Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Phantom Ink : Y a-t-il des fantômes dans la salle ?

🔮👻 Dans Phantom Ink, les esprits sont en ébullition ! Formez des équipes et découvrez des indices dans ce jeu de déduction fantomatique.


Phantom Ink

⚠️ Avertissement : Dans le cadre de notre démarche de transparence, nous tenons à vous informer que nous n’avons pas reçu ce jeu de l’éditeur. Nous l’avons acheté ou emprunté nous-mêmes et nous vous partageons ici notre expérience sans filtre. Nous vous indiquons les points positifs et négatifs du jeu selon de nos attentes, critères et expériences.


Phantom Ink. Ce jeu est conçu pour 4 à 8 joueureuses âgés de 10 ans et plus, avec des parties durant environ 15 minutes.

Phantom Ink est un jeu de déduction par équipes. Dans chaque équipe, un(e) joueureuse jouera le rôle du fantôme et devra aider les autres membres de son équipe, les médiums, à deviner un certain objet identique pour les deux équipes. L’équipe qui parvient la première à identifier l’objet remporte la partie. Cependant, le fantôme ne peut donner que des indices partiels pour éviter d’aider l’équipe adverse.

Les règles du jeu

Au début du jeu, les joueureuses se répartissent en deux équipes, chacune nommant un fantôme. Il y a donc deux fantômes en jeu. Ces fantômes tirent une carte sur laquelle sont listés plusieurs objets à faire deviner. Pour notre exemple, prenons « Pigeon » comme objet cible. La première équipe de médiums qui identifie « Pigeon » gagne la partie.

Un bloc-note est placé au centre de la table, et chaque équipe pioche sept cartes contenant des questions. Le jeu peut alors commencer. Les tours s’alternent entre les équipes, débutant par l’équipe « Soleil ». Pendant leur tour, les médiums de l’équipe en cours remettent deux de leurs cartes questions à leur fantôme.

Le fantôme choisit une des deux cartes pour répondre à la question qu’elle pose. Par exemple, il peut donner un indice sur la taille de l’objet en mentionnant un objet de taille similaire, ou bien indiquer à quel moment de la journée on utilise cet objet. L’indice est inscrit sur le bloc-note, lettre par lettre, pour éviter de trop révéler aux adversaires.

Si un médium de l’équipe en cours croit avoir déchiffré l’indice, il peut dire « silencio » pour indiquer au fantôme qu’il doit arrêter d’écrire des lettres supplémentaires. Une fois que le tour de l’équipe est terminé, ils tirent deux nouvelles cartes pour compléter leur main.

L’équipe suivante, l’équipe « Lune », joue ensuite de la même manière, en choisissant deux cartes à remettre à leur fantôme, qui répondra à l’une des questions. Le jeu continue ainsi en alternance.

Les équipes n’ont pas connaissance de la nature des questions posées au fantôme par l’équipe adverse. Ils ne peuvent qu’essayer de les déduire en fonction des lettres inscrites chez leurs adversaires.

Lorsque c’est à nouveau le tour de l’équipe « Soleil », si un petit œil est présent en face du tour en cours, l’équipe peut ajouter une lettre à un indice existant. Cela peut être un indice de l’autre équipe ou un de ses propres indices si elle pense s’être arrêtée trop tôt.

Au lieu de poser une question, une équipe peut essayer de deviner l’objet. Si une équipe pense avoir déchiffré l’objet à partir des indices fournis, elle peut proposer un mot en l’épelant. Si le mot est correctement épelé, l’équipe remporte la partie. Si le mot est incorrect, le tour s’arrête immédiatement et passe à l’équipe adverse.

Si, après huit tours pour chaque équipe, aucune n’a deviné l’objet correctement, alors toutes les équipes ont perdu. Dans Phantom Ink, il est donc crucial de bien choisir les questions et de donner des indices astucieux pour aider votre équipe sans donner trop d’information à l’équipe adverse.

Phantom Ink, verdict

La boîte, avec ses illustrations en noir et blanc, ainsi que son cahier divisé en deux parties, est vraiment réussie.

Cependant, il aurait été beaucoup plus simple, écologique et durable si le bloc de feuilles recto-verso avait été remplacé par un support effaçable.

La règle, condensée en 6 petites pages, est claire et précise. Un code QR qui redirige vers une vidéo explicative est également disponible. Nul besoin d’être une joueureuse aguerrie pour rapidement se plonger dans le jeu et y prendre du plaisir.

Renouveler le genre dans cette catégorie de jeux d’ambiance et de mots, qui foisonne déjà de titres plus ou moins inventifs, est un véritable défi.

Phantom Ink relève le défi en surprenant grâce à sa mécanique de jeu, la finesse des interactions requises entre les médiums et les fantômes, qui sont en compétition pour rapidement découvrir un mot commun aux deux équipes.

Les deux médiums, bien qu’adversaires, prennent un réel plaisir à observer ensemble les choix de questions proposés par leurs équipes respectives. On est souvent surpris par la diversité des indices proposés.

Les règles semblent simples de prime abord, mais déduire la réponse n’est pas aussi évident qu’il y paraît. Après plusieurs parties, je constate qu’il est difficile de gagner, et lorsqu’une équipe parvient à trouver le bon mot, cela arrive souvent en fin de partie. Le mot que les fantômes proposent à leurs équipes est déterminant dans la difficulté de la partie ; il peut aller d’un mot courant et simple à des mots composés et plus ardus à intégrer dans la liste de questions.

Le choix des questions est également crucial, car il est parfois difficile pour le fantôme de répondre de manière à faire avancer son équipe. La question peut ne pas être pertinente par rapport au mot. Par exemple, pour le mot « Pigeon » : « Comment pouvez-vous l’utiliser comme arme ? ». Je vous laisse imaginer la réponse que le fantôme a donnée lors de notre partie.

L’inadéquation des questions posées par les médiums au fantôme, loin de nuire au jeu, ajoute une part de créativité et d’imagination qui peut s’avérer amusante et complexifier agréablement les parties.

Dans Phantom Ink, il y a également une stratégie de bluff très intéressante pour essayer de détourner l’équipe adverse.

Le jeu est conçu pour 4 à 8 joueureuses. Personnellement, je le recommande surtout pour 6 joueureuses, éventuellement 8. À 4, il s’avère nettement moins riche et intéressant.

Phantom Ink est un excellent jeu de divertissement à proposer à un large public de joueureuses. Il est original, facile à prendre en main, mais néanmoins subtil.

L’univers des fantômes et des esprits est très immersif, grâce à des illustrations sobres et esthétiques.

Ce jeu est une réussite à ajouter assurément à votre ludothèque si vous aimez les jeux de déduction de mots et que vous jouez souvent avec de grands groupes.

Très, très bon !

Note : 4.5 sur 5.

  • Création : Mary Flanagan, Max Seidman
  • Illustrations : Spring Yu
  • Édition : Gigamic
  • Nombre de joueurs et joueuses : 4-10 ( vraiment sympa dès 6-8 )
  • Âge conseillé : à partir de 10 ans
  • Durée : 15 minutes (plutôt 30 min)
  • Thème : Spiritisme
  • Mécaniques principales : Équipes, déduction, jeu d’ambiance. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

2007. Wahou ! Nous avons de la peine à croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derrière l’écran à écrire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas été possible sans votre fidélité.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous présenter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider à continuer à produire du contenu que vous appréciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer à faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expérience possible. Vous pouvez nous aider à soutenir notre blog directement en faisant un don avec Tipee.

Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien et avons hâte de partager encore de nombreuses années avec vous.


Article écrit par Aline. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

Votre réaction sur l'article ?
+1
3
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d