Gen 7. Une aventure SF dont VOUS les héros. Encore?

Temps de lecture: 6 minutes

Un jeu puissant, unique, intense. Une aventure SF dont VOUS les héros. Mais coûteux, en temps, en argent, en investissement, et aux règles indigestes et à l’esthétique plate et crasse

Gen 7, de quoi ça parle?

D’une expédition spatiale dans le futur d’une durée de 210 ans pour rejoindre une autre planète

Chaque joueur et joueuse incarne un officier de l’équipage. La 7e génération

Le jeu se déroule en l’an 142 du voyage. Et là, c’est le drame. La mission dérape

Ca vous rappelle quelque chose? Le film Passengers sorti en 2016, peut-être?

Comment pourquoi où dans quel état j’erre?

Toutes les questions à ces réponses seront posées pendant la campagne slash les épisodes

Le jeu est extrêmement narratif et immersif

On se sent véritablement plongés dans ce vaisseau avec cet équipage qui doit gérer les quelques petits ennuis

D’ailleurs, on commence la partie par nommer son vaisseau, puis ses persos. Histoire de s’approprier le jeu, son univers

Un thème fort

Le trailer:

Les… épisodes?

Oui, Gen 7 est un jeu en campagne

Du Legacy, mais pas vraiment non plus, puisque le matériel n’est pas altéré au point de n’être joué qu’une seule fois

On joue à un épisode, extrêmement narratif, qui va influer sur le jeu, sa mise en place. Et selon les choix de l’équipe, le dénouement de l’épisode en cours, cela va impacter la suite de la campagne

Et comment on joue?

Pour faire simple, à son tour, on commence par lancer tous ses dés dispos, puis on doit en placer un ou plusieurs en groupe sur un emplacement du plateau central

Et selon le ou les dés, un effet, une carte narrative peut être déclenchée

Après, on est loin d’un jeu à la Stefan Feld dans lequel il va falloir gérer ses dés

En effet, le plateau ne propose que très peu de contraintes liées aux placement de dés

A son tour, on peut les placer presque partout. Tout est question de timing, de savoir qui pose ses dés avant les autres et à quel emplacement

Et comment on gagne?

Tout dépend du scénario slash épisode, chaque chapitre propose ses propres conditions de victoire

Mais la plupart du temps, on gagne ensemble

Non, il n’y a pas de félon ou d’objectifs cachés « d’enfoirés » à la Dead of Winter

Le jeu propose toutefois des objectifs perso d’avancement, mais c’est un jeu (presque) coopératif avant tout

Interaction?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Gen 7 atteint un 5/5. Voire plus, si c’est possible (mais ce n’est pas possible)

Pourquoi 5 sur 5?

Parce que Gen 7 est un jeu coopératif. Ou presque

Chaque joueur et joueuse doit faire évoluer son propre personnage en suivant ses propres objectifs, tout en faisant avancer la mission à plusieurs. Un jeu coopératif, mais pas vraiment, mais si quand même. Tout un programme

On passera donc la partie à négocier, discuter, voter pour réagir aux événements, ensemble, tout en essayant de tirer son épingle du jeu

Il va falloir gérer le dilemme du prisonnier:

A combien y jouer?

On peut y jouer de 3 à 4, ni plus ni moins

A 3, c’est sympa, mais les discussions sont moins vivantes, vivaces et violentes

C’est vraiment à 4 que le jeu prend toute sa saveur

Mais

Ca veut aussi dire qu’il faudra réussir à rester la même équipe pour toute la campagne

Et une fois la campagne finie, on jette le jeu (à 100 euros)?

Oui, on peut refaire la campagne, jouer autrement et prendre d’autres décisions pour (espérer) tomber sur d’autres itérations narratives, d’autres fins possibles

Oui, c’est possible, pas besoin de « jeter » le jeu au recyclage. Surtout que pour un jeu à 100 euros (ou un poil moins), c’est plutôt moche

Mais est-ce vraiment intéressant?

Une fois la campagne finie, en plein « peak games » avec autant de jeux dispo sur le marché, aura-t-on vraiment envie de rejouer avec la même équipe rien que pour essayer d’autres arcs narratifs pendant 10-14h?

Possible, mais pas persuadé

Alors, Gen 7, c’est bien? Critique

Mouaif

Encore un énième jeu narratif slash immersif slash Legacy ou presque

Gen 7 est très gros jeu prenant, passionnant, pour autant qu’on l’investisse. Le premier épisode est sympa, sans plus. Mais plus on avance, et plus les choix pris précédemment deviennent de plus en plus prégnants. Comme Bandersnatch, il y a plusieurs fins possibles à la campagne

Il faut considérer Gen 7 comme un Gloomhaven ou un Betrayal Legacy. Comme tout évolue, narration, persos, plus on joue et plus on prend du plaisir à le faire

Un jeu exigeant, donc. Qui demandera un investissement conséquent. Financier, d’abord, en temps, ensuite

Autre souci, l’esthétique du jeu:

Tout est dans les tons neutres, gris, plats et ternes

Alors certes, pour le peu d’illustrations qu’il y a, elles sont plutôt réussies et détonnent avec le reste

Mais passer 10-14h sur un matériel aussi terne ne rendra pas l’expérience ni très fun ni très funky. Pour un jeu qui se veut narratif et qui essaie d’immerger son public, on repassera pour l’esthétique

Une ligne artistique froide et épurée surprenante pour Plaid Had, habitué des jeux aux illustrations baroques et chargées: Histoire de Peluches, Mice and Mystics, Dead of Winter…

L’habit ne fait pas le moine

Ne jugez pas un livre à sa couverture

La beauté est dans l’œil du spectateur

Sauf que là, non, juste non. Hashtag fail

Alors, Gen 7, faut-il y jouer?

Bof bof

Le souci primordial réside dans le fait qu’il faille prévoir de jouer toute la campagne avec la même équipe

Comme tout évolue, oubliez de recommencer la campagne ou de la continuer avec de nouvelles personnes

Oui c’est possible bien sûr, tout est possible, mais c’est de loin pas idéal

Jouer en campagne avec la même équipe est une pratique qui se fait déjà en jeu de rôle. Alors pourquoi pas en jeu de plateau? Parce que c’est un jeu de plateau, justement. A moins de changer de paradigme, comme on le fait par ailleurs pour tous les Legacy-like: Pandemic, Betrayal, Charterstone, SeaFall (également chez Plaid Hat) et qui durent aussi plusieurs heures

Vous aimez les jeux narratifs riches, complets, intenses, interactifs, longs? Vous appréciez la SF? Vous pouvez jouer avec la même équipe pendant 10-14h? Vous êtes blindé.e.s de thunes? Alors Gen 7 est pour vous

Sinon, gardez vos 100 euros

100 patates 🥔?

Oui, le jeu est plutôt onéreux, il faut compter entre 90 et 100 euros

Pourquoi aussi cher, alors qu’il n’y a AUCUNE fig (c’est souvent ce qui coûte)? De l’arnaque?

Non

La boîte est grosse, épaisse et lourde, pleine à craquer de cartes de toutes sortes: compétences, narration, etc

Alors oui, 90-100 euros pour un jeu, ça fait cher, très cher

Mais il faut voir Gen 7 comme un jeu d’aventure, immersif, comme une campagne à vivre, presque comme un ciné interactif (hello, Bandersnatch)

Un jeu cher, certes, mais mémorable

Mais cher

Score:

Anticipation: 3/5: La « suite » du carton Dead of Winter? Cette fois dans un univers SF sans zombies? Mais ouiiiiiiii. Mais. Une fois le nez dans les règles, ça se complique. Elles sont vraiment, vraiment denses, riches et touffues. Il faudra bien passer 2-3h et/ou 2-3 parties le nez dans les règles pour tout saisir du fonctionnement du jeu et de son matériel. Au final, le jeu est plus « fluide » que les règles ne le laissent penser à la toute première lecture indigeste

Pendant la partie: 4/5. On place un ou plusieurs de ses dés sur des cases pour les activer, on résout des événements, on pare au plus pressé, on vote sur des décisions de groupe. Le premier épisode est sympa, sans plus. Il faut s’aventurer plus loin dans la campagne pour commencer à apprécier le jeu pour sa juste valeur. Narratif, immersif, intense

Après la partie: 5/5. On rejoue? On continue, plutôt. Oui. Aucun intérêt de jouer à Gen 7 une ou deux fois, il faut vraiment finir la campagne pour véritablement apprécier le jeu

Score final: 4/5. Un jeu puissant. Unique. Intense. Mais coûteux, exigeant et peu stratégique. C’est surtout un jeu de « pompiers », i.e. à gérer les feux, les embrouilles, à parer au plus pressé. Dommage que le jeu soit aussi cher, que les règles soient aussi ardues et que son esthétique soit si… comment dire… ha voilà j’ai trouvé, moche

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Gen 7 en anglais ici

Vous pouvez trouver Gen 7 en français chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et chez Magic Bazar ici

  • Auteur : Steve Nix
  • Illustrateurs : David Auden Nash, Gunship Revolution, Jen Santos, Marlon Ruiz, Justin Cruz
  • Editeur : Plaid Hat Games pour la VO et la VF. En gros: Asmodée
  • Nombre de joueurs : 3-4 (optimum: 4)
  • Age conseillé : dès 14 ans (voire plus)
  • Durée : 1-2h par scénar
  • Thème : Science-fiction, exploration spatiale
  • Mécaniques principales : draft (au début pour les objectifs perso), dés, narration, coopération, vote

2 responses to Gen 7. Une aventure SF dont VOUS les héros. Encore?

  1. Zawakael says:

    Coût de bol on m’a offert le jeu en cadeau, donc j’essaie depuis un moment de me plonger dans les règles, mais en effet, peu intuitif comme truc. Un conseil ? Une vidéo règles à conseiller ?

    • Chrys M says:

      Ouahou, j’aimerais avoir ce genre d’ami-e-s, qui m’offre un jeu à 100 €, je suis plutôt le donneur que le receveur XD.

      Vidéo-règles en Anglais, 1/2 heure :
      https://www.youtube.com/watch?v=u3nFw7zjd-Y

      Ca a l’air vraiment bien mais je n’ai pas ce genre de budget et on ne le trouve pas d’occaz donc ce sera sans moi…

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.