Arkeis boĂźte
Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Arkeis : Indiana Jones en mode Steampunk

💎 Arkeis : L’aventure Indiana Jones Steampunk tiens-elle ses promesses ? 👎👍 Notre analyse du hit Kickstarter.


Table des matiĂšres masquer

Arkeis

⚠ Avertissement : Dans un souci de transparence envers notre communautĂ©, nous tenons Ă  prĂ©ciser que cet article reflĂšte notre opinion personnelle sur le jeu. Nous n’avons reçu aucune contrepartie de la part de l’éditeur du jeu. Nous avons acquis et testĂ© le jeu de façon indĂ©pendante, sans lien commercial avec son Ă©diteur. Les avis prĂ©sentĂ©s ici reprĂ©sentent notre analyse honnĂȘte et impartiale du jeu, basĂ©e sur notre propre expĂ©rience.


Le moment est enfin arrivĂ©. AprĂšs trois ans et demi d’attente presque fĂ©brile, Arkeis est dĂ©sormais disponible sur nos tables et dans les boutiques. Alors, qu’en est-il de ce jeu tant attendu ? L’attente en valait-elle la peine ?

PrĂ©parez vos sacs Ă  dos, vos chapeaux et mĂȘme un fouet si vous le souhaitez. Nous nous aventurons sous le soleil Ă©gyptien des annĂ©es 1930, avant de plonger dans des tombeaux rĂ©cemment dĂ©couverts. Notre objectif ? Mettre au jour les secrets que l’Histoire a gardĂ©s cachĂ©s depuis des millĂ©naires.

Arkeis arriĂšre

Indiana Jones & Compagnie : Au cƓur de l’ArchĂ©ologie Pulp

Arkeis nous plonge dans une aventure pulp Ă©gyptienne. Si vous ĂȘtes fan de « La Momie » et ses suites, de la sĂ©rie « Indiana Jones » ou du film « Stargate » de 1994, alors vous ĂȘtes au bon endroit !

Le Pulp est un genre littĂ©raire qui a vu le jour aux États-Unis dans les annĂ©es 1920 et a atteint son apogĂ©e dans les annĂ©es 1930. Il proposait des rĂ©cits colorĂ©s, imprimĂ©s sur du papier de mauvaise qualitĂ©, essentiellement des rĂ©sidus de fibres de bois appelĂ©s « woodpulp », d’oĂč son nom. Économique, il offrait des aventures fantastiques et haletantes qui faisaient voyager et rĂȘver les lecteurs.

Et en matiĂšre de voyage et de rĂȘve, Arkeis n’est pas en reste.

Steampunk en toile de fond

Arkeis ne se rĂ©sume pas Ă  un simple ersatz de comics pulp. Le jeu intĂšgre Ă©galement une touche de Steampunk, Ă©vidente dĂšs l’apparition des premiers scarabĂ©es mĂ©caniques. Oui, vous avez bien lu : des scarabĂ©es mĂ©caniques !

Le Steampunk se caractĂ©rise souvent comme une uchronie oĂč la rĂ©volution industrielle a privilĂ©giĂ© la vapeur comme source d’Ă©nergie pour divers mĂ©canismes, notamment horlogers. Entre cyborgs horlogers, dirigeables et trains volants Ă  vapeur, le style garde les codes sociaux et vestimentaires de l’Ă©poque victorienne, tout en y ajoutant une touche mĂ©canique.

Ce style a Ă©tĂ© popularisĂ© dans de nombreux romans, sĂ©ries et films. Des Ɠuvres comme « Les MystĂšres de l’Ouest » en 1965, ou plus rĂ©cemment « His Dark Materials » et « Carnival Row », en sont des exemples.

CÎté romans : « La Machine à remonter le Temps » de H.G. Wells et « 20 000 Lieues sous les Mers » de Jules Verne étaient des précurseurs dans le genre. Des titres plus récents incluent la trilogie « Le Nomade du Temps » de Michael Moorcock et « La Machine à Différences » de William Gibson et Bruce Sterling.

Musique d’ailleurs

Une bande musicale de 22 minutes dĂ©diĂ©e au jeu faisait partie de la campagne initiale, mais elle n’est plus disponible librement. Cependant, vous pouvez toujours Ă©couter l’album « Songs from the Victorious City » d’Anne Dudley et Jaz Coleman pour accompagner cet article ou vos futures parties.

Sinon sur Spotify vous pouvez trouver une autre playlist, disponible ici, créé par Erik Lusyne :

Un cube pour les rassembler tous : Arkeis, un jeu qui réinvente le format

PremiĂšre impression : Un cube plein de promesses

À l’arrivĂ©e, la boĂźte s’annonce comme un vĂ©ritable trĂ©sor ludique : un gros cube bien lourd, richement illustrĂ© et rempli de matĂ©riel de jeu dĂšs son ouverture. Quatre thermoformages empilĂ©s facilitent le rangement des divers Ă©lĂ©ments, incluant des cartes, pions, fiches de personnages, et plus encore. Par rapport Ă  d’autres jeux sur le marchĂ©, ce jeu offre un excellent rapport qualitĂ©-prix.

DĂ©couvrir les rĂšgles du jeu

Le livret de rĂšgles d’une vingtaine de pages est clair et concis, offrant mĂȘme un prologue qui sert de tutoriel. Cela permet aux joueurs de se plonger directement dans l’action sans s’embarrasser de longues explications. Les rĂšgles sont surprenamment simples, Ă  la limite de l’irritant, ce qui facilite grandement l’accessibilitĂ© du jeu.

Les Créateurs : Team Kaedama

DerriĂšre ce jeu se trouve la Team Kaedama composĂ©e d’Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc, et ThĂ©o RiviĂšre. Ces auteurs reconnus ont collaborĂ© pour crĂ©er ce jeu. Ils apportent leur expertise collective dans un studio indĂ©pendant qui rĂ©pond Ă  divers besoins dans l’industrie du jeu.

Une expérience immersive : Le Tombcrawler

Ce qui rend ce jeu particuliĂšrement intĂ©ressant, ce sont ses Ă©lĂ©ments immersifs, notamment les salles en trois dimensions. PlutĂŽt que d’ĂȘtre simplement des cartes planes, ces salles ont des murs, ce qui ajoute une dimension rĂ©aliste Ă  l’exploration du tombeau Ă©gyptien. Les salles sont reliĂ©es par des portes en 3D, dont l’ouverture et la fermeture sont contrĂŽlĂ©es par des pions spĂ©cifiques Ă  chaque scĂ©nario.

DĂ©tails additionnels

Le jeu inclut Ă©galement des pions qui reprĂ©sentent divers Ă©lĂ©ments comme des cadavres, des poteries, et des autels. Chaque pion possĂšde une icĂŽne unique qui prend de l’importance lors de l’exploration, ajoutant une autre couche de stratĂ©gie au jeu.

Exploration d’un site millĂ©naire : Arkeis, le guide du jeu

Le rĂŽle des explorateurs et des exploratrices

Une fois tout mis en place, les explorateurs et exploratrices entrent en jeu. Le tour de chaque personnage se divise en quatre phases :

💱 Effets de dĂ©but de tour : À ce stade, des Ă©lĂ©ments comme des malĂ©dictions ou des maladies affectent le personnage.

đŸ‘ș Effets de dĂ©but de tour des adversaires : Les adversaires perturbent, blessent ou empoisonnent les personnages en fonction de leur nombre et de leur puissance.

🎒 RĂ©organisation de l’Ă©quipement : Les joueurs peuvent sortir des objets de leur sac Ă  dos et les organiser.

đŸƒâ€â™‚ïž Actions de l’explorateur ou de l’exploratrice active : Le personnage peut entreprendre deux actions parmi les quatre disponibles : se dĂ©placer, fouiller, combattre et soutenir.

Personnages disponibles : Un mĂ©lange d’aventuriers

Le jeu propose cinq personnages principaux :

  1. Pr Robert Pierce: ArchĂ©ologue Ă©mĂ©rite et chef de l’expĂ©dition, il peut aussi ĂȘtre jouĂ© dans sa version plus jeune, qui ressemble Ă  Indiana Jones.
  2. Rebecca Clark: Une aventuriÚre qui a réussi à se faire une place dans un milieu dominé par les hommes.
  3. Frank Gaspard: Le combattant du groupe, également pilote et mécanicien.
  4. Eléonore Mansard: Professeur universitaire au caractÚre bien trempé.
  5. Rhiat Adjib: Un Medjaï et infirmier qui connaßt les dangers du désert.

Un sixiĂšme personnage, Meema, est disponible si vous possĂ©dez l’extension « Le Joyau du Culte ».

Évolution des personnages : Combats et traumas

Durant les combats, les personnages peuvent subir des Ă©gratignures. Lorsqu’un certain seuil est atteint, ces derniĂšres sont retirĂ©es et une carte Trauma est piochĂ©e, pouvant affecter les actions du personnage. Ces traumas sont persistants et se transmettent d’un scĂ©nario Ă  l’autre, ajoutant une couche de rĂ©alisme et de dĂ©fi.

Exploration et Ă©quipement

Les objets trouvĂ©s pendant l’exploration sont ajoutĂ©s au sac Ă  dos des personnages, permettant de les utiliser dans des scĂ©narios futurs.

Des sales bĂȘtes, le Destin et le Carnet d’ExpĂ©dition : Profondeurs du Jeu

Les adversaires : Un Ă©ventail terrifiant dans Arkeis

Les adversaires dans ce Tombcrawler sont loin d’ĂȘtre inoffensifs. Ils varient du scorpion gĂ©ant Ă  la momie, en passant par des cultistes et des golems. À l’arrivĂ©e sur une case contenant un adversaire, les fiches des crĂ©atures dĂ©taillent les dommages, les Ă©gratignures ou les effets d’empoisonnement sur les personnages. Les fiches sont conçues pour une gestion simple mais efficace du combat.

Pour intensifier le dĂ©fi, vous pouvez remplacer une fiche normale par sa version Élite, plus forte et plus menaçante.

Jouer avec le Destin : Un élément instable

Ne vous attendez pas Ă  une exploration paisible. Le jeu vous attribue un certain nombre de pions de Destin, qui peuvent disparaĂźtre ou ĂȘtre stockĂ©s dans votre sac Ă  dos. Épuisez cette rĂ©serve, et prĂ©parez-vous Ă  des consĂ©quences imprĂ©vues. Les jetons conservĂ©s peuvent affecter les scĂ©narios futurs.

Carnet d’ExpĂ©dition : Tracer votre histoire

Le jeu est une campagne narrative avec une touche de Legacy. Un carnet d’expĂ©dition vous guide Ă  travers les diffĂ©rents scĂ©narios, Ă©pilogues, et consĂ©quences. En fonction de vos jets d’investigation, vous pouvez gagner de l’expĂ©rience, de l’argent, ou des points de victoire. Les reliques dĂ©couvertes peuvent ĂȘtre utilisĂ©es immĂ©diatement sans consommer une action.

Arkeis matériel

Camp de base, commerce, et apprentissage : Noyau stratĂ©gique d’Arkeis

Camp de base : Améliorations et repos

Entre chaque scĂ©nario, les personnages reviennent au camp de base, un lieu oĂč ils peuvent investir dans diverses amĂ©liorations comme une infirmerie, un marchand, ou un chaman. Ces installations facilitent grandement les aventures futures, aidant les joueurs Ă  se prĂ©parer pour les dĂ©fis Ă  venir.

Commerce : Gestion des ressources

Les objets que vous trouvez en explorant les tombeaux peuvent ĂȘtre vendus au marchĂ© noir de votre camp de base, fournissant des ressources supplĂ©mentaires pour les amĂ©liorations. Une fois vendus, ces objets sont dĂ©finitivement perdus, ce qui ajoute une couche stratĂ©gique Ă  la prise de dĂ©cision.

Apprentissage et XP : DĂ©veloppement de personnage

Les points d’expĂ©rience (XP) gagnĂ©s peuvent ĂȘtre investis dans l’entraĂźnement des personnages. Il existe un systĂšme de cartes d’expĂ©rience qui ajoute de la profondeur Ă  la mĂ©canique du dĂ©veloppement des personnages. Ces XPs sont partagĂ©s par le groupe, ce qui nĂ©cessite une rĂ©partition et une nĂ©gociation prudentes entre les membres.

Contenu de la campagne et extensions

La version boutique de base propose un tutoriel et sept scénarios, tandis que la version Kickstarter en ajoute deux autres. De plus, il existe trois extensions disponibles en magasin, chacune apportant des scénarios et des ennemis supplémentaires.

À raison d’environ 1h-1h30 de jeu par scenario et au vu du prix d’Arkeis, le rapport quantitĂ©-prix est discutable. MĂȘme si pour le fun, en extra on peut finir par jouer les Gardiens du tombeau cherchant Ă  contrer les mĂ©chants pilleurs de tombes


Analyse des extensions : Secte, Ver des sables et Sphinx

Il existe 3 extensions se glissant au milieu de certains Ă©pisodes de la campagne.

Le Joyau du Culte (Épisode 0.5) : Nouvel AlliĂ©

Cette extension introduit un sixiÚme personnage, ce qui non seulement élargit le casting mais aussi ajoute des nouvelles combinaisons tactiques et des interactions entre personnages. Le scénario vous emmÚne dans un tombeau oublié, offrant une nouvelle dynamique dÚs le début de la campagne.

Menace Sous la Surface (Épisode 3.5) : ScĂ©nario One-Shot

Cette extension apporte un scĂ©nario indĂ©pendant qui peut Ă©galement ĂȘtre intĂ©grĂ© dans la campagne principale. L’ajout d’un ver des sables comme ennemi ajoute une nouvelle mĂ©canique de combat et rend le jeu plus difficile et diversifiĂ©.

Le Piùge du Sphinx (Épisode 6.5) : Épreuve Cauchemardesque

Dans cette extension, les joueurs et les joueuses doivent affronter un Sphinx dans un environnement onirique. Cela pourrait potentiellement apporter des mécanismes de jeu basés sur la logique et les énigmes, en plus des combats traditionnels.

Analyse de l’ExpĂ©rience de Jeu Arkeis : RejouabilitĂ© en Question

Dungeon Crawler réjouable
 Pas si sûr !

Le projet initial proposait une aventure épique, sous le format de jeux éphémÚres, autrefois appelés « jeux Kleenex.« 

Suite aux retours des backers, un mode « dungeon crawler » alĂ©atoire a Ă©tĂ© introduit. Le systĂšme utilise une carte centrale liĂ©e Ă  une carte de piĂšges et une carte de rencontres. Il offre donc la possibilitĂ© de crĂ©er une aventure complĂšte Ă  partir de 7 piĂšces sĂ©lectionnĂ©es alĂ©atoirement. La rejouabilitĂ© est ainsi assurĂ©e. C’est un point positif !

Le mode libre : Une option superflue

Le mode libre est bel et bien inclus dans la boĂźte, mais sa prĂ©sence est discutable. Les instructions se trouvent dans le journal d’expĂ©dition et non dans les rĂšgles, ce qui est dĂ©concertant. Le jeu consiste essentiellement Ă  avancer d’une piĂšce Ă  l’autre en affrontant des ennemis. C’est trĂšs limitĂ© et dĂ©cevant, surtout quand on se rappelle que les personnages ne sont pas des combattants, mais des archĂ©ologues. Il y a un petit cĂŽtĂ© Keep the Heroes Out! ici.

Rejouabilité limitée, sauf pour un épisode spécial

Il faut nĂ©anmoins nuancer ces propos. Dans sa version standard, le vĂ©ritable potentiel de rejouabilitĂ© est offert par un Ă©pisode spĂ©cial. Dans cet Ă©pisode, vous incarnez les gardiens d’une pyramide et devez la dĂ©fendre contre des pilleurs. C’est un bon ajout, bien que limitĂ©.

Arkeis, verdict : Un bilan mitigé

Le jeu pose des questions importantes.

✅ Un systĂšme de jeu simple, familial, pour une aventure au souffle Ă©pique certain. C’est vraiment bien Ă©crit et cela donne vie Ă  un Tombcrawler trĂšs classique sans cela. Bon point.

✅ Une Ă©norme boĂźte avec plein de matos. Pas chĂšre, par rapport au prix du marchĂ© actuel, pour le matĂ©riel fourni. Bon point

❌ Une seule campagne de 7-12h pour un prix trop cher et sans vraie rejouabilitĂ©. Mauvais point.

❌ Des extensions intĂ©ressantes mais ajoutant un surcoĂ»t peu rentable. Mauvais point.

❌ Je ne suis pas convaincu de l’équilibrage non plus. La rĂ©solution des actions avec (multiples) lancers de dĂ©s met un vrai gros morceau d’alĂ©atoire dans la machine. Et ce n’est pas les quelques faces pouvant ĂȘtre influencĂ©es avec le Destin qui vont sauver les choses. De notre cĂŽtĂ©, les 5 premiers scĂ©narios ont Ă©tĂ© jouĂ©s deux fois, avec deux groupes diffĂ©rents : une fois Ă  2 et une fois Ă  4. La premiĂšre campagne s’est plutĂŽt tranquillement passĂ©e et j’ai hĂąte de m’y remettre. Pour la seconde
 on est TOUS sortis du 3Ăšme scenario avec entre 3 et 4 traumas, tout notre Ă©quipement ayant Ă©tĂ© pillĂ© par les cultistes ennemis. Lorsque l’on a attaquĂ© le 4Ăšme scĂ©nario, Raid Nocturne, cela a Ă©tĂ© un massacre ! En mĂȘme temps, 4 archĂ©ologues en fauteuil roulant pour combattre des vagues d’ennemis sur un scĂ©nario basĂ© Tower Defense
 On a donc dĂ©cidĂ© de poursuivre le 5Ăšme en considĂ©rant que l’on avait rĂ©cupĂ©rĂ© de nos blessures. Clairement, on a fait de maniĂšre Ă  pouvoir s’amuser, sinon on boucle et il prend la poussiĂšre au fond d’une cave
 Ils vous faudra donc probablement garder patience et Ă©ventuellement adapter les rĂšgles pour vraiment profiter du voyage. Dommage de devoir en arriver lĂ .

❌ Un autre point critique rĂ©side dans le manque de choix et de dĂ©cisions significatives dans le jeu. Ce facteur nuit non seulement Ă  la rejouabilitĂ©, mais aussi Ă  l’engagement du joueur et de la joueuse pendant une session. Dans une aventure oĂč les personnages ne sont pas des combattants mais des archĂ©ologues, les joueurs pourraient s’attendre Ă  des choix stratĂ©giques complexes, des puzzles Ă  rĂ©soudre ou des dilemmes moraux Ă  trancher. Au lieu de cela, le jeu semble souvent suivre un chemin linĂ©aire, minimisant l’impact des choix et, par consĂ©quent, leur investissement Ă©motionnel et stratĂ©gique dans l’aventure. On finit toujours par faire la mĂȘme chose, en mode pur Tombcrawler : on ouvre une porte, on fouille la piĂšce, on dĂ©gomme les crĂ©atures. Les seuls pseudo choix rĂ©side dans l’ordre des portes Ă  ouvrir. Celle-ci ou celle-lĂ  d’abord ? Or, en rĂšgle gĂ©nĂ©rale, on finit toujours pas toutes les ouvrir. Les choix sont extrĂȘmement peu significatifs.

Arkeis, conclusion

C’est malheureux à dire pour le backeur de la premiùre heure que je suis mais je me dis surtout : tout ça pour ça


Arkeis, une fois la campagne terminĂ©e, risque de se retrouver assez rapidement sur le marchĂ© de l’occasion avec une baisse de prix non nĂ©gligeable. Clairement cela sera mon cas, d’ici quelques mois tout de mĂȘme car je veux en profiter dignement.

J’aurais tendance Ă  vous conseiller de ne pas faire comme moi, attendez la bonne affaire pour en profiter vraiment. Ou alors, si vous ĂȘtes un indĂ©crottable impatient, et que vous ne pouvez pas rĂ©sister Ă  l’appel du sable sous vos pieds, sautez dessus sans plus attendre. Car l’aventure dans sa globalitĂ© en vaut tout de mĂȘme la peine !

En conclusion, Arkeis est un jeu au potentiel prometteur mais qui présente quelques déceptions.

Ses principaux points forts résident dans :

👍 Un systĂšme simple et familial qui rend l’aventure accessible

💯 Une direction artistique soignĂ©e avec un matĂ©riel abondant

đŸ”„ Une campagne narrative immersive dans l’univers Pulp

Cependant, le jeu souffre de faiblesses non négligeables :

😕 Un manque de rejouabilitĂ© une fois la campagne terminĂ©e

💾 Des extensions coĂ»teuses au contenu limitĂ©

đŸŽČ Un Ă©quilibrage incertain avec beaucoup d’alĂ©as

😞 Trùs peu de choix significatifs

Pour finir, Arkeis vaut le dĂ©tour pour son ambiance mais risque de lasser rapidement. Mieux vaut probablement attendre une baisse de prix avant de saisir cette aventure Ă©phĂ©mĂšre. 💡

Pas mal !

Note : 3.5 sur 5.

  • CrĂ©ation : Antoine Bauza, Ludovic Maublanc, Corentin Lebrat, ThĂ©o Riviere
  • Illustrations : Aurore Folny, Alejandro Muñoz AvilĂ©s, Geoffrey Bire, Hugo GĂłmez Briones, Thomas Choux, Jiahui Eva Gao, Amandine Koni Girard, Charles-V Kaing, Romain Libersa, Thierry Masson, Alphonso Prieto, Mary Pumpkins
  • Édition : Ankama
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 Ă  5 ( tourne bien dans toutes les configurations )
  • Âge conseillĂ© : DĂšs 10 ans ( bonne estimation )
  • DurĂ©e : 50 – 90 minutes ( suivant le nombre de joueureuses )
  • ThĂšme : ArchĂ©ologie & Steampulp
  • MĂ©caniques principales : CoopĂ©ratif, narratif, dungeon Tombcrawler. Pour en savoir plus sur les diffĂ©rentes mĂ©caniques de jeux, c’est ici.

Retours de campagne

Toutes les infos et explications se trouvent ici :

Pour cette seconde partie, je vais ĂȘtre beaucoup plus critique

Le projet, validĂ© en novembre 2019 avec une livraison initialement prĂ©vue pour dĂ©cembre 2020, a finalement Ă©tĂ© livrĂ© en juillet 2023 — soit avec 30 mois de retard. MalgrĂ© des explications liĂ©es Ă  la COVID-19, la guerre en Ukraine et d’autres dĂ©fis, la gestion du projet laisse Ă  dĂ©sirer.

Gestion des fournisseurs et qualité des inserts

Au dĂ©part, les inserts devaient ĂȘtre sous-traitĂ©s. Plus tard, nous avons Ă©tĂ© informĂ©s qu’ils seraient finalement produits en interne pour rĂ©duire les coĂ»ts. Finalement, quatre mois plus tard, la sous-traitance a Ă©tĂ© rĂ©activĂ©e en raison de « nombreuses difficultĂ©s non gĂ©rables. » Le rĂ©sultat ? Des inserts aux bords saillants qui endommagent la boĂźte.

Logistique et emballage

Pour rĂ©duire les coĂ»ts, Ankama a choisi de gĂ©rer lui-mĂȘme la livraison des colis en France et en Europe. Malheureusement, la qualitĂ© de l’emballage Ă©tait insuffisante, entraĂźnant des dommages sur un grand nombre de boĂźtes. Environ 30% des commentaires des backers font Ă©tat de matĂ©riel endommagĂ© lors des envois.

Points positifs : Qualité du matériel et direction artistique

Le matĂ©riel est de haute qualitĂ©, et la direction artistique, notamment les illustrations d’Aurore Folny, est exceptionnelle. De plus, malgrĂ© une hausse des coĂ»ts de production, Ankama n’a pas demandĂ© de frais supplĂ©mentaires.

Conclusion

Bien que le jeu prĂ©sente des aspects positifs, notamment en termes de qualitĂ© du matĂ©riel et de direction artistique, les nombreuses lacunes en matiĂšre de gestion de projet, de logistique et de qualitĂ© en font un investissement discutable pour les backers. Pour ma part, c’est mon premier et dernier engagement avec Ankama.

J’encourage les backers Ă  essayer au moins un ou deux scĂ©narios avant de prendre la dĂ©cision de revendre le jeu, mais je comprends ceux qui ont choisi de le faire. Pour finir, la campagne n’a pas Ă©tĂ© Ă  la hauteur des attentes et a laissĂ© un goĂ»t amer.

En conclusion de cette précommande participative, pour ma part et pour faire simple : premier jeu chez Ankama, dernier jeu chez Ankama.


Rejoignez notre communauté :


2007. Wahou ! Nous avons de la peine Ă  croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derriĂšre l’écran Ă  Ă©crire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans votre fidĂ©litĂ©.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cƓur pour votre soutien et avons hĂąte de partager encore de nombreuses annĂ©es avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article Ă©crit par Chab. RĂŽliste devenu platoĂŻste par manque de temps. PĂątissier initiĂ© et fan de Robbie Williams. Patriarche de cƓur d’un troupeau de gremlins. Aime qu’un jeu lui raconte une histoire.

Votre réaction sur l'article ?
+1
10
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

7 Comments

    • Chab

      Bonjour Greg et merci pour les encouragements !
      Je ne les connais pas personnellement et je teste un jeu pour son thÚme ou sa mécanique en priorité, plutÎt que de suivre un ou des auteurs.
      Il faut garder en tĂȘte que ce collectif rĂ©pond Ă  des commandes d’Ă©diteurs. Ils doivent donc avoir un cahier des charges Ă  respecter. C’est un professionnalisation du mĂ©tier. Je ne pense pas qu’ils puissent faire tout ce qu’ils veulent ou aimeraient.
      Je viens d’avoir une trĂšs bonne surprise avec Spectre derniĂšrement alors qu’il s’est fait descendre par les joueurs aux USA… Le systĂšme est bon et tourne excessivement bien. En regardant de plus prĂšs je dĂ©couvre qu’il s’agit de la Team Kaedama. En comparaison avec Arkeis, on se trouve dans deux mondes totalement diffĂ©rents : univers, systĂšme, matĂ©riel.
      Pour finir chaque auteur a des haut et des bas dans ses publications, mĂȘme chez les plus grands. Je pense par exemple Ă  Reiner Knizia.
      Le principal Ă©tant que les joueureuses se fassent plaisir autour de la table.

  • Fourtier

    Bonjour,
    Merci pour ce test complet qui m Ă©vitera un achat.
    J hésitais entre Arkeis et earthborne rangers.
    Du coup j attendrai votre avis de ce dernier!!
    J attends Ă©galement Heredity avec impatience.
    Benjamin

    • Chab

      Bonjour Benjamin.
      Le truc intĂ©ressant c’est que les deux jeux sont au mĂȘme prix pour du matĂ©riel, une expĂ©rience de jeu et un public totalement diffĂ©rent.
      L’article arrivera d’ici quelques semaines puisque nous en sommes au 4Ăšme scĂ©nario pour environ 6h de jeu. Je ne veux pas spoilers mais…

      • Chab

        Ouch…ma fangue a lourchĂ©e !
        Il semble y avoir une trame globale apparaissant et revenant rĂ©guliĂšrement dans un monde ouvert oĂč vous jouez des rangers aidant la population locale, trĂšs proche d’OltrĂ©e dans l’esprit.
        La « campagne » de la boĂźte de base s’étend sur 30 jours correspondant Ă  30 parties. Nous en sommes donc Ă  la quatriĂšme journĂ©e.
        Et je m’arrĂȘterai lĂ  pour le moment ! đŸ˜‡đŸ€­

  • Fourtier Benjamin

    D accord , c est bien ce que j avais cru comprendre.
    Oltree j ai accroché au départ puis le jeu m a lassé.
    Bon jouez bien😉 j ai hñte de vous lire!!

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :