Crowdfunding
Analyses & psychologie du jeu,  Jeux de plateau

Crowdfunding : Informations supplémentaires bienvenues

Les financements participatifs, ou crowdfunding ūüďą, sont devenus la norme pour la majorit√© des √©diteurs de jeux ūüďö. Partageons nos exp√©riences.


Crowdfunding. Au commencement √©tait l’id√©e

R√™ves √©ph√©m√®res ou success stories inattendues ? Derri√®re les promesses all√©chantes du crowdfunding se cachent parfois de lourdes d√©sillusions. Le financement participatif, ou crowdfunding, s’est impos√© ces derni√®res ann√©es comme un mode de financement incontournable pour de nombreux projets. Surfer sur la vague du financement participatif n’est pas sans risque. Entre excitation des d√©buts et am√®re r√©alit√©, la chute peut √™tre rude pour les particuliers s√©duits par de belles promesses‚Ķ

Dans cet article, je souhaite partager mon exp√©rience personnelle en tant que contributeur √† une cinquantaine de campagnes de crowdfunding depuis 2016. Mon objectif est d’apporter un regard critique sur ce mode de financement, entre avantages certains et √©cueils √† √©viter. Gr√Ęce √† mes retours d’exp√©rience en tant que ¬ę¬†backer¬†¬Ľ, j’esp√®re fournir des cl√©s pour comprendre les rouages du crowdfunding et d√©cider en connaissance de cause si l’on souhaite y participer ou pas.

J’aborderai les origines et l’essor fulgurant du crowdfunding, avant d’analyser les promesses mais aussi les d√©rives observ√©es ces derni√®res ann√©es. Puis je partagerai mon exp√©rience personnelle en listant mes crit√®res et mes r√®gles pour participer √† ces campagnes. Enfin, je proposerai quelques pistes pour am√©liorer le partage d’informations entre contributeurs afin d’√©viter certains √©cueils.

Crowdfunding, quelques chiffres

Le march√© mondial du crowdfunding continue d’√©voluer et de s’√©tendre, l’Europe h√©bergeant pr√®s de la moiti√© de toutes les plateformes mondiales de crowdfunding d’investissement, selon un rapport de P2P Market Data. Le rapport r√©v√®le que les √©conomies europ√©ennes les plus matures, notamment le Royaume-Uni, l’Italie, la France et l’Allemagne, abritent la majorit√© de ces plateformes.

Toutefois, si l’on tient compte de la taille du march√©, les √Čtats baltes, en particulier l’Estonie, se distinguent par le nombre le plus √©lev√© de plates-formes par habitant. Malgr√© cela, les √Čtats-Unis d√©passent toujours l’Europe en termes de volume d’investissement, avec un financement de 73,62 milliards de dollars en 2020, ce qui correspond √† 65 % de la part de march√© mondiale.

Le rapport fournit √©galement une ventilation sectorielle du crowdfunding d’investissement, montrant que les plateformes d’investissement en capital, y compris les start-up et l’immobilier, repr√©sentent pr√®s de la moiti√© de l’ensemble des plateformes.

Le rapport souligne √©galement la r√©silience du secteur du crowdfunding au milieu des d√©fis √©conomiques mondiaux. Malgr√© une forte baisse des volumes de financement mensuels au premier trimestre 2022, due en grande partie √† l’invasion de l’Ukraine et √† son impact sur les pr√™ts √† la consommation sur les march√©s russe et ukrainien, le secteur a montr√© des signes de reprise. √Ä la fin de l’ann√©e 2022, les volumes de financement √©taient revenus √† peu pr√®s aux niveaux de la fin de l’ann√©e 2021. Malgr√© les r√©centes turbulences, le secteur a connu une croissance exponentielle, faisant plus que doubler les volumes de financement entre 2018 et 2022.

Le crowdfunding a permis l’√©mergence de nombreux projets innovants qui n’auraient pas vu le jour autrement. Gr√Ęce √† la mobilisation de backers enthousiastes, des cr√©ateurs ind√©pendants ont pu donner vie √† leurs id√©es les plus ambitieuses.

Cependant, le succ√®s d’une campagne de crowdfunding ne d√©pend pas seulement de la qualit√© du projet propos√©. La capacit√© du porteur de projet √† g√©rer efficacement la campagne et les fonds r√©colt√©s est √©galement cruciale. Certains cr√©ateurs, novices dans ce type de d√©marche, peuvent rencontrer des difficult√©s une fois le financement obtenu.

Sans une gestion rigoureuse des étapes de production et de la relation avec les contributeurs, les promesses faites lors de la campagne peuvent vite se heurter à la réalité une fois les fonds engrangés.

L’idée prend forme

Dans le domaine ludique, le crowdfunding a permis √† de petits √©diteurs de voir le jour et de grandir gr√Ęce aux contributeurs. De nombreux √©diteurs √©taient dans ce cas √† l’apparition de ce nouveau syst√®me.

Ils ont ainsi pu r√©colter les fonds pour concr√©tiser un projet de jeu, tout en d√©veloppant une base de fans d√®s le d√©but de l‚Äôaventure. Du c√īt√© des acheteurs, le projet peut s√©duire, et une panoplie de bonus exclusifs √† la campagne peut inciter √† d√©bourser une somme cons√©quente plusieurs mois, voire plusieurs ann√©es, avant la r√©ception du pr√©cieux projet.

C’√©tait le cas au d√©but, disons il y a une bonne grosse d√©cennie.

Il est impossible de recenser tous les projets qui ont vu le jour gr√Ęce √† Kickstarter, le pionnier dans le crowdfunding. Ont suivi : Ulule, GameFound, BackerKit et autre GameOnTabletop, parmi quelques exemples connus en France.

Ce type de financement participatif √©tait donc principalement destin√© aux petits √©diteurs se lan√ßant dans ce secteur et n’ayant pas forc√©ment la tr√©sorerie pour concr√©tiser un projet prometteur. Une forme de m√©c√©nat moderne, en quelque sorte. Nous en parlions dans nos colonnes en juillet 2020.

Les choses ont bien chang√© depuis cette √©poque b√©nie. D√©sormais, presque toutes les grandes maisons d’√©dition recourent syst√©matiquement au crowdfunding, √† ce type de financement pour lancer leurs projets. Cela leur permet d’avoir un retour rapide des acheteurs potentiels sur le produit propos√©, d’effectuer les modifications n√©cessaires pour rassembler le plus grand nombre et de lancer une production spectaculaire depuis l’autre bout du monde.

Mais surtout, cela leur permet d’avoir l’argent n√©cessaire bien avant le d√©but du processus, r√©duisant ainsi les risques. La sortie est programm√©e, une partie de la production est directement envoy√©e aux contributeurs, le reste est dirig√© vers les centres de distribution pour les boutiques et la vente en ligne. Avec une production en plus grande quantit√© d√®s le d√©part, les co√Ľts sont r√©duits et la rentabilit√© augment√©e.

C’est le cas dans la plupart des situations‚Ķ

Le ciel si clair s’assombrit

Avec les dernières informations du secteur, les choses semblent changer… et pas nécessairement dans le bon sens !

Prenons l‚Äôexemple du crowdfunding de Mythic Games. Cet important √©diteur historique, √† la t√™te de nombreuses licences officielles mais √©galement cr√©ateur de plusieurs de ses propres licences, est dans la tourmente. Apr√®s de nombreuses campagnes de financement r√©ussies et la collecte de sommes substantielles de la part des participants motiv√©s, Mythic semble subir les cons√©quences d’une mauvaise gestion de ses diff√©rents projets. Retards importants, absence de communication, demandes aux contributeurs d’une majoration de 50% suppl√©mentaires pour obtenir leurs jeux, sinon‚Ķ

Les derniers mois ont clairement eu un impact sur l’entreprise avec la crise des conteneurs en 2021, puis l’augmentation des co√Ľts de production en 2022. Tous les √©diteurs sont dans la m√™me situation, m√™me ceux qui produisent en Europe, voire en France. Mais √† en juger par les derni√®res nouvelles qui ont filtr√©, leurs projets encore en pr√©paration, bien que financ√©s par les contributeurs, pourraient ne jamais voir le jour.

Accessoirement, ils ne sont pas les seuls dans cette situation.

Mais il y a aussi du bon. Les diff√©rentes plateformes de financement pr√©l√®vent leur commission apr√®s la r√©ussite d’un projet, tout en se d√©chargeant des probl√®mes qui pourraient survenir par la suite. On a d’ailleurs l’impression que Kickstarter a perdu des parts de march√© ces derni√®res ann√©es. Certains de leurs porteurs de projet se sont tourn√©s vers d’autres plateformes concurrentes. Je pense en particulier √† GameFound.

Cette plateforme a tir√© les le√ßons des erreurs des derni√®res ann√©es et propose d√©sormais le ¬ę stable pledge ¬Ľ ou ¬ę participation fiable ¬Ľ, une adaptation de l’id√©e originale. Il s’agit d’une garantie de remboursement √† 100% pour le contributeur, en cas de d√©passement de plus de 10% des prix propos√©s lors de la campagne, ce qui n’√©tait pas le cas jusqu’√† pr√©sent.

Les choses changent donc. Mais il incombera au contributeur potentiel de rester prudent dans ses achats coup de cŇďur et de ne pas s’engager dans des crowdfunding. Ne nous leurrons pas, il y aura toujours de bonnes et de mauvaises exp√©riences. C‚Äôest dans la nature m√™me du syst√®me. Mais tant que tout le monde y trouve son compte, pourquoi pas ?

Si certains projets tr√®s m√©diatis√©s ont pu d√©cevoir les backers par leur mauvaise gestion, il ne faudrait pas g√©n√©raliser √† l’ensemble du crowdfunding. De nombreuses campagnes sont men√©es de fa√ßon exemplaire et tiennent leurs promesses aupr√®s des contributeurs.

Bien s√Ľr, les retards sont fr√©quents par rapport aux estimations initiales, mais la plupart des cr√©ateurs fournissent des efforts louables pour tenir inform√©s les contributeurs. Malgr√© quelques d√©rives regrettables, la majorit√© des projets financ√©s par le crowdfunding repr√©sentent donc de vraies r√©ussites, fruits de l’engagement entre cr√©ateurs passionn√©s et contributeurs enthousiastes.

Alors, tout ce discours pour quoi ?

Il est regrettable que les exp√©riences acquises lors d’un projet se perdent. Ces informations pourraient √™tre utiles pour les futurs participants √† la r√©flexion : Est-ce que je participe ou pas ? Et si oui, combien dois-je contribuer ?

La campagne de financement participatif, la prise en compte des retours par le promoteur du projet, les prix, la qualit√© finale du produit, les d√©lais, le suivi et les mises √† jour, le flux d’informations sur le d√©veloppement et la production ‚Äď toutes ces petites informations disparaissent alors qu’elles pourraient √™tre utiles‚Ķ Il est temps de les recycler ! C’est dans l’air du temps.

Alors, oui, il est clair que cet avis sera partial. Forcément. Il faudra essayer de rester dans du factuel et non partir tout azimut pour descendre un éditeur ou encenser pour espérer récupérer des jeux gratos par la suite.

Il est nécessaire de prendre du recul, afin de fournir les informations les plus claires et pertinentes possible.

Ma légitimité

Elle est très simple.

Je ne suis qu’un modeste contributeur dans ce monde presque illimit√©. J’ai particip√© √† ce jour √† une cinquantaine de campagnes de financement participatif depuis 2016, toutes plateformes confondues. Cela concerne principalement des jeux de plateau et des jeux de r√īle, mais aussi quelques projets musicaux et litt√©raires.

Mes pledges (le terme utilis√© pour les participations, pour les contributions avec le crowdfunding) varient entre 1 ‚ā¨ et 320 ‚ā¨, frais de port inclus, pour la plus co√Ľteuse‚Ķ une seule fois ! J’ai d√©pass√© le seuil psychologique des 100 ‚ā¨ √† neuf reprises, mais si l’on inclut les frais divers, les √©ventuels add-ons et le port, le nombre de participations d√©passant ce seuil monte √† quinze. Pas de participation all-in (c’est-√†-dire tout compris) pour moi, qui pourrait atteindre les 400 ‚ā¨ ou 500 ‚ā¨, voire plus‚Ķ

√Ä part ces chiffres, je me suis fix√© une seule r√®gle : ne pas revenir vers un porteur de projet dont le retard de livraison d√©passe les 18 mois. Pour le moment, je m’y suis toujours tenu.

Il y a en effet une r√®gle tacite qui s’est impos√©e dans ce milieu : 99 % des projets ont du retard par rapport √† la date de livraison estim√©e durant la campagne. La plupart du temps, ce retard est compris entre 6 et 12 mois. Tout le monde le sait, ne me dites pas le contraire. Il faut donc en tenir compte pour √©viter les d√©ceptions et la frustration souvent exprim√©es sur les r√©seaux sociaux ou dans la section ¬ę¬†commentaires¬†¬Ľ des projets.

Comme le pr√©cise Kickstarter sur tous ses projets : nous ne sommes pas un magasin ! Si vous voulez r√©cup√©rer imm√©diatement votre achat, attendez sa sortie en magasin, dans quelques mois. C’est tout le principe du crowdfunding.

Crowdfunding. Et ensuite ?

Je vais d√©sormais ajouter un dernier paragraphe ¬ę¬†Retours de campagne¬†¬Ľ √† mes critiques de jeux lorsque ceux-ci proviennent d’un crowdfunding auquel j’ai particip√©.

J’invite √©galement mes coll√®gues r√©dacteurs √† partager leurs exp√©riences dans un format similaire s’ils le souhaitent.

Un peu comme l’ITHEM ou l’IGUS, sans score pr√©cis, mais avec plus de d√©tails si l’on veut que cela serve √† quelque chose.

Plus l’information circulera, plus vous pourrez participer, ¬ę¬†backer¬†¬Ľ, ou attendre la sortie en magasin, en fonction de vos propres crit√®res de choix.

Conclusion

En conclusion, le crowdfunding s’est impos√© ces derni√®res ann√©es comme un mode de financement incontournable, avec des avantages certains mais aussi des risques qu’il ne faut pas n√©gliger. Mon exp√©rience en tant que contributeur r√©gulier m’a permis d’identifier certains √©cueils et de d√©finir des r√®gles personnelles pour participer en connaissance de cause.

Le partage d’informations et de retours d’exp√©rience entre contributeurs me semble essentiel pour comprendre les rouages du crowdfunding et √©viter les mauvaises surprises. C’est la raison pour laquelle j’ai souhait√© apporter mon t√©moignage dans cet article, en esp√©rant que cela puisse aider d’autres contributeurs √† faire les bons choix.

Bien que perfectible, le crowdfunding offre l’opportunit√© de soutenir des projets originaux et de tisser un lien unique avec leurs cr√©ateurs. √Ä nous, contributeurs, de rester vigilants et de faire vivre une communaut√© active pour que cette dynamique vertueuse perdure.


Rejoignez notre communauté :


2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une exp√©rience de lecture plus agr√©able, nous vous proposons un site sans aucune publicit√©. Comme nous entretenons des relations d‚Äôaffiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d‚Äôacheter des jeux que nous pouvons ensuite vous pr√©senter.

Aujourd‚Äôhui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider √† continuer √† produire du contenu que vous appr√©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer √† faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure exp√©rience possible. Vous pouvez nous aider √† soutenir le blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cŇďur pour votre soutien et avons h√Ęte de partager encore de nombreuses ann√©es avec vous.

Soutenez Gus&Co sur Tipeee

Article √©crit par Chab. R√īliste devenu plato√Įste par manque de temps. P√Ętissier initi√© et fan de Robbie Williams. Patriarche de cŇďur d‚Äôun troupeau de gremlins. Aime qu‚Äôun jeu lui raconte une histoire.


Et vous, quels sont vos critères principaux lorsque vous envisagez de soutenir un projet ? La qualité du produit, le prix, le délai de livraison, le suivi du projet ou autre chose ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
11
+1
1
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

6 Comments

  • amnesix77

    Merci pour ce partage, effectivement l’exp√©rience du crowdfunding a bien chang√© ces derni√®res ann√©es.

    Que les grosses société utilisent ce dispositif comme avance de trésorerie me dérange surtout parcque ca noie les projets plus artisanaux qui étaient au centre de ce dispositif, ca nécessite un bel effort de vigilance et de trie de notre part. Je me surprend à utiliser de plus en plus Ulule pour cela.

    Ce qui me g√®ne sur une campagne ce n’est pas le d√©passement de d√©lai (pour moi c’est le risque d’une campagne m√™me si il est important) c’est l’absence d’un avantage pour le backer par rapport √† la sortie boutique : Ok si le prix est moins cher en boutique (ca peut arriver, effet de marge, prise de risque) mais je tiens absolument √† ce que mon jeu arrive bien avant la sortie boutique et j’aime que ma bo√ģte de jeu poss√®de une exclusivit√© (m√™me cosm√©tique).

    Ce qui a sauv√© mon porte monnaie ce sont les frais TVA, j’arr√™te maintenant de pledger √† tout va pris par la hype d’une campagne (je ne compte plus le nombre de jeu revendu sans m√™me les d√©baller me rendant compte que le jeu n’est en fait pas pour moi et mes groupes de joueurs).

    Merci encore pour l’article

    • Chab

      Bonsoir Amnesix77.
      Tout √† fait d’accord avec vous. L’esprit originel s’est perdu, happ√© par la hype pratiquement quotidienne…
      Finalement la réflexion de chaque backeur potentiel devrait tout simplement être : vais-je y jouer ou pas ?
      Pas d’achat non ouvert ou non test√© chez moi par contre.Et j’aime garder un oeil sur des petits √©diteurs d√©butants ou grossissant tranquillement : je pense √† la toute nouvelle √©quipe fran√ßaise de ThisWay! ou aux espagnols de Thundergryph par exemple. Nous aurons l’occasion d’en reparler dans les semaines et mois √† venir.
      La r√©elle question commen√ßant √† appara√ģtre : les financements participatifs sont-ils encore rentables ? Vaste sujet qui sera certainement √† traiter…

  • raidden

    J’ai particip√© √† beaucoup moins de financements participatifs que vous et certains projets ont √©t√© re√ßus, d’autres non…
    J’en ai un dont j’ai des nouvelles ponctuelles depuis pr√®s de 5 ans… C’est excessivement long et avant le covid, on √©tait plut√īt s√Ľr de recevoir notre bien. Ce n’est plus le cas d√©sormais et le budget allou√© s’est vu consid√©rablement augment√©.
    Je r√©fl√©chi plus que 2 fois d√©sormais quand je participe √† un projet alors qu’un nom m’aurait suffit il y a 3 ou 4 ans pour cliquer sur un bouton.

    • Chab

      Merci pour le partage d’exp√©rience, Raidden.
      Tout √† fait d’accord avec vous, apr√®s quelques KS on r√©fl√©chit plus √† nos achats et on ralentit sur l’achat instinctif sans trop r√©fl√©chir…
      Je dois avoir une bonne √©toile car pour le moment, je touche du bois, tous mes projets ont √©t√© livr√©s. Ils en reste tout de m√™me en attente dont certains sont juste des PDFs peu co√Ľteux.
      Ma plus longue exp√©rience reste Arkeis, plus de 3 ans et demi, qui vient tout juste d’arriver. Critique pr√©vue la rentr√©e !

  • Micka√ęl

    Bonjour √† l’√©quipe Gus&Co !

    J’ai plut√īt un regard ext√©rieur sur le crowfunding, je n’ai jamais particip√© √† ce type de financement, parce que cela ne correspond pas √† ma mani√®re de consommer les jeux.

    Je n’ai pas besoin d’√™tre le premier √† vouloir absolument un jeu, je pr√©f√®re attendre qu’un jeu sorte, que des tests soient effectu√©s, des parties diffus√©es, cela me permet d’obtenir toutes les informations afin de choisir un jeu ou non, et si je n’ai pas la petite carte ou le pion unique du jeu, cela me passe au-dessus de la t√™te.

    De plus, je ne peux pas concevoir de ne pas obtenir le jeu alors que j’ai pay√© pour l’avoir, alors prendre le risque de ne jamais obtenir le fruit de mon financement, est impossible pour moi.

    Mais cela reste mon avis personnel, ma manière de consommer les jeux.

    Je comprends parfaitement pourquoi ce type de financement est utilis√©, surtout pour des cr√©ateurs ou des √©diteurs ayant peu de moyens, leurs permettant d’obtenir une avance financi√®re pour produire le jeu et surtout le faire conna√ģtre.

    En suivant l’actualit√© des financements participatifs, je constate comme vous, que les gros √©diteurs ont envahi ces plateformes alors qu’ils n’en ont pas vraiment besoin et cela diminue d’autant plus la visibilit√© des petits projets m√©connus, et c’est vraiment dommage.

    Bonne continuation √† toute l’√©quipe et merci pour la qualit√© de vos articles !

    • Chab

      Bonjour Micka√ęl.
      Merci pour les encouragements ainsi que le partage de votre vision des choses. Loin de nous séparer, ce sont nos différences qui nous enrichissent en les partageant. Je suis donc preneur de tous les avis !
      Heureusement, d’ailleurs, que la majorit√© des jeux se vendent dans des boutiques ¬ę¬†classiques¬†¬Ľ. Il serait dommage de voir ce type de lieu d’√©change et de conseil dispara√ģtre au profit de plateformes sans √Ęme…
      Quand √† la visibilit√© des petits projets, c’est justement de notre responsabilit√© d’aider au tri et de permettre une mise en lumi√®re de ceux que nous trouvons int√©ressant.
      On va t√Ęcher de bosser notre sujet !

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :