages des jeux de placement d’ouvriers :

🧠 Ils sont hautement stratĂ©giques et exigent de rĂ©flĂ©chir Ă  l’avance et de planifier ses mouvements avec soin.

🔄 Ils sont souvent trĂšs rejouables, car il existe de nombreuses stratĂ©gies diffĂ©rentes que l’on peut utiliser pour gagner.

đŸ‘„ Ils peuvent ĂȘtre jouĂ©s par des personnes de tous Ăąges et de tous niveaux. Selon les jeux et leur complexitĂ© bien sĂ»r.

Bon, trĂȘve de (belles) paroles, voici quelques jeux de placements d’ouvriers parmi les meilleurs.

Quelques jeux de placement d’ouvriers incontournables

Sur BGG, la base de donnĂ©es des jeux de sociĂ©tĂ©, le mĂ©canisme de placement d’ouvriers est trĂšs, trĂšs souvent prĂ©sent. On a dĂ©nombrĂ© plus de 3 200 titres.

Voici quelques titres parmi les plus incontournables. Mais il en existe beaucoup, beaucoup d’autres. Chacun et chacune aura son ou ses chouchous.

Agricola

Agricola est un jeu de placement d’ouvriers classique qui simule la vie d’un fermier mĂ©diĂ©val. Vous devez gĂ©rer avec soin vos ressources et vos ouvriers afin de faire pousser des cultures, d’Ă©lever des animaux et de construire une ferme prospĂšre.

Agricola est un jeu hautement stratĂ©gique qui exige de rĂ©flĂ©chir Ă  l’avance et de planifier votre pose d’ouvriers de fermiers avec soin. C’est Ă©galement un jeu trĂšs rejouable, car il existe de nombreuses stratĂ©gies diffĂ©rentes que les joueurs peuvent utiliser pour gagner.


Viticulture

Viticulture est un autre jeu de placement d’ouvriers populaire qui se concentre sur la vinification. Vous jouez le rĂŽle de viticulteurs et devez planter des vignes, rĂ©colter des raisins et produire du vin pour gagner la partie.

Viticulture est un peu plus
 indulgent qu’Agricola. On ne se sent pas avoir le couteau sous la gorge toute la partie parce qu’on manque de ressources. Mais Viticulture est toutefois un jeu passionnant qui offre une grande profondeur stratĂ©gique.


Dune : Imperium

Multi-primĂ©, Dune : Imperium est un jeu de placement d’ouvriers sur le thĂšme de la science-fiction tirĂ© des Ɠuvres littĂ©raires de Frank Herbert. Vous devez recruter des troupes, construire des structures et collecter des ressources afin de contrĂŽler la planĂšte Arrakis.

Dune : Imperium est un jeu fluide et passionnant qui offre une grande profondeur stratĂ©gique. C’est Ă©galement un excellent choix pour les fans de l’univers (c’est le cas de le dire) de Dune.


Les Ruines perdues de Narak

Les Ruines perdues de Narak nous plonge dans l’univers mystĂ©rieux d’une civilisation ancienne perdue dans une Ăźle tropicale inexplorĂ©e. GrĂące Ă  sa mĂ©canique de placement d’ouvriers, sa gestion de ressources et son deckbuilding innovant (trĂšs peu de hasard, beaucoup de contrĂŽle !), vous ĂȘtes amenĂ©s Ă  vivre une aventure passionnante en tant qu’archĂ©ologues et explorateurs, dĂ©voilant les secrets de Narak.

Dans ce jeu, vous devez envoyer vos ouvriers sur diverses actions pour collecter des ressources, dĂ©couvrir de nouvelles zones de l’Ăźle, dĂ©chiffrer d’anciens artefacts et apprendre de puissantes amĂ©liorations. Les choix stratĂ©giques et les dĂ©cisions d’optimisation sont au cƓur de l’expĂ©rience de jeu, car vous devez constamment Ă©valuer vos prioritĂ©s et anticiper les actions de vos adversaires pour tirer le meilleur parti de vos ouvriers et ressources.

Les Ruines perdues de Narak se distinguent Ă©galement par son systĂšme de cartes d’amĂ©lioration unique, qui permet d’acquĂ©rir des compĂ©tences spĂ©ciales et de personnaliser leur stratĂ©gie tout au long de la partie. Cette mĂ©canique ajoute une profondeur stratĂ©gique supplĂ©mentaire et nous encourage Ă  explorer diffĂ©rentes approches pour maĂźtriser les mystĂšres de Narak. Excellent !

👉 Vous pouvez dĂ©couvrir notre chronique complĂšte ici.


Caylus 1303

Comme expliquĂ© plus haut, Caylus est LE jeu qui placĂ© le placement d’ouvriers sous les feux de la rampe, au point d’inspirer des dizaines, des centaines, des milliers (plus de 3 200) de jeux.

Caylus 1303, un classique rĂ©inventĂ©, fascine les fans grĂące Ă  son placement d’ouvriers stratĂ©gique et son ambiance mĂ©diĂ©vale. En incarnant des maĂźtres de guilde, vous rivalisez pour construire le chĂąteau et dĂ©velopper la ville de Caylus, sous l’Ă©gide du roi.

Dans Caylus 1303, vous placez astucieusement vos ouvriers sur diverses actions et bĂątiments pour collecter des ressources, construire de nouvelles structures et gagner des points de prestige. La planification minutieuse et les interactions tendues sont au cƓur de l’expĂ©rience de jeu, car vous devez constamment Ă©valuer vos prioritĂ©s et anticiper les actions de vos adversaires. Qui va se poser oĂč (avant moi).

Le systĂšme innovant de « faveur royale » ajoute une dimension supplĂ©mentaire Ă  la stratĂ©gie, car vous pouvez solliciter les faveurs du roi pour obtenir des avantages spĂ©cifiques ou influencer le dĂ©roulement du jeu. Cette mĂ©canique renforce l’importance des choix et de la planification Ă  long terme. Un indĂ©modable, un incontournable !

👉 Vous pouvez dĂ©couvrir notre chronique complĂšte ici.


Everdell

Everdell, un joyau des jeux de sociĂ©tĂ© qui s’est imposĂ© comme best-seller grĂące Ă  son ingĂ©nieuse mĂ©canique de placement d’ouvriers et Ă  son univers enchanteur. SituĂ© dans la vallĂ©e luxuriante d’Everdell, vous ĂȘtes immergĂ©s dans un monde peuplĂ© de crĂ©atures charmantes et travaillez Ă  l’Ă©dification de votre propre citĂ©.

L’attrait principal du jeu rĂ©side dans sa mĂ©canique de placement d’ouvriers, qui vous permet de dĂ©ployer vos ouvriers avec habiletĂ© pour collecter des ressources, bĂątir des structures et attirer de nouveaux habitants. Cette mĂ©canique est parfaitement intĂ©grĂ©e Ă  l’ensemble du jeu, offrant des choix stratĂ©giques profonds et des interactions dynamiques Ă  la table.

En combinant des Ă©lĂ©ments de gestion de ressources, d’optimisation de tableau et de planification Ă  court et long terme, Everdell offre une expĂ©rience ludique captivante et passionnante, faisant de chaque partie une aventure unique Ă  travers laquelle vous ĂȘtes invitĂ©s Ă  crĂ©er votre propre histoire.


Great Western Trail

Great Western Trail, un autre titre incontournable des jeux de placement d’ouvriers, grĂące Ă  son mĂ©lange innovant de placement d’ouvriers, de gestion de main et de dĂ©veloppement de tableau, le tout dans un univers de cow-boys plutĂŽt bien rĂ©ussi.

En incarnant des Ă©leveurs de bĂ©tail, vous traversez l’Ouest amĂ©ricain pour livrer vos troupeaux Ă  la ville de Kansas City. Vous devez dĂ©ployer astucieusement vos ouvriers pour construire des bĂątiments, gĂ©rer votre main de cartes et recruter du personnel, tout en Ă©vitant les obstacles et en optimisant vos dĂ©placements.

L’univers du jeu est renforcĂ© par des illustrations dĂ©taillĂ©es et des Ă©lĂ©ments thĂ©matiques, vous plongeant encore plus profondĂ©ment dans l’ambiance du Far West. La diversitĂ© des stratĂ©gies possibles, liĂ©e aux nombreux bĂątiments et employĂ©s disponibles, garantit une rejouabilitĂ© Ă©levĂ©e et un dĂ©fi constant pour vous et vos adversaires.

Great Western Trail vous offre une expĂ©rience ludique riche et stratĂ©gique, oĂč chaque dĂ©cision compte pour rĂ©ussir dans l’impitoyable Far West !

👉 Vous pouvez dĂ©couvrir notre chronique complĂšte ici.


Tzolk’in : Le Calendrier Maya

Tzolk’in : Le Calendrier Maya, un jeu de sociĂ©tĂ© captivant et innovant, vous immerge dans la civilisation maya grĂące Ă  sa mĂ©canique de placement d’ouvriers unique, sa gestion de ressources et son dĂ©veloppement de tableau. Vous prenez le rĂŽle de leaders tribaux cherchant Ă  prospĂ©rer et Ă  gagner les faveurs des dieux dans un univers riche en culture et en histoire. Oui, on en a dĂ©jĂ  parlĂ© avec les jeux prĂ©-colombiens.

Ce qui distingue Tzolk’in des autres jeux de placement d’ouvriers, c’est son systĂšme de roues dentĂ©es interconnectĂ©es qui reprĂ©sentent le calendrier maya. En plaçant vos ouvriers sur ces roues, vous devez planifier soigneusement vos actions, car les roues tournent Ă  chaque tour, modifiant les bĂ©nĂ©fices et les coĂ»ts associĂ©s aux diffĂ©rentes actions disponibles.

La planification Ă  long terme est cruciale pour rĂ©ussir dans Tzolk’in, car vous devez anticiper les mouvements des roues et adapter vos stratĂ©gies en consĂ©quence. Vous devrez Ă©galement gĂ©rer vos ressources, dĂ©velopper vos technologies et construire des monuments pour impressionner les dieux et marquer des points de victoire.

Tzolk’in vous offre une expĂ©rience ludique profonde et stratĂ©gique dans un cadre historique fascinant. Les mĂ©caniques innovantes et les nombreux choix stratĂ©giques garantissent une rejouabilitĂ© Ă©levĂ©e et un dĂ©fi constant pour vous et vos adversaires, qui cherchez Ă  maĂźtriser les secrets du Calendrier Maya et Ă  mener votre tribu vers la prospĂ©ritĂ©. Terrible (mais dans le bon sens du terme).

👉 Vous pouvez dĂ©couvrir notre chronique complĂšte ici.


Ark Nova

Le meilleur pour la fin ?

Multi-primĂ©, Ark Nova est l’un des meilleurs jeux de placement d’ouvriers. Peut-ĂȘtre aussi l’un des meilleurs jeux de sociĂ©tĂ© tout court. Il vient par ailleurs tout juste de remporte le prix du meilleur jeu en Suisse.

Ark Nova est un jeu de placement d’ouvriers de scientifiques qui se concentre sur la construction et la gestion d’un zoo. Jeu de draft et de collection dans lequel vous avez pour objectif de concevoir un zoo moderne pour gĂ©rer un parc prospĂšre et soutenir les projets de conservation du monde animal. 

Le jeu se dĂ©roule en plusieurs manches, durant lesquelles vous allez devoir choisir des cartes parmi une offre commune et les utiliser pour crĂ©er des encloshĂ©berger des animaux et soutenir des projets de protection des espĂšce. Chaque carte a des capacitĂ©s spĂ©cifiques qui peuvent augmenter l’attrait et la rĂ©putation scientifique du zoo, ainsi que rapporter des points de conservation

Ark Nova est un jeu richestratĂ©gique et thĂ©matique, qui propose une grande variĂ©tĂ© de cartes (255 au total) et de possibilitĂ©s. Le jeu est Ă©galement beau et immersif, avec des illustrations soignĂ©es et rĂ©alistes des animaux, des spĂ©cialistes et des enclos. Le jeu aborde aussi un sujet important et actuel, celui de la protection de la biodiversitĂ©, et nous sensibilise aux enjeux Ă©cologiques. Un gros, gros, gros best-seller ! Vivement l’extension aquatique Ă  sortir en fin d’annĂ©e.

👉 Vous pouvez dĂ©couvrir notre chronique complĂšte ici.


2007. Wahou ! Nous avons de la peine Ă  croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derriĂšre l’écran Ă  Ă©crire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans votre fidĂ©litĂ©.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir notre blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cƓur pour votre soutien et avons hĂąte de partager encore de nombreuses annĂ©es avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article Ă©crit par AmĂ©lie. PassionnĂ©e de jeux de sociĂ©tĂ©. A commencĂ© Ă  jouer Ă  des jeux de sociĂ©tĂ© Ă  l’ñge de 1 annĂ©e, environ, et n’a jamais cessĂ© depuis. Kiffe les jeux de plateau, coopĂ©ratifs, narratifs et d’autres qui finissent aussi en « tif Â». Adore partager sa passion et aider les autres Ă  dĂ©couvrir les top et Ă©viter les flop.


Quels sont vos jeux de placement d’ouvriers prĂ©fĂ©rĂ©s ? Lequel, lesquels devrais-je mentionner ici ? Faites-le savoir dans les commentaires ci-dessous.

Votre réaction sur l'article ?
+1
35
+1
12
+1
0
+1
0
+1
0
+1
2

17 Comments

  • MAXIME RONCART

    Excellent article ! Petite rectification : le premier mai est la journĂ©e internationale des travailleurs, c’est une fĂȘte pour cĂ©lĂ©brer la lutte pour les droits des travailleurs.

  • Bruno

    Je ne ne pense que le placement d’ouvriers soit au centre dans Ark Nova. Il y a bien un systĂšme de pose de scientifiques mais il est la consĂ©quence (et la condition) d’une seule des 5 actions possibles qui, elles, sont dĂ©clenchĂ©es par le cƓur mĂ©canique du jeu : un systĂšme de cartes actions.

    Sinon bravo et merci pour ce trĂšs bel article..

    Bruno mouret

    • David LabourĂ©

      J’y avais bien pensĂ© mais d’ici Ă  dire qu’il s’agit d’un placement d’ouvriers. Surtout que lors de la pose de ton scientifique, tu ne bloques rien aux autres joueurs. Bref, passons, ça n’en fait pas moins un jeu incroyable!

  • Vincent

    Sympa cet article, ça donne des idĂ©es de dĂ©couvertes. On trouvera toujours Ă  redire Ă  un « top 10 », pour ma part j’y aurais mis Crisis, un des jeux auquels nous avons le plus de plaisir Ă  jouer en famille.

  • Bis

    Beaucoup de jeux que j’ai jouĂ© (sauf ark nova, trop de hype dessus, ça me repulse x)

    J’adore aussi L’Ăąge de Pierre qui est un excellent pose d’ouvriers pour dĂ©buter je trouve. C’est presque un pionnier du genre pour moi 😅

    Sinon mon pĂ©chĂ© mugnon c’est outlive avec cette histoire d’ouvrier dominant/dominĂ© et l thĂšme post apo hyper bien mĂ©langĂ© aux mĂ©caniques. Perso j’adore mais il ne fait pas l’unanimitĂ© je comprends.

    • David LabourĂ©

      Passer Ă  cĂŽtĂ© de Ark Nova Ă  cause de la hype qu’il y a eu dessus, c’est vraiment trĂšs trĂšs trĂšs dommage. Allez, serre les dents et les fesses et lance-toi, tu ne le regretteras pas. 😉

  • Bert

    Barrage est pour moi « LE » jeu de pose d’ouvrier (avec un thĂšme en plus bien respectĂ©)…
    Agricola, Caylus et Tzolkin sont en effet des grands classiques du genre !

    J’adore les Ruines de Narak et Dune imperium (moins Ark Nova), mais j’ai du mal Ă  les qualifier de jeux de pose d’ouvriers (surtout Narak et ArkNova) car le cĂŽtĂ© Deck Building fait que la pose est trĂšs limitĂ©e non ?

  • Raidden

    Pareil que mes prĂ©dĂ©cesseurs, j’aurais mis Russian Rail Road ou L’Ăąge de Pierre Ă  la place d’Ark Nova mais bon, les dĂ©bats sur les choix de jeux sont Ă©ternels.

  • driepick

    Mais que vient faire Ark Nova dans cette sĂ©lection ? C’est un jeu Ă  moteur de carte, placement de tuile, mais nullement un placement d’ouvriers hormis pour une zone.

    Pour moi il manque clairement ceux qui ont une mécanique unique :
    Targui ( principe de croisement )
    Trickerion ( principe d’ouvriers spĂ©cifiques )
    On mars ( principe de zone accessible / zone inaccessible )
    Architectes du royaume de l’ouest ( principe de multiplication ET de capture )
    Gugong ( ouvriers sous forme de carte Ă  Ă©changer )

    • phoebus77

      De supers jeux dans cette liste mais Ă  mon avis pas vraiment de purs placements d’ouvriers pour certains. Avec cette mĂ©canique on a plus l’Age de pierre (Stone age), Lords of Waterdeep, Rajas of the Ganges, Les Voyages de Marco Polo (variante ou les Meeples sont remplacĂ©s par des dĂ©s). Mais comme tous les jeux cette mĂ©canique s’enrichie en se mĂ©langeant Ă  d’autres comme l’excellent Les ruines perdues de Narak….. Quoi qu’il en soit j’adore la pause d’ouvrier dans un jeu….

  • SĂ©bastien ESTIENNE

    On peut en citer d’autres trĂšs connus et trĂšs bien avec plus ou moins la mĂ©canique du placement d’ouvriers : un festin pour Odin, Barrage, Underwater cities, Caverna, Anachrony, On mars, Kanban, Le havre, The Galerist, Russian railroads, Terre d’Arles, Lewis & Clark, Myrmes etc

  • unsyndicaliste

    Pour rester dans la thĂ©matique de la journĂ©e internationale des travailleuses et travailleurs, il manque LE jeu de placement d’ouvrier… en week-end :

    « Feierabend », c’est la fin de la semaine ou le dĂ©but des vacances, envoyez votre groupe d’ouvrier se dĂ©tendre, rencontrer l’Ăąme sƓur, zoner devant la tĂ©lĂ©, faire un extra pour trois sous, ou bien se rendre au syndicat pour lutter pour des meilleurs salaires, l’Ă©galitĂ© femme/homme et les congĂ©s payĂ©s ! Le joueur le plus dĂ©tendu commence la partie. Celui qui a gagnĂ© le plus de point dĂ©tente Ă  la fin gagne.

    et dans le mĂȘme genre, il y a aussi « antifa, le jeu », la mĂ©ca c’est fondamentalement du placement d’ouvrier en coop. 🙂

    • Etienne Gerard

      Bonjour,

      D’habitude je ne pinaille pas mais comme il y a Ă©crit genre 48 fois dans l’article FĂȘte du travail au lieu de FĂȘte du droit des travailleurs je rejoins d’autres pour dire que ça fait mal Ă  mon petit coeur de gauche de lire ça vis Ă  vis de l’histoire du mot de qui a choisi dans l’histoire de dire fĂȘte du travail plutĂŽt que des travailleurs etc…

      Ceci Ă©tant dit, au moins ça me fait sortir de mon cĂŽtĂ© lecteur silencieux habituel pour vous dire merci pour vos articles que je lis souvent voire relis (celui sur NoĂ«l et l’historique de pourquoi on fait des cadeaux par ex).

      Avec un groupe d’amis mon jeu placement d’ouvrier favori de votre article est Dune Imperium puis vient Everdel. 🙂

      • Chab

        Pour tous les petits coeurs de gauche amoureux de placements d’ouvriers, je recommande fortement The Age of Atlantis par El Dorado Games.
        Les ouvriers ont un moral qui peut se modifier suivant qu’on les tue Ă  la tĂąche ou qu’on les laisse se reposer. En cas de mĂ©contentement trop prononcĂ©, ils vont se plaindre Ă  PosĂ©idon et se dernier dĂ©clenche son courroux sur les donneurs d’ordres que sont les joueureuses… trĂšs tendance en ce moment je trouve !

  • Jay-Bee

    Bravo pour l’article, encore une fois.
    D’un coup de cƓur Ă  un autre, je glisserai Dungeon Petz Ă  la place d’ Ark Nova.
    Les actions effectuĂ©es par nos diablotins collent toujours au thĂšme, servent l’histoire.
    Ils portent des cages (il faut qu’ils soient deux pour ça), corrompent le jury, nettoient les bouses, soignent les monstres, les distraient, les nourrissent, font barrage (autre coup de cƓur :-)) de leur corps quand ceux-ci s’emportent, finissant ainsi Ă  l’hĂŽpital…
    On calcule, on cogite, et si ça tourne mal, on peut toujours admirer le travail de David Cochard qui a effectuĂ© un travail magistral d’illustration des plateaux.
    Mon jeu préféré.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :