Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Avec Amelia’s Secret, faites entrer un terrifiant film d’horreur dans votre salon

Amelia’s Secret est un Escape Game « de salon » en réalité augmentée. Une expérience effrayante.


Amelia’s Secret

Depuis quelques années, avec l’irruption des Unlock!, Exit, et autres Escape Games dits de salon, le marché connaît une véritable explosion de titres qui rivalisent d’ingéniosité et d’immersion. Déluge d’énigmes, délire de thème et innovations techniques tentent de nous plonger, comme « de vrai », dans des Escape Games, tout en restant chez soi bien au chaud dans son salon. Le cas aujourd’hui avec Amelia’s Secret, un jeu en réalité augmentée à vivre chez soi. Frissons garantis !

Manoir, mystère et boule de gomme

Vous vous retrouvez piégé dans la demeure abandonnée des Vonleaken. Un mystère rode autour de ce manoir. On raconte qu’une petite fille aurait disparue il y a bien longtemps et que son corps n’a jamais été retrouvé.

À vous de jouer, c’est le cas de le dire, pour résoudre l’affaire. Et tout ça en utilisant votre portable ou tablette, avec une appli en réalité augmentée.

Amelia’s Secret se joue au moyen de cartes qui affichent toutes un meuble ou objet : une pile de livres, une cheminée, un chandelier, etc. Bref, l’attirail complet et emblématique des objets que l’on retrouve dans des… manoirs mystérieux.

>>> À lire également : Pourquoi les jeux, Escape Games, films, livres et séries policières exercent une telle fascination sur nous.

Avant de jouer, on passe quelques minutes à poser et disséminer ces cartes chez-soi en suivant une ligne d’instruction : à 1m du sol, posé sur la table, etc. Une fois cela fait, on lance l’appli et on se lance dans l’aventure. La caméra de son portable ou tablette, plutôt tablette, on y revient plus bas, via l’appli, passe en mode réalité augmentée pour apercevoir l’objet s’afficher « en vrai », avec des énigmes et quelques révélations apparaître.

Amelia’s Secret, côté tech

La réalité augmentée est fluide, rien à redire là-dessus. Il faut toutefois relever que parfois, suivant les angles, il peut paraître difficile de manipuler les objets. Car oui, on doit les tourner, retourner et tordre pour obtenir ce que l’on cherche en mode point n’click augmenté : une clé par ci, un code par-là. Mais rien de chanmé, le jeu se joue de manière correcte.

>>> À lire également : Un Escape Game qui dérape. Un récit complètement improbable.

Le gros hic d’Amelia’s Secret, hormis son aspect Kleenex, c’est qu’il faut une tablette pour y jouer. On peut certes passer par son portable, mais l’écran est bien trop petit pour savourer le jeu et réussir à tout voir, tout manipuler. L’expérience est alors décevante, à la limite du grotesque. Une tablette, iPad ou autre, rend justice au jeu et permet de voir, jouer et apprécier le tout. Un hic qui peut refroidir…

Amelia’s Secret, côté narratif

Le jeu propose deux niveaux, deux expériences. Une partie de 20′, qui est plutôt une partie de découverte, courte, simple, superficielle, et une partie plus ample, plus narrative, de 60′. Notre conseil : évitez la partie courte, trop légère, et foncez directement à la partie complète, bien plus… complète.

Amelia’s Secret est un crossover entre jeu vidéo, avec du point n’click et des animations très vidéoludiques, et jeu de société avec la niche des Escape Games « de salon.

Amelia’s Secret lorgne toutefois plus du côté des Escape Games que d’un jeu de rôle au récit ample. Car toute cette ribambelle de cartes que l’on dissémine chez soi, ces objets qui se révèlent « pour de vrai » en réalité augmentée, nous obligent à résoudre des énigmes, souvent à combiner certains éléments entre eux pour progresser, et finir, le scénario. En mode pur Escape Game, donc. Le récit est plutôt léger.

Mais au fond, pourquoi aime-t-on les jeux narratifs ?

Escape Games, jeux de rôle, jeux narratifs et immersifs. Qu’est-ce qui nous attire tant les jeux qui déroulent un récit ?

L’être humain consomme des histoires depuis des temps immémoriaux. Et pourquoi ? Pourquoi consacrer tant d’énergie et d’efforts à inventer des fictions ?

Si nous aimons tant les histoires, c’est d’abord parce qu’elles nous parlent de nousLes récits cherchent à répondre à nos désirs, nos expériences. Une histoire peut ainsi étancher notre soif de justice en dessinant les contours d’un monde idéal où le bien finit par triompher.

Mais la fiction peut aussi satisfaire des désirs plus… troubles en nous permettant d’exercer, par personnages interposés et sans aucune limite, notre volonté de puissance. D’où l’intérêt pour les polar, pour les jeux de détective.

Enfin, la narration répond à une demande de sens. A l’inverse de la vie réelle, où les événements nous apparaissent souvent comme chaotiques et désordonnés, le récit, même lorsqu’il se termine mal, nous ancre dans l’idée, rassurante, que l’existence suit une direction, s’inscrit dans une logique.

>>> À lire également : Tous les secrets pour créer une (bonne) Escape Room.

Par ailleurs, au-delà de la question du sens, nous cherchons aussi à «vibrer», à ressentir. Les émotions suscitées par la fiction, aussi intenses soient-elles, ont le grand avantage d’être vécues en toute sécurité. C’est tout l’intérêt de la peur, « vécue », ressentie dans des jeux d’horreur, et pas en vrai.

Si nous avons besoin d’histoires, c’est parce que les récits de fiction nous aident à croire que d’autres vies sont possibles. Ils nous permettent d’élargir notre horizon en multipliant les expériences de pensée, et ils renforcent le lien social imaginé en nous ouvrant à l’autre, aux autres. Comme dit l’auteur du Trône de Fer George RR Martin, « Un lecteur vit mille vies avant de mourir. L’homme qui ne lit pas n’en vit qu’une. » Ça fonctionne aussi avec le jeu de rôle ou les… Escape Games.

Interview

Nous en avons voulu en savoir plus sur le jeu, et sur l’éditeur et la team de développeurs XD Production. C’est leur tout premier jeu de société, nous avons voulu en apprendre plus sur la conception d’Amelia’s Secret.

XD Productions, présentez-vous à nous. Combien êtes-vous dans la société ? Depuis quand existez-vous ? Où vous trouvez-vous ?

XD Productions est un studio d’animation et recherche 3D depuis 1999. Notre activité principale est la production d’images de synthèse à la télévision (RMC Découverte, documentaire Arte, France TV etc..). Depuis sa création nous investissons massivement en recherche et développement sur le domaine de l’animation de personnage temps réel, la vidéo volumétrique et la réalité augmentée.

Nous sommes environ 30 personnes, nombre qui varie à la hausse en fonction des productions. Nous sommes situés dans les studios de Bry sur Marne en région parisienne, où nous avons établi notre scanner de capture volumétrique / fond vert sur 600m2 de plateau.

Quelles ont été vos inspirations pour créer Amelia’s Secret ?

Grace à notre labo de R&D, nous réalisons aussi des expériences immersives pour la famille dans les parcs d’attractions. Mascotte interactive, jeux Kinect et chasse aux trésors en réalité augmentée. Certain clients nous ont demandé des escape game pour des salles vides. Une fois le jeu développé pour les parcs l’idée du jeu de société nous est venue naturellement. En ce sens Blackrock Games nous ont vraiment apporté leur soutien et expérience, c’est un produit nouveau pour nous.

Dans le jeu, on reconnaît une grande maîtrise des aspects technologiques : Réalité augmentée, point and click. Quels ont été les plus grands défis auxquels vous avez été confrontés lors de la création  ?

La technologie de la réalité augmentée n’est pas si « jeune » que ça. Ce qui change c’est que les appareils mobiles ont maintenant la capacité de mettre cette technologie à la portée de tous. D’une part peu de gens connaissent réellement la RA, d’autre part son utilisation n’est pas forcément simple pour tout le monde.

La problématique fut la suivante: comment faire jouer simplement en réalité augmentée tout en étant dans un Escape Game qui est par définition « difficile ». L’élaboration de cette nouvelle façon de jouer est le fruit de beaucoup de tests et d’ajustements pour arriver au meilleur équilibre.

Amelia’s Secret est votre tout premier jeu. Quels sont vos prochains projets ?

Amélia’s Secret est notre premier jeu de société. Nous avons déjà produit une dizaine de jeu en réalité augmentée pour les professionnels du loisir. Dans nos prochains jeux nous voudrions approfondir sur ces nouveaux modes de jeux collaboratifs, en combinant différentes technologies pour augmenter encore l’immersion des joueurs.

Quels conseils pouvez-vous donner aux gens qui vont découvrir Amelia’Secret ?

Il n’y a pas de game master a proprement dit dans Amélia. En revanche c’est encore plus immersif quand on crée l’ambiance autour du jeu. Éteignez ou réduisez les lumières, munissez-vous d’une lampe torche et connectez un bon haut-parleur Bluetooth à la tablette avant de commencer. C’est encore plus sympa comme ça! Et si vous avez déjà joué vous pouvez vous transformez en game master en décorant la « Room » et ajouter des énigmes entre les marqueurs. Je ne vous en dis pas plus 😉

Avec un marché des Escape Games dits de salon riches et saturés, qu’est-ce que Amelia’s Secret propose de différent ?

L’immersion. Vous transformez votre salon en maison hanté, ça change tout !

Ne pensez-vous pas que certains aspects du jeu refroidissent ou freinent les gens ? Le fait qu’il soit « Kleenex » et qu’il faille une tablette pour mieux y jouer ?

Pas du tout. Je n’aurais peut-être pas dit la même chose il y a 5 ans. Aujourd’hui la technologie est présente dans beaucoup de jeux. D’ailleurs on a même été surpris par l’accueil enthousiaste des premiers joueurs. Autant les jeunes que les moins jeunes d’ailleurs.

Quand on vit une expérience immersive, y jouer qu’une ou deux fois ne pose aucun problème, au contraire. Il faut juste que le jeu reste accessible, pour 20Eur je pense qu’on a fait notre part du boulot. A vous de jouer !

Merci XD Production pour vos réponses !

Amelia’s Secret, verdict

Pas mal du tout

Un crossover entre jeu vidéo et jeu de société, avec parfois quelques soucis d’affichage et le besoin impérieux et peut-être rédhibitoire de posséder une tablette pour y jouer.

Note : 3.5 sur 5.
  • Date de sortie : Juillet 2021
  • Langue : Française
  • Assemblé en : Non communiqué
  • ITHEM1 sur 5. Pour en savoir plus sur l’ITHEM dans les jeux de société, c’est ici.
  • IGUS : 5 sur 5. Pour en savoir plus sur l’IGUS dans les jeux de société, c’est ici.
  • ECOSCORE : NC. Pour en savoir plus sur l’EcoScore dans les jeux de société, c’est ici.
  • Auteur : XD team
  • Éditeur : XD Productions
  • Illustrateur : Boris Nicolas
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 4 (top à 1-2, plus brouillon à 3-4, avec la difficulté d’accéder à toutes les informations sur l’écran. Ou il en faut alors deux pour suivre le jeu)
  • Âge conseillé : Dès 12 ans (C’est ce qui est écrit sur la boîte. Mais OUBLIEZ ! Le jeu est anxiogène et affiche parfois des éléments… effrayants. Comptez plutôt 14, voire même 16 ans)
  • Durée : Deux niveaux de difficulté, deux longueurs : 20′ et 60′
  • Thème : Enquête
  • Mécaniques principales : Escape Game, coopératif, narratif, réalité augmentée

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :