Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Écosphère. Petit jeu, grand bol d’air frais

Dans Écosphère, explorez les richesses des 8 biomes qui nous entourent. Majorité et collection pour un jeu nature.


Écosphère

Écosphère, le pitch :

Vous êtes des explorateurs et vous parcourez la planète pour observer les richesses des 8 biomes qui nous entourent. À vous de rendre hommage à la beauté de la nature en réalisant l’écosphère idéal

Écosphère est un jeu de collection et de majorité pour 2 à 5 explorateurs et exploratrices des écosystèmes terrestres.

Les auteurs sont les même que pour Stellar, sorti également dans la même maison d’édition. Après avoir visité les contrées interstellaires, ils reviennent s’intéresser à notre belle planète.

Écosphère surfe allégrement sur la mode des jeux sur le thème de la nature et de l’écologie qui a plus que le vent en poupe ces deux dernières années. Mais on ne va pas s’en plaindre !

Vous aurez 8 écosystèmes différents à votre disposition (désert subtropical, prairies tempérées, taïga, toundra arctique, etc.) avec pour chacun d’entre eux indiqués sur la carte le nom et l’icône spécifique à l’écosystème ainsi qu’une brève information scientifique le concernant.

Écosphère, comment on joue ?

Vous devrez explorer les 8 écosystèmes et les placer au mieux dans votre jeu afin de remporter un maximum de points.

Sur la table de jeu sont disposées des cartes Nuages numérotées et alignées de 1 à 6 avec déjà 2 écosystèmes sous chacune d’elles. Une carte Soleil termine la rangée. La pioche des écosystèmes est quant à elle accessible en début de rangée.

À votre tour de jeu vous devrez disposer une carte écosystème numérotée de votre main sous la cartes Nuage du même chiffre. Vous aurez alors le choix entre :

  • récupérer une des piles des cartes à gauche de votre dépose, les ajouter à votre main et en piocher une de plus.
  • Récupérer une des piles de carte à droite de votre dépose et les ajouter directement dans votre collection

La première action vous permet d’avoir plus de choix au tour d’après pour récolter des cartes intéressantes, mais n’enrichit pas directement votre collection.

La seconde action vous permet d’enrichir directement votre zone de collection, mais diminue vos cartes en main et réduit vos choix futurs.

Il vous faudra impérativement alterner judicieusement ces deux actions et faire les bons choix pour optimiser votre zone de collection.

Un point c’est tout

Vous aurez deux manières de récolter des points, en constituant un maximum des collections écosystème différents en ligne et en collectionnant des cartes écosystèmes identiques en colonne.

En fin de partie vous additionnerez les points remportés par :

  • les collections valides en ligne (ligne complète ou partielle)
  • les deux plus grandes de vos collections en colonne

Mais attention. Pour corser le tout, la position de vos collections en colonne équivaut à leur place dans la ligne. Pas de panique, je vous donne un exemple. Une collection de 4 cartes écosystèmes identiques en 3ème position de votre ligne vous rapportera 12 points (3×4) alors qu’une collection de 6 cartes identiques en 1ère ligne ne vous rapportera que 6 points (1×6).

La position et la composition des piles de cartes dans votre zone de collection sont déterminantes pour espérer remporter la partie.

De plus, le nombre de cartes disponibles dans le jeu n’est pas identique pour chaque écosystème, certains sont plus rares que d’autres.

Vous devrez en tenir compte pour faire les bons choix, tout en ayant un œil sur les sélections de vos voisins.

La partie est remportée par la personne ayant réussi à récolter le plus grand nombre de points grâce à sa composition.

Alors, Écosphère, c’est bien ?

Écosphère est très bon jeu dont les règles s’expliquent et se comprennent très vite. En revanche, il est beaucoup plus tactique qu’il n’y parait au premier abord.

En effet, il vous faudra être attentif à plusieurs paramètres : la composition de vos collections, les cartes disponibles et déjà réservées par vos adversaires, alterner judicieusement ce que vous déposez tout en veillant à conserver toujours suffisamment de cartes en main. À cela se rajoute une part de hasard, pas toujours maîtrisable, dans l’apparition des cartes piochées.

Écosphère, verdict

Le fait de ne pas pouvoir directement disposer les cartes de votre main dans votre collection rend ce jeu très stratégique.

Les parties sont rapides et le dernier tour arrive souvent comme un couperet un peu frustrant, rajoutant encore une dernière tension.

Un certain sentiment de perte de maîtrise liée au hasard du tirage au sort pourrait en gêner certaines personnes. Ce qui n’a pas été mon cas.

D’un point de vue esthétique, ce jeu est également très réussi. Le matériel et la boite sont réduits à leur essentiel, facile à ranger et sans faire de concession sur la qualité. Tout est en carton, quel dommage que pour un jeu sur un thème écologique l’éditeur n’en ait pas profité pour jouer la carte de la réalisation européenne.

La petite info scientifique sur chaque carte est un petit plus, mais sans plus. Vous ne deviendrez pas un spécialiste des écosystèmes grâce au jeu, mais un brin de connaissance ne mange pas de pains biomes.

Ce jeu est aussi bon dans toutes les configurations, à 2, 3, 4 ou 5. Il fait partie des jeux appréciables à sortir lorsqu’on est plus de 4 autour de la table.

Et enfin, Écosphère ne fera pas peur aux novices, tout en contentant les plus aguerris. Un jeu qui fait le grand écart, et qui le réussit.

Pas révolutionnaire, Écosphère n’en reste pas moins un petit jeu malin, au thème tendance, facile à emporter partout et pas trop cher. On valide !

Très, très bon

Note : 4.5 sur 5.

  • Création : Matt Riddle & Ben Pinchback
  • Illustrations : Beth Sobel
  • Édition : Origames et Renegade
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 5 (tourne mieux à 2)
  • Âge conseillé : Dès 10 ans (bonne estimation)
  • Durée : 30 minutes
  • Thème : Nature
  • Mécaniques principales : Coopératif, objectifs secrets, communication limitée. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Aline. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

Votre réaction sur l'article ?
+1
16
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

4 Comments

  • Pataud Lapin

    Bonjour!

    Comment le jeu se compare t’il à Stellar (que j’aime beaucoup)? Est-ce que le jeu est suffisamment différent pour être pertinent, ou risque t’il de faire doublon?

    Merci!

    David (AKA Pataud Lapin)

    • alinerig

      Bonjour David,
      Aucun risque de doublon avec Stellar. L’univers (c’est le cas de le dire !) est bien différent ainsi que le mode de jeu même si on retrouve quelques similitudes. Ecosphere est plus « tout public » que Stellar au niveau de la compréhension rapide des règles. Tous les deux en revanche se retrouvent selon moi dans un même esthétisme et mini apprentissage ludique.

  • Shehzad

    Pour l’avoir testé au PEL, j’ai trouvé un peu dommage le manque de « lore » sur une thématique aussi engagée. Alors certes les cartes sont belles, mais ça pourrait être des illustrations ou une thématique complètement différente et ça n’aurait toujours aucune logique par rapport au système de jeu. Dommage, car la thématique pourrait apporter beaucoup plus.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :