Analyses & psychologie du jeu,  Jeux de plateau,  sélection

Jeux et applis : Quand le numérique rencontre l’analogique

📲🧩 Comment les applis redéfinissent les jeux de société en fusionnant le numérique avec l’analogique. Un monde de possibilités !


Jeux de société et applis

Pour faire écho à l’article sur le jeu Le Pacte du Diable chez CGE / Iello dont nous vous parlions mardi, revenons aujourd’hui sur cette tendance, ainsi qu’à certains des jeux de société, incontournables, assistés par applis.

L’évolution des jeux de société à l’ère digitale est un voyage captivant. Les applis viennent épouser et… dépoussiérer (?) les pièces et les plateaux pour une expérience de jeu renouvelée.

Dans le monde en constante évolution des jeux de société, l’intégration des applis dans l’expérience de jeu a créé une nouvelle frontière. Les jeux de société assistés par application sont ici pour rester, offrant des expériences uniques et immersives. Ils nous démontrent la polyvalence et le potentiel de ce nouveau phénomène.

Les applis à travers « les âges »

Nous avons épluché pour vous la base de données des jeux de société de BGG, et tous jeux confondus, plus de 500 titres rentrent dans la catégorie des jeux assistés par une appli. Le graphique que nous avons alors réalisé à partir de ces données est plutôt… parlant.

jeux et applis
Les jeux avec applis à travers le temps

On discerne bien une rapide augmentation à partir des années 2017, date de la sortie d’Unlock! qui a vraisemblablement porté le marché. Alors certes, sur près de 5 000 jeux sortis chaque année, 60-90 jeux avec applis ne représentent qu’une infime portion. Or, depuis 2017, on constate que la tendance est élevée. C’est encore trop tôt pour le dire, mais à voir si 2023 confirme cette tendance.

Une fusion naturelle

L’intégration des applis dans les jeux de société s’inscrit dans une démarche d’innovation. Avec les smartphones omniprésents, et les tablettes, l’union entre le numérique et l’analogique semblait inévitable. Les applications offrent des possibilités inédites, telles que des scénarios dynamiques, des effets sonores et des aides de jeu, tout en préservant l’essence tactile et sociale des jeux de société.

‘XCOM: The Board Game’ est l’un pionnier de cette tendance. Inspiré du célèbre jeu vidéo, il utilise une application pour créer des missions aléatoires et gérer les événements en temps réel. Autre exemple, on en parle plus bas, ‘Chronicles of Crime’ permet de scanner des QR codes sur les composants du jeu afin d’explorer de nouveaux scénarios et de résoudre des mystères.

Mais si on veut revenir à la source de cette mécanique, je me demande si peut-être, peut-être, le tout, tout premier jeu de société à avoir introduit une « app » n’était pas Atmosfear, sorti en 1991. Atmosfear combinait des éléments de jeux de société traditionnels avec une cassette VHS mettant en scène un personnage, le Gardien. Les joueurs et joueuses devaient collecter six clés pour vaincre le Gardien tout en naviguant entre des cartes de destin, de temps et de chance qui déclenchent des événements aléatoires. La première personne qui parvenait à collecter les six clés et à atteindre le milieu du plateau en moins d’une heure remportait la partie.

Alors non, pas d’app, mais une cassette VHS. L’ancêtre des jeux actuels assistés par app ?

Jeux de société et applis : Les avantages

En immersion

Tout d’abord, l’un des avantages les plus marquants de l’utilisation des applis dans les jeux de société est l’amélioration de l’immersion. Les applications peuvent considérablement enrichir l’environnement du jeu grâce à des éléments audiovisuels.

Par exemple, elles peuvent fournir des bandes-son atmosphériques ou des effets sonores qui donnent vie au thème du jeu. De plus, les applications peuvent intégrer des animations et des visuels dynamiques qui ajoutent de la profondeur et du réalisme à l’expérience de jeu. Cette combinaison de stimuli audiovisuels permet aux joueurs et aux joueuses de s’immerger plus profondément dans le monde du jeu, ce qui serait difficile à réaliser avec des composants de jeu traditionnels seuls.

T’as une tâche

Les applis ajoutent un niveau de commodité et de fluidité aux jeux de société. Elles peuvent prendre en charge des tâches complexes et gérer des calculs ou des mécanismes qui seraient fastidieux ou difficiles à gérer manuellement.

Par exemple, dans certains jeux, l’application peut suivre les scores, gérer l’inventaire des joueurs et des joueuses, ou même simuler les actions d’un adversaire contrôlé par l’IA. Cela permet de se concentrer davantage sur la stratégie et le plaisir du jeu, sans être alourdis par la gestion de nombreux composants physiques ou règles compliquées. De plus, cela facilite l’accès aux jeux de société pour les nouveaux joueurs et joueuses qui pourraient être intimidés par des règles complexes.

(R)évolution

Enfin, les applis offrent une grande adaptabilité et la possibilité d’intégrer du contenu évolutif. Les auteurs, autrices et éditeurs de jeux peuvent publier des mises à jour, des extensions ou des scénarios supplémentaires via l’application, offrant ainsi une rejouabilité et un renouvellement constants.

Cette capacité d’expansion numérique signifie que le jeu peut continuer à évoluer et à s’adapter aux préférences sans nécessiter l’achat de composants physiques supplémentaires. Cela crée une valeur ajoutée et permet à la communauté de rester engagée avec le jeu sur le long terme.

Jeux de société et applis : Les inconvénients

(Inspecteur) gadget

Il existe des cas où l’intégration d’applications dans les jeux de société peut sembler plus un gadget qu’un élément essentiel à l’expérience de jeu. Cela se produit généralement lorsque l’application ne contribue pas de manière significative à la mécanique du jeu, à la narration ou à l’immersion, et qu’elle semble plutôt être ajoutée pour suivre une tendance ou ajouter un facteur de « nouveauté ».

Par exemple, lorsque les applis sont utilisées uniquement pour remplacer des éléments physiques tels que des dés ou des minuteurs, sans apporter d’améliorations significatives, elles peuvent sembler… superflues.

Dans certains jeux, l’application peut rendre le jeu excessivement complexe sans apporter de véritable valeur ajoutée, ce qui peut finalement nuire à l’expérience ludique plutôt que de l’améliorer. Dans ces situations, il est essentiel d’évaluer si l’application enrichit réellement le jeu ou si elle est simplement là pour le… marketing ou l’apparat.

Jeux et applis : Un fossé sceptique

Malgré l’enthousiasme, certains joueurs sont préoccupés par la… pureté de l’expérience analogique. Ils craignent que l’utilisation des applications ne détériore l’aspect social des jeux de société. Mais quand c’est bien fait, de ces applications sont conçues pour renforcer la coopération et l’immersion plutôt que de favoriser l’isolement derrière un écran.

La question de l’accessibilité

Un défi à relever concerne l’accessibilité. L’achat d’un jeu de société est généralement un investissement unique, tandis que les applications peuvent nécessiter des appareils compatibles et des mises à jour régulières. Il est donc important que les éditeurs considèrent la diversité des configurations matérielles et assurent un support adéquat.

Temps de développement imprévisible (à quelle heure on arrive ?)

Le développement numérique est notoirement imprévisible, et les applis ne font pas exception. Un jeu qui dépend d’une application peut être retardé si le développement de cette dernière prend plus de temps que prévu. Les concepteurs doivent prendre en compte ces aléas pour assurer la qualité de l’expérience globale.

Manque de contrôle (Z)

Si on leur demande, il y a de fortes chances que les éditeurs de jeux de société soulignent l’importance de maîtriser la conception et le développement d’un jeu. Oui, mais. Et c’est là que le bat blesse.

Pour développer un jeu de société avec une app, ne possédant pas de compétences en codage, les auteurs, autrices et éditeurs dépendent souvent d’équipes extérieures pour développer les applications, ce qui peut limiter leur contrôle sur cet aspect du jeu. Les Space Cowboys, qui éditent Unlock, font ainsi appel à des prestataires externes pour leur développer Unlock.

Longévité (plus c’est long, plus c’est bon)

L’utilisation d’applications soulève des questions sur la longévité des jeux. Si une application peut être téléchargée et utilisée hors ligne, son maintien à long terme dépend du soutien de l’entreprise. L’idéal serait une application qui ne nécessite ni mises à jour ni maintenance, mais cela reste difficile à garantir.

(j’ai mal au) coût

Oui, on ne va pas se le cacher, et c’est enfoncer une porte ouverte, mais le développement d’une application peut être chéros. Bien que l’intégration d’une application puisse parfois réduire les coûts en remplaçant des éléments physiques, il est important de considérer l’équilibre entre la valeur ajoutée par l’application et les coûts de développement. Tout ça pour ne pas faire exploser les coûts, et éviter ainsi de devoir les répercuter sur le prix final du jeu.

Temps / tant d’écran

Pourquoi jouons-nous à des jeux de société et non à des jeux vidéo ? Parce qu’on a envie, parfois, souvent, de trouver des raisons, des opportunités, des moments pour nous éloigner des écrans et de se concentrer sur l’interaction humaine. Les applis, en nécessitant l’utilisation d’un écran, peuvent sembler contradictoires avec cette philosophie.

L’un des principaux attraits des jeux de société est leur capacité à rassembler des personnes autour d’une table, favorisant l’interaction sociale et le plaisir partagé. Oui, mais. L’intégration d’applications peut parfois entraver cet aspect social. Lorsque les joueuses et les joueurs sont trop concentrés sur leurs écrans, cela peut créer une barrière entre eux, limitant la communication et l’interaction en face à face.

Dans certains jeux, l’application peut exiger une attention constante, de sorte que l’on passe plus de temps à interagir avec son appareil qu’avec les autres à la table. Cela peut conduire à une expérience de jeu isolée, où le contact humain et les moments spontanés qui font partie intégrante des jeux de société traditionnels sont réduits. Il est donc important que les auteurs, autrices et éditeurs de jeux prennent en compte l’équilibre entre l’utilisation de la technologie et la préservation de l’essence sociale des jeux de société. Il est essentiel que les applis enrichissent l’expérience sans nuire à l’engagement social.

Les meilleurs jeux de société assistés par applis

Dans le monde des jeux de société, les jeux assistés par application ont créé un fossé entre les joueurs et joueuses. Il y a celles et ceux qui ne peuvent s’en passer, tandis que d’autres préfèrent les jeux de société… traditionnels, purement analogiques.

Indépendamment des préférences personnelles, il est indéniable que les jeux de société assistés par application sont là pour rester, offrant des expériences uniques, immersives et pratiques.

Voici quelques jeux de société parmi les plus populaires, peut-être parmi les meilleurs, qui sont assistés par des applis. Attention, je précise. Jeux de société & applis. Il n’est pas question ici de plateforme web, comme c’est le cas pour Détective par exemple.

Dune : Imperium

Dune : Imperium est un deck-building qui a raflé de nombreux prix ludiques et qui a gagné en popularité grâce à son excellente jouabilité pour un à quatre. Le jeu est accompagné d’une application officielle qui aide à la configuration, à la sélection des factions et à l’obtention d’informations sur chaque tour.

L’application comprend également des modes supplémentaires qui ne sont pas disponibles dans le jeu physique et qui améliorent l’expérience de jeu. Autant le jeu est excellent, autant l’appli apporte une réelle plus-value (ce qui n’est pas toujours, toujours le cas).

Dune : Imperium est également, selon nous, l’un des meilleurs jeux de société de science-fiction.


Forgotten Waters

Forgotten Waters utilise une application pour raconter l’histoire dans laquelle les joueurs et les joueuses évoluent. Lorsqu’ils ou elles atteignent certains emplacements dans le jeu, l’application leur fournit les éléments de l’histoire correspondants.

Alors oui, un livre narratif aurait très bien pu faire l’affaire, mais soyons honnêtes, l’application offre plus de possibilités de rejouer puisque de nouveaux scénarios peuvent être publiés sur l’application. L’application est également plus pratique, car il est plus facile de taper un numéro sur l’écran que de feuilleter un livre, et l’application lit l’histoire à voix haute.

Forgotten Waters est également, selon nous, l’un des meilleurs jeux de société à thème pirates.

👉 Vous pouvez découvrir notre chronique complète du jeu ici.


À la Recherche de la Planète X

À la Recherche de la Planète X est un jeu de déduction qui utilise une application pour révéler la solution à la fin du jeu et pour fournir aux joueurs et aux joueuses des indices tout au long de la partie. L’application est un moyen efficace de transmettre des informations, ce qui en fait un outil précieux pour la partie.


Les Demeures de l’Épouvante : Seconde Édition

Les Demeures de l’Épouvante : Seconde Édition, un jeu d’horreur dans une maison hantée dans l’œuvre de HP Lovecraft, a été l’un des premiers jeux de société assistés par application.

L’application permet de randomiser les scénarios, de gérer les effets sonores, la narration et le déroulement du jeu, et comprend même des puzzles numériques. Cette intégration de la technologie place la barre très haut pour d’autres jeux assistés par des applications.


Voyages dans la Terre du Milieu

Voyages dans la Terre du Milieu est un jeu avec un thème fort dans l’univers de Tolkien où l’application est utilisée pour mettre en place des scénarios et suivre les dégâts infligés aux ennemis.

L’application mémorise les dégâts d’un tour à l’autre, ce qui évite d’avoir à placer des jetons sur la figurine de l’ennemi. L’application propose également de la musique et des voix, ce qui ajoute à l’expérience de jeu. C’est un peu Les Demeures de l’Épouvante, mais avec des elfes et des orques.

👉 Vous pouvez découvrir notre chronique complète du jeu ici.


Chronicles of Crime

Chronicles of Crime utilise l’application pour créer un sentiment d’espace et de présence lorsque les joueurs et les joueuses entrent sur une scène de crime ou dans une pièce. L’un des joueurs utilise son téléphone pour regarder autour de lui, ce qui lui donne l’impression d’être dans la pièce.

L’application permet également de suivre le temps, ce qui joue un rôle important dans le jeu, car certains événements ou personnages ne sont disponibles qu’à certaines heures.


Return to Dark Tower

Return to Dark Tower est une réimagination du vieux jeu de société de 1981 par Restoration Games. L’application pilote toutes les actions et les résultats du jeu, répandant la corruption sur la carte, fournissant une mécanique de combat unique, des expériences de découverte de donjons, et augmentant la difficulté au fur et à mesure que les joueurs progressent. Épique ! Pour l’instant, le (gros) jeu n’existe qu’en anglais.


Unlock!

Faut-il encore le présenter ? Multi-primé, cet Escape game dit de salon sorti en 2017 ne cesse de nous régaler en termes d’inventivité et d’innovation, tant au niveau des récits racontés que des utilisations, souvent surprenantes, de son app : réalité augmentée, mouvements, sons, il faut même parfois… souffler sur son portable pour activer un élément et résoudre une énigme du jeu. Unlock! est clairement la quintessence des jeux assistés par appli !

Quand le traditionnel rencontre le numérique

« Dune : Imperium », « La recherche de la planète X » et « Le Pacte avec le Diable » sont des exemples de la façon dont les applications peuvent améliorer les jeux de société traditionnels. Les applis permettent la configuration facile, la sélection des factions, l’obtention d’informations sur chaque tour, la révélation des solutions à la fin du jeu et l’offre de pistes en cours de jeu.

Des jeux tels que « Les Demeures de l’Épouvante : Deuxième Édition » et « Le Secret de mon Père » utilisent également des applications pour raconter l’histoire, randomiser les scénarios, gérer les effets sonores et le déroulement du jeu, et même intégrer des puzzles numériques.

Parallèlement, des jeux comme « Fuse » et « Unlock! » utilisent les applications de manière créative pour apporter un sentiment d’urgence et de tension, ainsi que pour aider les joueurs et les joueuses à résoudre des énigmes. « Alchimistes« , un autre jeu hybride numérique/physique, utilise une application pour aider les joueurs à déduire des informations, un aspect clé du gameplay.

Les expériences uniques offertes par les applis

Plusieurs jeux ont réussi à incorporer les applis de manière unique et innovante. Par exemple, « Mask of Anubis » offre une expérience visuelle immersive grâce à l’application, permettant aux joueurs et aux joueuses de décrire ce qu’ils voient à l’intérieur d’une pyramide, tandis que les autres joueurs placent des tuiles en fonction de ces descriptions.

« Dropmix » est un autre jeu qui exploite de manière impressionnante l’interaction entre le physique et le numérique. Il s’agit d’un jeu de création musicale où les joueurs et les joueuses utilisent une plate-forme et des cartes pour créer de la musique, la musique étant diffusée par le haut-parleur du téléphone portable.

« Voyages dans la Terre du Milieu » et « Les Demeures de l’Épouvante : Seconde Édition » utilisent l’application pour suivre les dégâts infligés aux ennemis, mettre en place des scénarios, et même intégrer des énigmes. « Chronicles of Crime », quant à lui, utilise l’application pour créer un sentiment d’espace et de présence lorsqu’un joueur arrive sur une scène de crime.

Vers le futur (et après aussi)

Le potentiel de cette tendance est immense. Avec l’essor de la réalité augmentée, on peut imaginer des jeux où des créatures fantastiques sortent de notre table de jeu, ou des énigmes qui s’entremêlent entre le monde physique et virtuel. Le futur est un tableau vierge, prêt à être peint par l’imagination des créateurs et des joueurs.


2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous présenter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider à continuer à produire du contenu que vous appréciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer à faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expérience possible. Vous pouvez nous aider à soutenir notre blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien et avons hâte de partager encore de nombreuses années avec vous.


Article écrit par Amélie. Passionnée de jeux de société. A commencé à jouer à des jeux de société à l’âge de 1 année, environ, et n’a jamais cessé depuis. Kiffe les jeux de plateau, coopératifs, narratifs et d’autres qui finissent aussi en « tif Â». Adore partager sa passion et aider les autres à découvrir les top et éviter les flop.

Votre réaction sur l'article ?
+1
4
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

6 Comments

  • phoebus77

    La frontière entre jeu vidéo et jeu de société est quelque fois ténu, et je me dis pourquoi développer un matériel physique dans certains cas. Par contre l’appli à tout son sens lorsqu’elle est au service de la mécanique, comme par exemple l’excellent Alchimiste, ou l’appli sert à déterminer le résultat d’expérience faite. Dans ce ces elle n’est pas prépondérante et ne pèse pas sur le jeu. Il en va de même pour les applis qui facilitent le scoring. Pour le reste, comme les jeux narratifs, je suis plus dubitatif car autant aller vers le jeu vidéo plus immersif….

  • Lippe

    Merci pour cet article.
    Pour Unlock, je salue la prouesse de l’utilisation de l’application. Elle permet une immersion de dingue. Sans, le jeu serait injouable ou devrait être créer différemment. C’est la seule gamme de jeux où je suis satisfait d’utiliser une tablette.
    Pour moi, les Demeures de l’épouvante est le jeu qui m’a fait détester l’utilisation d’une application. J’ai fait plusieurs parties et le fait d’avoir le sentiment de manipuler plus la tablette que les pièces du jeu ou d’avoir mon regard plus sur l’écran que mon plateau m’a fortement déçu. J’ai revendu le jeu et depuis je suis guère motivé à acheter des gros jeux dont une application est nécessaire.

    • MiKL

      Pour Unlock, l’application demande énormément de permissions (30 à l’heure actuelle) mais a également deux logiciels de tracking (dixit exodus-privacy.eu.org ) . Bref, je ne suis pas certain qu’il soit bien pertinent de garder cette appli sur son smartphone quand on ne joue plus à Unlock!

      Pour les Demeures de l’Epouvante, comme le dit régulierement M. Raph’ de « Geek Lvl60 », le mieux est qu’un des joueurs (ou même une personne extérieure) fasse le rôle de Meneur de Jeu et que lui seul ait accès à l’application. Ce MJ en brodant un peu et romançant l’aventure, peut donner une excellente expérience de jeu.

      Sinon je suis d’accord que la mode est actuellement d’essayer faire qu’un jeu de société ait la profondeur d’un jeu vidéo… mais avec une quantité de matériel limité. Et une des seule solutions pour faire cela est l’appli.

      Pour ma part, je suis toujours réticent d’acheter un jeu nécessitant une appli et il faut qu’elle apporte réellement un plus pour que je me dise ok, sinon je passe mon chemin…

  • Erik

    Un fossé… sceptique ! 👍🏼😂

    Pour ma part, oui, autant jouer à un video game.

    Par ailleurs, quelqu’un connaît un site répertoriant et commentant les jeux pour iOS ?

    • Eric b

      Pout ma part, l’idée de jouer avec une appli ne me rebute pas, mais… seulement si son intérêt est supérieur à ses inconvénients.
      Comme dit dans l’article, une appli peut ne pas être maintenue dans le temps et causer l’obsolescence du jeu.
      Une appli pose des questions de confidentialité.
      Mais c’est aussi encore plus de dépendance au numérique, de pollution, de temps d’écran, de batterie à recharger, de potentiels bugs (coucou l’héritage de mon père)…

      J’ai adoré jouer à Forgotten waters, mais je reste dubitatif sur le réel intérêt de l’appli : un livret, une personne pour liret et c’est réglé…
      Certes, on peut faire quelques manips pendant le déroulement de la bande audio, certes, les voix sont très bonnes, mais sur ce jeu je trouve que l’appli est un (très bon) gadget.
      (note : et en fait d’appli, c’est un site internet, donc rien à installer et possibilité de télécharger les fichiers pour jouer hors ligne, ce que je préfère)

      À contrario, pour Kosmopolit (que vous n’avez pas cité, honte à vous sur trente-deux générations), l’appli apporte un vrai plus : mise en place, gestion du temps, score, bande-son, réponses… sans l’appli, il aurait fallu une personne menant le jeu… et encore : cela aurait été moins fluide !

      En résumé, je pense qu’aujourd’hui l’appli est tendance, mais qu’au vu des inconvénients, je préfère l’éviter… sauf quand elle apporte un réel plus et que le jeu est bon 😄
      (et j’espère que forgotten waters sortira un jour entièrement en papier, parce que bon, j’ai envie de pouvoir y rejouer dans trente ans)

  • Steph_Maier

    Vous avez entendu parler de “The world of Yo-Ho” jeu de pirate ou votre téléphone sert de pion et où vous avez des animations lors des combats inter joueurs etc… jeu Français et excellent

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :