Western Legends. Red Dead Redemption 2, le jeu de plateau. Ou presque

Temps de lecture: 8 minutes

Et soudain, le temps disparaît. Une immersion forte et passionnante dans le far-west

Western Legends, de quoi ça parle?

Dans la vie, il y a des hasards malheureux. Comme crever à vélo sur la route quand on a un rendez-vous super important

Il y a heureusement, parfois, également des hasards heureux

La sortie VF chez Matagot de ce Great Western en est l’un d’eux

Imaginez plutôt

En 2010 sort Red Dead Redemption le jeu vidéo de chez Rockstar Studio, les mêmes concepteurs que Grand Theft Auto

Huit ans plus tard, fin octobre 2018, sort la suite, Red Dead Redemption 2

https://youtu.be/HVRzx17WHVk

Gros, gros carton pour ce jeu vidéo sur PS4 et Xbox One, plusieurs millions d’unités vendues les premiers jours, et c’est mérité tellement le jeu est excellent. Un must-have de 2018

Red Dead Redemption 2 est une immersion puissante et palpitante dans le Far-West historique

Le jeu se déroule aux US en 1899. Vous incarnez un membre d’un gang de cambrioleurs, et votre but est d’éviter la police, mais pas que. Mais vraiment pas que

En mode « monde ouvert » slash « bac à sable », le jeu propose des centaines, des milliers de quêtes annexe: chasser, vendre, sauver, explorer, rencontrer, provoquer en duel, la liste est extrêmement longue

Et pendant ce temps à Essen, EXACTEMENT EN MÊME TEMPS, EXACTEMENT le même jour, Matagot présente sur son stand Western Legends

Et quel rapport avec Western Legends, le jeu de plateau?

Western Legends, c’est tout pareil que Red Dead. Tout est dans le titre. Vous incarnez un personnage plongé dans une vallée dans le far-west. Votre mission? Devenir une… wait for it… légende

Comment?

En remplissant plusieurs missions disponibles. Egalement en mode « monde ouvert ». Tous les poncifs du western s’y trouve: aller au saloon, jouer au poker, provoquer en duel, attaquer une banque, se battre contre des bandits, etc.

Oui, exactement comme dans le jeu vidéo

Western Legends, c’est presque l’adaptation naturelle tout à fait fortuite de Read Dead Redemption 2, encore une fois, sortie jour pour jour EXACTEMENT en même temps 

On vous l’avait dit au début, parfois, il y a des hasards heureux

Et dans Western Legends, le thème, on y croit?

Oui

Mais vraiment

Western Legends est une pure aventure. Le jeu plonge les joueurs et joueuses dans une véritable épopée narrative, une incursion dans un far-west réaliste

Un thème fort, cohérent

Western Legends. Un peu d’archéo

En janvier 2018, le tout jeune éditeur américain Kolossal games lance leur toute première campagne pour leur tout premier jeu sur Kickstarter

Un mois plus tard, le jeu est financé et récolte plus de 500K pour plus de 6K participant.e.s à la campagne

L’un des boss de Matagot, Arnaud, a tellement kiffé la VO qu’il obtient les droits pour une localisation en VF

VF qui colle à la VO pour sortir quelques semaines après, juste à temps pour Essen 2018. Il faut dire que l’auteur, Hervé Lemaître, est lui-même français

Western Legends, comment on joue?

On commence par piocher deux personnages pour n’en garder qu’un. Matos de départ, orientation de jeu et compétence spéciale qui se débloque avec l’expérience (à la Zombicide)

Chaque tour est composé de trois phases:

Une phase de début de tour, dans lequel on vérifie si des effets de début de tour sont activés, puis on choisit son arme et sa monture actifs pendant ce tour, puis on prend, à choix, de la thune et/ou une ou deux cartes poker

Commence alors son vrai tour d’action. 3 actions par tour, à choix parmi:

Se déplacer, à pied ou à cheval si on en possède un

Utiliser l’action dispo sur l’un de ses cartes « poker »

Combattre:

Un bandit = joueur neutre sur le plateau

Ou

Un.e autre joueur.se

Activer un lieu. Et il y en a beaucoup de différents sur le plateau: saloon bien sûr, banque, mine d’or, docteur, et

Puis, on passe à la résolution de la troisième phase, la fin de tour, dans laquelle on remet le cas échéant ses cartes « poker » en trop, si on a été blessé.e ce maximum diminue, mais également, on résout les cartes « narration »

Voilà, c’est tout

Des règles qui s’expliquent en quelques minutes

C’est tout?

Non

Chaque lieu a sa propre spécificité: à la banque on peut y déposer ses pépites d’or trouvées dans la mine, ou la cambrioler. Au saloon, on peut dépenser de l’argent pour augment sa « street cred », au magasin général, on peut faire du shopping et acheter tout et n’importe quoi: ça passe du gun au chapeau à la bouteille de Whiskey

Mais il n’est pas nécessaire d’avoir le nez collé aux règles et d’expliquer chaque lieu en début de partie, car une aide de jeu, claire et pratique, présente le tout

C’est tout?

Non

Comme dit plus haut, chaque fin de tour on peut placer un jeton sur l’un des cartes « narration » dispo si on remplit sa condition: se trouver dans une ville, hors d’une ville, etc

Quand il y a suffisamment de jetons sur la carte, de plusieurs joueurs et joueuses à la table, la carte est révélée et on en découvre le récit, souvent suivi par des gains offerts à ceux et celles qui y ont participé

Ces cartes « narration » à la Dead of Winter slash Scythe, également chez Matagot, apportent une réelle plus-value narrative qui vient épicer le jeu

Et comment on gagne?

Au tout début du jeu, on commence par choisir la durée du jeu: courte, moyenne ou longue

Selon la durée retenue, dès qu’un ou une joueuse atteint ce niveau en points de légende, les PV de la partie, la partie s’achève et on grappille quelques points supplémentaires par-ci par là

Tout le sel du jeu réside dans l’acquisition de ces points de légende, qu’on peut gagner de tous les côtés, un peu à la Scythe en résolvant des mini-quêtes: aller livrer du bétail, aller déposer ses pépites, gagner un duel, jouer et gagner au poker, etc

Le jeu regorge de mini-quêtes, de moyens de remporter des PV / PL, impossible de s’embêter et de tomber dans des parties répétitives

Interaction?

Extrêmement forte

On provoque en duel

On peut arrêter les autres pour les enfermer en prison

On peut leur chouraver leur thune

Si vous cherchez un jeu à l’interaction forte, directe, franche, Western Legends est pour vous

A combien y jouer?

Le jeu est prévu de 2 à 6

Mais

A deux, on utilise un système d’IA, on joue l’un contre l’autre plus contre un joueur neutre aux règles tarabiscotées. A éviter

A 3-4 le jeu vraiment très bien

A 5-6, non

A 5-6, on attend beaucoup trop longtemps entre ses tours, Western Legends devient alors un jeu-vaisselle. Faites le compte: si vous y jouez à 5, entre votre tour et le prochain, sans compter les deux phases de début et de fin, vous devrez attendre que 12 actions (3×4) soient résolus avant de pouvoir rejouer

Et parfois, ces actions peuvent s’éterniser selon les combats, les lieux

Alors certes, partir faire la vaisselle ne sera pas forcément une bonne idée puisqu’on pourrait être provoqué.e en duel, et même être invité.e à jouer au poker si quelqu’un d’autre lance une partie. Une manière d’impliquer tout le temps tout le monde

N’empêche

A 5-6 le temps ralentit, se fige. Et on se surprend à s’ennuyer ferme. Pas le but du jeu. Alors certes, plus de joueurs et joueuses signifie aussi plus d’interaction, plus d’action, plus de baston. Mais aussi plus de ralentissements

A 3-4, le jeu atteint des sommets de pur fun ludique

Shérif VS Hors-la-Loi

Qui dit far-west dit forcément shérif et hors-la-loi

C’est aussi le cas dans Western Legends

Les joueurs et joueuses pourront progresser et gagner des PL soit sur une piste du Marshall, le shérif, du côté de la loi, soit sur la piste Wanted pour gagner de plus en plus de « street cred » comme criminel

Une petite règle supplémentaire vraiment bien trouvée, vraiment bien gérée, vraiment bien intégrée qui impose parfois de procéder à des choix moraux. De quel côté de la loi veut-on se placer?

Y a de la baston. Y a du hasard?

Oui

Beaucoup

On tire des cartes « poker » qu’on utilise de trois manières possibles:

Pour leur pouvoir slash action qu’on peut utiliser pendant le tour

Pour leur utilisation évident lors d’une partie de… poker

Et enfin, pour les fights

A son tour, on en choisit une face cachée, et l’autre peut faire pareil ou déclarer forfait. Les cartes sont alors révélées. La plus forte valeur remporte le combat. Mais avant, chacun.e son tour, on peut encore rajouter d’autres cartes en réaction pour augmenter le total

Simple

Avec des cartes équipement (gun) qui viennent quelque peu modifier la règle de base

Donc oui, il y a du hasard dans la pioche des cartes « poker »

Et pareil pour la mine, on lance deux dés pour déterminer ce que l’on y trouve

Donc oui, il y a du hasard dans Western Legends

Mais c’est ce qu vient rajouter du fun. Beaucoup de fun. Western Legends n’est clairement pas un jeu stratégique. De la tactique, certes, mais beaucoup, beaucoup de fun

On se balade, le colt à l’air, et on résout missions après missions pour devenir la légende la plus respectée du far-west

Parties courtes ou parties longues?

Une partie dite courte à 15 PL ne dure que 60-90 minutes. La moyenne à 20 PL environ 90′ et la longue à 25 PL 120′

Tout dépend le nombre de joueurs et joueuses à la table bien sûr

Quel format préférer?

Pour sa toute première partie, la partie courte est conseillée. Elle permet de faire l’apprentissage des règles, de l’univers, des différentes missions possibles

Il faut toutefois souligner que les parties courtes sont… courtes, justement. Le jeu n’aura pas le temps de déployer toutes ses possibilités. Et pouf, abrupte, la partie s’interrompt

Les parties longues sont, elles, très longues. Trop longues. Au risque de devenir un brin répétitives pour scorer les 25 PL

Le format idéal? La partie du durée moyenne à 20 PL, le juste milieu

Alors, Western Legends, c’est bien? Critique

Clairement l’un des titres forts, l’un des titres-phares de cette année 2018

Narratif, épique, fun

On se balade sur le plateau pour résoudre des tonnes de mini-quêtes de tous les côtés pour gagner de l’argent et des points de victoire

Alors certes, le jeu n’est pas exempt de défauts: pendant les combats, les autres joueurs et joueuses doivent patienter, la partie se fige. Moyen. Egalement, quelques règles sont lourdes, comme jouer au poker, par exemple. Aussi, les démarcations entre les cases du plateau ne sont pas toujours très affirmées, on pourrait se tromper lors des déplacements. Et enfin, le jeu n’est vraiment bien qu’à 3-4, ni plus, ni moins

N’empêche. Ces quelques petits détails ne parviennent pas à entacher le plaisir du jeu

Après avoir dévoré les règles, denses mais claires, on plonge dans des parties extrêmement fun et immersives et soudain, le temps disparaît. La preuve d’un excellent jeu

Score:

Anticipation: 5/5: Un gros jeu de plateau narratif dans le far-west? Mais oui. Le jeu qu’on attendait

Pendant la partie: 5/5. Des parties fluides, interactives, immersives. On traverse une véritable aventure ludique, narrative. Attention toutefois à ne pas y jouer à 5-6, les parties ralentissent, ce qui va à l’encontre-même de l’essence du jeu qui se veut fun, furieux

Après la partie: 5/5. Une irrésistible envie d’y rejouer pour vivre de nouvelles aventures et essayer d’autres missions

Score: 5/5. Un gros, gros succès. Il faut voir Western Legends pour ce qu’il est: une immersion fun et ludique dans un univers. Les règles, parfois un peu « clunky » et qui viennent terriblement ralentir le jeu, comme jouer au poker, par exemple, ne gâchent en rien le plaisir narratif

Western Legends, un must-have de cette rentrée 2018. Western Legends, un must-have de cette année 2018. Bravo à Matagot d’avoir eu le nez creux et d’avoir signé la VF

Et encore une chose

En toute fin de règles une variante est proposée, la variante Wild Wild West. Elle propose des modifications plus tendues, plus chanmé, aussi, moins « bisounours »

Pour votre toute première partie, jouez avec les règles « officielles ». Puis ensuite, adoptez cette variante « sauvage » pour toutes vos prochaines parties, encore plus épiques

Et encore une dernière chose

A la suite de l’article de l’autre jour, vous avez été plus de 1’200 à répondre à notre sondage pour déterminer les prochains jeux que vous désiriez voir chroniqués sur notre blog. Western Legends caracolait en tête. C’est ici chose faite

Teotihuacan a déjà été chroniqué ici. Keyforge arrive tout bientôt

Et encore une toute dernière chose

Avec le KS, plusieurs add-on / extensions étaient proposés, aujourd’hui vendus séparément: de nouveaux persos, de nouveaux objets

Si la VF du jeu de plateau cartonne, pas impossible que Matagot les sortent également plus tard. En 2019?

Et encore une toute, toute dernière chose

Dans le tout récent épisode 2 de la saison 22 (!) de South Park, on voit les boys jouer à… Western Legends

Les auteurs de la série animée ont tellement kiffé le jeu qu’ils ont décidé de le mettre dans la série. Non, ce n’est pas un placement de produit

Fun

Et encore une toute, toute, toute dernière chose

Puisque la mode des formats Legacy n’est de loin pas morte, la preuve avec Betrayal qui vient tout juste de sortir (à quand une VFFFFFFF???) un mode Legacy pour Western Legends serait juste excellent

Imaginez plutôt: un plateau qui évolue, des persos qui gagnent encore plus en expérience, des narrations qui s’ancrent dans le jeu, etc.

2019?

Vous pouvez trouver Western Legends chez Philibert ici

chez Jeu du Bazar ici

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop ici

  • Date de sortie : Novembre 2018
  • Auteurs : Hervé Lemaître
  • Illustrateur : Roland MacDonald
  • Editeur : Kolossal Games pour la VO, Matagot pour la VF
  • Nombre de joueurs : 2-6 (optimum: 3-4)
  • Age conseillé : dès 14 ans (même 12 ça irait)
  • Durée : 90-120′, tout dépend de la fin choisie en début de partie, courte, moyenne ou longue
  • Thème : far-west
  • Mécaniques principales : narration, affrontement, objectifs, pick-up and delivery

16 Comments

    1. Bonjour, merci pour votre réaction à chaud et passionnée

      Réaction à laquelle je répondrai par trois éléments:

      1. Les réactions sur notre page FB rejoignent votre avis et la situation. Certains crient au génie, d’autres à la bouse. Vous n’êtes pas le (ou la?) seul à penser cela. Il semble que nous nous approchions d’un jeu clivant à la The Mind. Certains adorent, d’autres détestent

      2. Notre article présente toutefois quelques nuances que vous aurez certainement relevées. Les règles, le nombre de joueurs, le hasard, etc Autant d’éléments qui peuvent tout à fait refroidir un certain public

      3. Comme dans l’une de nos précédentes interventions à la suite d’un commentaire sur Teotihuacan, le fait que vous preniez de votre temps pour réagir à notre article pour émettre un autre avis nous importe énormément. Nous n’avons pas la prétention d’avoir raison. Soutenir notre avis signifierait que les divergences aient tort, or, il n’en est rien. Vous avez raison, sur toute la ligne. Nous aussi. C’est ça qui est beau (je le répète)

      Merci pour votre passage éclair et:

      1. j’adore votre email: mailpourrilambda
      2. revenez vite nous revoir pour étayer votre avis, cela pourra intéresser la communauté de lectrices et de lecteurs sur Gus&Co et leur permettre d’apprécier une palette de visions différentes

      J’espère que vous trouviez quelques minutes pour revenir nous voir

  1. Pour ma part, je suis decu car il y a il me semble une martingale implacable :
    – j achete un Mustang, je l upgrade : je peux me deplacer de 5 cases
    – je vais a la mine, jette les des et gagne des pepites : pas passionnant, pas difficile
    – en un deplacement je suis a la banque : je gagne 80$ et 4 points de legende
    – en un deplacement je suis aupres des charmantes dames 😉 qui font gagner des points de legende avec les $ gagnes a la banque.
    – et zou en un deplacement je suis a nouveau a la mine et je recommence.
    Bien plus lucratif que de se battre en duel et moins risque (surtout entre marshal et outlaws).
    Comme les batiments sont toujours aux memes endroits, et qu un Mustang fait toujours 5 cases, chacun peut reproduire la mecanique ci-dessus.
    C est ce qui s est vite passe a la 1ere partie et on a passe notre temps a faire quasiment tous ce mecanisme-la.

    1. Merci Christophe pour votre retour et explications précises et détaillées

      Oui, vous avez raison, il y a une martingale. Exactement celle que vous présentez

      Comme toutes les autres en fait

      Cogner, pareil. Jouer au poker, pareil aussi

      Toutes les manières de gagner fonctionnent toutes aussi bien les unes que les autres

      Sans vouloir défendre le jeu et encore moins de vouloir avoir raison, et vous prouver que vous avez tort, la martingale que vous présentez est extrêmement efficace

      Mais

      Mais toute aussi fragile que n’importe quelle autre stratégie:

      D’où tirer suffisamment d’argent pour pécho le mustang et l’upgrade?

      Comment être certain.e de pécho des pépites à la mine ⛏ ?

      Comment être certain.e de gagner la fight à la banque?

      Chez nous, la définition d’une martingale, est un moyen unique et incontestable de remporter toutes les parties

      Or, celle que vous présentez, le coup du mustang, repose sur beaucoup trop de facteurs relatifs

      Ma réponse ne remet aucunement en question votre avis. Vous avez encore une fois entièrement raison. Oui, on peut gagner avec le coup du mustang. Comme n’importe quelle autre « technique »

      Cher Christophe, j’espère🤞🏼 ne pas vous avoir offensé. Je ne cherchais aucunement à vous prouver que vous aviez tort. J’ai toujours eu une forme de retenue envers les martingales que certain.e.s joueurs et joueuses pouvaient parfois déclarer très, trop vite, en taillant un costard au jeu après 1-2 parties, sans toujours lui laisser le temps de se révéler autrement. Nos multiples tests à la rédac nous démontrent à multiples reprises à quel point les pseudo-martingales peuvent s’avérer « dangereuses » et dommageables pour l’appréciation d’un jeu

      Encore une fois cher Christophe, merci pour votre réaction 🙏🏼

      À très vite sur Gus&Co

  2. Pas de souci 🙂
    Sur vos questions :
    – le mustang : effectivement il fzut au debut faire 2 tours a la mine pour avoir les 100$ (50 + 50 upgrade)
    – oui a la mine il faut tirer les des ; mais bon assez facile d avoir des pepites, ou sinon de l argent qui sera aussi utile pour acheter les faveurs des dames, donc dans quasiment tous les cas (sauf une face) on gagne des sous
    – pas de fight a la banque : action sans enjeu de deposer les pepites
    – pour les prostituees pareil pas d enjeu (pas de jet de de ni de carte).
    Du coup l action est beaucoup plus « certaine » : la seule question est le nombre de tours que je vais mettre pour gagner de l argent a la mine.
    Quand on voit qu un combat fait gagner 2 points de legende, avec toute la difficulte (depenser des cartes, incertitude sur gagner) vs gagner 4 points juste en posant des pepites, puis encore des points en depensant ces $ aupres des prostituees, pour moi pas de doute sur la strat a utiliser pour gagner.
    Alors oui j ai rejoue en mode « bac a sable », en faisant autre chose pour m amuser. Mais au bout d un moment, si on veut quand meme « gagner » quand on voit les autres joueurs prendre de l avance, ben hop on revient a mine-banque-madames.
    Bien bien decu, par ex par rapport a un Fortunes de mer.

    1. Bonjour Christophe,
      Tout d’abord je suis vraiment désolé que tu n’ai pas accroché au jeu.

      Pour te répondre, la stratégie que tu considères comme implacable ne l’est pas. Une partie se déroule en moyenne en 8/10 tours par joueur sur une partie courte.

      On peut considérer qu’il te faut un tour pour aller à la mine en début de partie (tour 1) (+ ou – en fonction de ta position de départ), ensuite tu vas miner 3 fois (tour 2), pour gagner tes 50 premiers dollars (tout dépends de ta chance mais ça semble faisable). (tour 3) tu te déplaces vers la banque et vends tes petites. (tour 4) tu vas au magasin et en ressort pour retourner a la mine (si tu as eu beaucoup de chance a la mine au tour 1 tu as 4 PL en 4 tours). (tour 5) tu cherches de l’or et si tu t’en sort pas trop mal tu as le temps d’aller a la banque). tour 6 tu dépose tes petites et prends la direction du cabaret (mais tu risques grandement de t’arrêter pour affronter le bandit). (tour 7) tu atteins le cabaret et dépense ton argent.
      Ce qui veut dire que si tu n’as pas été trop poisseux à la mine, que tu as battu le bandit ET que personne ne t’a attaqué tu as 12PL en 7 tours (8 petites déposées + 4PL au cabaret). Ce qui est confortable mais ne suffit pas a gagner la partie. Il existe plein d’autres strategies tout aussi efficaces, par exemple se retrouver pendant 7 tours (je me base sur le même nombre de tours) en étant sur la deuxième ligne de l’échelle des Wanted te fera gagner 14 PL sans rien faire d’autre durant tes tours que te balader.

      Enfin si vraiment tu trouves la stratégie de la mine trop efficace, je t’invite a jouer avec la variante Wild Wild west, qui te permet de voler toutes les pépites d’un joueur quand tu le voles. Il n’y a rien de mieux pour freiner « l’entrain » des mineurs.

      N’oublie pas le jeu est basé sur l’opportunisme et les interactions, si un joueur trouve une tactique qui lui rapporte beaucoup de points et que vous ne faites rien, c’est sur ça lui ouvre une voie royale vers la victoire.

      J’espère que ceci t’aidera a mieux apprécier le jeu, merci en tout cas de l’avoir testé.

  3. Bonjour Christophe,
    Tout d’abord je suis vraiment désolé que tu n’ai pas accroché au jeu.

    Pour te répondre, la stratégie que tu considères comme implacable ne l’est pas. Une partie se déroule en moyenne en 8/10 tours par joueur sur une partie courte.

    On peut considérer qu’il te faut un tour pour aller à la mine en début de partie (tour 1) (+ ou – en fonction de ta position de départ), ensuite tu vas miner 3 fois (tour 2), pour gagner tes 50 premiers dollars (tout dépends de ta chance mais ça semble faisable). (tour 3) tu te déplaces vers la banque et vends tes petites. (tour 4) tu vas au magasin et en ressort pour retourner a la mine (si tu as eu beaucoup de chance a la mine au tour 1 tu as 4 PL en 4 tours). (tour 5) tu cherches de l’or et si tu t’en sort pas trop mal tu as le temps d’aller a la banque). tour 6 tu dépose tes petites et prends la direction du cabaret (mais tu risques grandement de t’arrêter pour affronter le bandit). (tour 7) tu atteins le cabaret et dépense ton argent.
    Ce qui veut dire que si tu n’as pas été trop poisseux à la mine, que tu as battu le bandit ET que personne ne t’a attaqué tu as 12PL en 7 tours (8 petites déposées + 4PL au cabaret). Ce qui est confortable mais ne suffit pas a gagner la partie. Il existe plein d’autres strategies tout aussi efficaces, par exemple se retrouver pendant 7 tours (je me base sur le même nombre de tours) en étant sur la deuxième ligne de l’échelle des Wanted te fera gagner 14 PL sans rien faire d’autre durant tes tours que te balader.

    Enfin si vraiment tu trouves la stratégie de la mine trop efficace, je t’invite a jouer avec la variante Wild Wild west, qui te permet de voler toutes les pépites d’un joueur quand tu le voles. Il n’y a rien de mieux pour freiner « l’entrain » des mineurs.

    N’oublie pas le jeu est basé sur l’opportunisme et les interactions, si un joueur trouve une tactique qui lui rapporte beaucoup de points et que vous ne faites rien, c’est sur ça lui ouvre une voie royale vers la victoire.

    J’espère que ceci t’aidera a mieux apprécier le jeu, merci en tout cas de l’avoir testé.

  4. Bonjour Hervé

    Je te remercie pour ta réponse. Tu n’as pas à être désolé 🙂 les goûts et les couleurs.

    Je suis un peu déçu car ‘ai vraiment envie d’aimer ce jeu (suis un backer de la 1ère heure 🙂

    Nous avons joué à 6 joueurs (et suis d’accord avec Gus : trop d’attente à mon goût).
    Nous étions sur une partie à 15 points.
    Les 2ers (un ami et moi en 2e) ont suivi la tactique ci-dessus (il était Marshal moi Outlaw). Nous n’avons pas eu à affronter de bandit par contre (nous tournions avec la mine du bas).
    Sur ces 2 parties, on ne s’est quasiment pas battu (2 duels je crois), tout le monde jouant sur les pépites, les vaches, les parties de poker.

    Je vais suivre ton point et essayer la variante.

    1. Merci pour cet échange cordial et éclairé Christophe

      Comme dit dans l’article et rappelé par l’auteur, oui, oui, foncez sur la variante

      Qui devrait être appelée autrement. Le terme de « variante » dessert ces règles. Elle sont bien plus que cela

    2. Bonjour Christophe,
      je suis désolé que tu n’es pas accroché car quand on achète un jeu c’est quand même mieux qu’il nous plaise. Après comme tu dis, les goûts et les couleurs…

      En effet jouer a 6 peut être long, surtout lors des premieres parties lorsqu’on ne maitrise pas toutes les règles.

      Normalement il y a un bandit entre la banque et le cabaret (à Dixon creek) sinon tu es obligé de contourner les mesas ce qui est plus long.

      Enfin pour le manque de combat, ça dépends vraiment du profil des joueurs, si les joueurs de ton groupe préfèrent faire leur stratégie dans leur coin, c’est vrai que le jeu est peu adapté car il nécessite des interactions.

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.