Minecraft – Builders & Biomes, le jeu de plateau. T’as un gros cube tu sais

Temps de lecture: 5 minutes

Minecraft, de quoi ça parle ?

Minecraft, ce « vieux » jeu vidéo sorti en 2011 et vendu à plusieurs centaines de milliards d’exemplaires, au doigt mouillé (OK, je ne suis pas très bon en maths, mais à beaucoup, beaucoup, beaucoup d’exemplaires)

Minecraft, c’est ce jeu vidéo en « bac à sable », comprenez par-là faites ce que voulez de votre côté, et si vous avez deux minutes avant le dîner, partez explorer le monde et profitez-en pour reconstruire Notre-Dame, le Taj Mahal et le jet d’eau d’G’nève. Et en plus d’un mode mets-des-cubes-ici-et-là, Minecraft propose également plusieurs autres modes, dont un mode histoire et battle

Minecraft le jeu de plateau essaie d’adapter cet univers très… cubique, et y parvient plutôt bien, même si on est loin de vivre une aventure cubique épique. 2 sur 5 sur l’ITHEM

Et comment on joue?

On commence le jeu par construire un gros cube avec tous les petits cubes de couleur. Puis, on place une matrice de 4×4 sur la table, ainsi que des petites tuiles « armes » aux extrémités. Tout est face cachée

À son tour, on a deux points d’action, qu’on va pouvoir ventiler dans plusieurs options :

Se déplacer de 0 (!) à 2 croisements. À son arrivée (ou pas, si on ne se déplace pas), on retourne toutes les tuiles encore non-retournées adjacentes à son personnage, ce qui permet de voir ce qu’il y a disposition

Pécho deux cubes du cube principal, en respectant deux règles : la face supérieure doit être visible, pareil pour deux autres faces

Prendre une tuile pour la construire, s’il s’agit d’un bâtiment, en en payant le coût indiqué en cubes de couleur

Cogner un monstre sur une tuile, en retournant trois armes de son équipement, en mode deck-building, avec un équipement tout moisi au début, qui va peu à peu pouvoir s’améliorer

Récupérer une tuile « arme » pour améliorer votre arsenal

Des règles hyper fluides, rapides à comprendre, surtout pour les enfants et les noobies, pour qui le jeu est clairement destiné

Et comment on gagne ?

Quand on réussit à cogner un streumon, on rafle des points de victoire. Pareil avec certains bâtiments

Le cube principal est composé de quatre étages. Une fois un étage ratissé, on procède à un décompte intermédiaire. On marque autant de points qu’un symbole à choix de tuiles adjacents posés sur son terrain. Trois décomptes, et puis la partie s’arrête. Voilà, ce n’est pas très compliqué

Le cube de… cubes représentant alors le compte-tour, on peut plus ou moins savoir quand le prochain décompte aura lieu, pareil pour la fin de partie

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Minecraft atteint un 1/5

Pourquoi?

Parce que dans Minecraft, hormi chouraver les tuiles ou les cubes que les autres convoiteraient, on joue dans son coin à construire le plus beau domaine possible. Une interaction polaire à coup de course aux points de victoire

À combien y jouer ?

Minecraft peut se jouer de 2 à 4

Si les tours peuvent sembler courts et fluides, avec deux maigres points d’action à disposition, on peut rapidement se trouver à attendre les autres et à se tourner les pouces, surtout en cas de baston avec les armes à révéler. Ce qui a la fâcheuse tendance à ralentir et enliser la partie, surtout à 4

À 2-3, le jeu est top

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu indique dès 10 ans, mais j’ai essayé dès 5, et ça passait très bien. Les enfants comprennent rapidement le mode deck-building et ressources à récupérer, avec une nette propension de chercher le court terme tactique (la schlague) plutôt que le long terme stratégique (la construction). Et… alors ? Ça passait aussi très bien

Alors, Minecraft, c’est bien ?

Alors OK, soyons honnêtes tout de suite. Le jeu ne casse pas trois pattes à un canard. On se balade entre les tuiles, on cogne ou on construit. Pas une courbe de progression de ouf, un jeu très léger, qui ne passionne ni n’éblouit

Le jeu se révèle toutefois efficace, et fluide, presque fun, même si on n’est pas, comme moi, un fan hardcore de Minecraft(hashtag je suis trop vieux pour ces conneries)

Les enfants, eux, apprécieront les différentes stratégies possibles et voir leurs points progresser sur leur piste de score au fil de la partie

Le jeu pose ce constant dilemme, ce qui le rend suave et subtil : préférer le court ou le « long » terme. Construire ou cogner

Deux soucis demeurent : à 4, les parties peuvent s’embourber, et surtout, si personne ou peu de monde construisent et tapent dans le(s) cube(s), le jeu n’avance pas et s’éternise

🔴 Minecraft, score final : 4/5

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Une excellente adaptation d’un jeu vidéo, qui reprend l’univers, les concepts-clés, en réussissant à proposer un jeu léger, moins cul-cul qu’il en a l’air. Un vrai jeu de société

✅ Un chouette Gateway Game

✅ Un jeu qui parvient à intégrer les règles cubiques du célèbre l’univers à cubes. Tout vient à quatre : le cube principal, les tas, la matrice, etc.

✅ Un chouette jeu pour enfants, dès 6-8 ans sans problème

✅ Un pur jeu familial, familial+

✅ Des gros cubes, qui auraient pu être remplacés par de tous petits ridicules qu’on n’aurait pas pu manipuler (oui Yum Yum Island, je parle de toi). Mais non. Et ils font tout leur effet

✅ La mini-règle de prise des cubes, justement : face supérieure visible, deux autres visibles aussi. Ce qui permet des mini-réflexions

✅ Une bonne dose entre stratégie (je prévois) et tactique (j’agis), entre long terme (je construis pour le prochain décompte) et le court terme (je cogne du streumon pour pécho des PV)

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Des illustrations très… minecraftiennes. On appréciera, ou pas. Ou pas

❌ Des règles denses qui manquent parfois d’illustrations, d’exemples, et qui laissent planer quelques flous (notamment en ce qui concerne les déplacements)

❌ Des parties qui peuvent s’éterniser si peu de personnes ne construisent et raflent des cubes du cube. C’est arrivé, et c’est relou

❌ Pas un jeu incroyable non plus (point négatif), mais qui fait son taf pour divertir toute la famille (point positif)

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Minecraft ici

Vous pouvez trouver Minecraft chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et également chez Magic Bazar ici

  • Auteur : Ulrich Blum
  • Illustrateur : Mojang, l’éditeur du jeu vidéo
  • Éditeur : Ravensburger
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais comptez plutôt 2 à 3)
  • Âge conseillé : Dès 10 ans. Mais peut très bien se jouer dès 5-6 ans, avec 2-3 ajustements et simplifications de règles
  • Durée : 45′ (enfin, tout dépend du style de jeu)
  • Thème : Minecraft, le jeu vidéo
  • Mécaniques principales : deck-building, points d’action, objectifs, tuiles

A vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.