Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Unlock Short Adventures, classement des 6 aventures

Unlock Short Adventures, un tout nouveau format, court et concis, frivole et fugace. Notre classement des 6 aventures.


Unlock Short Adventures

Cet article est garanti 100% sans spoilers

Tels les blockbusters estivaux au ciné, chaque été depuis sa sortie en 2017, l’éditeur Space Cowboys, écurie Asmodee, sort une boite Unlock. Sauf que cet été 2022, en lieu et place d’une boîte Unlock « habituelle » renfermant trois scénarios, l’éditeur revient avec Short Adventures. Six aventures, pour une sortie en simultané. Et achetable à la pièce.

Décidément, « l’Unlock-verse » n’arrête pas de s’étendre. Après le (très, très moyen) Unlock Star Wars, des livres Unlock, de l’Unlock unique Tour Eiffel, ou encore de l’excellentissime Unlock Kids (dont on espère une suite), voici Unlock Short Adventures. À quand Unlock le jeu vidéo ? Unlock la série Netflix ? Unlock les serviettes de plage ou Unlock les céréales ?

Ces six scénarios Unlock Short Adventures introduisent un tout nouveau format qui sort de la traditionnelle boîte. Ces paquets ne remplacent pas le « cycle » habituel. C’est bel et bien autre chose.

Avec l’avantage ici de pouvoir acheter chaque aventure séparément, à choix. Et ceci pour un prix défiant toute concurrence et deux fois moins cher. Les boîtes Unlock se vendaient pour une trentaine d’euros pour trois scénarios.

Pour chaque aventure dans ce nouveau format, il faudra désormais débourser environ 7 euros. Avec, cette fois, la possibilité de choisir le thème, le contexte, l’aventure.

Unlock Short Adventures, moins cher, plus court

Si ce format est deux fois moins cher, il faut également relever que Unlock Short Adventures est également deux fois moins long, avec deux fois moins de cartes par paquet, par aventure.

Tout est dans le titre. L’éditeur annonce la couleur. Comptez non pas 60 minutes, mais bel et bien 30-45 pour les résoudre. Voire même moins selon votre niveau de compétences. Sur les six que nous avons testés, certains scénarios nous ont même pris une petite vingtaine de minutes.

Il faut plutôt voir ces Short Adventures comme des aventures de découverte, d’initiation à Unlock. Ce format vise un nouveau, un autre public. Un format à sortir en boutique, en salon, en festival, en bar à jeux, en ludothèque, en voyage ou en milieu scolaire. Ces Unlock Short Adventures sont plutôt à voir comme des produits d’appel. Comme des introductions à « l’univers » Unlock.

Les niveaux 2 et 3 proposent cependant des défis et difficultés adaptés aux fans d’Unlock (que nous sommes).

Enfin, une dernière chose à noter. Sur les six, Le donjon de Doo-Arann & À la poursuite de Cabrakan sont deux scénarios de démo déjà sortis précédemment en version print&play. Ils bénéficient toutefois ici d’une nouvelle version révisée : plus d’aventure, plus de cartes, plus d’énigmes et de nouvelles machines. Cette version « remastérisée » constitue un nouveau défi. Même si vous y avez joué à leur sortie.

Mais non, encore une fois. Ce nouveau format ne remplace pas les grosses boîtes, qui, elles, peuvent contenir du matériel supplémentaire, comme les standees de l’aventure Robins des Bois par exemple. La prochaine nouvelle boîte de trois aventures arrivera par ailleurs en novembre. C’est confirmé !

Ces Short Adventures viennent se rajouter à la gamme Unlock. Et, à l’avenir, selon l’éditeur, la gamme Short Adventures s’enrichira de deux aventures par an.

Mais au fond, c’est quoi, un produit d’appel ?

Un produit d’appel (d’appel, pas d’Apple) est un produit sur lequel est pratiqué un prix artificiellement bas pour attirer la clientèle. L’exemple-type de ces Unlock Short Adventures. Des petits paquets, peu coûteux, qui vont attirer un nouveau public.

En général, en marketing, le produit d’appel peut être un produit de qualité ou de grande marque sur lequel le commerçant ne pratique qu’une faible marge pour attirer des acheteurs. Ceux-ci vont alors profiter de leur venue pour réaliser d’autres achats sur lesquelles les marges seront cette fois plus élevées.

Si l’on prend l’exemple de ce tout nouveau format, en vendant chaque boîte environ 7 euros, on peut s’interroger sur la marge, le chiffre d’affaires que l’éditeur Space Cowboys engrange. Entre création, développement, production en Pologne, transport, distribution, etc. la marge fond comme neige au soleil (de juillet 2022).

En marketing, le produit d’appel peut également être un produit « bas de gamme » que le commerçant ne souhaite pas réellement vendre. Dans ce cas, l’objectif est de rediriger les clients vers un produit plus haut dans la gamme et générant plus de marge. Dans ce cas, on peut parler également de produit d’entrée de gamme. Le cas avec ce nouveau format Unlock. Qui reprend deux aventures précédemment sorties en print&play.

Pour résumer, comme nous l’apprend Wikipédia, un produit d’appel est un produit vendu à un prix qui ne permet pas de profit direct par lui-même, mais qui peut induire des ventes dans le même commerce ou la même chaîne.

En anglais, ce concept marketing est par ailleurs connu sous le doux nom de… Loss Leader. Un produit vendu à bas prix, voire déficitaire, pour le faire découvrir et vendre autre chose, plus grand, plus cher. Pour une entreprise, le produit d’appel, ou loss leader ou « produit d’attraction », est un excellent moyen pour attirer la clientèle et maximiser ses ventes.

Ce type de stratégie est en général utilisé pour stimuler les ventes de gammes de produits ou de services plus haut de gamme et plus rentables. L’astuce derrière cette démarche qui semble comporter de gros risques, c’est que des pertes initiales à faible impact peuvent souvent conduire à des profits plus importants à long terme.

Pourquoi une entreprise, comme Space Cowboys ici, décide-t-elle donc de vendre des produits à perte ou peu bénéficiaires ? Chaque paquet est en effet proposé à un coût très bas. Elles utilisent les produits d’appel principalement pour, encore une fois, attirer une nouvelle clientèle, pénétrer un nouveau marché et se démarquer de la concurrence. Tout en profitant de faire la promotion d’autres produits, plus chers.

Le cas de ces Unlock Short Adventures. Chaque paquet contient une petite carte promo plaçant tous les autres produits de la gamme. T’as kiffé cette aventure ? Qui ne coûtait d’ailleurs pas grand-chose ? Tu vas aimer les autres (boîtes).

Unlock Short Adventures, chronique des six scénarios

Six scénarios, six univers, six ambiances, six illustrations différentes. Nous les avons testés. Voici ce que nous en avons pensés. Encore une fois, chronique 100% sans spoiler.

Et à titre indicatif, nous avons effectué ces tests sur iPhone 13 Pro, iOS 15.6 et avec la version 13.0 de l’appli Unlock. Nous préférons l’indiquer, car dans certains scénarios, l’appli était parfois approximative, voire carrément défaillante.

Panique en Cuisine

Fuyez le cuisinier toqué en réalisant des recettes pleines d’esprits ! Retrouvez l’ambiance frénétique d’une cuisine en plein rush et ne vous laisser pas déborder ! Panique en Cuisine est une aventure Unlock Short Adventures de niveau de difficulté 1 (sur 3). Ambiance cuisine délirante.

Auteur du scénario : Mathieu Casnin. Illustration : Pandaluna.

Verdict

Un scénario très court. Peut-être le plus court de tous les Unlock Short Adventures. Ici, c’est plutôt Unlock VERY, MAIS ALORS VERY Short Adventure. Comptez entre 15 et 20 minutes.

Le scénario est vraiment peu captivant. Pareil pour les défis. On est vraiment face à tuto « amélioré » sans saveur (pour rester dans le thème) ni grand intérêt. Panique en Cuisine est un scénario très familial, très accessible. Mais aussi très creux, qui laisse sur sa faim (toujours pour rester dans le thème).

Enfin, l’énigme finale est… discutable. Elle peut être réalisée de différentes manières, mais l’appli, arbitraire n’en accepte qu’une seule. Un scénario décevant.

Bof bof

Note : 1.5 sur 5.

Le Réveil de la Momie

Avec Le Réveil de la Momie, trouvez un chemin vers le sarcophage maudit dans un labyrinthe rempli de pièges ! Suivez Sarah Jones (la fille de ?) dans une Pyramide qui ne vous laissera peut-être jamais sortir ! Le Réveil de la Momie est une aventure de niveau de difficulté 2 (sur 3). Ambiance aventure pulp.

Auteur du scénario : Mathieu Casnin. Illustration : Neriac.

Verdict

Ce scénario se démarque par son esthétique, somptueuse, immersive, captivante, tout en noir et blanc avec quelques touches de couleur. Le Réveil de la Momie est un hommage à Indiana Jones et le tout premier film de 1981 Les Aventuriers de l’arche perdue.

On y retrouve tous les poncifs du genre : une pyramide, une momie, une archéologue. Rien de très original.

Si les énigmes sont plutôt correctes, pareil pour l’ambiance, il faut toutefois relever que le mécanisme final, présent sur l’appli, ne fonctionnait pas. Ou en tout cas, pas bien du tout. Il nous aura fallu essayer une bonne trentaine de fois pour enfin réussir. Et perdre 10 minutes au passage.

Enfin, et c’est l’un des éléments qui revient dans la plupart de ces Unlock Short Adventures, la fin arrive trop vite, et le jeu finit en queue de poisson. C’est, malheureusement, le format qui veut cela.

Sympathique

Note : 3 sur 5.

À la poursuite de Cabrakan

Dans À la poursuite de Cabrakan, triomphez des périls du temple et emparez-vous de la statuette sacrée ! Surmontez les pièges, salles secrètes, énigmes et animaux dangereux ! À la poursuite de Cabrakan est une aventure de niveau de difficulté 2 (sur 3). Ambiance exploration et aventure.

Ce scénario est déjà sorti il y a quelques années en print&play. Il s’agit toutefois ici d’une version « remastérisée ». Plus d’aventure, plus de cartes, plus d’énigmes et de nouvelles machines.

Auteur du scénario : Cyril Demaegd. Illustration : Pierre Santamaria et Bruno Tatti.

Verdict

Ambiance similaire au scénario précédent. Expédition et exploration d’un temple en ruines. Entre Indiana Jones et Lara Croft. Rien de neuf sous le soleil.

Toutefois, il faut relever que les énigmes et l’appli tournent bien. Pas un scénario mémorable, du très classique, mais un scénario qui fait le job, comme on dit.

Très bon

Note : 4 sur 5.

Le Vol de L’Ange

Avec Le Vol de l’Ange, infiltrez le carnaval de Venise et remplissez votre mission secrète ! Venise, la ville du romantisme est aussi la ville des mystères où derrière chaque masque peut se trouver un ennemi ! Le Vol de l’Ange est une aventure de niveau de difficulté 2 (sur 3). Ambiance espionnage et carnaval à Venise.

Auteur du scénario : Arnaud Ladagnous. Illustration : Cyrille Bertin.

Verdict

Une excellente ambiance pour un décor et un contexte originaux, assez peu investis dans les jeux de société. Avec ce petit côté sulfureux induit par le mode infiltration et espionnage.

Oui, mais.

Si certaines énigmes sont approximatives, leurs résultats le sont parfois encore plus. On aurait aimer adorer cette aventure. Mais quelques énigmes bafouillent et finissent par quelque peu égratigner l’expérience et le plaisir éprouvé.

Pas mal

Note : 3.5 sur 5.

Le Donjon de Doo-Arann

Avec Le Donjon de Doo-Arann, déjouez les pièges du donjon, combattez les monstres et partez avec le trésor ! Mais attention, le maître des lieux ne vous laissera sans doute repartir sain et sauf ! Le Donjon de Doo-Arann est une aventure de niveau de difficulté 1 (sur 3). Ambiance donjon.

Ce scénario est déjà sorti il y a quelques années en print&play. Il s’agit toutefois ici d’une version « remastérisée ». Plus d’aventure, plus de cartes, plus d’énigmes et de nouvelles machines.

Auteur du scénario : Vincent Goyat. Illustration : Arnaud Demaegd

Verdict

Un scénario méd-fan de balade bucolique dans un donjon. Ambiance immersive et palpitante. Le scénario tient la route, avec un début, un milieu et une fin, épique. L’une des toutes bonnes aventures Unlock Short Adventures.

Oui, mais non.

S’il n’y avait pas un mécanisme, catastrophique, qui finit par ruiner toute l’expérience ! Mécanisme qui doit par ailleurs être utilisé tout au long de la partie. Et qui ne fonctionne pas, mais alors pas du tout. Ou alors pas comme on aimerait. Et qui finit par gâcher toute la partie.

Ni fluide, ni ergonomique, de quoi finir par fâcher. Nous n’avons même pas pu finir l’aventure, coincés à la toute dernière carte, avec ce mécanisme erratique et dysfonctionnel.

En bref, un bon scénario, de bonnes énigmes, mais une appli et des mécanismes qui pêchent. En tout cas pour l’instant avec la version 13.0 de l’appli. Les développeurs y apporteront peut-être des améliorations à l’avenir.

Argh

Note : 1 sur 5.

Les Secrets de la Pieuvre

Avec Les Secrets de la Pieuvre, partez sur les traces du pirate légendaire et découvrez son trésor ! Attention, le Baron Samedi n’est pas forcément celui qui vous croyez ! Les Secrets de la Pieuvre est une aventure Unlock de niveau de difficulté 3 (sur 3). Ambiance pirates.

Auteur du scénario : Vincent Goyat. Illustration : Cyrille Bertin.

Verdict

Ce n’est pas la première fois que Unlock s’aventure en terres pirates. Rappelez-vous de l’excellent scénario co-signé par l’auteur suisse Sébastien Pauchon dans Le Trésor de Tonipal (Lapinot ?) dans la boîte Mystery Adventures de 2017. Les Secrets de la Pieuvre nous replonge dans l’univers Les Pirates des Caraïbes : des pirates, des ports, des rafiots, du vaudou, un trésor maudit.

Les Secrets de la Pieuvre a été pour nous et sans conteste la meilleure aventure de ces six Unlock Short Adventures. Une ambiance immersive, des énigmes fluides et passionnantes, une appli assez peu présente et ici fonctionnelle (pas comme dans d’autres scénarios…), un récit tenu qui tient la route, la distance et le format.

On y joue 30-40′. C’est peu, mais c’est suffisant ici pour dérouler une péripétie ample et cohérente. Qui ne finit pas en… eau de boudin, malgré un format concis.

Si vous ne devez jouer qu’à un seul et unique scénario des six Unlock Short Adventures, ça devrait être celui-ci !

Grandiose !


Unlock Short Adventures, conclusion

Soyons lucides. Ces six Unlock Short Adventures ne sont pas véritablement destiné au public Gamer déjà acquis et conquis au « Unlock-verse ». Celui-ci préférera faire preuve de patience et craquer pour la prochaine « grosse » et douzième (déjà ?) boîte annoncée en novembre. Plus court, plus accessible, plus condensé, peut-être plus simple, encore que, ce tout nouveau format s’adresse à de nouveaux marchés.

C’est toutefois discutable, car certains scénarios ne sont franchement pas très affriolants. Unlock Short Adventures a peut-être été pensé tel un produit d’appel, mais qui rate parfois sa cible.

Outre quelques couacs plus ou moins rédhibitoires, s’il y a un reproche général que l’on pourrait formuler à l’encontre de ce tout nouveau format, c’est que pour la très grande majorité, les fins d’aventures sont précipitées. La plupart des scénarios finissent en queue de poisson. Et finalement, on reste avec un jeu Kleenex entre les mains, frivole, fulgurant et frivole. Et parfois… famélique.

Pour résumer, voici la liste des six aventures par ordre d’intérêt dans notre classement.

6️⃣ Le Donjon de Doo-Arann : ⭐️

5️⃣ Panique en Cuisine : ⭐️⭐️

4️⃣ Le Réveil de la Momie : ⭐️⭐️⭐️

3️⃣ Le Vol de L’Ange : ⭐️⭐️⭐️

2️⃣ À la poursuite de Cabrakan : ⭐️⭐️⭐️⭐️

🏆 Les Secrets de la Pieuvre : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Ses quatre passions : les jeux narratifs, sa ménagerie et les maths.

Votre réaction sur l'article ?
+1
48
+1
15
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0

10 Comments

    • Gus

      Merci pour votre message, Stéphane.

      Ce n’est, malheureusement, pas la première fois que les « early adopters » essuient les plâtres.

      Une V13.1 ou V14 devrait corriger tous ces bugues. Et tant pis pour nous. #tristitude (la tristitude, c’est quand tu joues au nouveau Unlock! Mais que l’appli bugue)

      • Stéphane Cot

        Pourtant, j’ai fais tous les unlock limite le jour J, et je n’ai jamais eu autant de soucis (bloquants) !!
        J’ai eu un autre souci, dans celui avec le « masque », les trous des yeux ne sont pas découpés aux endroits ! J’ai quelques mm de différences, du coup, les énigmes sont infaisables. J’ai du triché pour certaines.

        • Gus

          Je voulais éviter les spoils mais en effet, tout pareil. Comme dit dans l’article, ce scénario rencontre aussi quelques… approximations. La conclusion le relève. Pour un produit d’appel grand public, certains scénarios peuvent quelque peu faire ombrage au jeu

  • Zimatt

    Même constat sur le vol de l’ange. Cela ruine l’expérience… obligé de regarder la soluce de l’appli pour comprendre que c’était mal taillé. Et puis il eut été sympa de fournir de la pâte à fixe parce que c’est du grand n’importe quoi à un moment.
    Panique en cuisine n’appporte rien de bien fun, c’est franchement décevant.
    Doo-aram m’avait déjà gavé en pnp, donc même pas investi dans celui la… j’ai bien fait manifestement…
    Je ne spoile pas mais de toute façon, quelqu’un qui lit les coms ici ne s’attardera pas sur les trois « pires »…
    J’ai fait la momie, correct mais sans plus, et heureusement le trésor de la pieuvre est bien sympa (pas acheté les deux autres, déjà fait en pnp, et déjà déçu par doo-aram, plutôt satisfait de cabrakan)
    Bref, trois scénarios ratés/bâclés et c’est dommage. Un seul scénario (plus cabrakan) à la hauteur, c’est peu. Peut être un peu trop cheap pour espérer mieux…

    • Gus

      Merci Matthias pour votre réaction. Je n’arrive toujours pas trop à m’expliquer comment un éditeur avec une telle expertise peut se permettre de sortir des produits aussi bancals (on dit bancals ou bancaux ? Pas Banco, pour le coup)

  • viggo19

    Merci GUS pour cette review bien complète. Je viens de constater que seul votre avis sur le scénario Les secrets de la pieuvre apparait sur le site de philibert… J’imagine que philibert filtre les avis…dommage

  • herve JAMOIS

    Je ne me serais pas senti légitime pour poster un avis si gus n’avait pas désigné « les secrets de la pieuvre » comme le meilleur scénario de cette série anecdotique… J’ai donc joué Aran et Cabrakan en démo et par un heureux hasard ces secrets de la pieuvre que j’ai trouvé insipide… Comme tous ces scénarios courts, cher pour ce qu’ils proposent et difficilement revendables ! Car si vous êtes un fan d’Unlock comme moi, vous avez probablement aussi joué à la moitié des scénarii d’occasion.

    Est ce que je suis le seul à avoir cette sensation?!?  Que depuis un certain temps, les space Cowboys ne sortent plus rien de vraiment bien et recyclent ad nauseum ? Déception sur déception.

    3 ans déjà, depuis le début prometteur du cycle bleu de Time Stories avec the hadal project puis un scénario raté et une démo prometteuse d’un scénario que l’on n’en finit plus d’attendre (le manoir Cavendish)

    Une très bonne 4e boite de SHDC puis un gros raté avec BOI cthulu (soyons honnêtes par pitié c’est super sur le papier mais les histoires sont bâclées et très mal écrites pour un jeu avant tout littéraire…)

    Les montagnes russes avec Unlock depuis les chefs d’œuvre des boites 5 et 6; avec deux boites vraiment pas terribles (star wars, la 7e), deux pas mal (8 et 9) et une nullissime, honteusement épargnée par la critique avant noël… Et ces mauvaises escape geek et short adventures…

    Je ne juge pas personnellement mais ma fille de 7 ans s’est ennuyée ferme en jouant unlock kids (contrairement à kids chronicle qu’elle tient à offrir à tous les anniversaire où elle est invitée)

    Quand aux autres éditions space cow il n’y a guère à sauver que leur « attrape monstre » qui est une localisation tardive…

    C’est une très chouette idée également de rééditer Caylus et Jamaica. Superbe refonte des règles pour Splendor (même si tout le monde jouait déjà avec ces ajustements) mais leur splendor marvel et tout de même d’une grande laideur… Deux splendor like (orbis et ank’or), la bataille revisitée (tea for two) et un honnête jeu abstrait (Botanik)…

    Un bilan qui personnellement me fait mal au bide… Et au portefeuille. Que sont devenus mes héros ludiques du narratif ?

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :