Les 9 masques que les joueurs et joueuses de jeux de société portent parfois à la table de jeu

Temps de lecture: 6 minutes

Quand nous nous retrouvons pour passer une soirée ensemble pour partager un jeu de société, nous avons parfois comme habitude d’endosser des rôles, de porter des masques

Pourquoi?

Peut-être est-ce lié à notre enfance, pendant laquelle nous avons appris que pour grandir et s’en sortir (plus ou moins) indemnes, nous devions développer certains mécanismes de défenses

En adoptant certains comportements, qu’ils soient plus ou moins authentiques et/ou propres à nous-mêmes, nous recherchons consciemment ou inconsciemment la sécurité et la stabilité

Une fois adultes, nous portons différents types de masques que nous nous sommes façonnés pour souffrir le moins possible, tout en restant coincé.e.s dans des attitudes qui peuvent finir par devenir comme des leitmotivs têtus et entêtants

Mais ce n’est pas foutu pour autant

En identifiant ces masques, ces « boucliers protecteurs », nous pouvons peut-être commencer à entrevoir d’autres relations, plus saines, en tout cas plus personnelles

Voici les 9 masques les plus typiques que nous portons en société, lors d’une partie de jeu de… société

Le masque du mec ou de la nana cool

À première vue, cette personne semble maîtriser ce qui est nécessaire pour rester calme dans toutes les situations

Sans conflit ni chaos, cette personne possède le calme d’un moine tibétain. Zen

Les invité.e.s arrivent, peut-être en retard, ils ou elle râlent sur un jeu? Pas grave, tout baigne, pas de souci

Cependant, sous la surface, il se passe des choses. Ses émotions enfermées peuvent finir par bouillonner et résonner, au point d’exploser. On peut rester cool combien de temps?

Le masque de l’humoriste

On le sait bien, l’humour est un mécanisme de défense hyper, hyper pratique en société que l’on retrouve souvent aux tables de jeux de société

Observez vos ami.e.s, les joueurs et joueuses aux tables et vous verrez, entendrez souvent des mots d’humour. Et il y a toujours un « class-clown », ou ici, un « game-clown ». Quelqu’un qui cherche la répartie, la saillie la plus percutante et efficace pour faire lâcher des rires. Un besoin (narcissique) de reconnaissance?

Surtout que déconner empêche les discussions sincères. Tout ça pour éviter que les conversations ne deviennent trop vraies ou trop profondes

J’ai des amis qui sont incapables d’avoir une discussion « normale » slash adulte slash sincère sans tomber dans l’humour. Et ça en devient parfois pénible

Humour qui peut rapidement tomber dans le sarcasme, une forme de moquerie infériorisante qui manque de respect à son prochain

Tout ça pour se protéger

Car oui, l’humour et le masque d’humoriste peuvent devenir, comme tous les autres masques en réalité, un bouclier de protection pour mieux se cacher, se défendre

Le masque du Winner

Les Winners, on le reconnaît facilement à une table de jeu

Ces « personnes », en réalité plutôt leur masque derrière lequel elles se dissimulent, ont la win. Performances, victoires, résultats, réussites, gains, tous ces éléments qui motivent le masque de Winner

Les Winners sont des battant.e.s, de fin.e.s stratèges pour qui jouer signifie gagner. Le jeu est une affaire bien trop sérieuse pour être prise à la légère

Les Winners ont une haute estime d’eux ou d’elles-mêmes. Avec le danger qu’avec le temps, leur masque s’est épaissi pour les empêcher de le quitter

À force de chercher la victoire, l’entêtement, l’obsession du Winner et son manque de confiance créent une barrière entre lui ou elle et ses proches

Manque de confiance?

Peut-être, car pour avoir autant besoin de gagner, d’écraser, il y a une faille, une fêlure qui nécessite de faire la bataille (comme dirait mon fils de 5 ans) pour se prouver à soi-même qu’on est capable d’y arriver

Le masque du Caliméro

Ce masque, nous le connaissons tous et toutes aux tables de jeu

Le ou la joueuse qui se plaint toujours (rayer la mention inutile): de ne pas avoir de chance, de perdre à chaque fois, que les autres jouent trop vite, trop bien, sans faire attention à lui ou elle

C’est vraiment trop injuste

On reconnaît ce type de masque, il râle et souffre de ne pas avoir tiré les bons dés à Très Futé!, ou d’avoir pioché les bonnes cartes dans Luxor

Ce masque passe sa partie à se plaindre, et joue le ou la martyre

Pourquoi?

Encore un mécanisme de défense. Pour éviter de souffrir, il ou elle a développé un mécanisme étrange teinté d’auto-flagellation, entre acceptation exagérée et habituée, et besoin d’être rassuré.e et susciter des messages de soutien: « mais noooooon, tu verras, tout va bien se passer, ne t’inquiète pas »

Le masque de l’EGOcentrique

C’est le masque du « moi moi moi je je je », le « me myself and I » comme on dit dans la langue de Theresa May

Ce masque est porté par des joueurs et joueuses qui se sont construit.e.s avec de telles fêlures qu’à force, pour empêcher de trop souffrir, elles se sont fermées aux autres, ceux et celles qui pouvaient justement occasionner de telles souffrances

Ce masque de personnalité ne s’intéresse qu’à soi-même, son avis, son expérience, sa vie

Ces masques, on les reconnaît également souvent, ils ne parlent que d’eux-mêmes, sans s’intéresser ou écouter les autres. Ou pour mieux interrompre pour placer leur propre personnalité, leurs propres aventures

Ce masque, comme tous les autres, finit par étouffer, en ne permettant aucun échange, en ne laissant de la place à personne d’autre

Le masque du Control-Freak

Le masque du control-freak utilise l’ordre et le pouvoir pour créer un sentiment de sécurité. En s’assurant que tout est à sa place, ce masque soulage sa peur de l’inconnu, de l’ambiguïté, de l’incertitude

Une mère ou père poule, du pur « helicopter parenting », ce masque ne laissera personne sortir de sa vue et assumera la responsabilité de tous ceux qui l’entourent, même s’ils ne veulent pas être pris en charge

Ce masque est le pire en jeux coopératifs, il devient le pire King Speaker qui finit par agacer tout le monde, au point de préférer éviter ce genre de jeux en compagnie de la personne qui endosse ce masque

En jeux de société, ce masque veut tout contrôler, expliquer les règles, acheter et jouer à ses propres jeux, mettre en place, ranger, aider les autres à bien slash mieux jouer

Ce masque évite pense éviter la souffrance en contrôlant tout et tout le monde tout le temps

Mais est-ce vraiment possible? Est-ce que la vie ne nous propose pas parfois des surprises, des événements que nous ne pouvons pas contrôler? N’est-ce pas épuisant de contrôler penser qu’on peut tout contrôler?

Le masque de l’introverti.e

Le masque de la personne timide ou introvertie a une peur mortelle de l’échec et du rejet

Il préférerait de loin ressentir la sensation de solitude que de risquer de ne pas être aimé

Comme le masque du Control-freak, il a tellement peur de commettre une erreur qu’il refuse de se lancer un défi. Il rougit facilement, est facilement gêné et ne dit pas grand chose de peur de dire la mauvaise chose

C’est le pire masque en party-game, puisque ce type de joueur et joueuse s’empêche de participer « au délire ». Il ou elle préfère rester à l’écart de l’engouement, juste par crainte de ne pas y arriver, de passer pour un.e. débile. Alors que dans un vrai slash bon party-game, on passe toutes et tous pour des… débiles 😂

Le masque du gentil gendre ou de la gentille bru

Ce masque tente de plaire, d’être gentil avec tout le monde, tout le temps

Il fera tout son possible pour obtenir l’approbation de ceux qui l’entourent, car son sens de l’identité repose en grande partie sur l’évaluation des autres

Avec le danger que ses valeurs vacillent en fonction des commentaires, car elles font appel à des sources extérieures pour valider son identité

Ce type de masque sollicite les autres: ami.e.s, joueurs, joueuses, expert.e.s, collègues, mentors, car il manque de bases solides. Facilement et souvent influencées par les autres, les décisions sont particulièrement difficiles pour elle

On reconnaît la présence de ce masque dans les jeux d’enfoirés, c’est le ou la joueuse qui change d’avis comme de chemises selon avec qui elle négocie, non par arrivisme ou plan machiavélique (rire sardonique de grand.e méchant.e), mais par envie de plaire et d’être gentil avec tout le monde à la table

Le masque du papillon social

Ce masque apprécie la compagnie des autres. Il compense les sentiments d’insécurité avec son don de bavardage et de conversation. Il a certes beaucoup de connaissances, AFK ou sur les réseaux sociaux, mais en réalité, peu, voire aucun vrai ami (mais au fond, c’est quoi, un vrai ami?)

Bien que son calendrier regorge d’événements sociaux, sa vie manque de sens. Il garde ses conversations superficielles, peut-être parce que des discussions plus profondes pourraient révéler une certaine anxiété ou entraîner une perte de confiance en soi. Bien que la vie de ce masque semble à priori fun, en réalité, il se sent seul

C’est le joueur ou joueuse qui tente d’enchaîner les soirées jeux, les événements, les conventions, les salons, juste pour se sentir entouré.e, juste pour noyer l’ennui et/ou la solitude

(pas une) fatalité

En grandissant, dû à des souffrances vécues et accumulées au fil de notre périple, pour éviter d’en avoir d’autres, nous nous sommes construit ces masques, ces barrières, ces boucliers

Ces masques et les porter ne sont pas une fatalité. Nous ne sommes pas né.e.s avec, nous pouvons très bien (ré)apprendre à vivre sans. A mieux vivre sans

Pourquoi?

Car au final, ces masques nous empêchent d’entretenir des relations saines et solides avec les autres

Et qui dit jeux de société dit… de société. Qu’elle soit de 1 ou de 5 sur l’IGUS, l’interaction est toujours présente à toute table de jeu. Il est donc crucial et vital de construire des relations durables et authentiques et de… tomber les masques

Et vous, quel masque de personnalité avez-vous déjà identifié à votre table de jeu? Vous arrive-t-il d’en porter parfois?

11 responses to Les 9 masques que les joueurs et joueuses de jeux de société portent parfois à la table de jeu

  1. Ange says:

    Plutôt que de « masque », j’aurai plutôt tendance à parler de « rôle », non ?
    Et bien sûr, j’ai rencontré (ou j’ai pris) certains de ces rôles, mais c’est plutôt à degré divers qu’à 100%, voir des combinaisons de plusieurs. Et aussi ces rôles peuvent s’échanger en cours de partie (Calimero se transmet quand la chance tourne par exemple, mais si certains le restent même si ils finissent par gagner !)

    • Gus says:

      IRL, c’est ce qu’on disait en 2012. Aujourd’hui, c’est plutôt AFK 🙂

      Ou c’est le contraire?

    • Gus says:

      Merci Val pour ces compléments d’information qui ouvre en effet le débat à une compréhension plus large

  2. Enok Arden says:

    Un article intéressant. Ce que je retiens après cette lecture, c’est que nous avons tous une fragilité. Elle ne disparaît pas par enchantement quand on se retrouve autour d’un jeu. Le but n’est pas tant se savoir quel est le masque de Bernard ou de Julie mais de les respecter et de les accepter comme ils/elles sont car nous partageons tous la même condition.

    Il y a un beau podcast et un article de France Culture sur notre fragilité :
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-vie-interieure/la-fragilite
    https://www.franceinter.fr/emissions/la-petite-philo/la-petite-philo-06-novembre-2017

    • Gus says:

      Merci pour ton retour Enok

      Une excellente conclusion à l’article 🙏🏼

  3. Paul says:

    Salut,

    Du coup je ne vois personne qui a vraiment dévoilé son (ou ses) propre(s) masque(s), même pas toi Gus…

    Alors je me lance.

    Pour ma part, je serais plutôt entre Control Freak et Calimero.

    J’ai tendance à pester (mais gentiment je pense, pas comme un gros lourdaud) et donc faire mon Calimero pendant les parties mais c’est plutôt une manière de communiquer (à la base je suis aussi quelqu’un de réservé) pour inciter les autres autour de la table à aussi faire des commentaires et laisser libre court à une forme de communication.
    Notamment sur les jeux un peu plus lourds, je trouve parfois que, parce qu’il faut réfléchir, les personnes communiquent très peu autour de la table. Du coup, j’aime bien « me plaindre » ou balancer une vanne aux autres régulièrement au cours d’un gros Terraforming Mars pour le mauvais tirage en main ou la carte que je suis obligé de laisser passer à mon voisin en draft, ou même d’un plus léger Azul quand on me chipe la couleur de carreaux que je visais.

    Pour le côté Control Freak, j’ai appris à me contrôler, surtout du fait que j’ai lancé mon fils de 10 ans maintenant dans les jeux et, au début, je me rendais compte que j’avais trop tendance à intervenir, à l’orienter,… Du coup, j’ai commencé à mieux contrôler cette impulsion pour le laisser réfléchir et décider lui-même et j’applique ça avec les autres joueurs.
    Je vais avoir tendance à les orienter sur les 2 premiers tours d’un jeu que je leur fais découvrir mais après, je me force à ne plus commenter pour les laisser jouer. N’empêche que je ne peux pas m’empêcher de regarder ce que font tous les autres tout le temps.

    Voilà pour ma part.

    • Gus says:

      Merci Paul pour ta franchise, implication et authenticité 🙏🏼

  4. salem2612 says:

    Je me suis retrouvé dans l’humoriste, l’égocentrique et le control-freak. ça fait flipper. Humoriste et égocentrique c’est dans la vie, je me rends compte que je ne retiens rien de ce dont les autres me parlent. Le control-freak, je ne guide pas (plus) les jeux de coop, je n’oriente pas les débutants, mais j’ai la fâcheuse tendance à toujours dire quand un joueur oublie une action qui lui rapporte quelque chose. Si je ne lui dis pas, j’ai l’impression de tricher.

    J’avais un ami Calimero. Il poussait le role tellement loin qu’il interprétait souvent un point de règle de la mauvaise manière (à son avantage) alors que tous les autres joueurs à table avaient un avis différent de lui. Il n’était pas de mauvaise, ni ne voulait tricher. C’en était compliqué de jouer avec lui parce qu’il prenait mal que tout le monde soit contre son avis.

    Ma femme est une Winner… et elle gagne. Surtout à The Resistance. Elle en a été bannie. On s’amuse bien hein ?!

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.