Era : L’Âge Médiéval. Du Roll & Build

Temps de lecture: 7 minutes

Era : L’Âge Médiéval, de quoi ça parle ?

Le pitch :

« L’Empire romain est en déclin après des siècles d’occupation, c’est la fin d’une grande ère de transformation sociétale. Les seigneurs réclament des terres afin d’établir leur domaine et contribuer au développement des arts et sciences. La magnifique péninsule ibérique est un exemple de la prospérité du continent européen. C’est lors de cette ère, en Espagne, que furent construites les plus belles cathédrales du monde. Grâce aux avancées scientifiques, les monastères et les hôpitaux travaillèrent de concert pour assister les malades et les pauvres. En tant que seigneur, jamais le temps ne vous sera plus propice pour apporter gloire à votre domaine et faire croître votre réputation.« 

Dans Era : L’Âge Médiéval, tout est dans le titre. On joue au Moyen-Âge et on construit une ville, un village, en y plaçant divers types de bâtiments pour faire fructifier son agglomération, tout en se protégeant contre des potentiels désastres

Plutôt bateau

Un ITHEM à 3 sur 5. S’il n’y avait pas les bâtiments en 3D, l’impression (presque) réelle de construire un village, l’ITHEM serait plutôt à 2 sur 5 puisque on passe sa partie à lancer ses dés pour placer des bâtiments en plastique sur une plaquette en… plastique du jaune le plus laid de l’histoire du jaune. Donc on repassera pour l’immersion

Mais en fait

Il y a exactement dix ans, en 2009, sortait Roll Through the Ages du même auteur, gros succès à l’époque, un Roll & Write avec des tabelles en bois toutes moches et lourdes. Roll Through the Ages faisait écho à Through the Ages du Tchèque Vlaada Chvátil, sorti trois ans plus tôt, un jeu de cartes de civilisation, dont l’excellente sortie réédition est sortie en 2015

Vous avez suivi ?

Plan B et Eggertspiele ont dû demander à Matt Leacock, à moins que ça soit le contraire, si Roll Through the Ages, plus édité, pouvait ressortir pour ses dix ans, en version pimpée Deluxe XXL. Era : L’Âge Médiéval, c’est ça. C’est exactement Roll Through the Ages 1.5 avec un matériel de ouf

Haaaa, Roll through the Ages, qu’est-ce qu’on a pu y jouer à l’époque !

Et comment on joue ?

C’est du pur Roll & Write Build. En simultané et derrière son écran, on lance ses dés. On peut le faire jusqu’à trois fois, un poncif dans le genre. Quand un dé indique un crâne, qui représente un désastre, on le bloque, on ne peut plus le toucher. Dès que tout le monde s’est arrêté, on révèle son lancer et reçoit les ressources correspondantes qu’on indique sur son plateau, en avançant des marqueurs sur des lignes

Puis, on doit « nourrir » ses habitants, un blé par dé. Si on n’y arrive pas, on avance sur la piste des désastres

Puis, on compte le nombre de symboles « crâne » obtenu. Selon la somme, on se prend l’un ou l’autre désastre dans les dents (entre 3 et 4, cela affecte les autres et pas soi-même. Bim)

Puis chacun son tour, le coeur du jeu, on construit, pour autant que les dés en donnent la possibilité (=un symbole « marteau »)

Enfin, on peut extorquer les autres. Comme ça, pouf. Le ou la joueuse qui a obtenu le plus d’épées peut taper une ressource à ceux et celles qui en ont moins (et qui n’ont pas obtenu de bouclier pour se protéger)

Voilà

La mécanique est plutôt fluide, ce sont surtout les bâtiments, leurs coûts et surtout leurs effets qu’il faut apprendre à comprendre. Il faut bien compter 2, voire 3 parties pour en avoir fait le tour et cerner les effets, les combos de toute la liste

Si vous avez joué à Roll the Through the Ages à l’époque, vous comprendrez rapidement

Et comment on gagne ?

Selon à combien on joue, dès que trois types de bâtiments sont épuisés, à 2-3, ou 5 à 4, on finit la partie et on procède au décompte final en mode fichier Excel, avec un carnet / document / tableau à remplir : points de victoire pour les bâtiments, plus les points de culture obtenus, plus ci, plus ça. Salade de points de victoire

Tout le cœur du décompte, et du jeu, repose dans sa capacité à construire des murs autour de sa ville pour la protéger, comme on le faisait au Moyen-Âge. Tous les points des bâtiments ainsi encerclés s’en trouvent doublés. Autant dire qu’on va tout faire pour y arriver. D’autant que le ou la joueuse à avoir encerclé la plus grande surface remporte un bonus supplémentaire de 10 points, c’est beaucoup !

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Era : L’Âge Médiéval atteint un 4/5

Pourquoi?

Parce que dans Era : L’Âge Médiéval, on extorque aux autres, en leur prenant une ressource, c’est peu mais ça fait mal, et on tente d’avoir le plus de points de culture (+5PV en fin de partie) et la surface emmurée, encerclée, protégée la plus importante (+10PV en fin de partie). Donc un côté course, majorité tendu

Rajoutez à cela la condition de fin de partie, dès qu’un certain nombre de bâtiments épuisé, ce qui permet à la table de contrôler la fin de partie pour la rallonger ou au contraire y mettre fin rapidement pour empêcher les autres de revenir au score

Bref, un solide 4/5 sur l’IGUS

À combien y jouer ?

On peut y jouer de 2 à 4

Mais à 4, même si les premières manches peuvent se jouer en simultané, la sélection, la construction des bâtiments peut prendre un paquet de temps et faire s’enliser la partie à chaque tour. J’achète ceci, ou plutôt cela, ou attends, non, en fait… Bref, ça piétine. À 4, Era : L’Âge Médiéval devient presque un jeu-vaisselle

Et surtout, le dernier ou la dernière joueuse du tour n’a que ses yeux pour pleurer quand on lui aura raflé le dernier bâtiment, la dernière muraille disponibles, tous ses plans se seront effondrés. Enfin, à 4 l’extorsion est vraiment chanmé et peut véritablement faire décoller la personne qui tape le plus sur les autres

A 2-3, le jeu devient plus « doux », moins long, moins lent

Alors, Era : L’Âge Médiéval, c’est bien ?

Oui

Mais non

Parlons du matériel, pour commencer. Alors oui, les bâtiments sont superbes, bien sculptés, ils s’insèrent bien dans les coches des plateaux perso, c’est un réel plaisir (régressif) de voir son village prendre forme, volume, surface et hauteur

Mais

Le gros souci réside dans le plateau perso, justement. La couleur de fond, jaune, est juste ignoble. Pourquoi jaune ? Pour mieux voir, différencier les bâtiments ? Peut-être ? Mais qu’est-ce que c’est laid. Mais surtout, surtout, tous les symboles présents sur les plateaux perso sont juste I-LLI-SIBLES !!! On ne sait voit pas les valeurs, les points, les symboles. Heureusement qu’il y a les marqueurs, et encore. Donc gros, gros fail. Proposer un tel déluge de superbe matos, tout ça pour se vautrer sur la finish-line

Parlons ensuite du jeu, de sa mécanique. Comme il s’agit d’un Roll & Truc, on subit le hasard à chaque tour. Il paraît impossible de planifier, de prévoir quoi que ce soit. On essaie de faire au mieux en construisant des bâtiments qui vont nous protéger contre de potentiels désastres, pour rajouter des dés et augmenter le hasard de lancer telle ou telle face

Mais au final, Era : L’Âge Médiéval est plus un jeu qui se subit qu’il ne s’apprécie. Si ça passe dans de petits Roll & Write (e.g. Très Futé !) plus courts, plus ramassés, et surtout moins chers, payer 40-50 euros pour ça, la douloureuse est plus… douloureuse

Alors certes, le jeu n’est pas raté pour autant, on s’amuse à voir sa ville « prendre vie », on a envie d’y rejouer pour essayer différentes tactiques, de placer d’autres bâtiments, d’autres combos, mais au final, mouaif

🔴 Era : L’Âge Médiéval Score final : 3/5

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Construire « en vrai », ou presque, son village, sa ville, de voir le tout prendre forme

✅ Des règles fluides, instinctives. Il faut encore faire le tour des bâtiments pour bien comprendre le jeu, mais le jeu file, fonce

✅ La mécanique des désastres. Tu peux pas nourrir tes habitants ? Bim. Tu te prends des calamités ? Bim aussi. Tu te prends beaucoup de calamités ? Bim chez les autres

✅ Une bonne réédition de Roll Through the Ages, sorti il y a exactement 10 ans

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Déluge de plastique. Du pur E F Z sur l’Ecoscore. Faudra bien un jour que le marché du jeu de société prenne ses responsabilités et fasse un truc. Parce que là, comme ça, en pleine crise climatique, avec 2-3kg de fig en plastique produits en Chine, ça ne va bientôt plus être possible

❌ Beaucoup, beaucoup, beaucoup de hasard, forcément. Au final, un jeu qui se subit plus qu’il ne s’apprécie

❌ Un plateau perso raté : un jaune ignoble et surtout, des picto illisibles

❌ Au final, un Roll & Write tout « bête » mais qui se joue avec des bâtiments en plastique et qui coûte une blinde pour ce que c’est (plus de 40 euros)

❌ Des parties à 4 qui piétinent : qui achète quoi. Et surtout, le ou la dernière joueuse du tour peut se voir rafler le dernier bâtiment d’un type, voire pire, voir la fin de partie débarquer, comme ça, pouf. Rageant

❌ Si l’extorsion rajoute une couche d’interaction plutôt rare dans la mécanique de Roll & Write, dans Era : L’Âge Médiéval, on prend cher, surtout à 3-4, ce qui peut complètement déjouer ses plans sur 2-3 tours, voire pire, enterrer sa partie

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Era : L’Âge Médiéval ici

Et vous pouvez trouver Era : L’Âge Médiéval chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et également chez Magic Bazar ici

  • Date de sortie : Automne 2019
  • Langue : Française
  • Produit en : Chine
  • Ecoscore : Pire que du E. Du F. Du Z. Mais ça n’existe pas sur l’échelle. Déluge de plastique avec les 600’000 bâtiments. Si vous voulez en savoir plus sur l’EcoScore dans les jeux de société, c’est ici
  • Auteur : Matt Leacock
  • Illustrateur 
  • Éditeur : Plan B pour la VF
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais comptez plutôt 2 à 3)
  • Age conseillé : Dès 8 ans (ça paraît plutôt optimiste, comptez plus 10-12 pour gérer toutes les possibilités. Ou alors dès 6-8, juste en mode fun, on lance les dés, on construit des trucs, des machins)
  • Durée : 45′ environ. Un poil plus à 4
  • Thème : médiéval
  • Mécaniques principales : Rolle & Write Build

10 responses to Era : L’Âge Médiéval. Du Roll & Build

  1. Laurent says:

    Pour mon édition ramenée d’Essen j’ai des autocollants noirs à poser sur les pistes pour les rendre lisibles ☺️

    • Gus says:

      🤬🤬🤬 pas fournie dans la boite de base achetée en boutique 🤬🤬🤬

      • Laurent says:

        C’est plutôt nul en effet. C’était l’édition anglaise également.

        • Gus says:

          Venant de deux gros éditeurs comme ça, Eggertspiele et Plan B, c’est inacceptable. Résultat des courses : il faut s’agenouiller devant leur SAV pour demander l’autocollant, attendre 2 semaines (si tout va bien) pour pouvoir enfin voir un truc sur le plateau. Les acheteurs de la V1 essuient les plâtres… Pas cool

  2. RODIER says:

    bonjour,
    juste pour info , jeu testé hier soir en boutique , effectivement, les autocollants sont fournis avec la boite maintenant . A coller soi-meme cependant .
    Concernant la partie d’hier à 4 , le joueur qui a rushé sur les dés gris pour nous prendre des ressources ,a finalement fini dernier . Il faut surtout faire attention à ne pas se faire voler par tout le monde , à chaque tour .J’ai gagné d’un point , en ne subtilisant pas outrageusement des ressources . Par contre , j’ai eu très peu de points perdus/ désastre ,contrairement aux autres qui n’ont pas pu nourrir tous leurs dés/habitants sur beaucoup de tours et se sont pris un max de cranes en fin de partie . Excellent jeu, le hasard ne m’a pas plus géner que cela .
    Merci pour votre blog ,qui m’enchante à chaque article , meme si je ne suis pas toujours en harmonie avec .

    • Gus says:

      Merci à vous pour vos lectures et votre commentaire cordial et constructif ☀️

  3. Bonjour pouvez vous préciser comment la fin de partie se déclenche ? Qu’est ce qu’il appelle type de batiment ? la couleur représente le type de batiment ?

    • Gus says:

      Bonjour. Quand plusieurs types de bâtiments sont épuisés, en fonction du nombre de joueurs et joueuses, la fin de partie est enclenchée et on achève le tour en cours et le tour de table

      Les couleurs sont là pour caractériser les bâtiments, et chaque couleur renvoie à deux types de bâtiments

      La fin de partie est par type, pas par couleur

  4. Jean says:

    Pour info, j’ai acheté chez Philibert la VF il y a une semaine, et elle contenait les fameux autocollants

A vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.