Gaming News,  Jeux de plateau

Gaming News #24, pour ne rien rater des annonces récentes et prochaines sorties de jeux

Toutes les infos à ne pas rater sur les prochaines sorties et annonces de jeux. C’est le Gaming News #24.


Gaming News #24

Ça y est. Les signes ne trompent pas, nous sommes entrés de plein pied dans la rentrée ludique. Maintenant que la Gen Con est derrière nous, avec Essen en embuscade, les trois mois qui nous séparent de Noël sont les plus prolifiques, les plus chargés, les plus surchargés en sorties de jeux

Au doigt mouillé, c’est sur ces trois mois que se concentre la grande majorité des sorties de jeux. Trois mois encombrés, pour un reste lissé. 

Il y a tellement de jeux attendus, annoncés ces prochaines semaines, qu’il serait fastidieux, ennuyeux, nauséeux et présomptueux de présenter ces centaines de titres.

Concentrons-nous plutôt aujourd’hui dans ce nouveau Gaming News sur tout ce qui a fait, et qui fait encore, l’actualité du jeu de société et de son industrie ces quelques derniers jours et semaines. 

Bienvenue dans ce nouveau Gaming News numéro 24 du 25 septembre 2021.

Asmodee bientôt revendu pour 2 milliards

C’est l’annonce qui a secoué la planète jeux de société cette semaine. Nous vous le révélions en avant-première il y a quelques jours, le fonds d’investissement PAI Partners qui possède, encore pour l’instant, le géant des jeux, cherche à le revendre pour la rondelette somme de… 2 milliards d’euros.

Ils l’ont racheté en 2018 pour 1,2 euros, se faisant ainsi une belle marge de 800 millions en 3 ans. Pas mal ! C’est tout le principe des fonds d’investissement. Ils achètent, font fructifier puis revendent quand le titre, la société est « chaude ». Il faut dire qu’avant la crise sanitaire, les chiffres de vente de jeux de société se sont envolés. C’est maintenant qu’il faut vendre ! Deux autres fonds d’investissement sont sur le starting-blocks.

Hachette, pendant ce temps, l’autre concurrent d’Asmodee, est lui aussi sur la sellette est en passe de rejoindre le groupe Vivendi, qui détient également Canal+.

Bref, en un mot, ça bouge dans le monde du jeu de société ! Qu’est-ce que cela va changer pour nous ? Le temps nous le dira. Mais on peut peut-être s’attendre à moins de risques, et plus d’adaptations, d’extensions, de surf sur des titres déjà connus. Il n’y a qu’à voir les annonces des prochaines sorties de FFG, qui appartient également à Asmodee, pour avoir un avant-goût, plutôt insipide, du futur qui nous attend…


Paizo, la suite

Nous vous le révélions il y a quelques jours, l’éditeur de jeux de rôle américain Paizo est accusé par plusieurs de ses anciens et anciennes employées de harcèlement et de comportements toxiques. L’affaire a connu une suite ces derniers jours. Son patron, Jeff Alvarez, s’est fendu d’une nouvelle déclaration pour réagir, pour s’expliquer, ce 20 septembre.

C’est à nouveau sur leur forum qu’il a publié sa deuxième déclaration. Jeff Alvarez a annoncé qu' »aucun-e employé-e ne sera jamais licencié-e pour avoir sonné l’alerte ou avoir défendu la sécurité et le bien-être des employé-e-s, et nous n’avons jamais licencié un-e employé-e pour l’avoir fait. »

Autrement dit, Paizo continue à nier les accusations qui sont faites contre eux, et promet de protéger, et mieux écouter son staff et son bien-être à l’avenir.

Cette affaire déchire le monde du jeu de rôle, avec trois clans qui s’affrontent, ou presque. Les uns qui soutiennent les employé-e-s qui ont quitté l’éditeur et l’accusent de harcèlement, les autres qui soutiennent l’éditeur en avançant qu’il s’agit d’attaques personnelles, infondées, et enfin, un troisième clan de gens qui ne se sentent pas touchés par l’affaire. Et vous, dans quel clan vous situez-vous ?


L’affaire Bergren

Il n’y a pas que l’affaire Paizo qui secoue l’industrie du jeu de société ces jours. Il y a également l’affaire Jeff Bergren, qui vient tout juste de prendre une nouvelle tournure.

Après avoir été expulsé de la Gen Con, à laquelle l’éditeur aurait dû participer sur son stand, c’est au tour d’Origins de le considérer comme persona non grata et de lui refuser l’accès à la manifestation.

On ne parle souvent que de la Gen Con, du FIJ et d’Essen, mais au cours de l’année il existe de nombreuses autres conventions autour du jeu de société, comme PEL, Ludesco, Vichy, qui vient tout juste de s’achever, la UK Expo, et Origins.

Origins, c’est l’événement créé par la GAMA, la Game Manufacturers Association (GAMA), la faitière qui regroupe les fabricants de jeux, qui a lieu à Columbus dans l’État de l’Ohio, d’habitude au moins de juin. Dû au Covid, cette année, elle aura lieu du 30 septembre au 2 octobre.

Ce jeudi 23 septembre, une semaine avant le début de l’événement, ils annoncent sur leur site que Jeff Bergren ne sera pas autorisé à pénétrer dans l’enceinte de la manifestation.

Le directeur exécutif de la GAMA, John Stacy, explique sa décision. « Nous ne tolérons sous aucune forme le harcèlement des participants à la convention. Les participants à la convention signalés ou surpris en train de violer cette politique peuvent être expulsés sans remboursement à la discrétion de la direction du salon ».

Et John Stacy de continuer : « Sur la base de nombreux cas portés à l’attention de l’organisation GAMA, y compris sur la page Facebook des membres de GAMA, le conseil d’administration a déterminé que les actions de Jeff Bergren et de TGG-Games sont en violation de ce code de conduite et ils ont été expulsés. du salon en tant qu’exposant. »

Jeff Bergren et sa maison d’édition The Gaming Goat sont donc exclus d’Origins.

Rappelons que Origins et la GAMA ont dû eux-mêmes essuyer une certaine polémique l’année passée, quand ils ont mis du temps à se prononcer sur l’affaire Georges Floyd et Black Lives Matter. Après le boycott de nombreux auteurs et autrices de jeux, ils ont dû annuler leur événement qui devait se tenir en ligne, Covid oblige.

👉 Vous pouvez découvrir ici la centaine de nouveautés présentées à Origins cette année.


Deux décès

Cette semaine également, nous vous annoncions le décès de deux personnalités du jeu de société, un et une pionnière. Reuben Klamer est décédé ce 14 septembre à l’âge canonique de 99 ans. C’est lui qui a créé, entre autres, Destins, le Jeu de la Vie, en 1960.

👉 Pour lire la vie, le portrait et l’annonce du décès de Reuben Klamer, c’est ici.

Une autre figure du jeu de société s’est également éteinte cette année, et personne n’en a parlé. Il s’agit d’Ora Coster, qui a créé plus de 190 jeux avec son mari Theo, décédé il y a deux ans. Ora, âgée de 90 ans, s’est éteinte dans sa ville de Tel Aviv. Elle est connue pour avoir créé le fameux Qui est-ce ? et le Go Pop! qui fait fureur dans toutes les cours de récré en 2021.

👉 Pour lire la vie, le portrait et l’annonce du décès d’Ora Coster, c’est ici.


La crise maritime s’enlise, encore

Des porte-conteneurs stagnent en mer en attendant de décharger leur cargaison dans les ports de Los Angeles et de Long Beach le 22 septembre. Crédit : Mike Blake/Reuters

Nous vous parlons depuis plusieurs mois de la crise mondiale économique et maritime qui touche l’économie, et l’industrie du jeu de société, de plein fouet.

Après Ravensburger qui arrête de vendre des jeux pour plusieurs mois, le temps d’affronter la crise, après Hasbro qui augmente ses prix, après Frosthaven qui décide de prendre son temps avant d’envoyer son jeu, pour éviter les frais de port qui explosent, cette semaine, c’est les ports de Los Angeles et Long Beach qui ont connu un nouvel épisode. Un épisode qui prouve à quel point la situation, la crise est sérieuse.

Le sud de la Californie doit désormais faire face à un embouteillage pas comme les autres, non pas de voitures, mais de… porte-conteneurs, ces géants de mers qui transportent des conteneurs, du cargo, bourré de matériel, dont, parfois aussi, des jeux de société.

Cette semaine, on apprenait qu’un nombre record de porte-conteneurs ont été bloqués dans les eaux à l’extérieur des ports de Los Angeles et de Long Beach pour décharger leur cargaison.

Le goulot d’étranglement de cette semaine dans le complexe portuaire le plus fréquenté d’Amérique et le 9e au monde, est le résultat d’une pénurie de camions et de chauffeurs pour ramasser les marchandises, associée à une demande massive de produits de consommation importés, de Chine, notamment.

Le nombre de porte-conteneurs dans les ports de Los Angeles et Long Beach, entre 2019 et septembre 2021

Les deux ports californiens gèrent 40 % des importations de conteneurs aux États-Unis et 30 % des exportations, et servent de passerelle clé pour les marchandises importées d’Asie.

Ce Mercredi 22 septembre, 62 porte-conteneurs attendaient au large pour décharger leur cargaison, selon la Marine Exchange of Southern California. Dimanche passé, un total de 73 cargos attendaient d’entrer dans les ports.

Une vue du trafic maritime autour des ports de Los Angeles et Long Beach. Crédit : MarineTraffic

Hier, vendredi 24 septembre, ce nombre record s’élevait à… 157 ! Du jamais vu.

Après le manque criant de conteneurs, et des prix de fret qui s’envolent, après des ports qui doivent fermer pour cause de contamination au Covid, après des pénuries de plusieurs ressources, dont le papier, l’économie doit à présent affronter une nouvelle difficulté, le manque de chauffeurs pour transporter et livrer le tout sur les routes.

Pour cette raison, depuis quelques semaines, la situation est plus que préoccupante en Angleterre. Ils ont même dû se résigner à fermer des stations-service, sans chauffeurs pour livrer et remplir les réservoirs d’essence. Des complications qui touchent même Genève et le secteur de l’ameublement.

Avec Noël en approche, l’industrie du jeu et du jouet va devoir composer avec retards et pénuries.


Une bonne nouvelle, quand même

Entre crise, scandales et décès, ce Gaming News est plutôt maussade et funeste. Finissons sur une note plus douce.

C’est la chaîne YouTube et média en ligne Konbini qui nous offre cette semaine un clip qui vante les mérites du jeu de rôle. Ou quand les médias s’intéressent de plus en plus à cette activité, ce loisir, devenu depuis plusieurs année un véritable phénomène.

%d blogueurs aiment cette page :