Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Skytopia. Se montrer sous ses plus beaux atours

Skytopia est un jeu de placement d’ouvriers dans lequel vous devrez gérer votre cité pour gagner le plus de prestige possible.


Skytopia

Le pitch de Skytopia :

« Tous les 100 ans les cités entrent en compétition pour gagner l’honneur de porter le titre de capitale du ciel. Pour prouver leur valeur, les dirigeants des cités réveillent les forces de la nature et font appel aux golems pour les aider à la construction de splendides tours qui s’élèvent dans les airs.« 

Dans Skytopia vous serez donc en charger de superviser l’une des cités et la construction de magnifiques tours. Et tout ceci en dirigeants le travail des golems et en misant sur les meilleures améliorations. Le choix de la gestion de votre argent et du temps sera décisif.

Jeu familial, affrontement indirect, piste de score à disposition. Thème et design clairement définis, mais qui interagit peu sur le gameplay. Des mécaniques exportables et modulables sans difficulté sur une autre thématique. Aucun doute. Skytopia est à ranger dans les euro-games.

Un jeu familial, vraiment ?

Avec Skytopia, on est face à ce qu’on appelle dans le milieu un « familial+ ». Une appellation-tiroir et valise plus que vague. La stratégie nécessaire et sa prise en main nécessitent toutefois une certaine implication. Oubliez donc d’y jouer avec des enfants.

Skytopia, comment on y joue ?

Tout le monde reçoit un plateau individuel appelé Cité flottante, comprenant 4 zones de couleurs différentes dans lesquelles vous viendrez déposer et activer les cartes Tours acquises lors de la partie.

5 dés de votre couleur de jeu représentent vos Golems.

Les cartes Tours sont disponibles sur le marché central. Chaque couleur vous apporte des avantages différents (points de prestige, récupération de pièces, capacités spéciales, activation des golems)

Un chronomètre ou horloge rythme la partie en définissant la valeur d’achat de vos golems ainsi que le dé activant la construction pour la manche en cours. À chaque manche, l’engrenage est tourné pour redéfinir les nouvelles valeurs.

En tant que gouverneur d’une des cités flottantes de Skytopia, vous tenterez de gagner un maximum de points de prestige de trois manières différentes :

  • En activant les cartes Tour de votre cité tout au long de la partie
  • En répondant en fin de partie aux critères définis par les Maîtres du Guilde
  • En amassant vos richesses en pièces qui seront converties en point de Prestige

Le temps, c’est de l’art et des gens

Dans ce jeu, le temps compte et la bonne gestion de vos ressources est essentielle. Pour activer rapidement la construction d’une Tour, vous devrez payer cher et risquer de vous ruiner pour une bonne partie des manches suivantes. Mais si vous misez sur la gratuité de vos achats, les meilleures cartes du marché partiront chez vos adversaires.

Pour espérer gagner, il vous faudra prendre le risque de faire les bons investissements aux bons moments. Ou parfois, au contraire, thésauriser pour récolter suffisamment de pièces vous permettant un achat futur plus intéressant.

Pas à pas, au fil de vos investissements vous activerez, en mode combo, les pouvoirs de vos cartes. Vous récupérerez ainsi les atouts de vos pouvoirs spéciaux, des richesses et des points de victoires.

Seul un fin équilibrage des pouvoirs de vos tours vous permettra de dépasser vos adversaires.

Il vous faudra également anticiper les tours de chronomètres des manches suivantes pour faire des achats intéressants au meilleur moment.

Alors c’est bie,n ?

Skytopia est un pur jeu de placement d’ouvriers et d’activation de combo. Mais qui nécessite une solide dose de concentration pour affiner une robuste stratégie d’attaque.

Plusieurs parties sont nécessaires pour savourer tout la subtilité et la profondeur du jeu. En cela, il est moins accessible aux publics néophytes ou occasionnels.

Lors de la première partie, je dois avouer que j’ai été passablement déstabilisée par les premières manches. On n’y fait que placer ses dés, ses golems, sans avoir les moyens de faire d’autres actions. C’est la phase la plus ennuyeuse du jeu. Elle requiert toutefois une bonne tactique, payante par la suite.

Les règles sont clairement détaillées et faciles à comprendre. La stratégie à mettre en place qui fait chauffer les méninges et demande subtilité et répétition de jeu afin d’être efficace.

À noter que l‘interaction est indirecte, et que le hasard est peu présent. Si ce n’est dans les apparitions des cartes du marché.

Le matériel est de bonne qualité, et le rangement dans la boite très bien optimisé.

Skytopia, verdict

Skytopia est clairement à classer dans les très bon jeux de placement d’ouvriers. Servi par une mécanique à la fois classique dans sa gestion, mais innovante par l’apport du chronomètre et de la tension qu’il génère tout au long de la partie.

Pas accessible à tout publique, mais idéal pour des personnes souhaitant monter doucement en difficulté.

Les parties sont finalement assez rapides et punchy pour ce type de jeux. À condition de ne pas avoir un « paralyseur » autour de la table. Le décompte des points de victoire est progressif et non contraignant en fin de partie.

Skytopia. Un jeu tout en stratégie et subtilité qu’on adore. Un seul regret toutefois, ne pas avoir assez de temps pour y jouer !

Très bon !

Note : 4.5 sur 5.

  • Création : Ivan Lashin
  • Illustrations : Andrey Pervukhin, Timofey Mazurenko, Hirtenmaina, Jane Katsubo
  • Édition : Cosmodrome Games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 14 ans (bonne estimation)
  • Durée : 30 à 60 minutes (comptez plutôt 60 minutes)
  • Thème : Science-fiction
  • Mécaniques principales : Placement d’ouvriers. Pour en savoir plus sur les différentes mécaniques de jeux, c’est ici.

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in.

Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez.

Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.


Article écrit par Aline. Elle travaille dans le domaine social. Elle est tombée toute petite dans la marmite du jeu sous toutes ses formes (plateau, jeux vidéo, escape room, murder). Écrire sur le blog lui permet de découvrir de nouveaux jeux et partager de vrais coups de cœur.

Votre réaction sur l'article ?
+1
7
+1
2
+1
0
+1
1
+1
0
+1
0

4 Comments

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :