Plaid Hat Games prend son envol et se fait la malle d’Asmodée

Temps de lecture: 2 minutes

L’éditeur américain Plaid Hat Games racheté par Asmodée en 2016 vient tout juste d’annoncer prendre son indépendance du groupe

C’est la nouvelle du jour. Dès le 19 février 2020, l’éditeur américain racheté par Asmodée prend son indépendance et quitte le groupe

Depuis sa création en 2009, Plaid Hat Games a toujours essayé de proposer des jeux de plateau immersifs, narratifs, disruptifs. On leur doit des jeux parmi les plus innovants du marché : Mice and Mystics, Dead of Winter, Histoires de Peluches, Gen 7, Comanauts, et le tout récent Aftermath, un Mice and Mystics post-apo. Des jeux qui ont en eux-mêmes inspirés d’autres (Scythe, par exemple, avec son système de cartes narratives à la Dead of Winter, ou également Fallout)

C’est en 2015 que l’éditeur a été racheté par Z-Man, membre du groupe canadien F2Z Entertainment dirigé par Filosofia. Une année plus tard, Asmodée a racheté tout le lot F2Z Entertainment, avec tous les studios qui l’appartenaient (feu)Filosofia et sa constellation d’éditeurs. Dont Plaid Hat Games

Plaid Hat Games vient tout juste d’annoncer qu’à compter du 19 février, d’entente avec Asmodée, l’éditeur a (re)gagné son indépendance

Mais

Asmodée a quand même négocié le départ de l’éditeur en conservant les droits d’édition de plusieurs de leurs titres, dont Dead of Winter, Raxxon (un jeu de cartes tout moisi dans l’univers de Dead of Winter), Histoires de Peluches et Mice and Mystics. En gros, Plaid Hat peut se faire la malle, mais en les laissant derrière, ses malles. Plaid Hat devient indépendant, certes, mais un peu à oilpé quand même

Désormais, Plaid Hat Games pourra publier de nouveaux titres, tout seul. Et comme d’hab, comme ça se fait dans le milieu, en pur corporate-bullshit, le patron de Plaid Hat, Colby Dauch, n’a pas pu s’empêcher de dire à quel point Asmodée était GÉ-NI-AL ! (c’est d’ailleurs bien pour cela qu’il… part…)

These past years within the Asmodee Group have been amazing and I am excited to continue to lead Plaid Hat Games into the future. I am thankful to the many kind and creative people I’ve had the opportunity to work with at Asmodee and look forward to continuing our relationships with Asmodee’s distribution units throughout the world.

Même si Asmodée peut continuer de publier, et de vendre les anciens jeux de Plaid Hat, ils perdent quand même l’une de leurs locomotives créatives. Les nuages s’accumulent décidément sur Asmodée US

Si Asmodée conserve les droits de publication de certains des précédents titres de Plaid Hat Games, il conserve également les droits de la marque Adventure Book Games, le système de plateau amovibles et interactifs que l’on retrouve dans Histoires de Peluches et Comanauts. Autrement dit, Plaid Hat Games ne pourra plus créer de nouveaux jeux en utilisant cette mécanique, puisqu’elle ne lui appartient plus. Les négo ont dû être tendues du slip entre PHG et Asmo, genre qui garde la maison, les gosses, etc.

Rappelons que l’éditeur et distributeur allemand HeidelBÄR Games, également racheté par Asmodée en 2017, a fait pareil en mars de l’année passée une année et demie après son rachat

Que pensez-vous de Plaid Hat Games qui quitte Asmodée, tout en abandonnant ses licences ? On se réjouit de connaître vos réactions

4 responses to Plaid Hat Games prend son envol et se fait la malle d’Asmodée

  1. BARISELE says:

    Vive la Catalogne libre ! Oups. Désolé.
    Plus sérieusement, les mégacorpo c’est la mort de l ‘innovation, de la saine concurrence sur les tarifs, bref d’un monde plus sympa pour les joueurs.
    Demandez à un shadowrunner, vous verrez.

    • Gus says:

      LOL David

      Merci pour votre intervention très juste et pertinente

      Mais

      Avec Asmodée qui gonfle, qui gonfle, avec le rachat de Repos Prod par exemple (mais qui dégonfle aussi, la preuve ici), et Hachette qui s’est offert en 2019 Blackrock Games, Gigamic et une partie du staff de Matagot qui a rejoint leur écurie, on s’éloigne d’un modèle que vous présentez et valorisez, à juste titre. Les grands dévorent, les petits vivotent

  2. Mentor77 says:

    C’est étrange car jusqu’alors il semble que les mécaniques de jeux ne pouvaient pas être protégées. Car étant une vue de l’esprit ce que je ne comprend pas vraiment car un scénario de cinéma est pour moi une vue de l’esprit. Mais d’un autre côté la mécanique du déplacement d’un pion en dépensant un pion après gagné des poins de mvt grâce à un dès…ou plus récemment a mécanique du deckbuilding par exemple nous semble relever du domaine publique ludique aujourd’hui. Donc Asmodee aurait en plus de plumer plaid hate game a réussi à faire jurisprudence dans le monde ludique? Ce qui voudrait dire d’ailleurs que personne d’autre ne pourrait utiliser cette mécanique cela me paraît étrange.

    • Gus says:

      Très bonne remarque et réflexion

      Je crois plutôt en réalité que c’est le nom de la gamme qui appartient désormais à Asmodée, qui pourrait vouloir avoir (mais vont-ils le faire ?) envie de proposer d’autres titres pour gonfler, compléter la gamme, et que le public s’y retrouve

      Plaid Hat pourrait reprendre le concept, certes, mais devoir « repartir à zéro » en créant une toute nouvelle gamme

      Au final, c’est plutôt cohérent comme arrangement (à l’amiable ?), ça empêche de se mélanger les pinceaux. Ex : ce jeu appartient à Asmodée, pas celui-ci, etc.

      Là où Asmodée manque cruellement de créativité, à part nous sortir les mêmes tambouilles et surfer sur des titres qui marchent, ils le compensent avec un sens acerbe du commerce

A vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.