Jeux de plateau,  sélection

L’automne est de retour. 5 jeux de société de saison

Feuilles mortes, citrouilles. Voici 5 jeux de société qui mettent l’automne en scène avec ses couleurs vives.


L’automne

Ça y est. Nous sommes en automne. Depuis ce vendredi 23 septembre, nous avons franchi le cap d’une nouvelle saison.

Contrairement à une idée répandue, les saisons ne commencent pas toujours les 21 du mois. Ainsi, l’automne n’a pas démarré le 21 septembre, mais ce vendredi 23.

Lié à l’équinoxe

L’automne débute en 2022 un 23 tout simplement parce que la Terre tourne autour du Soleil en 365 jours, 5 heures et 46 minutes. Par conséquent, tous les quatre ans, nous devons réajuster en ajoutant un 29 février.

Ce qui a comme conséquence de décaler la date de l’équinoxe qui varie entre les 21 et les 24 septembre selon l’année. Des calculs déterminent cet événement, effectués par l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE).

D’un point de vue mathématique, les équinoxes d’automne ne peuvent donc avoir lieu qu’entre le 21 septembre (la prochaine fois en… 2092) et le 24 septembre (la prochaine fois en… 2303).

Concrètement, l’équinoxe correspond à la journée ou le jour et la nuit ont la même durée, 12 heures chacun. Ce n’est pas moi qui le dis, mais Jamy.

Aussi, l’équinoxe d’automne 2022 a eu lieu ce vendredi 23 septembre à 3 h 03 et 40 secondes (heure de Genève-Europe de l’Ouest).

L’équinoxe est ce moment où le Soleil traverse le plan de notre équateur terrestre. En résumé : c’est l’instant où le soleil passe au zénith de l’Équateur. C’est à ce moment-là que les rayons du soleil forment un angle droit avec l’axe terrestre et se divisent sur les deux hémisphères de la planète. À ce moment-là, on change de saison.

Les jours raccourcissent

Avec un ensoleillement qui va continuer de diminuer en moyenne de quatre minutes par jour, mélancolique pour les uns, calme bienfaiteur pour les autres, l’automne constitue une parenthèse entre lumière et obscurité.

Après un été 2022 historiquement chaud et sec qui a marqué un (nouveau) record, depuis la semaine passée, les températures ont diminué et la météo semble être passée en mode automne 🍂. Pluie, vent, fraîcheur.

Automne et bien-être

L’automne peut avoir des bienfaits sur notre santé mentale, sur notre bien-être. Ou comment profiter de cette saison pour se faire du bien. Pommes, citrouilles, raisins et temps idéal pour ressortir son chandail. L’automne est une excellente période de l’année pour être en meilleure santé.

La saison apporte une abondance de légumes et de fruits nutritifs et sains, et les températures plus fraîches sont idéales pour de nombreuses activités physiques en plein air. Ce qui est peut-être moins évident, mais tout aussi important, ce sont les manières dont l’automne peut nous aider à nous sentir mieux. Dans notre corps, dans notre tête.

Accepter le changement

Le changement est l’une des caractéristiques déterminantes de l’automne. Les températures chutent, les feuilles changent de couleur et les jours raccourcissent peu à peu. 4 minutes par jour jusqu’au solstice d’hiver, comme vu plus haut.

Cela fait de l’automne un moment naturel et idéal pour repenser notre attitude face aux changements qui déboulent dans nos existences.

Il nous arrive de réagir face aux changements avec difficulté, avec chagrin. Des sentiments normaux et compréhensibles. Mais pour aspirer au bonheur, il faut savoir traverser ses phases de changement avec résilience. Et acceptation.

L’automne est un rappel annuel, perpétuel, que le changement présente des avantages. Et des inconvénients. En automne bien sûr, les feuilles meurent et tombent des arbres. Mais elles deviennent également du paillis pour aider à une nouvelle croissance.

Favoriser la pleine conscience

Selon l’endroit où vous vivez, l’automne peut offrir un répit bienvenu après la chaleur estivale. Surtout celle de 2022. Les journées d’automne ne sont souvent ni trop chaudes ni trop froides, mais idéales pour passer du temps dans la nature.

Une recherche de 2019 suggère qu’il peut être plus facile de puiser dans la pleine conscience dans un environnement naturel. Les auteurs de l’article ont examiné 25 études pertinentes. Ils ont constaté que les interventions de pleine conscience dans les environnements naturels étaient modérément plus efficaces que celles dans les environnements artificiels.

La nature est un moyen incroyable pour s’ancrer dans le moment présent. Beaucoup de difficulté et détresse émotionnelles et mentales viennent soit de la répétition d’événements passés, soit de l’inquiétude pour l’avenir. Pratiquer la pleine conscience « recycle » en quelque sorte notre cerveau pour qu’il soit ici, et maintenant.

La prochaine fois que vous sortez en balade d’automne, remarquez ce que vous pouvez voir autour de vous. Observez les couleurs variées et vibrantes des feuilles. Observez ce que vous pouvez ressentir physiquement sur le moment. Son souffle qui va et vient, la fermeté du sol sous ses pieds, la fraîcheur d’une brise. Écoutez ce que vous pouvez entendre autour de vous. Tel que le bruissement des feuilles ou des animaux qui gambadent ou virevoltent. Restez aussi longtemps que nécessaire. Reprenez votre journée en vous sentant plus calme, plus centré.

Entre jogging, balades en famille et avec la chienne, pour moi, la forêt m’apaise, me galvanise. C’est d’ailleurs souvent en forêt que j’ai des idées, de jeux, d’articles, de plans de cours à donner. Comme si la forêt éveillait en moi quelque chose, comme des soupçons de créativité. Est-ce que ça vous fait le même effet ?

D’ailleurs, les Japonais donnent un nom à cette activité, le shinrin-yoku, le bain de forêt, la thérapie par la nature. Également appelée la sylvothérapie. Cette thérapie repose sur l’idée qu’être dans une forêt ou à proximité d’arbres a un effet bénéfique pour le bien-être, mentale, et la santé.

Pour la culture japonaise, le bain de forêt se définit comme le contact direct avec la forêt. Ce qui distingue les bains de forêt de la simple promenade, c’est le fait d’apprécier, de contempler l’environnement dans son entier. Une sorte de méditation sylvestre, naturelle, en mouvement, ou pas. Une étude en psychologie de 2010 sur 280 sujets a révélé que les bains de forêt étaient associés à des niveaux plus faibles de cortisol, l’hormone responsable du stress, à un pouls plus faible et à une pression artérielle plus basse.

Les participants à l’étude présentaient une activité réduite dans la partie du système nerveux qui s’active lorsque nous sommes stressés, ainsi que, à contrario, une activité accrue dans la partie du système nerveux qui s’active lorsque nous sommes détendus.

Renouveler les relations

L’automne est une merveilleuse saison pour les traditions et moments qui réunissent les gens. Halloween, la Toussaint, les premiers frimas, les premières neiges de novembre ou décembre.

Les relations sociales constituent l’un des facteurs essentiel pour notre santé émotionnelle. Les traditions ou moments sociaux nous aident à renforcer nos liens sociaux. À créer des souvenirs partagés et à donner un sentiment de continuité. C’est tout le principe et les bienfaits des jeux de… société. Passer du temps avec les autres, et jouer, serait bon pour notre cerveau.

Dans les jours précédant l’événement, ils nous donnent également une raison de nous réjouir. L’anticipation à elle seule peut nous aider à traverser une semaine ou une journée compliquée.

Jeux de société et automne

Après un été caniculaire et sec, il est temps de commencer à penser à se retirer à l’intérieur. Mais l’arrivée de l’automne n’est pas une mauvaise nouvelle. C’est le moment de passer des soirées… douillettes, en mode cocooning, avec des amis, en famille, à regarder les feuilles tomber et à boire un bon chocolat chaud. Et à faire des jeux de plateau et du jeu de rôle.

L’automne, une saison idéale pour faire du jeu de société ou du jeu de rôle. Mais soyons honnêtes. Toutes les saisons sont idéales pour faire du jeu de société ou du jeu de rôle !

Pour fêter le début de l’automne depuis ce vendredi, voici notre sélection de 5 jeux de société qui mettent en scène l’automne.


Everdell

Rien qu’à la couverture, on est immergé dans l’automne. Everdell est un jeu dynamique, tonique et stratégique et de placement d’ouvriers d’animaux qui vous emmène au plus profond de la forêt avec toutes les créatures magiques.

J’ai choisi de placer Everdell dans cette sélection, parce qu’avec ses mignonnes créatures, sorti en VO en 2018 puis en 2019 en VF, le jeu a rapidement attiré l’attention pour ses somptueuses illustrations, ses mécaniques de jeu et son matériel de qualité.

Dans le jeu, vous dirigez une tribu d’ouvriers forestiers. Everdell vous propose de déplacer des… animeeples en forme de hérissons, de souris, d’écureuils et de tortues. Vos travailleurs sont déployés dans des endroits de la forêt, pour gagner des ressources ou obtenir divers bonus.

Les ressources pourront ensuite être utilisées pour jouer des cartes devant vous, créant une ville, boisée, composée de créatures et de constructions. La ville que vous construisez devient votre moteur de jeu, générant d’autres ressources pour une utilisation ultérieure. Everdell, du pur engine-building. D’automne.

Un jeu aussi beau que bon !


Le Murmure des Feuilles

Le Murmure des Feuilles est une petite boite, comprenant un matériel minimaliste : un gros bloc de feuillets 4 saisons, deux dés et une règle de jeu. C’est tout ? Oui c’est tout ! À l’instar de l’expression « ce n’est pas avec les plus grandes oreilles qu’on entend le mieux », ce petit jeu a tout ce qu’il faut là où il faut ! Petit, mais… Vous connaissez la fin.

À chaque tour de jeu, le lancer des deux dés – un vert et un couleur bois – désigne la taille du territoire que vous devez sélectionner sur votre planche de saison. Vous choisissez ensuite dans ce territoire un symbole dont il faut cocher toutes les représentations. Et pour finir, vous reportez le gain obtenu sur le décompte de points. Un pur roll & write. Tu lances et tu coches.

Le Murmure des Feuilles joue sur les saisons. Dont l’automne bien sûr.

À chaque saison, ses règles. Il vous faut gérer au mieux le cycle de la nature et des saisons pour espérer remporter un maximum de points.

  • Printemps : visez les combos et les synergies. En réunissant des couples d’oiseaux, les fleurs violettes avec les abeilles, les jeunes pousses avec les symboles nuages. 30 points si vous cochez tous les arcs-en-ciel et 3pts pour chaque ours évité. Mais attention de ne pas traverser la rivière qui vous fera perdre 1 point.
  • Eté : récoltez le plus rapidement les 4 trèfles à 4 feuilles, faites un combo de fruits de saisons, évitez au maximum les serpents et les moustiques et privilégiez les lucioles ainsi que les arbres à chaque tirage de nuage représenté sur les dés. La rivière à sec peut être traversée sans pénalité.
  • Automne : C’est la saison des champignons bien sûr. Les bons vous rapporteront des points, mais attention à ne pas les associer avec les amanites mortelles. Réunissez les écureuils avec les glands, les feuilles avec les feuillus et sélectionnez un maximum de pommes de pin et de sapins. L’arrivée d’un nuage déclenche l’obligation d’inclure le symbole tempête dans votre territoire. Pas glop !
  • Hiver : Associez les flocons de neige avec les sapins, les oiseaux avec les baies, les nuages avec les perce-neiges tout en isolant le renard des neiges et les stalactites. La rivière gelée peut désormais être traversée en rapportant des points bonus.

Une des spécificités de ce jeu est que vous décidez quand vous arrêter. Vos adversaires peuvent quant à eux faire le choix de continuer. La partie s’arrête lorsque tout le monde a fini. Une petite mécanique de « stop ou encore » qui rajoute du piment à ce Murmure des Feuilles.

Le jeu se joue également très bien en solo.

Chaque partie est rapide et permet d’en enchainer plusieurs avec plaisir.

Le Murmure des Feuilles est un très bon roll and write, naturel, poétique et esthétique. Accessible, de 8 ans à 99 ans. Un grand bol frais de nature pour tout public, dans le bon sens du terme.

Une belle pépite nature à pratiquer sans modération !


Photosynthesis

Des arbres qui poussent dans une forêt. Voilà, ce n’est pas plus compliqué que cela. Beau, profond, exigeant, cohérent, Photosynthesis était l’un des jeux indispensables de 2017, également l’un des jeux indispensables pour tous les fans de flore.

Dans Photosynthesis, il est donc question de… photosynthèse. On plante des arbres et on cherche à leur offrir le plus de lumière du Soleil possible.

On peut également bloquer les autres en plantant des arbres pile poil devant, pour leur faire de l’ombre, littéralement. La lumière du Soleil ne les attendra pas. Bim, prends ça dans tes racines.

Et comme Everdell, le matériel de Photosynthesis est superbe, avec de « vrais » arbres en 3D, arbres qui se parent de leur plus beaux atours de mille feux et couleurs que l’on retrouve en automne.

Et comment expliquer ce phénomène ? Pour faire simple, en règle générale, les feuilles sont vertes. C’est dû à la chlorophylle qui leur confère cette couleur. À l’automne, quand il y a moins de lumière et que les températures baissent, la chlorophylle disparaît. Certaines feuilles deviennent alors jaunes, oranges et rouges.

Mais pourquoi ces couleurs-là, et pas fuchsia-lavande ou bleu-kaki ? La feuille devient jaune, voire orange, parce qu’en l’absence de la chlorophylle, d’autres pigments présents toute l’année dans la feuille, comme le carotène, s’affirment. Pour la couleur rouge, c’est un pigment nommé anthocyane qui est responsable. Il est produit par la feuille quand le taux de chlorophylle diminue.


Aux portes de Loyang

Un jeu d’Uwe Rosenberg. De loin pas le plus connu de sa ludographie.

Après avoir cartonné avec son précédent jeu Agricola sorti en 2007, puis Le Havre (excellentissime !) en 2008, l’auteur allemand est revenu en 2009 avec ce Aux Portes de Loyang, resté plutôt discret dans le milieu. Et c’est bien dommage. Toujours édité plus de dix ans plus tard, le jeu reste l’un des must de jeux de gestion, de ressources, de cartes, d’objectifs.

Aux Portes de Loyang est du pur Uwe Rosenberg. Comme dans Agricola, il est question de planter des légumes dans des champs, pour les revendre ensuite. Avec une mécanique d’obligation en mode « couteau sous la gorge ». Si on ne parvient pas à livrer les commandes, on perd des points.

Et quel rapport avec l’automne ? Parce qu’on y retrouve deux éléments : la récolte, d’abord, qui se déroule plutôt en automne, et surtout, des courges, la cucurbitacée emblématique de l’automne. Un jeu trop méconnu qui mérite de ressortir plus souvent.

photo of field full of pumpkins

Harvest Dice

Comme Le Murmure des Feuilles, Harvest Dice est un petit Roll & Write. Lance un dé, coche des bidules. Sur le thème du… potager

À tour de rôle, lancez des dés, rouge pour les tomates, vert pour la salade et orange pour les carottes, et plantez tout ça dans votre jardin. En réalité, une fiche découpée en cases.

Les nombres donnés par les dés déterminent la colonne dans laquelle vous pouvez planter. Une fois que vous avez planté un type de chaque légume, le suivant doit être planté à côté du même type. OK, ce n’est pas très permaculture tout ça !

Et comme l’indique le titre, il est question de « harvester » ses légumes, de les récolter. Ce qu’on fait en… automne, en général.

Harvest Dice est assez rapide et fun à jouer, en famille et entre amis.

Bel automne à vous !


Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste. Et comme joueur, surtout. Est également pilote de chasse pour l’armée américaine, top-modèle, bio-généticien spécialiste en résurrection de dinosaures, champion du monde de boxe thaï et de pâtisserie végane, dompteur de tricératops, inventeur de l’iPhone et mythomane.


Et vous, quels autres jeux de société pourriez-vous recommander sur le thème de l’automne ?

Votre réaction sur l'article ?
+1
23
+1
3
+1
0
+1
0
+1
0
+1
3

7 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :