Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Nova Luna. Rien de neuf sous la lune

Temps de lecture: 4 minutes

Nova Luna, de quoi ça parle ?

Nova Luna est le tout nouveau jeu d’Uwe Rosenberg, en co-création, l’auteur germanique bien connu pour Agricola et sa gamme de jeux à puzzle à la Patchwork et Cottage Garden

Le pitch :

 » Depuis la nuit des temps, la vie sur Terre est influencée par la Lune. Elle agit sur les marées et son aura vous empêche parfois de fermer l’œil. La nouvelle lune, en particulier, est un symbole de renouveau. Elle indique le moment idéal pour lancer de nouveaux projets et penser à l’avenir. C’est de cela qu’il est question dans Nova Luna. Dans ce jeu abstrait, vous devrez planifier vos choix futurs et développer une nouvelle stratégie afin de composer au mieux avec ce que le cadran lunaire a à vous offrir. Faites preuve de sagesse dans vos choix ! « 

Tout est dit. Nova Luna est un pur jeu abstrait, et ce n’est pas un titre, quelques illustrations et une ligne de texte qui y changeront quoi que ce soit. On essaie de vous vendre un jeu « lunaire », onirique, alors qu’en réalité, on a clairement affaire ici à un pur jeu abstrait. 1 sur 5 sur l’ITHEM

Et comment on joue?

Nova Luna est du pur, pur Patchwork-like. Une ronde, des tuiles disposées tout autour, et à son tour, on doit en prendre une parmi les trois suivantes dispo. Sachant que chaque tuile indique une valeur, et qu’on avancera alors son pion en fonction. Et toujours à la Patchwork et Tokaido, tant qu’on reste en arrière on peut rejouer

Une fois la tuile prise, on la pose devant soi pour constituer une assemblage, des figures

Des règles expliquées en une poignée de minutes, rien de très compliqué, Nova Luna se veut fluide et simple

Et comment on gagne ?

Les tuiles servent d’objectifs. Elles indiquent des figures, des assemblages d’autres tuiles à placer en adjacence selon certaines couleurs. Quand on réussit l’une des figures, l’une des combinaisons, on pose alors l’un de ses petits disques pour valider l’objectif, la tuile

La partie prend fin quand quelqu’un a réussi à placer tous ses disques sur ses tuiles. Nova Luna est donc un jeu de course

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Nova Luna atteint un 1/5

Pourquoi?

Parce que dans Nova Luna, la seule interaction « directe » repose dans le fait de piquer des tuiles qui pourraient intéresser les autres, et encore, on n’est jamais vraiment bloqué, on peut toujours se dépatouiller. Et bien sûr, l’autre « grosse » interaction réside dans le facteur « course » à réussir à placer tous ses disques, valider tous ses objectifs

À combien y jouer ?

Nova Luna peut se jouer de 1 à 4

Un mode solo est proposé en mode casse-tête, avec deux-trois modifications, mais pourquoi pas

À 2, on contrôle plus, on suit plus le jeu de l’autre en face

À 3-4, on joue vraiment dans son coin sans avoir la possibilité de suivre le jeu des autres

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu est prévu dès 8 ans, une bonne estimation, et des enfants de 6-7 ans pourront très bien s’y essayer. Les mécaniques ne sont vraiment pas compliquées

Alors, Nova Luna, c’est bien ?

C’est vraiment, vraiment, vraiment pas bon

Parlons mécanique, d’abord, repompée à 100% de Patchwork. Si les auteurs commence à se copier eux-mêmes en vase clos, à la Kingdomino Duel, la création ludique a de sérieux soucis à se faire !

Mais surtout, le jeu est d’un froid et insipide au possible : prendre une tuile, n’importe laquelle, et essayer de réaliser des assemblages, des figures. Voilà, c’est tout. Nova Luna ne parvient ni à divertir, ni à passionner, ni à faire réfléchir. Juste à ennuyer. Un jeu vite joué, très vite oublié !

🔴 Nova Luna, score final : 1/5

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Rien. Du. Tout

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Une mécanique principale copiée-collée d’un précédent jeu de l’auteur

❌ Un jeu aussi insipide qu’insignifiant et inutile

❌ Un jeu qui essaie de nous vendre un thème bidon

❌ Les mêmes disques insupportables de Yum-Yum Island. Trop petits pour être manipulés quand on a plus de 3 ans d’âge et qu’on a des mains de taille normale et humaine

❌ Un jeu plutôt destiné aux enfants, aux familles. Et même eux finissent par s’y ennuyer

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Nova Luna ici

Vous pouvez trouver Nova Luna chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et également chez Magic Bazar ici

  • Auteurs : Uwe Rosenberg, Corné van Moorsel
  • Illustrateur : Lukas Siegmon
  • Éditeur : Spielwiese et Pegasus pour la VO, Blackrock pour la VF
  • Nombre de joueurs et joueuses : 1 à 4 (mais comptez plutôt… 0)
  • Âge conseillé : Dès 8 ans (une bonne estimation)
  • Durée : 30′ (de… trop)
  • Thème : –
  • Mécaniques principales : Tuiles
%d blogueurs aiment cette page :