Critiques de jeux,  Jeux de plateau

LE JEU DU JOUR : IMHOTEP

Temps de lecture: 4 minutes

Imhotep, de quoi ça parle ?

Honte à nous ! À sa sortie en 2016, nous n’avions jamais joué à Imhotep, ce jeu pourtant nommé pour le Spiel des Jahres la même année. Il vaut mieux tard que jamais. Nous avons enfin rattrapé notre retard.

Imhotep est un jeu de contrôle de zone dans lequel vous allez obtenir des pierres de couleur de carrières. Vous allez charger sur des navires et les faire ensuite descendre le long du Nil pour les utiliser dans la construction de certaines des merveilles les plus emblématiques d’Égypte. Ça vous rappelle quelque chose ? Oui, présenté ainsi, on se croirait de retour dans Egizia.

Ce qui change toutefois, dans Imhotep, c’est qu’il n’est pas question de placement d’ouvriers de bateaux, mais de placement de pierres dans différentes zones. Avec la toute la tension liée aux différentes majorités que cela va forcément induire.

Dans Imhotep, il ne faut pas chercher d’aventure immersive épique. On est dans un jeu d’optimisation, de gestion. Le thème est là, au final peu présent.

Un 2 sur 5 sur l’ITHEM.

Et comment on joue ?

Imhotep se joue en 6 tours. Un tour se termine lorsque tous les bateaux ont navigué et que les pierres qui s’y trouvent ont été déchargées. À votre tour, vous n’effectuez qu’une seule action :

  • Prenez 3 pierres de la carrière et placez-les sur votre « traîneau » de ravitaillement.
  • Placez 1 pierre de votre traîneau sur n’importe quel bateau qui a un espace vide. Il vous faut aller de l’avant vers l’arrière.
  • Prenez un navire et naviguez avec lui vers l’un des sites disponibles, représenté par des petits plateaux annexes. Cette action est le cœur du jeu. Une fois qu’il navigue, toutes les pierres sont déchargées d’avant en arrière, et la personne qui possède la pierre, selon la couleur, décide où elle est placée.

Chaque site représente une construction différente de l’Égypte ancienne : pyramide, obélisques, chambre funéraire, temple et place du marché. Et chaque site propose son propre fonctionnement, ses propres règles, son propre décompte de points : une pierre ici comme cela, pour recevoir autant de points.

À noter que chaque plateau présente plusieurs faces, de plusieurs règles et décomptes différents, de quoi renouveler le jeu. Et l’extension (voir plus bas ⬇️) en rajoute encore d’autres.

Le jeu continue ainsi 6 tours, pour procéder enfin au décompte final.

Les règles de base sont plutôt évidentes, charger une pierre, se saisir d’un navire complet, le décharger à un site. Il faudra toutefois prendre quelques minutes, quelques tours pour saisir les fonctionnements spécifiques de ces différents sites.

Et comment on gagne ?

Après le 6e tour, on procède au décompte final par site. Et là, c’est le drame. Tout dépend du site, de sa face respective, du remplissage.

La pyramide ne confère pas autant de points et pas de la même manière que la chambre funéraire, etc. Petit casse-tête en approche pour décompter les cubes sur chaque site. D’où l’intérêt de prendre du temps en début de partie pour bien expliquer les fonctionnements de chaque plateau, de chaque site.

Un décompte de points plutôt touffu, à chaque fois différent selon les sites, selon les pierres posées.

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Imhotep atteint un 2/5.

Pourquoi ?

Parce que dans Imhotep, la seule interaction directe consiste à réfléchir au chargement, quelle couleur de pierre sera déchargée avant pour être posée avant sur un site. Et quel site choisir, pour engranger quels points, avec quelle majorité. Une interaction plutôt indirecte, mais toutefois subtile.

À combien y jouer ?

Imhotep est prévu de 2 à 4. À 2, la tension est plutôt… plate. À 3-4, le jeu tourne très bien.

Nous en reparlerons plus bas ⬇️ justement, en 2019, une version à deux uniquement d’Imhotep est sortie, pour proposer justement des parties à deux beaucoup plus intenses et ramassées. Une excellente version !

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu est prévu dès 10 ans. C’est une excellente estimation. Sans être sur-complexe, un jeune public dès 10 ans pourra très bien se débrouiller dans cette « jungle » de sites.

Alors, Imhotep, c’est bien ?

Oui, c’est plutôt un bon jeu. Il a été nommé pour le Spiel des Jahres 2016, et c’est tout à fait mérité. C’est finalement Codenames qui va rafler la palme cette année-là.

Imothep demande d’opérer des choix constants et cruels : quel navire choisir, lequel remplir, puis sur quel site se rendre, selon l’ordre de placement des pierres lors du débarquement.

Et les deux faces des plateaux confèrent une importante rejouabilité. Ces faces sont suffisamment différentes pour que le jeu change vraiment en fonction de la combinaison utilisée.

Imothep est un jeu qui allie simplicité et richesse. Un très bon équilibre entre pure épure et profondeur. Un bon jeu, léger, Familial+, à l’interaction présente sans être belliqueuse ou frontale. Pas un jeu d’une énorme profondeur qui suscite une passion débordante, mais un bon titre tout de même.

🔴 Imhotep, score final :

Note : 4 sur 5.

Et encore une chose

Sorti il y a quelques années déjà, en 2016, Imhotep, le jeu de plateau pour 2 à 4, est sorti en version à deux uniquement l’année passée. Une excellente version !

Une extensions pour Imhotep est également sortie en 2019, A new Destiny, qui propose de nouveaux plateaux, de nouvelles faces pour les sites, ainsi qu’une mécanique de pari pour des objectifs accomplis. De quoi venir renouveler et complexifier le jeu. À relever que cette extension n’a pas encore été traduite par IELLO.

Vous pouvez trouver Imhotep chez Philibert ici

Pour une lecture plus agréable, plus confortable, notre blog ne vous propose aucune publicité, aucun contenu sponsorisé ! Nous espérons que vous appréciez. Dans un souci de transparence, pour votre information, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert et Magic Bazar. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une (minuscule) part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Auteur : Phil Walker-Harding
  • Illustrateur : Miguel Coimbra
  • Éditeur : IELLO pour la VF, Kosmos pour la VO
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (plus palpitant à 3-4. La version à deux est disponible)
  • Âge conseillé : Dès 10 ans (bonne estimation)
  • Durée : 40′ (bonne estimation)
  • Thème : Égypte Antique
  • Mécaniques principales : Programmation, majorité

4 Comments

    • Gus

      Merci Nico.

      Notre stagiaire-pigiste-faiseur de photocopies et de cafés- a encore de la peine à compter jusqu’à 5, il se mélange souvent les pinceaux. Il sera privé de fondue pendant trois jours (une torture inhumaine, en Suisse).

      C’est corrigé. Bonne journée Nicolas !

  • Bert

    Salut,
    Je lis içi:
    Placez 1 pierre de votre traîneau sur n’importe quel bateau qui a un espace vide. Il vous faut aller de l’avant vers l’arrière.
    Mais la règle est:
    Placer 1 Pierre sur un Bateau:
    Prenez 1 Pierre depuis votre tuile Réserve et placez-la sur
    n’importe quel emplacement libre d’un Bateau qui n’est
    pas encore parti vers un Lieu.

    Bon jeu

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :