Jeux de plateau

Nos jeux de société à jouer en solo préférés

Vous cherchez des jeux à jouer en solo ? Avec la pandémie qui dure, jouer en solo devient une bonne idée. Voici nos jeux préférés.


Une année. Nous allons « fêter » une année de pandémie en Europe et une année de confinement. Pardon, de confinements. Avec la pandémie qui s’éternise, et les différentes mesures de confinement, fermetures, couvre-feu, etc., réunir un groupe pour jouer à la maison devient compliqué, impossible et pas franchement conseillé. Comment faire des jeux de… société ? On peut se « réunir » à en visio, c’est aussi possible. Ou sortir un jeu de société et y jouer en solo. Voici nos jeux de société préférés à jouer en solo.


Quelques clés pour vraiment profiter des jeux solo

Nous vous en avons déjà parlé, le mieux pour profiter d’un jeu de société solo, c’est de commencer par choisir un vrai jeu pour jouer en solo.

Il vous faut un vrai jeu censé être jouable par une seule personne, ou qui peut être joué en solo avec quelques modifications mineures des règles. Alors oui, on peut s’amuser à diriger plusieurs pions en même temps. Je me souviens avoir joué aux échecs ainsi. C’est sympa, mais pas terroche.

Il n’a pas fallu attendre la pandémie pour voir de nombreux jeux de société inclure un mode solo dans leurs règles. Ce qui permet alors de jouer « comme de vrai » au jeu, avec des règles adaptées.

Enfin, et surtout, ne trichez pas ! Bien sûr, vous pouvez vous donner un avantage supplémentaire chaque fois que quelque chose devient difficile à gérer. Personne ne le saura. Mais tricher ruinera l’expérience de jeu. Rappelez-vous pourquoi vous aimez jouer à des jeux : ils sont immersifs, divertissants et… imprévisibles. Ils vous obligent à vous « battre » contre eux, contre vous-même. Parfois, vous gagnez. Parfois, vous perdez. Ce n’est pas grave.

Un bon jeu solo devrait également vous donner envie d’y re-re-rejouer après chaque partie. Optez plutôt pour un jeu qui vous propose une expérience qui sera différente à chaque partie. Si vous jouez au Solitaire comme exemple, les règles sont simples, mais il n’y a pas deux parties identiques. 

Le même principe s’applique aux bons jeux de société en solo. Vous cherchez ce sentiment de « Je gagnerai la prochaine fois » ou « Je me demande ce qui se serait passé si j’avais décidé ceci ou fait cela ? »

Voici donc nos jeux de société préférés qui sont parfaits à jouer en solo. Certains d’entre eux sont conçus pour être joués seuls, d’autres peuvent facilement être convertis en jeu solo avec quelques ajustements.

Spirit Island

Vous cherchez un gros jeu, un jeu profond, qui vous prendra plusieurs heures ? Ne cherchez plus !

Dans Spirit Island, vous prenez le rôle d’un esprit qui tente de protéger son île, y compris les habitants indigènes, contre une attaque de coronavirus d’envahisseurs.

Le jeu propose de nombreux scénarios pour développer des variantes, et chaque scénario peut être adapté en fonction de la difficulté souhaitée.

Bien que le jeu se joue à plusieurs, en coopératif, Spirit Island se pratique à merveille en solo, sans sacrifier ce qui fait son charme, son intérêt, sa stratégie ou sa saveur mécanique. Avant de commencer à y jouer, réfléchissez toutefois bien à l’esprit à choisir pour jouer, car certains sont mieux adaptés à une partie en solo que d’autres. Mais même en choisissant au hasard, le jeu est une véritable expérience riche et prenante.


Le 7e continent

Le 7e Continent est une sorte de Livre dont vous êtes le Héros, mais sous forme de cartes et de jeux de société. Dans Le 7e Continent, vous incarnez un explorateur intrépide du XXe siècle, obligé de retourner sur une terre récemment découverte dans l’espoir de briser la malédiction qui vous a été infligée lors de votre premier voyage sur ses rivages. 

Piochez des cartes de terrain et d’aventure pour simuler votre voyage à travers l’île qui s’étend devant vous, avec des rencontres dangereuses auxquels vous devrez faire face tout au long du jeu.

Entre crafting, déplacement, cueillette de nourriture, et gestion des rencontres et défis lancés par la faune et la flore maléfiques de l’île, vous allez devoir gérer votre main et jongler avec un grand nombre de choix à votre disposition. Le 7e Continent est un jeu gigantesque qui vous prendra plusieurs heures pour arriver à son terme, avec une variabilité et rejouabililté constantes.

À noter que depuis son lancement en 2017, il y a en depuis une grosse extension, lancée en précommande participative en 2019, puis un autre jeu, La 7e Citadelle, lancée avec (gros) succès l’année passée, dont on attend la sortie pour 2021. Nous vous en reparlerons. Malheureusement, Le 7e Continent n’est jamais sorti en boutique. Pour le trouver, il vous faudra passer par des sites de vente d’occasion.


MicroMacro : Crime City

C’est, selon nous et sans conteste, le meilleur jeu de 2020. D’ailleurs, 9 autres personnes l’ont élu pour l’As d’Or 2021.

Dans MicroMacro : Crime City, on doit résoudre des crimes dans une ville gangrénée par le crime. D’où le titre. Braquages, homicides, gangs, empoisonnements. Pas une ville des plus accueillantes, malgré des aspects gentillets.

Tout se joue au moyen d’une seule et unique carte gargantuesque, et d’un minuscule paquet de quelques petites cartes. La première explique l’affaire, puis carte après carte, on va devoir retrouver des éléments sur la mappe dépliée. Une carte indique la mission, la prochaine la solution. C’est tout. Aussi bête qu’efficace.

Pour faire simplissime, MicroMacro : Crime City est une sorte de « Où est Charlie » narratif dans lequel on doit observer et retrouver des éléments sur une carte. Mais surtout, MicroMacro : Crime City est extrêmement intelligent et subtil.

La carte place en effet les personnages de l’affaire à plusieurs moments du récit, avant, pendant et après l’affaire. Il va falloir remonter ou avancer dans le temps en suivant sur la carte les personnages impliqués. Et ces personnages sont disséminés dans la ville.

Où était le personnage avant ? Quels ont été ses déplacements ? Où est-il allé après ? Quelles sont ses motivations ? Et tout ça en ne faisant qu’une seule unique chose : repérer des éléments cachés sur la carte, gigantesque. Il va falloir faire preuve d’une solide dose d’observation et de déduction.

En solo, MicroMacro est idéal ! Le jeu peut se jouer de 1 à 4, mais c’est à 1-2 que le jeu est optimal. À plus, on risque de se marcher dessus, mais littéralement. À se vautrer à plusieurs sur la carte, on risque de ne pas voir tous les détails, et cela serait bien dommage.

 Vous désirez essayer le jeu avant ? Le site officiel vous propose une affaire en démo sur le site.


Gloomhaven: Jaws of the Lion

La version autonome plus petite, plus légère, plus simple, plus accessible, mais non moins passionnante du blockbuster Gloomhaven, Jaws of the Lion propose quatre nouvelles classes de personnages et une poignée de monstres supplémentaires dans une campagne découpée en 25 scénarios. Moins de jetons, moins de mise en place que le jeu d’origine, ce Jaws of the Lion capture l’esprit Dungeon Crawler dans un jeu plus gérable, idéal pour les publics plus occasionnels.

Vous vous lancerez dans une aventure épique à travers la ville de Gloomhaven et ses terres environnantes, plongeant dans des donjons humides et crasseux pour rencontrer toutes sortes de monstres mutants et de bandits ignobles. Choisissez vos capacités à combiner, améliorez les statistiques de votre personnage et gagnez de nouvelles actions en cours de route.

Jaws of the Lion est vraiment une version simplifiée du jeu original. C’est plus court, les scénarios sont plus directs et moins de classes en font un titre certes moins intense, mais tout aussi passionnant. En ce qui concerne les parties solo, les scénarios de Jaws of the Lion sont plus courts et mieux adaptés aux expériences solo. Un futur hit. Pour l’instant, Jaws of the Lion n’existe qu’en anglais, avec beaucoup de texte, mais il devrait certainement être traduit dans un futur proche.


Mage Knight

Restons dans l’ambiance méd-fan avec ce grand classique du deck-building d’aventure. Dans Mage Knight, vous vous baladez dans un royaume fantastique, et vous construisez un deck d’action et constituez votre armement et collection de sorts. Mage Knight est une sorte de partie de jeu de rôle sur plateauÉpique et intense !

Bien que jouable avec jusqu’à quatre, nous pensons que Mage Knight est encore mieux en solo ! La boîte Ultimate est plutôt onéreuse, mais bourrée d’extensions et de scénarios, de quoi vous faire regretter que le confinement s’arrête, un jour.


Détective Saison 1

Changeons d’univers, avec un jeu d’enquête contemporain. Détective Saison 1 est la « suite » du carton intersidéral que fût Détective à sa sortie il y a trois ans en 2018.

Détective, et aujourd’hui Détective Saison 1, sont des jeux d’enquête coopératifs et immersifs dans lequel 1 à 5 personnes vont se mettre dans la peau de… détectives, pour tenter de résoudre plusieurs affaires. Tout le sel du jeu repose dans l’utilisation disruptive du web, d’une base de données en ligne et des recherches en ligne « en vrai ».

Ce Détective Saison 1 est sorti en automne 2020 en VO puis en VF chez IELLO, et propose 3 aventures autonomes qui durent environ 90 minutes chacune.

Sans aucun spoiler, voici les 3 affaires :

  • Un alibi en béton vous plonge dans des histoires de mafias italiennes à Boston. Tendu et glaçant !
  • Causes naturelles vous emmène sur un campus universitaire aux États-Unis. Un professeur est retrouvé mort dans son laboratoire de l’Institut de biologie de l’Université de Virginie. Mais que s’est-il donc passé ? Qui a tué Pamela Rose le professeur ?
  • De sang, d’encre et de larmes se déroule en Angleterre. Vous visitez un ancien manoir et y découvrez des secrets de famille. Votre but : résoudre la mort mystérieuse de père de famille. Du pur Agatha Christie !

Le jeu et ces trois aventures se veulent immersifs, narratifs. On se retrouve embrigadés dans des affaires emberlificotées qui, forcément, réservent leur part de surprises. 

Détective Saison 1 vous plonge dans le monde de Sherlocks et Poirots, avec tout le stress, la frustration et la surcharge d’informations que cela implique. Soyez prêt à poursuivre des pistes en cul-de-sac, à détourner votre attention de l’essentiel et à vous maudire vous-même d’avoir ignoré le secret évident qui se cachait sous votre nez depuis tout ce temps.

Si vous avez joué au jeu de base de 2018, vous serez ici avec Détective Saison 1 en terrain connu, avec plusieurs simplifications bienvenues.

Pas d’intrigue globale ici, mais des scénarios autonomes. Ce qui vous permet de jouer avec différentes équipes, ce qui était plus compliqué avec la version « de base » en mode campagne, avec des scénarios qui se suivaient. Un bon point. Et comme chaque affaire ne dure que 90′, environ, le temps de jeu est ramassé, on n’a pas le temps de s’embêter, piétiner.

L’un des aspects-clés de Detective, Saison 1, et de celui de base d’ailleurs, est que vous n’avez jamais assez de temps à disposition. Vous ne pourrez jamais consulter toutes les pistes, ni vous rendre dans tous les lieux possibles. Il va donc vous falloir vous fier à votre instinct, votre flair de détective.

Et en parlant d’instinct et d’intuition, justement, cette nouvelle boîte de la série Detective fait la part belle à la liberté et à la non-linéarité. Ici, à vous de choisir, d’aller où bon vous semble, de consulter telle ou telle piste, telle ou telle carte. Comme déjà mentionné, il n’y en a que 23 par affaire. C’est peu !

Or, il y a de fortes chances pour que vous n’en consultiez que la moitié. Ce qui vous donne alors envie de re-rejouer l’affaire pour voir ce que vous auriez loupé.

Un autre bon point, comme dans Sherlock Holmes Détective Conseil, dont on sent bien l’inspiration, c’est qu’il n’y a pas de carte finale qui vous annonce que vous avez fini et résolu, ou non, l’affaire. À vous de vous balader pour récolter le plus d’indices possibles pour être capables de répondre au maximum de questions en fin de partie. Et le tout dans un « temps » imparti.

Il faut relever que la quantité de détails de chaque affaire est impressionnante ! Écrasante, même. Préparez-vous à lire, beaucoup, et à vous enfiler un bâton de dynamite dans le cerveau puisque vous allez vous faire exploser des neurones au passage.

Détective Saison 1, pour un jeu qui se veut plus… accessible, met la barre haute. Nous ne sommes pas ici à un succédané express, pâlot et allégé du jeu de base. Préparez-vous à transpirer du cervelet !

Au final, tout ce qui pouvait refroidir dans le jeu de 2018 est ici « corrigé », épuré, streamliné. Pour notre plus grand plaisir, on gère moins, on joue plus.


Arkham Horror: Le jeu de cartes

La variante du jeu de cartes, et sans doute la version la mieux réalisée, du jeu de société Arkham Horror, cette aventure mystérieuse infestée de créatures malfaisantes et malodorantes capture toute l’attirance de la pop culture pour le mythe de Lovecraft. Le tout dans une escapade narrative qui se déploie sous forme de cartes.

Joué à travers une série de scénarios, Arkham Horror Le jeu de cartes vous offre une palette de personnages à jouer, chacun avec des forces, des capacités et des statistiques particulières à utiliser lors de leurs aventures. 

Le jeu fonctionne à merveille en solo en raison de son gameplay axé sur les personnages. Traversant les horreurs d’Arkham, l’objectif principal du jeu n’est pas de découvrir les secrets de la ville qui se dévoilent à vous, mais plutôt votre capacité à y faire face. 

Combinées à une campagne intense et au long cours qui suit votre santé mentale et vos choix souvent douloureux, Arkham le jeu de cartes vous propose des parties en solo passionnantes. À noter que depuis sa sortie, le jeu propose une foultitude d’extensions. De quoi y jouer jusqu’à l’arrivée Cthulhu sur Terre, au moins.


Under Falling Skies

Sortie en version Print and Play pendant le confinement du printemps, Under Falling Skies vient de sortir en automne « en vrai ». Under Falling Skies est le nouveau jeu de l’éditeur tchèque de Codenames.

Le jeu n’existe pour l’instant qu’en anglais, mais il n’y a que la règle qui est en anglais. Et d’ailleurs, en voici la traduction officielle. Des règles qui tiennent sur 4 pages seulement. La version française chez Iello est annoncée pour le mois de mai.

Le pitch :

« Un vaisseau-mère alien hostile approche rapidement de la Terre. L’Humanité a cherché refuge dans des bases souterraines pour se cacher du bombardement constant à la surface. En tant que commandant d’une de ces bases, vous essayez de développer une arme capable de détruire l’alien pour de bon, tout en développant votre base pour faire face aux vaisseaux ennemis. »

Under Falling Skies est un jeu autant passionnant qu’innovant à jouer en solo, surtout si vous aimez la SF. Un excellent jeu, en solo uniquement. Et pensé comme tel.


Terraforming Mars

C’est LA référence en matière du jeu solo : aménagez Mars, gérez ses ressources, développez des stratégiques pour réussir au mieux et tentez de remporter le plus de points. Profond, addictif ! Terraforming Mars est excellent à plusieurs, et également très bon en solo.


Vendredi

Vendredi est un mini jeu de cartes uniquement en solo et extrêmement malin dans lequel vous allez devoir survivre contre des événements. Beaucoup plus subtil qu’il n’en a l’air !


Sherlock Holmes : Détective Conseil

Vous voulez vous glisser dans le rôle d’un détective et enquêter aux côtés de Sherlock ? Sherlock Holmes : Détective Conseil est LE jeu pour vous ! SHDC vous plonge dans des aventures dans le Londres brumeux de la fin du XIXe siècle. Des scénarios riches et palpitants.

La boîte de base propose dix enquêtes, qui vous prendront chacune entre 2 et 3h, et le jeu dispose de multiples extensions, des boîtes supplémentaires si vous arrivez au bout des dix enquêtes de la boîte de base.

Un pur jeu narratif et immersif ! Excellent à jouer en solo.

À noter qu’une nouvelle boîte avec de très bonnes enquêtes est sortie en 2020.


Onirim

(et consœurs)

Shady Torbey est LE spécialiste des petits jeux de cartes à pratiquer en solo, des sortes de Solitaire en améliorés : OnirimUrbionNautilion

Tous ses jeux proposent un univers onirique, fantastique, aux illustrations toujours colorées et naïves si particulières

Dans Onirim, perdu dans un labyrinthe, sans savoir ce que vous y faites, ni comment en sortir, vous déambulez dans un labyrinthe de rêves. Onirim vous met au défi d’acquérir suffisamment de cartes de… porte pour vous échapper. Gérez votre main et utilisez de puissantes capacités pour interférer sur le jeu en votre faveur. Mais ne traînez pas. Si la pioche est épuisée avant que vous ne trouviez toutes les portes nécessaires, les cauchemars vous rattraperont, vous piégeant pour toujours dans ce labyrinthe psychédélique qu’Aldous Huxley aurait kiffé.

Bien que jouable pour un à deux, Onirim fonctionne mieux en tant que jeu solo.


Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Et vous, quels jeux solo pouvez-vous conseiller ? Lequel est votre préféré ?

30 Comments

  • Arno'

    Bonjour,
    Avez-vous entendu parler de Robinson Crusoé et This war of mine, coté solo et immersion on fait pas beaucoup mieux.
    Le mode solo de Nemesis fonctionne très bien aussi.

  • Constantin

    Pour des parties en solo je conseillerais également :
    – Les contrées de l’horreur
    – Cthulhu Death may die
    – Le signe des Anciens
    – This war of mine
    – Set

  • Timothée

    Merci pour cet article, je voudrais ajouter le jeu auquel je joue le plus, bien avant tous les autres jeux:

    Marvel Champions – le jeu de cartes

    Facile et rapide à mettre en place, on peut jouer seul avec un ou deux héros, chacun ayant son gameplay différent.

  • Phil

    Sujet et liste très intéressants.
    Plusieurs jeux cités en commentaires font partie de ceux que j’affectionne tout particulièrement.
    Je suis peut-être surpris du nombre de joueurs solo.
    Sommes-nous plusieurs à jouer la plupart du temps seul ? Par manque de joueur ? Par manque d’intérêt de notre moitié ? Les enfants encore trop jeune pour de gros mastondantes ludiques ?
    L’excuse du covid a bon dos. Peut-être sortons nous de notre tanière en cette période car cela fait moins geek auprès de notre encourage et cela fait plus original que d’épuiser le catalogue televisuel du grand N…..X ?

    J’ose ajouter Aftermath et …..Pandemie legacy à la jolie liste.

    Bonne fin de week-end.

  • David

    Cela a été cité plus haut, mais mérite d’être redit tant tous les jeux de Shem Phillips auxquels j’ai pu jouer (Pillards + Explorateurs de la Mer du Nord, Architectes + Paladins + Vicomtes du Royaume l’Ouest) possèdent d’excellents modes solo (petit paquet de carte à acheter séparément pour Pillards). Ils sont à la fois simples, fluides (on joue rapidement et souvent) et efficaces (défi très sympa). C’est particulièrement vrai et particulièrement bon pour Paladins du Royaume de l’Ouest, les plus costaud de la série dont l’interaction n’est pas le point fort et qui est un régal en solo. À mon avis, ces opposants solos donnent un bien meilleur ressenti que les « automas » lourdingues et peu naturels de Scythe, Projet Gaia ou Barrage. Sinon un autre gros jeu au mode solo remarquable : Anachrony, un peu intimidant mais très bien foutu.

  • Swoony

    En solo, il y a aussi maracaibo, l’automa est très simple à gérer, le jeu est plutôt modulaire, avec un mode histoire, très bien foutu!
    Je rajouterais one deck dongeon, goblivion, dinoblivion, aeon’s end qui sont de très bons solos.

  • Guidlm

    Legendary est le premier jeu qui me vient en tête à citer pour jouer en solo. Ce deckbuilding game qui se joue également à 2 ou 3 (difficilement plus) est riche d’une ribambelle de personnages de Marvel qui permettent de varier les mécaniques qu’on veut utiliser ainsi que le grand méchant à abattre et le grand plan qu’il faut défaire. Cela permet une rejouabilité sans limite. La limite justement se trouve dans le coût des nombreuses extensions pour quelqu’un qui débute, mais rien qu’avec la boîte de base et l’extension Dark city, on signe pour des dizaines d’heures. (je recommande d’utiliser la version solo développée par les joueurs et non l’officielle pour ceux qui s’ennuient, elle est dispo sur BGG).

    Dans la même game, Legendary Alien m’avait fait bonne impression. Toutefois son niveau de difficulté énorme le rend peut-être moins punitif à plusieurs. Et son côté scénarisé, s’il met l’accent sur l’immersion nuit un peu à la rejouabilité (idem pour le Legendary Predator).

  • Cyrille

    Dawn of the Zeds V3 est très bon.

    Une fois que l’on commence, on ne fait plus qu’y penser, même quand on n’y joue pas.

    D-day at Omahe Beach, Renegade, Flash Point, Barrage et Root me font de l’oeil…

  • The_Kerf

    Pour les fans de Med-Fan avec une direction artistique bien old school, et qui tournent super bien en solo :

    – Escape The Dark Castle, c’est en VF chez Exod Games

    – Et 2 jeux de Jason Glover, uniquement en import from US et fabriqués à la demande sur thegamecrafter.com, ce qui fait que l’addition est très salée avec les FDP, mais ces deux jeux sont de vraies bombes en solo : The Gate, micro game qui mixe Tower defense et deckbuilding ; et l’excellent Iron Helm, sans doute le meilleur jeu de dungeon crawling en solo auquel j’ai joué jusqu’à ce jour.

  • seb

    Hello !!

    Legendary encounters X-Files. Excellent deckbuilding. Et surtout on est carrément dans l’ambiance de la série culte des années 90. De tous les jeux auxquels je peux jouer seul c’est clairement celui-ci qui ressort le plus. Préparation un peu longue mais la rejouabilité est là. Et puis il y a un tapis de jeu fourni, c’est un vrai plus pour le confort du jeu.

  • Rey

    Le 7e continent est bien disponible en neuf dans une version « Classic » allégée, sur la boutique en ligne de l’éditeur Serious Poulp. Le contenu additionnel y est également disponible sous la forme d’extensions !
    Cela permet de découvrir le jeu de façon progressive, à moindre coût par rapport à des all-ins d’occasion hors de prix…

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :