Jeux de plateau

Comment faire pour vraiment, vraiment dégoûter votre enfant du jeu de société

Manuel de survie : comment tout faire pour dégoûter votre enfant de ne pas tomber dans le jeu de société.


Enfants et jeux de société

Cette semaine, c’est la rentrée des classes. Chez nous à Genève. Et dans d’autres cantons romands en Suisse. Pour la France, il faut encore attendre un peu. Jeudi 1er septembre. Pour se donner de l’énergie pour cette rentrée 2022, rien de tel que le rire et l’humour.

Toute cette semaine, nous vous proposons chaque matin un article cocasse et loufoque pioché au hasard dans notre blog et ses 15 ans d’existence. Ça nous donnera la myrtille. Le rire, c’est précieux. Par ailleurs, le sourire aussi. Ce n’est pas le moi qui le dis, mais France Inter, ce vendredi 19 août :

Après

♟️ « Ce que votre pion préféré au Monopoly révèle de votre personnalité »

Après

📊 « Des graphiques (précis mais approximatifs) sur le jeu de société« 

Continuons aujourd’hui par celui-ci, paru en 2018. Comment tout faire pour vraiment, vraiment dégoûter votre enfant du jeu de société.

Bonne lecture. Et surtout, bonne rentrée !

Instant nostalgie

Haaaa, nostalgie. Ces fameux dimanches de pluie chez mamie à faire du Scrabble, du Monopoly quand nous étions enfants.

Et pourtant, quelques décennies plus tard, nous en sommes là. Nous sommes devenus des fans de jeux de plateau, de jeux de rôle, de jeux de carte. Ces fameux dimanches n’ont pas réussi à nous dégoûter. Tant mieux.

Mais alors, comment faire pour que votre progéniture ne tombe pas dans la même marmite ? Pour que plus tard dans sa vie vous ne les retrouviez pas obligés d’écumer Ikea à la recherche de nouvelles étagères pour y ranger leurs jeux ? À chiner la nouveauté dans les boutiques spé ?

Suivez ces conseils et vous devriez pouvoir éviter que votre enfant devienne également, comme vous, un ou une passionnée. Pour vous, pour nous, pour moi, c’est déjà trop tard.

Trichez

Trichez, tout le temps, pour dégoûter votre enfant de ne jamais gagner. Ou mieux encore, changez les règles (toujours à votre avantage) pendant la partie.

Brouillon

Expliquer des règles de jeu n’est pas un exercice facile. Vous voulez dégoûter votre enfant du jeu de société ? Mettez 1 h à expliquer des règles qui ne prendraient en vrai que quelques minutes à peine. Expliquez chaque carte, chaque exception. TOUT ! Vous allez voir, c’est efficace.

Argent de poche

Ne lui donnez surtout pas d’argent de poche. Cela pourrait peut-être lui donner quelques velléités à s’acheter ses propres jeux. Ou de la drogue. Oh attendez, ça peut devenir les deux à la fois.

Perdant

Montrez-vous extrêmement mauvaise perdante. Chaque fois que vous perdez, rentrez dans une rage folle. Et dans le même registre, montrez-vous également mauvaise gagnante.

Ennuyeux

Ne jouez qu’à des jeux au thème relou (gestion d’un réseau de plomberie en Moldavie méridionale au 18e siècle, par exemple) qui ne donnent pas du tout, mais pas du tout envie de jouer.

Cachez

Ne jouez jamais devant votre enfants. Jamais. Ça pourrait lui donner une envie folle de s’y mettre aussi. Cachez-vous. Quand vous invitez des potes, faites-le en cachette.

Moche

Évitez tous les jeux illustrés par Christine Alcouffe, Biboun, Coimbra, Leyssenne… Choisissez plutôt des jeux laids à l’esthétique toute pourrie.

Bloquez

Bloquez l’accès à tous les sites d’information ludique. Pas de TT, de LX, de BGG, de VdJ, de G&C. Tous donnent trop envie d’acheter des jeux.

Trahissez

Ne jouez qu’à des jeux d’enfoirés. Et faites-lui constamment des sales coups (traîtrise, mensonge…).

Cadeau

Surtout ne lui offrez jamais de bédé ou de livres dont vous êtes le héros. Ça commence par-là. Et après, c’est l’engrenage. Son premier jeu de rôle. Son premier set de dés. Ses premières fig. Son premier plateau. Et là, c’est le drame. La pente savonneuse.

Boutiques

Ne vous rendez jamais dans des boutiques spécialisées ou dans des bars à jeux. Ces lieux de perdition sont en réalité des fiefs de conspirateurs atlantistes.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Est également pilote de chasse pour l’armée américaine, top-modèle, bio-généticien spécialiste en résurrection de dinosaures, champion du monde de boxe thaï et de pâtisserie végane, inventeur de l’iPhone et mythomane.


Et vous, quels sont vos conseils pour vraiment, vraiment réussir à dégoûter votre enfant de tomber dans le jeu de société ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
3
+1
3
+1
1
+1
37
+1
3
+1
6

4 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :