Critiques de jeux,  Jeux de plateau

3 jeux de société rocambolesques à découvrir en famille

Temps de lecture: 6 minutes

Découvrez trois jeux de société en famille : Andor Junior, Caty Mini et Dragomino, qui vient tout juste de décrocher l’As d’Or pour enfants.


Avec cette fin d’hiver « tropicale », on redécouvre enfin la possibilité de sortir se balader en famille, on profite des journées plus longues (avec ou sans couvre-feu) et la possibilité de jouer en terrasse (mais pas de restaurant).

Nous vivons une période formidable pour les jeux de société. Avec la pandémie et les diverses mesures de confinements, malgré la crise, ou plutôt, à cause de la crise, l’an passé, leurs ventes ont augmenté de 20 % en France !

Les familles, mais pas que, ont plébiscité cette activité, qui permet de quitter nos écrans et de partager du temps, de qualité. Voici trois (plus ou moins) nouveaux jeux de société pour famille, que les adultes vont également apprécier.

Mais au fond, c’est quoi, un (bon) jeu familial ?

Un bon jeu familial doit être en même temps accessible, captivant, rapide à mettre en place et au matériel beau et engageant

Trouver cet équilibre subtil entre complexité et simplicité paraît impossible. Et pourtant, plusieurs jeux familiaux y parviennent.

Découvrez aujourd’hui Andor Junior, Caty Mini et Dragomino. Qui n’est pas une nouveauté, mais qui vient tout juste de remporter hier soir l’As d’Or du jeu pour enfant, remis par un jury de 9 personnes.


Andor Junior

Comme son titre l’indique, Andor Junior est la version pour enfants d’Andor, ce gros jeu coopératif épique d’aventures fantastique sorti en 2012 et qui a raflé l’As d’Or l’année d’après.

Nous voici près de 10 ans plus tard, et l’éditeur Kosmos et IELLO pour la VF nous propose ici une version allégée, raccourcie, plus accessible, simplifiée, mais pas simpliste pour autant. Ce n’est plus l’auteur d’Andor qui signé cette adaptation, mais le couple d’auteurs allemands très connus sur la scène ludique, Inka et Markus Brand, qui ont notamment créé toute la gamme des Escape Game « de salon », Exit.

Dans Andor Junior, on incarne de valeureux héros et courageuses héroïnes, guerriers, guerrières, magiciennes, magiciens (tout est inclusif et épicène dans le jeu, kudos IELLO !!!). Votre but : retrouver les louveteaux d’une mère qui les a perdus. C’est votre mission ultime. Mais avant cela, il va vous falloir vous embarquer sur différentes mini-quêtes à travers le plateau.

Autant le matériel que les règles sont copieux. Le terme « junior » sur la boîte pourrait paraître surfait et exagéré, car on a vraiment affaire à un gros jeu, pour enfants. C’est Andor, light, mais pas cheap pour autant. On retrouve les sensations du jeu original : quêtes, rencontres, décisions en équipe, car Andor Junior est un jeu coopératif, et tout ceci vraiment prévu pour des enfants dès 7 ans. Jamais moins ! Le « menu » est copieux, riche, ample. 7 ans est un grand minimum !

Andor Junior est un peu comme My Little Scythe. Un excellent jeu passerelle entre jeux pour enfants et jeux pour ado-adultes. C’est le créneau idéal, le palier optimal entre les deux catégories. Ni trop léger, ni trop lourd. Si vous avez des enfants entre 7 et 10 ans, ils vont s’éclater à Andor Junior, et vous avec ! Une expérience qui lorgne du côté du jeu de rôle, sur plateau.

Andor Junior verdict :

Grandiose !

Une expérience, une aventure épiques et passionnantes. Un excellent jeu passerelle.

Note : 5 sur 5.

Andor Junior, créé par Inka et Markus Brand, sorti en français chez IELLO, pour 2 à 4 (tourne mieux à 4), dès 7 ans (MINIMUM !), pour des parties de 45 minutes par quête. Prix constaté : 34 euros (vu l’amplitude du jeu, à ce prix-là c’est moins cher que gratuit).

Caty Mini

En ouvrant la boîte de Caty Mini, la toute première chose qui surprend, c’est son matériel : quelques punchboards, quatre gros plateaux personnels représentant un salon, un appart, et des ficelles, longues et colorées. Chaque personne en prend une, un plateau, pioche des tuiles Meubles, et c’est parti ! On commence par piocher une tuile Meuble pour lancer le jeu. On prend alors sa ficelle qu’on place autour du meuble indiqué.

Puis, à son tour, on choisit parmi ses tuiles disponibles en main l’une de ses tuiles que l’on pose sur la table et qui indique alors à tout le monde quel prochain meuble relier avec sa ficelle.

Et selon par où la ficelle passe, du précédent au prochain meuble, la ficelle, qui représente la trajectoire du chat, d’où le titre, on obtient les jetons correspondants : nounours, ballon, etc. Sachant que des points de victoire s’y trouve, et que ces points sont de plus en plus élevés. Plus on, ou les autres prennent les objets, et plus on peut espérer obtenir plus de points. Jusqu’à ce que la pile de l’objet est épuisé.

Hormis son matériel hors normes, des longues ficelles qui vont peu à peu recouvrir son plateau et créer une sorte de toile d’araignée de chat, chafouin, tout le sel du jeu repose dans sa capacité à observer, déduire, anticiper, visualiser la trajectoire de sa ficelle, de son chat, pour toucher le plus d’objets, et ceux qui vont ramener le plus de points. Malin et subtil !

Un bon petit jeu pour les familles, enfants et adultes. On y rejouera pas des milliers de parties non plus, on a un peu fait le tour après 3-4 parties, mais Caty Mini propose une expérience pas inintéressante.

Caty Mini, verdict :

Pas mal du tout !

Un jeu au thème cocasse et au matériel et à la mécanique hors normes.

Note : 3.5 sur 5.

Caty Mini, créé par Jeffrey D. Allers, sorti en français chez Tiki Editions, pour 2 à 4 (tourne bien à toutes les configurations), dès 6 ans (très bonne estimation), pour des parties de 20-30 minutes. Prix constaté : 24 euros.


Dragomino

C’est tout juste hier soir que l’As d’Or a remis ses prix, choisi par un parterre de 9 personnes. En plus de Micromacro et The Crew, c’est Dragomino qui a gagné le prix du meilleur jeu pour enfants en France de l’année. De quoi ressortir notre chronique publiée en septembre 2020.

Ce titre vous dit peut-être quelque chose. Dragomino, c’est la version enfants de Kingdomino, sacré meilleur jeu de l’année en 2017. Un petit jeu de domino (et de couronnes) sorti chez Blue Orange. Un excellent jeu ! Simple, fluide, addictif.

Après la version plus complexe, Queendomino, après une première extension, l‘Âge des Géants, après une version dés (plutôt décevante) en mode roll&write à deux, Kingdomino Duel, il fallait bien s’attendre un jour à la version enfants.

Dragomino se joue comme son grand frère Kingdomino. On retourne 4 tuiles, et on en choisit une qu’on place devant soi. Les prochaines se placent à côté des tuiles déjà posées. On peut décider de placer le ou les mêmes terrains les uns à côté des autres, en mode domino, ou pas. Si on le fait, en cadeau, on pioche alors la tuile du terrain correspondant. Et là, surprise !

Le jeton peut présenter un bébé dragon, qui confère un point de victoire en fin de partie, ou une coquille vide. Le dragon s’est déjà envolé. Si on possède deux coquilles vides, on reçoit alors le jeton « maman dragon », qui donne la possibilité de choisir la tuile en premier au prochain tour. La personne qui possède le jeton en fin de partie reçoit également un point de victoire supplémentaire.

Tout le sel du jeu réside dans le calcul des probabilités. Chaque couleur, chaque terrain, chaque famille de tuiles contient 7 bébés dragons. Et certains terrains sont plus présents sur les dominos. Il y a alors plus de jetons disponibles. Il va donc falloir choisir ses terrains avec intelligence pour mettre toutes les chances de son côté pour piocher un dragon et ainsi s’assurer un point de victoire. Avec des bébés dragons, tout cute.

Dragomino est un Kingdomino ultra-light, vraiment adapté pour les enfants en bas âge, dès 4-5 ans. Un jeu qui développe chez l’enfant l’apprentissage des probabilités. Avec un net avantage, plutôt rare sur le marché du jeu pour famille, c’est que les enfants peuvent très bien y jouer sans adulte, entre eux. À relever également que les enfants ont autant de chance que les adultes de remporter la partie. La preuve d’un bon jeu pour famille et enfants !

Dragomino, verdict :

Très bon !

Note : 4 sur 5.

Dragomino, sorti en juillet 2020 chez Blue Orange, créé par Wilfried Fort, Bruno Cathala et Marie Fort, pour 2 à 4 (tourne très bien à toutes les configurations), dès 5 ans (très bonne estimation), pour des parties de 20-30′. Prix constaté : 20 euros.


Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :