Victorian Masterminds. Moi, moche et méchant. Mais surtout méchant. Mouahahaha

Temps de lecture: 6 minutes

Prenez les deux auteurs parmi les plus bankables de la planète et faites-les sortir un jeu dans lequel on incarne des grand.e.s méchant.e.s à l’époque victorienne. Fun. Mais un jeu pas exempt de quelques défauts. Même si la « merveille » n’est pas totalement au rendez-vous, le plaisir est assuré

Victorian Masterminds, de quoi ça parle ?

D’une époque victorienne, d’où le titre, très steampunk, avec des grands méchant.e.s qui fomentent des plans et des machines infernales pour prendre le contrôle slash détruire le monde

Et pendant ce temps, ce fieffé coquin de Sherlock est absent (mais il reviendra peut-être plus tard dans une extension???)

Le thème est aussi délicieux qu’original et bien intégré. Si le jeu n’est de loin pas narratif mais surtout mécanique, on s’amuse quand même à préparer les plans les plus machiavéliques mouahahahaha

Et comment on joue?

Un tour qui se résume en une phrase:

À son tour, on pioche le premier jeton « agent » de sa pile cachée de 5, on le regarde en secret et on le place toujours face cachée sur l’une des 5 villes du plateau

Voilà, c’est tout

On passe au joueur et joueuse prochaine

C’est tout, vraiment?

Oui

Mais vraiment, vraiment?

Oui

Si l’un des emplacements contient 3 jetons, on retourne la pile de jetons et on résout dans l’ordre. Oui, comme dans Colt Express

Les agents sont alors résolus dans l’ordre. Sachant que:

  • chaque ville permet d’obtenir une ressource
  • chaque agent dispose ensuite d’une action spécifique: résoudre si possible l’objectif de la ville, activer son pouvoir spécial sur son plateau perso, gagner deux jetons, prendre si possible un bâtiment, et annuler le pouvoir spécial du prochain jeton dans l’ordre de résolution de la pile

Des règles extrêmement fluides et streamlinées. On reconnaît ici bien la patte des deux auteurs à succès. Faire au plus simple

Et comment on gagne ?

Le jeu s’arrête quand un et une joueuse a construit slash complété sa machine perso, grâce aux ressources acquises pendant la partie, soit quand l’aiguille d’alerte des autorités arrive à son paroxysme

Cette aiguille d’alerte augmente à chaque fois qu’un bâtiment est pécho pendant la partie

On procède alors à un décompte final, englobant des points de victoire qui partent de tous les côtés: parties de machines complétées, objectifs résolus, bâtiments acquis, etc etc

De quoi s’en tirer sans avoir à se spécialiser

Un décompte aussi varié et chargé que les règles sont épurées

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Victorian Masterminds atteint un 4/5.

Pourquoi 4 sur 5?

Parce que dans Victorian Masterminds, on peut annuler l’effet des autres agents suivant dans la pile, pécho des objectifs et bâtiments avant, et surtout, poser son troisième jeton sur une ville pour initier la résolution

4/5, et non 5/5 car aucune baston, on ne peut pas s’en prendre directement aux autres

Victorian Masterminds est avant tout un jeu de course

Réussir à finir sa machine avant les autres, tout en surveillant d’un coin de l’œil ce que les autres jouent pour adapter son jeu. Avec cette mécanique originale de résolution une fois un emplacement « complet »

A combien y jouer ?

On peut y jouer de 2 à 4

Mais la version à 2 est à éviter comme la peste. On ne résout pas de ville dès 3 jetons posés mais dès 2. Du coup, la partie est terne. Et son agent « saboteur » n’a que peu d’incidence. La tension est moindre

Dès 3-4, et surtout à 4, le jeu devient vraiment intense

Alors, Victorian Masterminds, c’est bien ?

Un très bon jeu pour:

  • Son thème original
  • Des règles épurées
  • Un matos de ouf aux bâtiments en figurine aussi bien sculptées que totalement inutiles dans le jeu

Mais

Victorian Masterminds aurait pu être une pépite de 2019, s’il ne souffrait pas de quelques défauts qui lui fait perdre de sa patine

Autant les bâtiments sont superbes, autant les jetons ressources (plaques de métal et écrou) font cheap et minuscules. Étrange. On dirait que le jeu a été « fini à la pisse », comme on dit chez nous en Suisse. Ces jetons détonnent avec le reste

Et le décompte final fait un peu « lot de consolation » slash « tout le monde il a gagné », avec des points de tous les côtés, on aura l’impression d’avoir grappillé des points, de ne pas se sentir largué.e. Le jeu fait très paternaliste, pour empêcher de frustrer le et la joueuse pour lui donner envie de revenir. Facile

Et surtout, le jeu souffre du syndrome du « cul entre deux chaises« . Trop léger et hasardeux pour les Gamers, trop de choix pour les Casu

Avec la difficulté de ne jamais trop savoir quand les villes / emplacements vont se résoudre. Victorian Masterminds est du (environ) placement d’ouvriers et de la programmation, sans savoir quand ni où ça va péter, ce qui peut ralentir et bloquer le jeu

Sur le papier, Victorian Masterminds aurait tout pour passionner: un éditeur et deux auteurs parmi les plus bankables de la planète, un thème original, un matos qui en jette. On aurait envie de crier au succès. Le et la joueuse n’y verrait que du feu. Pas de chance, c’est criant. Il manque à Victorian Masterminds une âme, il n’est pas « la merveille » qu’il aurait pu être. On place son jeton, et on attend qu’il se résolve, un jour

Avec des parties à deux qui sont… comment dire… insipides. Et marrant, cette variante à deux ne figure pas dans les règles, elle a été rajoutée sur un bout de papier volant. Oubli? Correction de dernière minute?

Et en parlant de règles, quid des explications des objectifs??? Leur explication n’apparaissent nulle part 😲 Du coup on doit un peu improviser pour les comprendre. Mais WT.??? 😡

Score :

Anticipation : 5/5

CMON, Eric M Lang, Antoine Bauza?

Pendant la partie : 4/5

Course aux ressources, aux objectifs, aux parties de sa machine. Tendu. Et un matos de ouf

Sauf que

Des parties à deux plates, et des actions qui ne se résolvent pas tout de suite, on ne sait jamais quand, ce qui peut bloquer la partie. Et aucune explication des objectifs, ils ne sont pas tous évidents

Après la partie : 4/5

On rejoue? OK pourquoi pas, pour essayer 2-3 styles de jeu

Mais comme le jeu est extrêmement tactique, en l’absence de courbe de prog et de variété suffisante, il y a peu de chance qu’on en fasse 600’000 parties

Score final : 4/5

Pour nous, Victorian Materminds ne sera pas LA révélation ludique du siècle. Il n’est pas « la merveille » qu’il aurait pu être, mais le plaisir est assuré

Victorian Masterminds a connu une histoire mouvementée. Déjà annoncé chez Space Cowboys en… 2016, il aura changé de main pour atterrir trois ans plus tard chez CMON

La présentation du proto aux Space en juillet… 2015

Un matos de ouf (mais ne parlons pas des jetons ressources), des règles épurées, un jeu qui plaira, forcément, et qui se vendra comme des petits pains bio grâce au nom de ses auteurs. Mais pas un jeu incroyable non plus

Un très bon jeu, certes, peut-être, mais entaché de quelques défauts. Un jeu qui risque d’être surcoté en 2019. Pas raté, mais pas le meilleur titre des deux auteurs non plus

Et encore une chose

Et vraiment? En 2019? Fallait-il vraiment placer une illustration de femme au gros décolleté généreux? Vraiment? L’image de la femme ne s’en sort que dégradée

Alors que tous les personnages masculins sont présentés comme hirsutes, effrayants, puissants

la femme, elle, se doit d’être… plantureuse

Était-ce vraiment bien nécessaire?

Décidément, ce long et riche article de 2013 est toujours d’actu: Sexisme chez les Geeks: Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier

Petite variante pour rendre le jeu (encore) un peu plus stratégique

Vous trouvez la pioche des agents trop hasardeuse? Alors certes, on peut utiliser les scientifiques kidnappés pour changer la donne et choisir

Mais si on n’en a pas? On subit alors le hasard

Pour rendre le jeu un peu plus stratégique, il suffit d’utiliser cette petite variante:

À son tour, on pioche deux jetons « agents ». On les consulte en secret. On en joue un et on repose l’autre face cachée sur sa pile

Voilà, simple, efficace

Et encore une dernière chose

VO? VF?

Pour l’instant, le jeu n’a pas encore été traduit, et la VF est annoncée chez EDGE pour le mois de mai. Le matériel de jeu ne comporte aucun texte, tout, ou presque, est présenté dans les règles. Mais comme elles sont plutôt chargées, mieux vaut bien comprendre l’anglais avant la sortie de la VF

Vous pouvez consulter les règles de Victorian Masterminds en anglais ici

Vous pouvez trouver Victorian Masterminds chez Philibert en anglais ici

Et la VF en précommande ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Date de sortie : Mars 2019 pour la VO. Et la VF?
  • Langue : Anglaise, pour l’instant
  • Auteur : Antoine Bauza, Eric M. Lang
  • Illustrateur : Davide Tosello
  • Editeur : CMON
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (optimum: 4)
  • Age conseillé : Dès 14 ans (bonne estimation)
  • Durée : 60 minutes
  • Thème : Steampunk
  • Mécaniques principales : Programmation, objectifs, placement d’ouvriers

31 responses to Victorian Masterminds. Moi, moche et méchant. Mais surtout méchant. Mouahahaha

  1. snaketc says:

    J’attendais ce jeu avec impatience et je suis à moitié surpris de la critique. Depuis sa sortie c’est la première fois que je tombe sur un article. J’étais étonné mais il semble que la qualité du jeu ne soit pas au rdv. Les critiques doivent hésiter avant de dire du mal des grands auteurs que sont Bauza et Lang 😊.

    • Gus says:

      Merci Lionel pour votre retour

      Boaf, les deux auteurs n’ont pas sorti que des succès non plus. Mais c’est vrai que là, on ne pouvait que les attendre au tournant

      Le jeu est un solide 4/5. De loin pas une daube, pour toutes les raisons évoquées, mais de loin pas un carton non plus. Il va plaire, sans aucun doute, mais il souffre de quelques soucis. Notamment le coup des objectifs non-décrits. Mais t’es sérieux là????

      La VF est annoncée sur le site (sans date de sortie) d’EDGE ici http://www.edgeent.fr/jeux/article/victorian_masterminds/victorian_masterminds

  2. Lucas says:

    Bonjour,

    Je suis désolé mais je vais pousser un petit coup de gueule. J’adore votre site, je le consulte quasi quotidiennement parce que j’adore lire vos critiques de jeux qui sont super bien ficelées, claires, rapides à lire n’importe où. Et surtout vous avez l’air d’être une équipe vraiment chouette et dynamique, qui parfois fait regretter de ne pas vivre en Suisse.

    Mais par contre …. Un moment, c’est trop. Quasiment systématiquement, sur tous les jeux qui ne sont pas exclusifs à deux joueurs, vous répétez sans cesse « à 2 c’est à éviter, variante horrible à 2, à éviter comme la peste » en arguant qu’à plusieurs le jeu prend tout son sel. EVIDEMMENT les gros jeux sont souvent meilleurs à 3,4 ou 5. EVIDEMMENT, une soirée jeux c’est plus fun a plusieurs. Mais d’ici à dire que c’est presque injouable ou inutile à 2, c’est vraiment exagéré parce que bon nombre de ces jeux, je les ai joué à 2 et j’ai apprécié. Je vous dis ça parce que c’est dissuasif systématiquement et du coup je ne lis même plus votre avis final en bas de page et je cais lire moi même les règles pour me faire une idée.

    Par pitié, soyez plus objectif sur le jeu à 2 quand il s’agit de jeux se jouant aussi à plusieurs … Parce qu’il y a aussi des gens qui jouent presque exclusivement en couple.

    Merci et surtout continuez c’est un site génial!

    • Gus says:

      Merci Lucas pour votre commentaire et coup de gueule, ça fait du bien d’avoir un petit « secoue le sac » de temps en temps

      Vous avez raison sur toute la ligne Lucas

      Oui, souvent nos critiques des jeux à 2-4 précisent que la config à 2 n’est pas optimum. Votre fidélité et lecture fines nous honorent

      Si vous me le permettez, j’aimerais réagir à votre… réaction. Je ne veux ni me justifier, ni vous prouver que vous avez tort

      Mais

      Soyons lucides. La plupart des jeux à 2-4, 2-5, voire 2-6 placent la version à 2 juste pour vendre plus et toucher un plus grand public. Si je vous dis un jeu à 3-4, ou 3-5, ou 4-5, ça vous donne envie de l’acheter?

      Et souvent, la config à 2 est le « parent pauvre » du jeu. Avec des règles certes jouables, mais de loin pas folichonnes, à coup de « jouer comme à 4 avec deux persos », e.g. The Great City of Rome, ou contre une IA toute moisie

      Les meilleurs jeux à 2, et nous serons d’accord, sont les jeux uniquement prévus à 2. J’en prends pour exemple 7W et 7W Duel. On peut jouer à 7W à deux, mais bof bof. En revanche, 7WD 🌟🌟🌟

      Maintenant, Lucas, quand nous disons que l’optimum est à 3 ou 4, cela ne veut pas (toujours) dire que la version à 2 est indigeste. C’est juste qu’à 2, parfois, le jeu manque de punch, comparé à plus. Comparé, c’est le mot-clé

      Maintenant, pour VM, ici la version à 2 est vraiment « cheap » i.e. moins intense, plus facile qu’à 3-4

      Alors oui, encore une fois, Lucas, vous avez raison, vous l’avez bien relevé, nos critiques soulèvent souvent cet aspect. Et c’est bien triste. D’autant que c’est prouvé, les couples qui jouent en couple restent en couple ❤️️😉

      Merci pour votre intervention et à tout bientôt sur Gus&Co

      Bon début de semaine ensoleillé Lucas

      • Lucas says:

        Bonjour bonjour!

        Merci d’avoir pris le temps de répondre … Et suite à cette réponse je voudrais dire deux choses :

        – je ne suis pas super super d’accord. Moi mes jeux préférés à 2 ne sont pas des jeux à 2, j’adore jouer à Great Western Trail, Rajas of the Gange, Root, Troyes, etc. J’ai toujours trouvé que les jeux spécial 2 joueurs étaient un peu limités. Et comme je n’ai jamais joué à tous ces jeux à plus de 2, je n’ai pas de frustration en me disant qu’il y a moins d’interaction qu’à plus.
        – la façon dont vous répondez me prouve à quel point j’aime ce blog. C’est super bienveillant, sympathique, et vous êtes à l’écoute. Bref merci d’être comme ça, c’est rare.

        Je vous surkiffe!
        Très belle semaine à vous 😉

        • Gus says:

          Bonsoir Lucas

          De votre commentaire je ne retiens qu’un seul mot: « bienveillant »

          Moi aussi je vous surkiffe ☀️

        • nusul says:

          Je comprends ce que vous dites, mais il faut aussi avoir le courage de se dire, que des jeux à 2 sont moins bons et l’expliquer clairement pkoi, (à priori ici une mécanique rendu inutile), plutôt que se fourvoyer.

          En fait je pense que vous aimez « quand même » à 2 des jeux tellement bon à +, que en partant de haut et en descendant quelques marches, on est encore haut sur la pyramide du plaisir.
          Par contre sur un jeu qui tient à peu de choses pour être plaisant, une seule meca en moins et l’édifice s’écroule! Car il y a si peu de marches.

          Donc oui GUS a raison: la plupart des jeux jouables à 2, le sont artificiellement et en réduisant la qualité du jeu, et des fois trop pour que cela soit plaisant.

          Mais vous avez aussi raison, certains peuvent quand même s’amuser sur expériences amputées/imparfaites, mais GUS cherche à parler à ceux qui cherchent le meilleur, pas le médiocre. (oui c’est élitiste! je sais, mais cherchons à nous hisser plutôt qu’à nous rabaisser)
          Donc je préfère sa démarche à la votre: je veux savoir si l’amputation à 2 est trop létale.

          Si vous savez que finalement ces dégradations ne vous gène pas, sachez qu’à d’autre elles sont catastrophique, par exemple vous parlez de root à 2, je le trouve tellement réduit, que pour moi il est sans saveur, (idem pour vast à son époque dont le jeu à 6 est une telle pépite et où à moins de 4 il deviens ridicule).

          Donc qu’il continue à guider ceux qui sont susceptibles, les autres savent deja qu’ils ne seront pas génés.

  3. minastra says:

    Merci pour cet article.

    J’avoue que ce jeux m’a déçu. Comme vous le dites si bien, sur le papier, il avait tout pour plaire. Des auteurs au top, un univers au top, un matos incroyable et pourtant la mayonnaise n’a pas prise… En tous cas pas dans mon bol.

    Il faisait parti de ma « to play » liste à Cannes et ce fût chose faite. Bon, ok… Une seule partie, c’est un peu peu pour juger un jeu, mais très enthousiaste en début de partie, on a très vite senti le plaisir s’étioler petit à petit au fil des tours. Mécanique, répétitif, bref selon mes co-joueurs et moi, un manque de panache, d’épic, d’on ne savait pas trop quoi qui nous laissé sur notre faim.

    Vraiment dommage. Je m’attendais à un grand feu de joie ludique. Tous les ingrédients étaient réunis. Manquait juste l’étincelle pour allumer le tout.

    • Gus says:

      « Manquait juste l’étincelle pour allumer le tout »

      Tout est dit

      • Tanghar says:

        Bonjour,

        Concernant votre variante « Petite variante pour rendre le jeu (encore) un peu plus stratégique », je pense qu’elle risque de déséquilibre quelque peu le jeu au lieu de l’améliorer :

        Car certes, on pioche au hasard ses agents en début de partie, mais comme vous le signalez ce hasard est atténué par l’usage des scientifiques (qui permettent de choisir parmi les agents déjà utilisés), et surtout par le fait que dès qu’un joueur parvient à récolter 5 Codex Da Vinci il peut désormais choisir au lieu de piocher le premier agent de sa pile.
        Du coup si on n’aime pas le coté aléatoire, il suffit de se dépêcher de récolter 5 codex… 😉

        • Gus says:

          Absolument, vous avez raison de relever ces aspects

          C’était juste pour éviter ainsi le côté répétitif (et obligatoire?) des stratégies « scientifiques » et codex des débuts de partie

          Déséquilibrer? Non. Changer, oui

  4. chandler says:

    « L’image de le femme ne s’en sort que dégradé » Le femme ? dégradé ? Vraiment ?

  5. chandler says:

    J’ai l’impression que la moindre occasion d’aborder le sujet se voit ici surexploitée à outrance. Ce qui, pour moi, ne sert pas vraiment le combat. D’autant que si la femme au chapeau est la seule à être « plantureuse » dans le jeu, on pourra dire qu’on a déjà vu bien pire …

    • Gus says:

      Pour nous, si

      Tout image slash représentation n’est jamais innocente. Et pour moi le « on a déjà vu pire » n’est pas un argument pour éviter de placarder le jeu pour son sexisme évident

      Des hommes méchants, des femmes belles à forte poitrine

      En 2019, il est temps que cela change

      Nous y avons joué avec des femmes et elles trouvaient également que cette représentation était maladroite

      Merci pour votre réaction et à très vite sur Gus&Co

      • Tanghar says:

        Hum… et sur un ton plus léger, avez-vous remarqué la forme quelque peu suggestive de l’une des machines des super vilains… ? 😀

  6. chandler says:

    La femme « plantureuse » ne m’a pas l’air spécialement sympathique, et si la représentation de « l’homme » en dessous vous paraît à son avantage, c’est que nous n’avons pas les mêmes critères. Evidemment « the offense is in the eye of the beholder », et si on veut trouver des raisons de remettre le sujet sur la table, il y a toujours moyen de le faire, que ce soit une image, l’absence d’écriture inclusive, … Il est clair que de nombreux jeux et médias exploitent l’image de la femme, mais soulever chaque occurrence (surtout quand elle n’est pas dramatique comme ici) n’aide pas la cause et alimente le désintérêt que la plupart des gens éprouvent pour le sujet.

    • Gus says:

      « surtout quand elle n’est pas dramatique comme ici »

      Je me demande si ce n’est pas là que réside le souci, justement

      À force de voir des personnages féminins ultra-sexualisés dans la culture geek et pop, on est devenu.e.s habitué.e.s

      Une femme à la poitrine généreuse et au décolleté plongeant, normal, pas grave, rien de méchant

      Et pourtant, si

      Dénoncer des représentations sexistes de la femme est justement crucial pour faire avancer la cause et l’égalité

      D’autant que dans ce cas-là, la différence hommes-femmes est flagrante

      Et quand vous dites: « la plupart des gens éprouvent pour le sujet. » vous parlez de quels gens? Avez-vous des chiffres et des études détaillés sur le sujet? Les 50% d’hommes, ou les 50% de femmes qui composent la société? Parce que je doute que les femmes se désintéressent de l’image que l’on renvoie d’elles

      Comment se sentent les filles (mon cas, elle a 4 ans), quand toutes les images qu’elle voit renvoient à des femmes qui doivent être belles, avant tout. Et sexy?

      En tout cas, merci pour vos réactions Johan, qui prouvent bien à quel point ce sujet n’en finit pas de faire des remous et dérange (notre gente masculine)

  7. chandler says:

    Vous avez probablement raison, vous assénez des vérités que vous voulez les bonnes, mais je dois justifier par des statistiques la moindre généralité que j’énonce. Je ne suis pas intéressé par le sujet, pourtant je suis mari et père d’une fille de 4 ans. Et évidemment vous savez tout de ce que pensent TOUTES les femmes ^^. Pouvez-vous me donner une idée du pourcentage de femmes que le sujet intéresse ? Dans mon entourage (composé principalement de femmes, si si), le sujet n’est pas du tout leur priorité. Et quand je l’aborde (car oui je m’y intéresse), ca va du « peu m’importe » au « eh ben celle là ils ne l’ont pas ratée ». Car il faut bien voir que la plupart des femmes (que je connais, donc pas besoin de me demander des statistiques), se différencie naturellement et automatiquement des égéries des jeux vidéos ou autres. Je peux parfaitement comprendre que dans les milieux les plus concernés par les jeux et le monde geek, ca dérange fortement, et que ce soit même un phénomène très handicapant pour certaines. Mais me dire, qu’au contraire, tout le monde s’en préoccupent lourdement, c’est aussi insensé. Avez-vous des statistiques concernant la TOTALITE de la population quant à l’intérêt que suscite ce problème ? 50% des hommes ? 50% des femmes qui composent la société ?

    Ce sera mon dernier message, je n’ai plus trop de temps à perdre à tenter de vous faire comprendre que le combat est honorable mais que le fait de relever systématiquement chaque fait lui nuit fortement.

    • Gus says:

      Merci pour votre longue et riche explication Johan

      Mais je ne vois pas en quoi relever les représentations dommageables à l’image de la femme nuit fortement à la cause

      Mieux vaut alors ne pas en parler, tout simplement?

      NON!

      Il est important de dire les choses. Comme on dit, « qui ne dit mot, consent ».

      Perso, je ne consens pas

      Vous avez exprimé votre avis sur la question, et je vous en remercie. Mais je sens bien que je ne vous ferai pas changer d’avis. Le Backfire Effect, toussa. Nous en avons déjà souvent parlé sur notre blog

      Dommage que vous préfériez éviter le dialogue et y couper court

      Mais c’est votre décision et la respectons. De l’échange naît la construction

      À force de s’enfermer dans ses convictions (moi y compris, hein) et de refuser le dialogue on s’enferme dans des bulles qui nous confirment et confortent nos choix

      En tout cas un grand merciiiii pour tous ces échanges Johan

      Bon début de semaine

  8. gROM says:

    Je lui laisserais bien sa chance, à ce jeu. Le principe des jetons est simplissime mais doit créer des petits moments de tension qui ponctuent la partie. Et ce positionnement intermédiaire occasionnel/expert, je trouve justement qu’il a une raison d’être. Quand on veut un peu plus qu’un Jamaica sans s’embringuer dans un Scythe. Reste la question de la rejouabilité…

  9. jem says:

    Personnellement je suis plus choqué par la représentation du méchant qui est gros et gras. Pourquoi un homme de forte corpulence serait-il méchant ! Et surtout pourquoi ne vous en émouvez-vous pas ?

    • Gus says:

      Merci pour votre réaction

      Vous aurez certainement consulté les règles. Pour 4 représentations de personnages, 3 sont des hommes (pages 8, 13 et 14). Un large et effrayant, certes, les autres pas du tout. Une seule représentation de femme. Et hyper-sexualisée. D’où déséquilibre

      Ce n’était vraiment, vraiment pas nécessaire. Mais flagrant. Et triste

      Mais vous avez raison de relever la représentation, maladroite également

      Votre réaction me fait comprendre que nos mentalités évoluent, et que notre lecture des images et des représentations devient de plus en plus fine, raisonnée et sociétale

  10. Fred says:

    Le jeu semble se passer dans un monde steampunk, donc à l’époque victorienne. Si je ne m’abuse, à cette époque, le corset était de rigueur pour les femmes. Les auteur·e·s serait donc peut-être/éventuellement des gens cultivés plutôt que d’infâmes machistes ?

    Je sais, une telle hypothèse semble folle à notre époque 🙂

    • Gus says:

      Bien sûr Fred. D’un point de vue purement vestimentaire vous avez raison. Oui, le corset fait aussi partie de l’attirail steampunk slash victorien

      Mais nous sommes en 2019. Faut-il être « historiquement » cohérent pour être… « cohérent » (oui je mets entre guillemets parce que bon, pour le steampunk, on repassera pour la cohérence historique 😂)

      Et si le corset était un instrument d’écrasement pour les femmes, pour les forcer à avoir une taille fine et ainsi répondre à une mode sociétale, i.e. comprenez par-là un idéal masculin, regardez avec la libération de la « garçonne » qui s’en affranchit quelques années plus tard

      Mais nous sommes en 2019

      Et le corset, c’est une autre chose. Le décolleté à la poitrine généreuse, une autre

      Infâmes machistes? Non, certainement pas. L’idée n’est pas ici de faire le procès de qui que ce soit. Juste de relever l’image de la femme comme (très, trop) souvent présentée de manière sexiste dans la culture geek et pop. Mais c’est en train de changer, petit à petit. Captain Marvel, toussa. Perso, je vois le verre à demi-plein qui se remplit peu à peu

      À très prochainement sur Gus&Co Fred et merci pour votre intervention

  11. Fred says:

    Bonjour Gus.

    Merci pour votre réponse pleine de tact, comme toujours.

    Ce que j’essayais de souligner avec un soupçon de malice, c’est que le respect de l’image de la femme ne doit pas aller jusqu’à ré-écrire l’histoire. Le steam punk s’inspire d’une époque historique et de ses codes, notamment vestimentaire. Les auteurs ne cautionnent pas les us et coutume de l’époque, il la retranscrive. D’ailleurs dans tous les GN steampunk, nombre de participantes portent des corsets de leur plein gré, sans aucune contrainte sociale mais juste par soucis de fidélité historique à l’époque victorienne.

    Un jeu se passant durant l’époque de la colonisation risque de comporter des illustrations avec des hommes blancs entourés de femmes noires aux seins nus en position de faiblesse. Un jeu se passant à l’époque du far west des hommes blancs dans des saloons avec des femmes courtes vêtues et des indiennes réduites en esclavage, etc. C’est la réalité historique. On ne peut pas réécrire l’histoire, on ne DOIT pas la réécrire.

    Je rejoins totalement Chandler, pour moi ce genre de réaction décrédibilise la cause plutôt qu’elle ne la sert.

    PS : le style de l’illustrateur est en exagération des proportions, donc le décolleté est généreux, comme les favoris sont surdimensionnés. Il ne faut pas voir le mal partout.

    PS : captain marvel est un navet et la mythique Carole Denvers est jouée par une actrice catastrophique, pour le coup j’y vois un complot des mâles alpha qui gouvernent hollywood 🙂

    • Gus says:

      Bonjour Fred,

      Et merci pour votre réaction, très pondérée et plein de tact également. Nous sommes entre gens de bonne volonté et ouverts à la discussion

      J’ai écouté slash lu vos arguments, mais malheureusement je ne les rejoins pas

      1. Pour ce qui est des codes vestimentaires « historiques », voici quelques représentations que j’ai pu trouver sur l’époque victorienne et la femme et les corsets:

      Corset 1
      Corset 2
      Corset 3

      Elles portent toutes trois des corsets. Sans que leur poitrine ne soit autant exhibée que dans ce jeu

      Encore une fois, était-ce vraiment nécessaire, en 2019???

      Maintenant, 2. « Un jeu se passant durant l’époque de la colonisation risque de comporter des illustrations avec des hommes blancs entourés de femmes noires aux seins nus en position de faiblesse ». Euh, vraiment? Vous avez des exemples de jeu qui présentent ce genres d’illustrations? Et tant bien même qu’ils existent, est-ce à dire qu’il faille les accepter et faire l’impasse dessus, en 2019?

      Pour moi l’argument: avant c’était comme ça, donc je ne vois pas pourquoi on en parle maintenant n’est pas un argument. Sur le plan fédéral slash national pour vous les Français, les femmes n’avaient pas le droit de vote en Suisse avant 1971. 48 ans plus tard, les choses ont changé. Et tant mieux. Mais elles ont encore un très long chemin à parcourir pour obtenir l’égalité complète. Car non, les femmes ne sont pas une minorité, elles représentent bien 50% de la population mondiale. Et même si elles étaient une minorité, je ne vois pas en quoi la majorité se permettrait de les dénigrer comme c’est trop souvent le cas

      Et enfin, sur Gus&Co nous continuerons à utiliser le langage épicène et inclusif, à parler de la place de la femme dans le secteur du jeu de société et à relever ce genre de représentations ineptes de la femme

      Vous et Chandler dites qu’en parler décrédibilise la cause. C’est votre droit et opinion, nous les respectons. Que nous ne partageons absolument pas

      Ne rien dire et laisser couler, ça serait, pour nous, pour nos valeurs, accepter que nous, les hommes, imposions une vision de la femme, hypersexualisée. Au final, quand on y pense, cette illustration (et tout le pataquès qui va avec) est autant dénigrant pour les femmes que pour nous, les hommes. Cela veut dire que nous nous complaisons dans ce genre d’imageries. C’est insultant. Pour nous. Sur nous-mêmes. Quelle image cette image renvoie de nous-mêmes, de notre masculinité, de nos paysages visuels et fantasmés?

      En tout cas, merci pour votre réaction pacifiée et constructive Fred. J’espère à bientôt pour un prochain échange sur un prochain jeu avec des illustrations toutes aussi pourries 😜

      PS et j’attends toujours votre référence de jeu pour « Un jeu se passant durant l’époque de la colonisation risque de comporter des illustrations avec des hommes blancs entourés de femmes noires aux seins nus en position de faiblesse »

  12. Fred says:

    Re bonjour Gus

    J’ai l’impression que nous ne nous comprenons pas malgré notre bonne volonté mutuelle (les limites de la communication écrite, voire verbale, chères à Albert Camus).

    Je ne cautionne pas le fait qu’une femme ait du porter un corset, je dis qu’elle en portait un et qu’on ne peut pas réécrire ce fait, que l’on soit en 2019 ou en 2099 (référence marvel glissée l’air de rien 😉

    Le jeu ne dit pas que c’est bien, il dit que c’est ainsi dans l’Angleterre victorienne. D’ailleurs, la PREMIERE image renvoyée par un moteur de recherche quand on tape les mots clefs « corset époque victorienne » est celle ci :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Style_victorien#/media/File:EVENING_DRESSES_Wihite_satin_robe.jpg

    Pour les illustration, j’emploie le terme « risque », pas « existe ». Je n’ai donc pas de référence pour une potentialité. Mais si on se penche par exemple sur les illustrations de « a few acre of snow », il y a des indien torses nus avec des plume et des femmes avec des décoltés.

    Le but de mon message était de vous mettre en garde contre un excès de bien pensance qui me semble vous faire voir le mal là où il n’est pas. De mon côté je suis convaincu comme vous qu’homme et femmes doivent être représenté équitablement dans tous les sens du terme.

    • Gus says:

      « De mon côté je suis convaincu comme vous qu’homme et femmes doivent être représenté équitablement dans tous les sens du terme. »

      Nous sommes (au moins) d’accord là-dessus (c’est déjà beaucoup)

      PS avez-vous consulté le long et riche article slash analyse de 2013 citée dans l’article? Édifiant 😳

  13. aurelia says:

    Bonjour,

    C’est après avoir lu votre article que je me suis décidée à acheter ce jeu, en français, puisqu’il est sorti à présent dans la langue de Molière. L’univers et la mécanique, tout comme le graphisme m’ont attiré malgré les points négatifs que vous abordez.
    Je confirme qu’à 2, les résolutions de piles sont… rapides ? … évidentes ? Ça doit certainement être plus chaotiques à 3 et 4. En tout cas, on sent (mon mari et moi) qu’on aimerait voir plus d’enchères sur ces lieux, à l’instar d’un pot qui monte comme au poker, d’où le design des pions agents. La mécanique ne le permettait peut-être pas mais j’aurais ajouter plus d’agents pour la résolution des piles (4 ou 5 si on joue à 3 ou 4 joueurs) ou d’autres conditions annexes.
    Par contre, le saboteur a bien embêté mon mari, ce pion a bien joué son rôle chez nous. ^^
    On va le tester à plus de joueurs prochainement et envahir le monde pour voler tous ces beaux monuments et construire nos machines destructrices… Mouahah !

  14. Christophe says:

    Bonjour à tous. Merci pour partager les avis sur les jeux, ca permets de se faire une idée avant de franchir le pas.. ce que j’ai fais ^^
    Je tenais juste à informer les joueurs à 2 , qu’il existe une variante non officielle proposée sur bgg (boargamegeek) qui consiste à conserver la mécanique à 3 (résoudre une pile de 3 jetons et non 2) mais il ne peut y avoir que 3 villes sur les 5 avec des jetons (des que 3 villes possèdent des jetons alors il faut d’abord résoudre 1 ville afin de pouvoir poser des jetons sur une nouvelle ville). je n’ai pas testé cette variante mais elle semble plus interessante que la version officielle qui n’est pas terrible (j’ai testé …)

A vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.