Jeux de plateau

7 jeux hauts en couleur qui ont fait le buzz à Essen cette année

Essen 2021, c’est fini. Découvrez 7 jeux qui ont fait le buzz sur le salon cette année.


Essen 2021, une année étrange mais mémorable

Essen 2021 a fermé ses portes il y a une semaine. Avec la crise sanitaire, une édition à moitié : moitié moins d’éditeurs présents qui tenaient un stand, moitié moins de jeux présentés, c’est lié, et moitié moins de public qu’en 2019. En 2019, ce furent près de 200 000 personnes qui se sont réunies à Essen. Cette année, selon les organisateurs, la fréquentation est retombée à 93 000.

Avec le virus, le salon du jeu a dû s’adapter et mettre des mesures en place. Les allées étaient plus larges, les tables de jeux sur les stands plus éloignées les unes des autres. Et pour éviter ce qui s’est passé à la Gen Con cette année, pour éviter les attroupements, les organisateurs ont ouvert les portes un peu plus tôt. Ce qui a fluidifié les déplacements.

Essen avait également exigé le pass sanitaire ainsi que le port du masque. Des stands de désinfection étaient installés sur tous les stands. La distance de sécurité de 1,5 mètre était, en revanche, tout simplement… une illusion, en particulier sur les stands qui pratiquaient de la vente.

Hormis des chiffres réduits, Essen 2021 fut également une année étrange, unique. De nombreux éditeurs ont préféré ne pas faire le déplacement, à l’instar de Asmodee et toute sa ribambelle de studios. Une décision étrange, surtout quand on sait que le siège allemand d’Asmodee se trouve justement à Essen, à 10 minutes en voiture du salon… Excuse « corona » ou économie (massive) d’argent pour l’investir ailleurs ? Son absence s’est faite cruellement ressentir dans la halle 1, avec un tiers de la salle rabotée.

Asmodee n’était pas le seul aux abonnés absents. Haba, 2F et d’autres éditeurs n’étaient également pas présents cette année. De nombreux éditeurs asiatiques, notamment, pour qui le déplacement était compliqué, voire impossible en raison de la pandémie. Une année différente, donc. Qui a profité à tous les autres, au final. Ou presque.

La crise maritime mondiale s’est également faite ressentir. De nombreux éditeurs n’avaient, au pire, pas reçu leurs jeux, avec des containers bloqués quelque part entre la Chine et l’Europe. Au « mieux », ils n’en avaient qu’un stock très limité à la vente. De nombreux jeux furent ainsi sold-out après quelques heures, après quelques minutes. Certains jeux présentés à Essen ne sortiront en boutique que début 2022.

N’empêche.

Malgré toutes ces difficultés, malgré tous ces impondérables, malgré les espaces vides et les nombreux jeux pas ou peu présents, les gens qui ont fait le déplacement cette année en ont retiré un énorme plaisir. Celui de se retrouver, en vrai, et de communier autour d’une passion, d’un centre d’intérêt commun, le jeu de société.

Et les organisateurs ont déjà annoncé les dates pour Essen 2022. Le salon a été avancé. Il se tiendra du 6 au 9 octobre 2022. J’espère qu’on s’y verra.

7 jeux de société qui ont buzzé à Essen 2021

Outre le faire de revoir des gens que l’on croise qu’une fois par année, justement et uniquement à Essen, l’autre plaisir consiste à débusquer la, les perles ludiques rares. Avec plusieurs centaines de nouveautés qui sortent pile poil pour la manifestation, c’est toujours un safari pour réussir à trouver LE jeu. Celui qui vaut la peine d’être acheté. Dont tout le monde parlera dans les quelques semaines et mois à venir. Partir à Essen, c’est enfourcher ses bottes et brandir son compas pour se la jouer (c’est le cas de le dire) pionner, explorateur.

Chaque année, c’est la même ritournelle. Les visiteuses et visiteurs s’épient pour découvrir, avec furtivité, du coin de l’œil, quels jeux se lovent dans les sacs. Expression tangible de la validation sociale poussée à l’extrême, si les autres l’ont acheté, c’est que ce jeu doit forcément être bien. Avec plusieurs centaines de jeux qui jouent (c’est toujours le cas de le dire) des coudes pour se faire repérer sur le salon, savoir quels sont ceux qui buzzent est devenu comme un jeu, grandeur nature. On ne va pas à Essen pour jouer, ni pour acheter, mais pour découvrir.

Et Essen 2021 ?

La nature a horreur du vide. Avec de nombreux éditeurs absents cette année, et donc moins de jeux présentés, certains plus ou moins petits éditeurs ont profité de l’absence de certains colosses pour briller plus, plus fort. Voici 7 jeux qui ont buzzé cette année sur le salon.

Ark Nova

Rentrons dans le vif du sujet, en commençant par Ark Nova, certainement LE jeu qui a le plus buzzé sur le salon à Essen 2021. Dans Ark Nova, qui va être traduit par Super Meeple courant 2022, vous planifiez, construisez et gérez votre zoo. Animaux, enclos, personnages, projets scientifiques de conservation de milieux naturels, Ark Nova reprend le thème de Zooloretto en lui appliquant une rigueur aussi riche, sérieuse et cohérente que Wingspan.

Dans Ark Nova, le cœur du jeu repose sur ses 255 (!) superbes cartes et de la façon dont elles sont placées, utilisées dans le jeu. Attendez-vous à créer des combos subtils et dévastateurs. Mais pas que. Le jeu demande également de placer des tuiles et gérer un aspect physique, géostratégique. Ark Nova, un jeu zooépique dont on entendra très certainement beaucoup parler ces prochains mois. Vivement la VF !

Bitoku

Un autre jeu qui a beaucoup buzzé sur le salon, et pas seulement à cause de son titre… Et après Lost Ruins of ARNAK, transformé en Ruines Perdues de NARAK, c’est Iello qui va en assurer la localisation et devoir se gratter la tête pour trouver un autre titre, un autre anagramme.

Dans Bitoku (ne lisez pas cette phrase à haute voix à côté de vos enfants), vous incarnez le rôle d’esprits de la forêt. Votre but, vous élever vers la transcendance et devenir le prochain grand esprit de la forêt. Bitoku est un gros jeu pour Gamers, avec de la gestion de cartes, de dés et de l’engine-building. Un jeu solide, un jeu puissant. Vivement la VF, aussi, avec un titre moins… cour de récré.

Gutenberg

Gutenberg vous permet d’incarner les pionniers de l’imprimerie au XVe siècle. Dans le jeu, il va falloir honorer des commandes, tout en améliorant son atelier et en gagnant le soutien de mécènes. Il va falloir développer son imprimerie en obtenant de nouvelles polices d’écriture et des encres.

Gutenberg est un autre gros avec un mécanisme d’engrenage intéressant, comme Tzolkin. De quoi rajouter un certain dynamisme au jeu.

Imperial Steam

Dans Imperial Steam, vous allez devoir développer votre réseau ferroviaire et votre développement industriel dans l’Empire Austro-hongrois du 19e. Travailleurs, usines, chemins de fer, marchandises, livraisons, Imperial Steam ne propose peut-être pas le thème le plus sexy de la planète, et pourtant, derrière ce gros jeu se cache une belle pépite ludique qui a fait un bon buzz à Essen 2021.

Imperial Steam est donc un jeu économique et… logistique stratégique dans lequel vous allez devoir prendre des décisions difficiles pour gérer vos opérations industrielles et défier la concurrence, féroce, forcément.

Boonlake

Boonlake, on vous en a déjà parlé ici dans les jeux à ne pas rater à Essen 2021. Il s’agit du tout nouveau gros du talentueux auteur autrichien Alexander Pfister.

Avec les années, l’auteur autrichien Alexander Pfister s’est taillé une solide réputation sur le marché du jeu de société. On attend son prochain jeu, Boonlake, présenté donc à Essen 2021, avec impatience !

Dans Boonlake, comme dans l’un des précédents jeux de l’auteur, Western Trail, il est question de gestion de bétail.

Boonlake est un jeu de gestion et de « civilisation » pour 1 à 4, dans un futur (proche ?) post-apo, dans lequel les êtres humains se sont retranchés dans des communautés rurales, sur les rives de Boonlake, le lac Boon, pour relancer un semblant de civilisation prospère. C’est un peu CloudAge, mais au niveau du sol.

À vous de jouer pour trouver de la nourriture, des ressources, des infrastructures et de l’énergie pour votre communauté pour la faire progresser, tout en élevant du bétail, donc.

Et comme c’est du Pfister, qui voue une véritable admiration pour le mode Legacy, le jeu évolue en fonction des décisions des joueurs et joueuses à la table. Selon les développements, les décisions choisis, la partie prendra telle ou telle virage.

👉 Vous pouvez consulter les règles du jeu en anglais ici.

Et devinez qui a signé la localisation pour 2022 ? Oui, vous avez bien deviné, c’est encore une fois Super Meeple qui a, décidément, le nez creux.

Iki

Iki est le tout prochain jeu des français de Sorry we are French, écurie Hachette. Iki a fait un bon buzz sur le salon d’Essen 2021. Créé par un auteur japonais, il s’agit d’un jeu de gestion et de stratégie qui vous emmène dans le Japon médiéval, en plein cœur de l’ère d’Edo (1603-1868) dansle quartier tokyoïte de Nihonbashi, réputé pour son marché et ses commerces.

Vous allez vivre une année entière dans la ville et tenter devenir le meilleur Edokko (enfant d’Edo) en veillant sur le bien-être et la prospérité de la ville et de ses habitants. L’objectif est d’accumuler le plus d’Iki, concept philosophique et esthétique japonais.

Iki est la réédition d’un jeu, discret, sorti au Japon en 2015. Les Français de Sorry we are French ont repris le jeu pour lui offrir un nouveau souffle.

👉 Vous pouvez consulter les règles du jeu ici.

ADELE

Non, ce jeu n’a aucun rapport avec la chanteuse ! Le jeu s’épèle en réalité A.D.E.L.E., pour Advanced Device of Electronic-Living Engineering, ou Dispositif avancé d’ingénierie à vie électronique. A.D.E.L.E. est un autre jeu qui a fait le buzz à Essen 2021.

Il s’agit d’un jeu semi-coopératif où une personne incarne l’IA. d’un vaisseau spatial, qui se méfie des astronautes à l’intérieur et qui décide de les supprimer. Oui, on dirait un peu HAL 9000, ou Carl 500 en VF, dans le film 2001 l’Odyssée de l’Espace. Ou l’excellent jeu Not Alone.

Le plateau de jeu montre un vaisseau spatial avec ses différentes salles, en mode Among Us. Le jeu se déroule en plusieurs phases. Dans le premier, l’équipage se consulte et chacun planifie ses actions individuelles : faire ceci, aller là-bas, récupérer cela.

Dans la deuxième phase, A.D.E.L.E. agit, a entendu la discussion de l’équipage et peut y faire face. L’IA utilise des programmes. Pour cela, elle va devoir utiliser de l’énergie. Son but ultime ? Dégommer l’équipage. Le but de l’équipage ? Préparer les capsules de sauvetage et prendre la poudre d’escampette (super expression !).

Un jeu semi-coop SF qui a bien fait le buzz à Essen 2021. Vivement la VF !

👉 Vous pouvez consulter les règles du jeu en anglais ici.


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Et si vous étiez à Essen cette année, quels sont les autres jeux qui ont fait le buzz ? Laissez-nous un commentaire.

6 Comments

  • amnesix77

    Merci pour cette eau à la bouche.

    Vivement les VF. Ark Nova a l’air effectivement vraiment chouette.

    Je vais me noter également Adele dans un coin de tête, la méca a l’air originale et j’ai toujours pensé qu’Among Us avait un bon potentiel de jeux de société (ou Mush encore avant pour ce qui connaisse ou y ont vécu des aventures mémorables).

  • Gael

    Bonjour,

    Si on parle de buzz, Boonlake est typiquement l’exemple du jeu qui a eu un buzz assez négatif lors du salon: jeu beaucoup trop long, pas équilibré (certaines action font beaucoup de point alors que d’autres très consommatrices de temps font très peu de points à la fin), usine à gaz pour pas grand chose et c’est du revu en moins bien.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :