Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Tokaido Duo & Namiji : Sur la Route du Soleil Levant

🀄🎌 Tokaido Duo & Namiji : explorez le Japon fascinant Ă  travers deux jeux de sociĂ©tĂ© signĂ©s Antoine Bauza ! â›©ïžđŸŒž


Tokaido Duo et Namiji : Une PlongĂ©e au CƓur du Japon

⚠ Avertissement : Dans le cadre de notre dĂ©marche de transparence, nous tenons Ă  vous informer que nous n’avons pas reçu ces deux jeux, Nous les avons achetĂ©s ou empruntĂ©s nous-mĂȘmes et nous vous partageons ici notre expĂ©rience sans filtre. Nous vous indiquons les points positifs et nĂ©gatifs de ces deux jeux selon de nos attentes, critĂšres et expĂ©riences.


Tokaido Duo et Namiji, deux jeux conçus par le mĂȘme auteur, Antoine Bauza, vous invitent Ă  poursuivre le voyage au cƓur du Japon.

Ces deux jeux sont les suites directes de Tokaido, sorti en octobre 2012 – dĂ©jĂ  11 ans – et rĂ©Ă©ditĂ© en octobre 2017. La nouvelle version, testĂ©e aujourd’hui, est sortie en novembre 2022. Tokaido compte dĂ©jĂ  deux extensions : Tokaido Crossroads et Tokaido Matsuri.

Toute cette petite famille nippone est Ă©ditĂ©e chez Funforge, un petit Ă©diteur parisien de jeux de sociĂ©tĂ© (8 collaborateur·rice·s) qui travaille nĂ©anmoins avec des auteurs de renommĂ©e internationale, comme c’est le cas ici. Funforge publie des jeux depuis 2008 et intĂ©grera dĂšs avril 2023 le rĂ©seau de distribution AsmodĂ©e France.

Mais au fond, pourquoi est-ce que le Japon nous fascine autant ?

OK, je dois vous faire un aveu. Je n’ai jamais Ă©tĂ© au Japon. Mais j’aimerais y aller.

Tokaido Duo et Namiji aujourd’hui, Takenoko (du mĂȘme auteur, Antoine Bauza, que les deux prĂ©cĂ©dents, qui fait quand mĂȘme une petite fixette sur le Japon), Tokyo Highway, Tsukiji, Yamatai, Goryo, Rising Sun
 Les jeux de sociĂ©tĂ© modernes qui se dĂ©roulent au Japon sont bien prĂ©sents sur le marchĂ©. Il en existe plus de 700 dans la base de donnĂ©es de BGG.

Mais au fond, pourquoi est-ce qu’on kiffe autant le Japon (mon cas et celui d’Antoine Bauza, en tout cas).

C’est drĂŽle comme le Japon nous fascine, et ceci pour diffĂ©rentes raisons. D’abord, il y a cette culture riche et diversifiĂ©e qui remonte Ă  des milliers d’annĂ©es. On retrouve des traditions et des coutumes qui sont encore bien prĂ©sentes aujourd’hui, sans parler des arts, des festivals et des pratiques culturelles qui captivent notre attention.

Ensuite, on ne peut pas ignorer que le Japon est un leader mondial en matiÚre de technologie avancée. Entre les gadgets, les robots et les innovations électroniques, nous sommes souvent émerveillés par leurs avancées technologiques.

Et puis, il y a la cuisine japonaise ! Les sushis, sashimis, ramen, tofu (oui, j’Ă©tais obligĂ©e de placer « tofu » dans la liste, sous la menace de mon rĂ©dac’chef) et autres dĂ©lices sont apprĂ©ciĂ©s partout dans le monde. La façon dont ils prĂ©parent et prĂ©sentent leurs plats est tout simplement Ă©poustouflante. Qui ne kiffe pas les sushis (vĂ©gĂ©tariens) ?

Le Japon a aussi cette esthĂ©tique unique qui se reflĂšte dans l’art, l’architecture, la mode et le design. Que ce soient les jardins zen, les temples bouddhistes ou les vĂȘtements traditionnels, on dĂ©couvre une expĂ©rience visuelle vraiment Ă  part. Une esthĂ©tique que l’on retrouve ici avec Tokaido Duo et Namiji.

On ne peut pas non plus oublier la pop culture japonaise. Les mangas, les animes et les jeux vidĂ©o ont conquis le monde entier et rassemblent de nombreux fans. Leurs personnages et leurs histoires sont vraiment captivants. MĂȘme si, depuis quelques annĂ©es, il faut bien l’avouer, la K-pop a quelque peu dĂ©trĂŽnĂ© la J-pop, et on le voit avec l’explosion culturelle corĂ©enne (coucou les 600 000 sĂ©riĂ©es corĂ©ennes sur Netflix).

Le respect de la nature est Ă©galement trĂšs prĂ©sent au Japon. Ils ont rĂ©ussi Ă  intĂ©grer la nature dans leurs villes et leurs espaces de vie, en amĂ©nageant des parcs et des jardins sublimes. On adore contempler les cerisiers en fleurs et admirer les paysages naturels. Cerisiers. En. Fleurs. Encore des Ă©lĂ©ments que l’on retrouve dans Tokaido Duo et Namiji.

Enfin, l’hospitalitĂ© et la politesse sont des valeurs clĂ©s de la culture japonaise. Les visiteurs et les visiteuses sont souvent touchĂ©es par le respect, la courtoisie et l’attention portĂ©e aux dĂ©tails dans les interactions sociales et les services.

Tous ces Ă©lĂ©ments font du Japon une culture et une destination qui nous fascinent, et c’est sans doute pour cela que tant de gens Ă  travers le monde s’y intĂ©ressent. Mais bon, c’est quand mĂȘme Ă  beaucoup de kilomĂštres de GenĂšve !

IntĂ©ressons-nous aujourd’hui Ă  ces deux jeux de sociĂ©tĂ©, Tokaido Duo et Namiji, qui mettent le Japon en avant.

Tokaido Duo

Vous voilĂ  sur l’Ăźle de Shikoku, la plus petite des quatre Ăźles japonaises, qui regorge pourtant d’activitĂ©s ! Dans Tokaido Duo, vous allez parcourir l’Ăźle et dĂ©couvrir les nombreux temples et activitĂ©s qui s’y dĂ©roulent, en vous dĂ©plaçant en pĂ©riphĂ©rie de l’Ăźle ou Ă  l’intĂ©rieur de ses terres.

À noter que ce jeu n’est pas une extension mais bien un jeu indĂ©pendant de Tokaido, se dĂ©roulant dans le mĂȘme univers.

Comme son nom l’indique, il a la particularitĂ© d’ĂȘtre une version pour deux joueureuses uniquement.

Comment on joue ?

Chaque joueureuse va, Ă  tour de rĂŽle, diriger trois personnages qui parcourent l’Ăźle, dĂ©coupĂ©e en huit rĂ©gions.

  • Le pĂšlerin va visiter les temples, jardins, rivages et sources chaudes.
  • Le marchand va acquĂ©rir des marchandises dans les montagnes pour ensuite les revendre dans les villes cĂŽtiĂšres.
  • L’artiste va peindre de splendides paysages et les offrir dĂšs qu’il arrive sur un lieu reprĂ©sentant un symbole donnĂ©.

À votre tour de jeu, vous allez lancer trois dĂ©s, reprĂ©sentant chacun des personnages. La premiĂšre personne Ă  jouer choisit un premier dĂ©, la seconde choisit un dĂ© parmi les deux restants, et le dernier dĂ© revient une nouvelle fois Ă  la premiĂšre personne. Vous devez obligatoirement activer votre personnage reprĂ©sentĂ© par le dĂ©, mais uniquement si vous le souhaitez, et effectuer l’action de sa case d’arrivĂ©e.

Le tour terminĂ©, c’est Ă  la seconde personne de lancer les dĂ©s.

Trois événements vont entraßner la fin de la partie :

  • Un pĂšlerin qui atteint le dernier cran de sa piste temple ou jardin.
  • Un marchand qui fait fortune et arrive Ă  placer sa sixiĂšme plaquette d’or sur son plateau.
  • Un artiste qui offre sa dixiĂšme Ɠuvre.

Le dĂ©compte des points est alors effectuĂ©. L’adversaire ayant remportĂ© le plus de points au total gagne la partie.

Tokaido Duo, verdict

Tokaido Duo est totalement dans la lignĂ©e des autres opus de cette sĂ©rie japonaise. En format plus petit, plus accessible pour des parties Ă©galement plus courtes, il remporte ma prĂ©fĂ©rence par rapport Ă  Namiji pour ces atouts citĂ©s. Il y a Ă©galement lĂ©gĂšrement plus d’interactions grĂące au lancer et choix de dĂ©s.

Les illustrations sont jolies, mais elles ne se distinguent pas pour autant des autres univers associés.

Le matériel de jeu est correct : plateau de bonne solidité, sac en tissu pour le tirage au sort et pions en bois peints. En revanche, les jetons en carton sont vraiment légers, pour ne pas dire cheap.

Cette petite boĂźte Ă  deux est plus facilement transportable que la grande boĂźte de Namiji. NĂ©anmoins, si je devais partir en week-end Ă  deux et emporter un jeu, ce ne serait pas celui-lĂ . Il n’arrive pas, pour moi, Ă  susciter suffisamment d’intĂ©rĂȘt et d’envie de rejouer.

Dans la sĂ©rie des goĂ»ts et des couleurs, je tiens Ă  signaler que Tokaido Duo a remportĂ© le Tric Trac (quand le site existait encore) de Bronze dans la catĂ©gorie des jeux Ă  deux. Ce qui prouve qu’il en faut pour tout le monde.

Sympathique, sans plus.

Note : 3 sur 5.

  • CrĂ©ation : Antoine Bauza
  • Illustrations : NaĂŻade
  • Édition : FunForge
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 uniquement
  • Âge conseillĂ© : DĂšs 8 ans ( bonne estimation )
  • DurĂ©e : 20 Ă  30 minutes
  • ThĂšme : Japon
  • MĂ©caniques principales : Parcours, collection. Pour en savoir plus sur les diffĂ©rentes mĂ©caniques de jeux, c’est ici.

Namiji

« AprÚs avoir arpenté le Tokaido, embarquez pour découvrir les merveilles cachées au large des cÎtes japonaises. »

Namiji est un jeu de parcours linéaire et de collections. Vous jouez pour espérer rapporter un maximum de points en fin de partie.

Namiji, en japonais, signifie « Sillage ». Cela symbolise les remous créés par les bateaux aprÚs leur passage.

Vous allez devoir sillonner la mer dans votre bateau de pĂȘche Ă  la recherche de poissons et crustacĂ©s Ă  ramener au port. Serez-vous la personne qui aura la chance d’apercevoir des baleines, des pieuvres ou des dauphins et de rapporter la meilleure pĂȘche ?

Namiji est le successeur maritime direct de Tokaido. Le mode de jeu est semblable, mais cette fois, au lieu de parcourir les terres, vous sillonnerez la mer Ă  la recherche de diverses merveilles marines et ferez parfois escale pour amĂ©liorer votre matĂ©riel de pĂȘche ou faire des offrandes.

En novembre 2019, Namiji a eu une campagne de financement réussie sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. Il est sorti chez les meilleurs poissonniers dans les meilleures boutiques en novembre 2022.

Namiji compte dĂ©jĂ  une extension, Aquamarine, qui permet de rajouter un plateau tourbillon adjacent au jeu de base et apporte des Ă©lĂ©ments nouveaux, tels que des poissons arc-en-ciel et d’autres variĂ©tĂ©s de crustacĂ©s Ă  pĂȘcher.

Comment joue-t-on ?

Un plateau de jeu avec une piste linĂ©aire est disposĂ© sur la table. Chaque joueureuse place son bateau dans le port de pĂȘche. Ce point de dĂ©part est Ă©galement le point d’arrivĂ©e. Les diffĂ©rents emplacements, ou stations, reprĂ©sentĂ©s sur le plateau permettent d’obtenir des effets diffĂ©rents et de rĂ©colter des points variĂ©s.

À votre tour de jeu, vous allez dĂ©placer votre bateau sur une station choisie. Le tour de jeu est dĂ©terminĂ© par la place de votre bateau sur la piste. Le dernier bateau est celui qui va pouvoir jouer. Ainsi, il est possible qu’Ă  votre tour, vous soyez amené·e Ă  jouer plusieurs fois ou Ă  passer votre tour.

Dans Namiji, vous devrez réfléchir entre avancer lentement et ainsi obtenir plus de tours ou voyager plus rapidement pour arriver avant les autres sur les stations intéressantes et faire une bonne récolte, quitte à ne plus jouer pendant un certain temps.

Le long de votre parcours maritime, vous rencontrerez différentes variétés marines et actions possibles :

  • Les crevettes sont Ă  collecter en mode « stop ou encore ». Si vous tombez sur des crabes, vous perdrez toute votre pĂȘche.
  • Faites de la pĂȘche Ă  la ligne ou au filet en choisissant les poissons que vous souhaitez conserver. Plus vous aurez de poissons de mĂȘme espĂšce et mieux vous les disposerez dans votre cale (ligne et colonne), plus vous rĂ©colterez de points.
  • Vous ferez des offrandes tout au long de votre voyage afin de vous dĂ©barrasser de vos jetons malus de dĂ©part.
  • Observez le panorama et rencontrez baleine, poulpe et dauphin. En reconstituant leur
  • image en 3, 4 ou 5 sections, vous rĂ©colterez des points prĂ©cieux. Faites un arrĂȘt obligatoire sur les pontons pour rĂ©cupĂ©rer des amĂ©liorations pour le reste de votre voyage. Le rocher sacrĂ© vous rĂ©vĂ©lera un objectif unique qui pourra Ă©galement vous rapporter des points de victoire si vous l’atteignez.

La partie se termine lorsque tous les bateaux sont revenus au port. Leur ordre d’arrivĂ©e permet de rĂ©colter encore quelques points qui pourront faire la diffĂ©rence.

Namiji, verdict

Namiji est un classique jeu familial, qui contentera les fans de jeux rapidement pris en main et accessibles au plus grand nombre. Les fans inconditionnels de Tokaido et de ses extensions et/ou de son célÚbre auteur y trouveront sûrement un attrait à voyager cette fois sur les mers.

Pour ma part, j’avoue avoir trouvĂ© le temps long lors de la partie de test. Je n’y ai jouĂ© qu’une fois, n’arrivant pas Ă  trouver l’envie suffisante pour une seconde partie.

En effet, le cĂŽtĂ© linĂ©aire du jeu, malgrĂ© les nombreuses « pĂȘches », n’a pas rĂ©ussi Ă  me passionner. La quasi-unique stratĂ©gie rĂ©side dans le fait de trouver le bon rythme entre avancer trop vite et attendre les autres ou voguer lentement pour de moins bonnes prises. Tout cela avec un mĂ©lange de hasard qui n’arrive pas Ă  en faire un jeu suffisamment stratĂ©gique pour ĂȘtre palpitant et donner de l’intĂ©rĂȘt Ă  mes yeux.

MalgrĂ© ses jolies illustrations et une mĂ©canique qui tourne bien, j’ai trouvĂ© le jeu beaucoup trop monotone, trop classique et sans saveur particuliĂšre.

Le matériel est de bien meilleure qualité que Tokaido Duo, avec des inserts thermoformés pour accueillir jetons et cartes.

Bof bof

Note : 2.5 sur 5.

  • CrĂ©ation : Antoine Bauza
  • Illustrations : Xavier Gueniffey Durin
  • Édition : FunForge
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 Ă  5 (tourne mieux Ă  4 )
  • Âge conseillĂ© : DĂšs 8 ans ( bonne estimation )
  • DurĂ©e : 45 minutes
  • ThĂšme : Japon
  • MĂ©caniques principales : Parcours, collection. Pour en savoir plus sur les diffĂ©rentes mĂ©caniques de jeux, c’est ici.

Bilan final ?

Namiji et Tokaido Duo, deux jeux avec beaucoup de similitudes qui plairont aux familles débutant dans les jeux de plateaux et pour les adeptes du jeu Tokaido initial et ses nombreuses déclinaisons.

Les fans de sensations, de jeux pimentĂ©s, avec des interactions, de la rĂ©flexion un peu poussĂ©e ou adeptes de nouvelles mĂ©caniques n’y trouveront, selon moi, pas leur compte. Je dois l’avouer et le reconnaĂźtre, Namiji et Tokaido Duo ne m’ont pas passionnĂ©e et je m’y suis plutĂŽt ennuyĂ©e.


2007. Wahou ! Nous avons de la peine Ă  croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derriĂšre l’écran Ă  Ă©crire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans votre fidĂ©litĂ©.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir notre blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cƓur pour votre soutien et avons hĂąte de partager encore de nombreuses annĂ©es avec vous.


Article Ă©crit par Aline. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombĂ©e toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidĂ©o, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de dĂ©couvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cƓur.

Votre réaction sur l'article ?
+1
7
+1
1
+1
3
+1
1
+1
0
+1
0

3 Comments

  • AtomChris

    Quel ratĂ© ce Namijeudeloie. J’ai jouĂ© 2 parties. J’ai cru que j’allais perdre mes amis quand on y a jouĂ©. Un des seuls jeux que j’ai vite revendu sans jamais essayĂ© de le tester Ă  nouveau avant prise de dĂ©cision. Ca fait plouf ! Seul point positif : les bateaux Ă©taient vraiment beaux. Le jeu qui m’a fait arrĂȘter les Kickstarter.

  • phoebus77

    Je ne sais pas trop pourquoi mais je n’ai jamais accrochĂ© Ă  Tokaido, peut-ĂȘtre parce que je le trouvai monotone, sans saveur, un cĂŽtĂ© monopoly moderne ou les choix n’en sont pas vraiment. Mais j’ai essayĂ© l’aventure avec la version duo et force est de reconnaĂźtre que cette version est trĂšs plaisante Ă  jouer, rapide, de bons choix, avec ce dilemme de « qu’est-ce qu’on prend et qu’est-ce qu’on laisse Ă  l’autre» et une vrai sensation de course aux points. Un jeu qui nous accompagne pendant les vacances car facile Ă  transporter, mĂȘme si ce n’est pas notre meilleur jeu Ă  2.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :