Jeux de plateau

Helsinki : Cartes & Constructions

đŸ‡«đŸ‡ź Helsinki: Le jeu – Placez des tuiles, rĂ©cupĂ©rez des cartes 💳 et bĂątissez votre propre place du SĂ©nat dans ce jeu de sociĂ©tĂ© ! đŸ§©đŸŽČ


Helsinki

⚠ Avertissement : Dans le cadre de notre dĂ©marche de transparence, nous tenons Ă  vous informer que nous n’avons pas reçu ce jeu. Nous l’avons achetĂ© ou empruntĂ© nous-mĂȘmes et nous vous partageons ici notre expĂ©rience sans filtre. Nous vous indiquons les points positifs et nĂ©gatifs du jeu selon de nos attentes, critĂšres et expĂ©riences.


Helsinki est un jeu de placement de tuiles Ă©picĂšne, oĂč les tuiles sont achetĂ©es en Ă©change de cartes rĂ©cupĂ©rĂ©es dans un pot commun.

En dĂ©but de partie, chaque joueur et joueuse reçoit un plateau reprĂ©sentant la place du SĂ©nat d’Helsinki, avec une statue au centre et 8 Ă©cussons sur le pourtour. Un plateau commun, Ă©galement reprĂ©sentant la place du SĂ©nat d’Helsinki, est placĂ© au centre de la table. Ce plateau est entourĂ© de 8 emplacements pour les cartes. Au centre, en quinconce, on trouve 8 autres emplacements oĂč les les joueuses et les joueurs vont placer leurs meeples.

À son tour, un ou une joueuse va dĂ©placer son meeple de 1 Ă  3 cases, dans le sens horaire, puis pourra effectuer l’une des deux actions suivantes :

  • prendre les deux cartes autour du meeple ou
  • placer un bĂątiment sur son plateau.

Pour placer un bĂątiment sur son plateau, il ou elle devra dĂ©fausser un certain nombre de cartes de la mĂȘme couleur, selon la force de la carte. Ensuite, le bĂątiment de la forme correspondante sera pris et glissĂ© sur le plateau Ă  partir du cĂŽtĂ© correspondant au cĂŽtĂ© oĂč est placĂ© le meeple sur le plateau central. La piĂšce s’arrĂȘte dĂšs qu’elle rencontre une autre piĂšce ou la statue au milieu de la place.

Les piĂšces placĂ©es ne doivent pas dĂ©passer la place et doivent ĂȘtre alignĂ©es sur la grille du plateau. Certaines cartes permettent aussi de placer des tentes sur les piĂšces, qui serviront lors du dĂ©compte final.

Lorsqu’une piĂšce recouvre un Ă©cusson, celui-ci est retirĂ© du plateau et mis de cĂŽtĂ©. Il pourra servir Ă  acquĂ©rir des actions supplĂ©mentaires (construire deux fois, obtenir des tuiles pour boucher les trous, etc.).

La partie prend fin lorsque toutes les cartes ont été placées sur le plateau central. On compte alors le nombre de tentes au croisement de lignes et colonnes complÚtes, qui rapportent trois points chacune, et le nombre de tentes placées sur une ligne ou une colonne complÚte, qui rapportent un point chacune. Le ou la joueuse avec le total le plus élevé est alors déclaré·e gagnant·e.

Le matériel

Le matĂ©riel d’Helsinki est plutĂŽt rĂ©ussi. Les plateaux, cartes et tuiles sont en carton, les meeples et tentes en bois. Les dessins sont sobres et lisibles, les couleurs pastels mais discernables. Il est facile de comprendre de quel cĂŽtĂ© on doit faire glisser ses tuiles, le plateau central reproduisant le plateau des joueuses et joueurs. De plus, il n’y a pas de mĂ©lange de couleurs entre les tuiles, les joueuses et les joueurs et les cĂŽtĂ©s de la place, Ă©vitant ainsi toute confusion ou incomprĂ©hension.

Toutefois, on peut reprocher Ă  Helsinki le manque d’intĂ©gration de son thĂšme. Il est peu prĂ©sent, sans beaucoup d’intĂ©gration. Il y a une place du SĂ©nat Ă  Helsinki, elle ressemble aux dessins du jeu, mais cela ne va pas beaucoup plus loin. On a l’impression que le choix d’Helsinki s’est fait parce que c’est une ville, et qu’un jeu avec un nom de ville se vend mieux.

Le livret de rÚgles est clair et lisible, sans explications inutiles ou confuses. Il va directement au but, ce qui est appréciable.

Mais au fond, c’est quoi, un bon titre de jeu de sociĂ©tĂ© ?

S’il y a un bien un poncif, une pratique habituelle dans le jeu de sociĂ©tĂ©, c’est de fourguer un nom de ville Ă  un jeu de sociĂ©tĂ©. Les exemples sont plĂ©thoriques ! Et parfois, comme dans Helsinki, ça tombe un peu
 Ă  plat. Mais au fond, c’est quoi un bon titre pour un jeu de sociĂ©tĂ© ?

Un bon titre de jeu de sociĂ©tĂ© devrait ĂȘtre :

  1. Accrocheur : Un titre accrocheur et mĂ©morable attirera l’attention des personnes et les encouragera Ă  en savoir plus sur le jeu.
  2. Évocateur : Le titre devrait donner une idĂ©e du thĂšme ou de l’ambiance du jeu, afin que les joueuses et les joueurs puissent avoir une idĂ©e de ce Ă  quoi s’attendre avant mĂȘme d’ouvrir la boĂźte.
  3. Simple et concis : Un titre facile Ă  prononcer et Ă  retenir facilite la recommandation du jeu Ă  d’autres personnes et permet de le retrouver facilement en magasin ou en ligne.
  4. Original : Un titre unique et distinctif permet de distinguer le jeu parmi les nombreux autres jeux de société disponibles sur le marché.
  5. AdaptĂ© au public cible : Le titre devrait reflĂ©ter le type de les joueuses et les joueurs auxquels le jeu est destinĂ©, qu’il s’agisse d’un jeu familial, d’un jeu pour adultes ou d’un jeu pour les passionnĂ©s d’un genre spĂ©cifique (par exemple, les jeux de stratĂ©gie ou les jeux de rĂŽle).
  6. GĂ©nĂ©rique et plurilingue : Le titre devrait ĂȘtre suffisamment ouvert pour ne pas se fermer Ă  certains publics, et pour toucher le plus de monde et ainsi de clientĂšle, il devrait ĂȘtre comprĂ©hensible et ne pas nĂ©cessiter de traduction (mĂȘme si, parfois, certains sont Ă©tranges dans des langues. Oui je parle de toi
 Bitoku).

Helsinki, verdict

Helsinki est un jeu de construction de deck, permettant d’effectuer des achats, combinĂ© Ă  un jeu de placement avec des contraintes fortes, en particulier le mĂ©canisme d’entrĂ©e des tuiles en fonction du placement du meeple. Ce n’est pas rĂ©volutionnaire, mais c’est tout de mĂȘme efficace. Le systĂšme de glissement des tuiles pour le placement, avec la contrainte de l’arrĂȘt, ajoute une touche de stratĂ©gie et rend l’anticipation nĂ©cessaire. Cela reprĂ©sente un avantage par rapport Ă  des jeux de placement comparables (tels que Patchwork ou Cottage Garden, par exemple).

Un point pouvant ĂȘtre considĂ©rĂ© comme nĂ©gatif ou positif, selon le profil des publics, est le faible niveau d’interactions dans Helsinki. L’interaction se limite au choix des cartes, pouvant ĂȘtre perturbĂ© par les autres, mais cela s’arrĂȘte lĂ . Il est difficile de construire une stratĂ©gie contre les autres. Ce n’est pas un jeu de conflit, mais un jeu de construction parallĂšle.

Cette volontĂ© d’Ă©viter les conflits se retrouve Ă©galement au niveau des bonus, accessibles Ă  toutes et tous. Il n’y a pas de course au bonus pour empĂȘcher les autres d’y avoir accĂšs ; tout le monde peut activer tous les bonus (mais une seule fois chacun). Les bonus apportent un petit plus au niveau du jeu, permettant de crĂ©er des combos Ă  maĂźtriser. Ils Ă©vitent que le gameplay soit trop terne et apportent une touche de couleur aux parties.

Helsinki est donc un jeu familial, pour tous les publics, sans conflit ni confrontation. On pourrait dire qu’il a une tendance neutre, ce qui convient plutĂŽt bien Ă  la Finlande (un peu moins depuis lundi 3 avril 2023, toutefois. Lire plus bas).

Helsinki est un jeu de placement échangeable contre des cartes qui fonctionne bien, familial et adapté à celles et ceux qui cherchent à éviter les conflits.

Pas mal !

Note : 3.5 sur 5.

  • CrĂ©ation : Daniel Skjold Federsen et Asger Harding Granerud
  • Illustrations : Markus Erdt
  • Édition : Queen Games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 Ă  4 (tourne bien Ă  toutes les configurations)
  • Âge conseillĂ© : dĂšs 10 ans (bonne estimation)
  • DurĂ©e : 45 minutes
  • ThĂšme : Ville, Helsinki
  • MĂ©caniques principales : Cartes, placement de tuiles. Pour en savoir plus sur les diffĂ©rentes mĂ©caniques de jeux, c’est ici

Et encore une chose

En parlant d’Helsinki, et de la neutralitĂ© de la Finlande. Elle a volĂ©e en Ă©clats lundi 3 avril 2023. En effet, depuis cette date, la Finlande a officiellement rejoint l’Otan comme 31e membre.

La Finlande a officiellement demandĂ© son intĂ©gration dans l’Otan en mai 2022. Le processus d’intĂ©gration de la Finlande et de la SuĂšde Ă  l’Organisation du traitĂ© de l’Atlantique Nord (Otan) a Ă©tĂ© lancĂ© le 5 juillet 2022 avec la signature des deux protocoles d’adhĂ©sion pour ces deux pays. L’adhĂ©sion des deux pays a toutefois Ă©tĂ© soumise Ă  la levĂ©e des blocages de la Turquie. Et donc, depuis lundi 3 avril, la Finlande fait partie de l’Otan.

L’entrĂ©e de la Finlande dans l’Otan ajoute 1 300 kilomĂštres de frontiĂšre commune entre l’Otan et la Russie. Cela rĂ©duit trĂšs fortement la zone d’influence russe. Cette adhĂ©sion Ă©tait attendue, mais elle a Ă©tĂ© accĂ©lĂ©rĂ©e par l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Avec cette adhĂ©sion, la Finlande fournit un apport stratĂ©gique fondamental et un gain capacitaire Ă  une organisation qui, dĂ©pourvue de forces armĂ©es en propre, dĂ©pend des contributions de ses membres. L’adhĂ©sion de la Finlande Ă  l’Otan offre une prĂ©sence importante de l’Alliance dans la rĂ©gion nordique, qui est gĂ©ographiquement proche de la Russie. La Finlande partage une frontiĂšre de 1300 km avec la Russie et est cruciale pour l’expansion orientale de l’Otan.

On attend maintenant que la Turquie accepte l’adhĂ©sion de la SuĂšde pour qu’elle devienne alors le 32e membre de l’Alliance.


2007. Wahou ! Nous avons de la peine Ă  croire que cela fait depuis 2007 que nous sommes derriĂšre l’écran Ă  Ă©crire sur ce blog que nous aimons tant ! Cela n’aurait pas Ă©tĂ© possible sans votre fidĂ©litĂ©.

Pour vous offrir une expĂ©rience de lecture plus agrĂ©able, nous vous proposons un site sans aucune publicitĂ©. Comme nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in, nous touchons une petite commission lorsque vous achetez un jeu depuis notre site. Ce qui nous permet d’acheter des jeux que nous pouvons ensuite vous prĂ©senter.

Aujourd’hui, nous vous demandons votre soutien pour nous aider Ă  continuer Ă  produire du contenu que vous apprĂ©ciez. Chaque contribution, petite ou grande, nous permet de continuer Ă  faire ce que nous aimons et de vous offrir la meilleure expĂ©rience possible. Vous pouvez nous aider Ă  soutenir notre blog directement en faisant un don sur la plateforme française uTip.

Nous vous remercions du fond du cƓur pour votre soutien et avons hĂąte de partager encore de nombreuses annĂ©es avec vous.


Article Ă©crit par ClĂ©ment. Adepte des jeux rapides, son pire ennemi est le paralyseur. SpĂ©cialiste des jeux de plis, des casse-tĂȘtes et des ours. Il a deux chats, trop de plantes et une mĂ©moire dĂ©faillante. Devise : « Faut que ça poppe ! Â»

Votre réaction sur l'article ?
+1
6
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0

2 Comments

  • FFG

    En fait c’est une sorte de rĂ©Ă©dition de Copenhagen (que vous ne mentionnez bizarrement pas) – mĂȘme Ă©diteur, mĂȘme principe, mĂȘme graphismes – avec quelques variantes de jeu.

    • Gus

      Merci pour votre message. Vous avez raison. Une sorte de.

      Mais Helsinki est toutefois diffĂ©rent. Les deux existent Ă  la vente. Helsinki ne remplace pas Copenhagen. Les deux se ressemblent en effet, mais proposent toutefois quelques diffĂ©rences. Une stratĂ©gie commerciale Ă©trange…

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :